BULLETIN DE REINFORMATION DU 2 JUILLET 2021

Patron d'émission le 2 juillet 2021

Bulletin de réinformation proposé par Henri Benoît et François Persurier

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

 

 

NOS GRANDS TITRES

► Malgré l’opposition du Sénat, la Loi de Bioéthique passe en force à l’Assemblée Nationale

► Peter Daszak, ardent défenseur du laboratoire de Wuhan et de l’origine naturelle tombe à son tour

 

GRANDS TITRES


 

► Malgré l’opposition du Sénat, la loi de bioéthique passe en force à l’Assemblée nationale

Après l’échec de la Commission mixte paritaire, le projet de loi dit de bioéthique vient d’être adopté le 29 juin par l’Assemblée nationale par 326 voix POUR, 115 voix CONTRE et 42 abstentions. Aucun des amendements proposés par les sénateurs n’a été retenu.

Désormais ouverte aux couples de femmes et aux femmes célibataires, la procréation médicalement assistée devient un mode de procréation banalisé. Il faut y voir le triomphe des lobbies homos-sexualistes, qui se plaignaient de devoir aller en Belgique ou en Espagne pour bénéficier d’une insémination avec donneur anonyme.

 

Cette loi est vivement critiquée, notamment par la Manif’ pour tous. Quels sont donc leurs principaux reproches ?

La loi officialise un « droit à l’enfant » mais surtout, elle légitime la naissance d’enfants sans père du fait d’un choix délibéré de la mère. Comme le dit si bien la députée LR Annie Genevard : « il ne fait pas bon être père dans la République en Marche ! ».

La nouvelle loi bouleverse aussi le droit de la filiation, puisqu’un couple de femmes pourra établir, devant notaire, une reconnaissance conjointe d’un enfant avant sa naissance. Enfin, la loi autorise l’autoconservation des gamètes, ovocytes ou spermatozoïdes, en absence de tout motif médical, bien que la PMA post mortem reste proscrite.

La réglementation de l’IVG bénéficie encore de nouveaux assouplissements : suppression du délai de réflexion d’une semaine dans le cas d’une IVG et autorisation d’une nouvelle catégorie d’avortements : l’interruption volontaire partielle de grossesse en cas de grossesses multiples si la santé de la femme, de l’embryon ou du fœtus est mise en péril.

Certaines dispositions en matière de recherche ne font pas l’unanimité ?

Sous prétexte de rénover le régime juridique qui s’applique aux cellules, la loi bioéthique autorise désormais la recherche sur l’embryon humain jusqu’à 14 jours et libéralise la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Elle autorise aussi la création de gamètes artificiels, la création d’embryons chimériques et d’embryons transgéniques. Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune a déclaré : « Ce projet de loi engage la France dans une voie nouvelle où tout devient possible ».

 

► Après le Dr Fauci, Peter Daszak, autre ardent défenseur de l’origine naturelle du virus, tombe à son tour

 

Cet acteur important de la pandémie préside une ONG dénommée « Eco Health Alliance » (EHA) qui se préoccupe des écosystèmes animal/virus pouvant donner naissance à des maladies émergentes. Outre une mission de recherche, son organisation distribue aux laboratoires compétents, des subventions tant d’origine publique que privée. En tant que président, il a longtemps collaboré avec Zheng-Li Shi du laboratoire de Wuhan sur les virus émergents dont la chauve-souris est le réservoir. Il a subventionné ce laboratoire avec des fonds provenant du NIAID du Dr Fauci pour financer des recherches de type « gain de fonction ».

 

Et quels sont les derniers développements de cette affaire ?

On apprend récemment que Google a financé de nombreuses recherches de l’EHA, notamment celui dans lequel Daszak soutient en 2018 que les marchés chinois constituent un lieu privilégié pour l’émergence de nouveaux virus. Ardent défenseur de l’origine naturelle, il écrit, en pleine pandémie, avec 27 autres experts, une lettre publiée par « The Lancet » qualifiant la possibilité d’une fuite de laboratoire de « théorie complotiste » ! Or 7 des 27 signataires de cette lettre – dont Dazsak – étaient reliés à l’EHA et au total 15 d’entre eux sont coupables d’avoir nié l’existence de leurs conflits d’intérêts, notamment ceux de Daszak avec le laboratoire de Wuhan. Peter Daszak était membre du comité d’experts de l’OMS chargé en janvier dernier d’établir l’origine du virus qui conclut, sans surprise, à l’infime probabilité qu’il puisse s’agir d’une fuite de laboratoire. Désormais dans le viseur du Congrès qui lui demande des éclaircissements sur ses relations avec le laboratoire de Wuhan, Peter Daszak vient de « se récuser lui-même » pour sa participation à une commission d’enquête de l’ONU sur l’origine du virus !

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► À quelles causes attribuer l’échec du Rassemblement national aux dernières régionales ?

