BULLETIN DE REINFORMATION DU 17 MAI 2021

Patron d'émission le 17 mai 2021

Bulletin de réinformation proposé par Solveig Grieg et Wilfried Marc

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

 

 

GRANDS TITRES


 

► Covid 19, la piste du laboratoire privilégiée

A deux jours de la réouverture des terrasses et des musées, la gestion du virus Covid 19 est entrée dans nos habitudes quotidiennes, avec actuellement la grande campagne de vaccination mondiale. Cependant, l’origine du coronavirus n’a jamais été clairement établie, laissant libre cours aux diverses possibilités de départ.

Quelles sont les principales hypothèses envisagées ?

Les deux hypothèses qui ressortent sont d’une part le saut d’une espèce animale sauvage vers les humains et d’autre part la manipulation du virus en laboratoire, suivie d’une fuite de ce laboratoire vers le reste du monde.
La piste naturelle, c’est-à-dire provenant d’animaux, se base sur le scénario du virus MERS (Moyen-Orient) en 2012, passé des chauves-souris aux hommes grâce aux camélidés. Les chameaux et dromadaires ont été identifiés comme hôte intermédiaire en moins de 9 mois, tout comme les civettes l’avaient été pour le virus SRAS-1 qui était passé des chauves-souris aux civettes, puis des civettes aux humains lors de leur vente pour viande. Pourtant 18 mois après le début de l’épidémie, il n’a été trouvé ni la population de chauve-souris infectée par un virus assez proche pour infecter les humains, ni de potentiel hôte intermédiaire naturel.

Qu’en est-il de l’hypothèse de la manipulation en laboratoire ?

Cette théorie ne plaît guerre et pourtant ne peut être écartée de par ses nombreux exemples historiques. En effet, un virus s’échappe de laboratoire au moins une fois par an depuis les années 70. Le SRAS-1 s’est par exemple échappé de laboratoires à Singapour, Taïwan, et 4 fois depuis l’Institut de Virologie de Pékin. Par ailleurs, le laboratoire de Wuhan est agréé P4 (niveau de sécurité maximale), mais les règles de sécurité correspondent à un niveau P2, c’est à dire le niveau d’hygiène d’un cabinet de dentiste. Le virus est bien adapté aux cellules humaines, comme le serait un virus manipulé par l’homme, en modifiant par mutation les virus d’animaux sauvages. Pour finir, les premières souches contaminées à Wuhan proviennent d’une unique introduction du virus dans la population, fait contredisant la piste naturelle.
On peut dire qu’aucune preuve ne rend avérée une des hypothèses, cependant peu de choses viennent à l’encontre de la manipulation par l’homme de ce virus dangereux, s’étendant ensuite au sein de la population.

 

► Les tensions entre Israël et Palestine s’enveniment

 

Il y a quelques semaines déjà, plusieurs accrochages avait eu lieu entre Palestiniens et Israéliens sous fond de tensions religieuses avec le ramadan, tensions déjà soulevées et analysées par le bulletin de réinformation. Le regain de tensions se traduisant par près de 181 morts du côté palestinien depuis lundi en comptant les victimes des bombardements et des échauffourées avec Tsahal, contre seulement 10 morts du côté israélien, ne doit donc pas nous étonner, bien au contraire : les violences depuis une semaine à Israël sont bien la preuve que les sociétés multiculturelles sont une chimère, plus particulièrement au Moyen-Orient.

Mais revenons au fait : comment tout cela a-t-il commencé ?

La situation est devenue explosive pour plusieurs raisons : la levée des restrictions sanitaires permettant aux Israéliens, presque tous vaccinés, de reprendre une vie normale quand les Palestiniens non-vaccinés sont encore interdits de travailler en Israël ; la fin du ramadan ; les innombrables bagarres entre bandes de jeunes… On peut aussi questionner la réaction particulièrement violente de Netanyahou, qui s’impose auprès des électeurs comme le seul obstacle à la violence palestinienne.

Et à l’international, quelles sont les réactions des autres Etats ou des organisations supra-étatiques ?

L’ONU s’est réunie la semaine en réclamant la cessation immédiate des hostilités. Mais ces belles paroles restent lettres mortes tant que le conseil de sécurité ne se décidera pas à intervenir. Or, Joe Biden, qui a tout fait pour éviter de relancer les problématiques questions internationales, tergiverse et apporte un soutien modeste à Israël. Et si la plupart des Etats européens appellent à un apaisement des
relations, c’est généralement seulement sous la pression des médias, choqués par la destruction de l’immeuble des journaux d’Al-Jazzera, et la pression des manifestations pro-palestiniennes, comme en France.

