BULLETIN DE REINFORMATION DU 14 JUIN 2021

Patron d'émission le 14 juin 2021

Bulletin de réinformation proposé par Solveig Grieg et Wilfried Marc

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

 

 

GRANDS TITRES


 

► Faucigate : la fuite qui confirme les théories dites « complotistes »

Le docteur Anthony Fauci, ancien conseiller médical de Donald Trump et désormais conseiller principal de Joe Biden, se trouve dans l’embarras depuis début juin. Cet immunologue américain chargé de gérer l’épidémie de covid-19 se trouve au milieu d’un scandale alors que 3000 de ses mails privés écrits entre janvier et juin 2020 ont fuité vers le grand public.

 

En quoi la fuite de ces échanges fait-elle scandale ?

Les mails écrits par le Dr Fauci ont été rendus publics par une obligation de remise à certains organes de presse faisant valoir la loi Freedom of Information Act.

Ce que l’on y apprend est pour le moins interloquant : le port des masques en public serait inutile et déconseillé. Cela peut sembler ironique si l’on se rappelle que l’immunologue allait jusqu’à conseiller publiquement de porter deux masques pour s’assurer d’une protection suffisante.

Par ailleurs, l’hydroxychloroquine tant décriée serait une solution « efficace et sans danger » pour soigner les dégâts du covid, puisque le docteur incitait sa famille et ses proches à s’en procurer, tout en diabolisant le professeur Didier Raoult, principal défenseur de l’hydroxychloroquine.

 

Par ailleurs, ces mails viennent éclairer une question restée en suspens

En effet, le sujet délicat de la cause du virus a été abordée dans les courriels de l’immunologue avec le Dr Peter Daszak, chercheur ayant financé l’Institut de virologie de Wuhan. Celui-ci remercie le Dr Fauci d’avoir publiquement rejeté la théorie de la fuite en laboratoire au début de la pandémie. Ce même chercheur avait rejeté la notion de fuite de laboratoire près d’un an avant le début de « l’enquête », alors que d’autres chercheurs disaient que le virus semblait avoir été potentiellement fabriqué, notons que le Dr Daszak est lui-même président d’un groupe lié aux recherches sur les gains de fonction du laboratoire de Wuhan.

Pour résumer, la révélation de ces mails vient en quelque sorte confirmer les théories dites « du complot » au sujet de la crise du Covid-19. On s’y rend compte de la réelle volonté des autorités politico-sanitaires des pays occidentaux de créer une pandémie mondiale, destinée à un contrôle plus strict de la population. Les médias mainstream ont joué la carte de l’indifférence face à cette révélation des enjeux politiques derrière l’affaire du coronavirus.

 

► Quand le G7 devient la nouvelle expression des désaccords occidentaux…

Le récent G7 qui rassemblait les grandes puissances occidentales (USA, UK, France, Canada, Allemagne, Italie et Japon, avec la présence d’Ursula von Leyen représentante de l’Union européenne) en Cornouailles cherchait à tout prix à montrer les bienfaits de l’Occident, prêt à investir des milliards dans la livraison de vaccins aux pays les plus démunis.

 

Mais que doit-on retenir concrètement de cette entrevue entre grandes puissances ?

L’affirmation des tensions entre le bloc occidental et les deux autres grandes puissances du monde, la Russie et la Chine ! La Russie a été accusée de « déstabiliser volontairement certains Etats », que ce soit dans les pays du tiers-monde par l’envoi de mercenaires ou sur le reste du globe par des cyberattaques. Le projet des « Nouvelles routes de la Soie » chinois a quant à lui été ciblé par un large plan financé par les Américains d’investissements dans les infrastructures des pays en voie de développement.

 

Est-ce que l’on retrouve un front uni contre un nouvel « Axe du mal », comme au début des années 2000 ?