 

L’abstention de près de 7 électeurs sur 10 aux élections régionales 2021, sans compter les 3 millions de non-inscrits, manifeste le désaveu de la population envers la classe politique en général mais dont le RN a été particulièrement victime. Il a perdu la moitié de ses électeurs par rapport à 2015 sans gagner aucune région. Situation paradoxale, puisque la France affiche un déclin dans les domaines régalien, économique, social et international, sur fond de crise sanitaire et d’attentats, ce qui aurait pu porter ce parti en tête.

Jean-Marie Le Pen commente ainsi cet échec dans son journal de bord « Aujourd’hui, ou bien Marine Le Pen revient aux fondamentaux… sur l’immigration, l’insécurité, sur la crise démographique mondiale, … ou bien ce sera la disparition».

En effet, bien loin d’en engranger les bénéfices escomptés, le parti de Marine Le Pen semble au contraire payer au prix fort sa « dédiabolisation » entamée en 2011. Selon Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polemia : « La seule manière de limiter la casse, c’est de porter un discours capable de mobiliser. Une attitude à l’inverse de la pasteurisation voulue par Marine Le Pen, dont la stratégie est désastreuse. »

Les prochains mois qui nous séparent de l’élection présidentielle de 2022 nous diront si la présidente du RN a su tirer les leçons de cet échec en fédérant ses électeurs autour des sujets qui les préoccupent.

 

 

NOUVELLES DU MONDE


 

 

► En Ethiopie les forces tigréennes reprennent la capitale Mekele

Depuis l’entrée en vigueur de la constitution de 1994, l’Éthiopie est un État fédéral divisé en régions établies sur des bases ethniques, et dirigé par une coalition, au sein de laquelle la minorité tigréenne possède une part du pouvoir supérieure au poids de sa population. Le Premier ministre Abiy Ahmed cherche à mettre fin à ce système. Pour contrer cette politique, le Front de Libération du Peuple Tigréen (FPLPT) engage un conflit armé avec le pouvoir central en novembre 2020. Les combats firent des milliers de victimes directes ou collatérales.

La semaine dernière, Mekele, la capitale régionale est reprise sans combat par les Forces de défense tigréennes, alors que le gouvernement éthiopien annonce un cessez-le-feu unilatéral. Sous la contrainte, les forces fédérales évacuent plusieurs grandes villes du Tigré qui repassent sous le contrôle des tigréens ne tenant aucun compte du cessez-le-feu.

 

► L’ex-président sud-africain Jacob Zuma condamné à quinze mois de prison

Figure de la lutte anti-apartheid, cet autodidacte fut président de la république de 2009 à 2018. Régulièrement soupçonné d’agressions sexuelles, de scandales de corruption et de dégradation de la situation économique du pays, il démissionne en 2018. Depuis, une commission judiciaire enquête sur des accusations d’attribution de marchés publics et d’avantages indus. En juillet 2019, il s’est présenté une fois devant cette commission mais refuse de s’y rendre à nouveau. Alors qu’il est sous le coup de seize chefs d’accusation, dont fraude, trafic d’influence et extorsion de fonds, la Cour constitutionnelle d’Afrique du Sud lui ordonne de comparaître. Mais, devant son refus répété, elle vient de le condamner, pour outrage à la justice, à une peine de 15 mois de prison.

 

► Le chiffre du jour est de 8,5%

C’est le chiffre de la perspective de croissance que la Banque Mondiale attribue à l’économie chinoise pour l’année en cours. Ses prévisions pour 2022 atteignent 5,4 % soit un retour au rythme des années précédant la pandémie. Bien qu’en première ligne dans son développement, la Chine n’en subit que peu les conséquences économiques.

 

► La citation du jour est de Frédéric Bastiat

« Il y a trop de grands hommes dans le monde ; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations …. Trop de gens se placent au-dessus de l’humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s’occuper d’elle. »

 

► La bonne nouvelle du jour est patriote

Après plusieurs mois de labeur, le site d’annonces et de communication entre patriotes « Le Rucher Patriote » a fixé sa date d’ouverture au 23 septembre prochain. Il apporte aux patriotes enracinés un espace de liberté et un puissant outil leur permettant de se rencontrer, de se rendre indépendants et plus heureux. D’ici là, du 25 juillet au 8 août 2021, l’association patriote « Des Racines et des Elfes » assurera, au cœur du massif naturel du Morvan, l’accueil de tous les patriotes souhaitant se ressourcer.

Plus d’informations sur le site https://www.desracinesetdeselfes.com/.

 

► L’annonce du jour concerne la vente de livres organisée par l’association  « les amis d’Alain Pascal »

Elle aura lieu demain 3 juillet de 14h30 à 19h au « Colisée Wagram », 4 rue Brémontier Paris XViie (Métro Wagram). Seront notamment présents pour dédicacer leurs ouvrages Pierre Hillard, Sylvain Durain, Romain Guérin et bien d’autres. Franciliens amis de la résistance, venez nombreux !

 

 

Étiquettes :

En cours

Titre

Artiste

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

► L.J. de la résistance française

18:00 21:00