Rien n’est moins sûr. Malgré les jolies photos des chefs d’États souriants et avenants entre eux, les tensions sont légion entre les différents pays, et notamment entre le Royaume-Uni et les Européens. Boris Johnson se serait plaint de ne pas pouvoir envoyer des saucisses anglaises en Irlande du Nord à cause du traité douanier mis en place après le Brexit, estimant que cela revenait à ne pas pouvoir acheter des saucisses de Toulouse à Paris, ce à quoi aurait répondu Emmanuel Macron : « Paris et Toulouse font partie du même pays ». Ce simple mot de travers a déchaîné le gouvernement anglais, Le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab a critiqué les « très hauts responsables de l’UE qui parlent de l’Irlande du Nord comme si c’était un pays distinct du Royaume-Uni. (…) Vous vous imaginez ce que si passerait si on parlait de la Catalogne, de la partie flamande de la Belgique, d’un land allemand, de l’Italie du Nord, de la Corse pour la France comme de pays différents ? Il faut un peu de respect », a-t-il dénoncé, annonçant encore de nombreuses tensions à venir autour de la question de l’Irlande et du Brexit.

 

BREVES DE FRANCE


 

► Le général Lecointre quitte son poste de chef d’état-major des Armées

Alors que le président Emmanuel Macron a décidé d’abandonner l’opération Barkhane et d’instaurer une nouvelle alliance internationale au Sahel, d’autres changements interviennent au sein des armées.

En effet, le général Lecointre a affirmé ce dimanche au Grand jury RTL le Figaro LCI sa décision de quitter ses fonctions de chef d’état-major des armées, poste qu’il occupait depuis 4 ans. Il cède ainsi sa place au général Thierry Burkhard, actuel chef d’état-major de l’armée de terre. Selon l’Élysée, « Le général François Lecointre a soumis il y a plusieurs mois au président de la République sa demande de quitter le service actif après le 14 juillet 2021 ».

 

► Régionales en PACA. Muselier tend la main aux électeurs de gauche et avertit : la victoire du RN « pourra entraîner la mort de la droite » et « tout l’équilibre démocratique français sera en danger » :

Distancé dans les sondages par la tête de liste RN Thierry Mariani, Renaud Muselier, le président de la région Paca, appelle au rassemblement à une semaine du premier tour des élections régionales. La tête de liste LR tend la main aux électeurs de gauche, qui pourraient détenir la clé du second tour : “Je suis un homme de dialogue.” Dans le JDD,il met en garde contre l’arrivée au pouvoir d’une “équipe de sous-doués” :  « Si le RN l’emporte, il y aura de gros dégâts en cascade dans tous les secteurs d’activité. »

 

► Versailles : un collectif LGBT milite sur le marché et crée des tensions

Hier, lors d’un beau dimanche ensoleillé sur la place du marché versaillais, des affiches LGBT et le drapeau arc-en-ciel furent brandis par un collectif militant, ce qui donna naissance à de vives réactions. Sur les affiches, on pouvait lire « oui, mon pote est gay » ou encore « oui, ma fille est lesbienne ». Ces affirmations ne sont pas aux goûts des passants versaillais : « Vous êtes des traîtres, vous serez pendus sur la place publique », lance une dame âgée. « C’est de la victimisation, ça m’énerve », a ajouté un homme. Les élus ont aussi exprimé leurs désaccords avec cette lutte menée étonnamment par le ministère de la Santé. « Ce qui me choque, c’est qu’on utilise l’argent public pour une communauté (…) C’est un contrôle de pensée qu’exerce l’Etat et c’est dangereux. Les gens que j’aime ou non ça me regarde », a déclaré Céline Julie, une conseillère d’opposition.

 

► “Merci Macron” scandé à Roland Garros vendredi soir

Vendredi soir à Roland Garros, lors du match opposant Rafael Nadal et Novak Djokovic, le public s’apprêtait à sortir aux alentours de 23h, avant la fin. Pourtant, au dernier moment, sur une dérogation venant tout droit de l’Elysée, le public de 5000 personnes s’est vu autorisé à assister à la fin du match. Oubliant vite l’auteur du couvre-feu, le public a manifesté sa joie et remercié le sauveur Macron, celui-là même qui nous prive de libertés. Outre le fait que cet événement prouve encore une fois l’absurdité du couvre-feu, c’est également le deux poids-deux mesures qui fait scandale. En effet, cette même soirée, des jeunes rassemblés aux Invalides ont été évacués aux gaz lacrymogènes. Il est donc monté un sentiment d’une caste de privilégiés obséquieux face à un peuple injustement persécuté.

 

► Soirée d’hommage à Jean Raspail

Le 13 juin 2020 s’éteignait à 94 ans, l’écrivain et explorateur français Jean Raspail. Connu pour son roman visionnaire « le Camp des Saints », il consacre aussi une partie de ses livres à la Patagonie, royaume imaginaire dont il s’auto-proclamera consul, ainsi qu’à la royauté. Nombre de ses oeuvres ont marqué les esprits.

Un an après sa mort, la Nouvelle Librairie rend hommage à Jean Raspail en lui dédiant un livre  » Hurrah Raspail ! « . Ce recueil d’hommages et de témoignages dirigé par Adrien Renouard et assisté par Anne Letty sera présenté lors d’une soirée de lancement organisée le jeudi 17 juin à 18h à la Nouvelle Librairie, 11 rue de Médicis dans le 6ème arrondissement de Paris. Vous pourrez y rencontrer les contributeurs et vous procurer l’ouvrage !

 

► Éphéméride : annexion du comté de Nice à la France le 14 juin 1860

Dans le but de contenir l’Autriche, Napoléon III à la volonté d’aider l’Italie à faire son unité. L’empereur réclame, en échange de son aide, l’annexion à la France du duché de Savoie et du comté de Nice. Ces deux régions sont stratégiquement utiles sur le plan militaire. Le principe de cet échange est établi en 1858, entre Napoléon III et Cavour, un homme important de l’unicité italienne. En mars 1860, le Traité de Turin, qui officialise l’échange, divise la population. Elle accepte cependant le changement de souveraineté, lorsque le roi Victor-Emmanuel II de Savoie, le demande solennellement. Après un vote, le « oui » est favorable à 83%. Le comté de Nice est officiellement cédé à la France le 14 juin 1860.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Les Suisses en faveur d’un renforcement de la surveillance des terroristes potentiels

Les Suisses ont été appelés aux urnes ce dimanche à propos de la loi sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme. Selon les sondages, 57% des électeurs auraient apporté leur soutien à la loi, qui était pourtant décriée par l’ONU et Amnesty International.

Concrètement, la loi en question octroie à la police des moyens

 

► Euro 2020 / Belgique-Russie : le public russe a hué les joueurs belges agenouillés en soutien à #BlackLivesMatter

Juste avant le coup d’envoi, comme depuis un certain temps maintenant, les joueurs mettent un genou à terre pour soutenir le mouvement Black Lives Matter. Les Russes, eux, comme les Croates lors du match amical au Stade Roi Baudouin, ont décidé de ne pas mettre un genou à terre.

De son côté, le public russe a tenu à siffler le geste des Diables. Une action qui leur vaudra beaucoup de réactions hostiles mais qui ne manque pas de panache.

 

► Fin de l’ère Netanyahou

Suite à un vote de confiance, Benyamin Netanyahou a été retiré de son poste de premier ministre et remplacé par Naftali Bennet, issu de la droite religieuse. C’est la fin de 11 ans de règne pour l’ex chef du gouvernement israëlien qui laisse néanmoins la place à une majorité fragile résultant d’une très large coalition. Naftali Bennett, le chef du parti Yamina, devra, après deux années de gouvernement, accepter une succession au sein de sa coalition. Partageant des vues proches de Netanyahou sur la politique étrangère, Naftali Bennet devra tenir compte des positions de ses soutiens hétéroclites comprenant même un parti arabe qui intégrera  la majorité.

 

 

Étiquettes :

En cours

Titre

Artiste

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

► L.J. des débats

21:30 23:00