Quelles sont les solutions pour mettre fin à cette escalade de violence ?

L’envoi d’un émissaire américain est avant tout une décision purement politique. Les Palestiniens sont mobilisés par le Hamas qui retrouve une certaine légitimé d’exister, et tentent toujours de faire pression sur Israël par des bombardements quotidiens. A l’inverse, Netanyahou est coincé dans son rôle de protecteur intransigeant de l’État hébreu et ne peut rien laisser passer aux « terroristes islamistes ». Si les relations peuvent de nouveau se pacifier, les différents partis suivent tous une logique belliqueuse qui les empêche de trouver une solution pacifique.

 

BREVES DE FRANCE


 

► Aveyron : meeting pro-immigration de Jean-Luc Mélenchon

Le leader de la France insoumise a rappelé à ses partisans ses positions sur l’immigration lors de son meeting extérieur à Aubin dans l’Aveyron. Lors de son discours, diffusé en direct sur le réseau Youtube, l’ancien sénateur a affirmé : « en 2050, 50% de la population française sera métissée. Nous sommes ce peuple qui se créolise en ce moment même ». Le député se réjouit donc de ce changement de population. Qu’est-ce que la créolisation ? Ce phénomène, explique Jean-Luc Mélenchon, est le « résultat de cette chose évidente, qui est que l’amour ne consulte pas les papiers pour voir de quel côté il peut se déployer ». Le grand remplacement n’est finalement pas une théorie complotiste de l’extrême droite.

► Jordan Bardella appelle les représentants de l’État à une réserve dans leurs propos à l’encontre de Marine le Pen

Le porte-parole du Rassemblement national, Jordan Bardella, a récemment invité le Premier ministre Jean Castex à soumettre ses ministres au devoir de réserve et de retenue dans leurs propos tenus publiquement pour les campagnes pour les régionales. En effet, ce dernier a affirmé dans un communiqué que « plusieurs membres du gouvernement ont dépassé ces derniers jours les limites de l’acceptable dans leurs propos publics à l’encontre de Marine Le Pen. ». Il fait notamment référence au ministre de la Défense Éric Dupont Moretti qui avait entendu « chasser » le RN dans le Nord Pas-de-Calais, ou encore à la secrétaire d’État Olivia Grégoire qui avait qualifié Marine Le Pen « d’ennemie à abattre ».

► La mairie de Nice arbore le drapeau israélien

Christian Estrosi, maire de la ville de Nice a décidé d’arborer le drapeau de l’État hébreu sur le fronton de l’hôtel de ville, afin de marquer son soutien dans un contexte d’escalade des violences entre Israël et le Hamas. M. Estrosi a aussitôt tweeté fièrement une photo du fronton de l’hôtel de ville montrant le drapeau érigé de la même façon et dans les mêmes proportions qu’est érigé le drapeau français.

Christian Estrosi avait pourtant pris quelques années plus tôt, en 2014, un arrêté contre l’affichage des drapeaux étrangers dans certains quartiers durant la Coupe du monde de football, refusant même de le retirer après sa suspension par la justice.

► Une islamiste voilée sur la liste LREM pour les départementales à Montpellier

Ce mardi 11 mai, la publication d’une affiche de campagne de LREM pour les départementales de Montpellier, représentant une femme voilée, a suscité de vives réactions divisées au sein de LREM à propos de la laïcité.
Sarah Zemmahi a été qualifiée de « proche des frères musulmans » par Marlène Schiappa. En effet, elle est à l’origine d’une association nommée Tabssam qui participait en 2016 à la rencontre annuelle des musulmans du Languedoc-Roussillon avec le frère de Tariq Ramadan et petit-fils du fondateur des Frères Musulmans. L’homme qui l’a recruté, Mahfoud Benali, avait financé en partie en 2017 une école hors contrat proche de la grande Mosquée de Montpellier, projet n’ayant pas abouti.

► Adoption d’un passe sanitaire à l’Assemblée

Le 11 mai dernier, l’Assemblée nationale a voté l’adoption d’un pass sanitaire. Celui-ci avait pourtant été rejeté par un premier vote à 5 voix près en raison des députés Modem, faisant perdre au gouvernement sa fragile majorité. Mais tout était en fait joué car quelques heures plus tard, Jean Castex déclarait au 20h de France 2 : “Il y aura un pass sanitaire”. Le texte a donc été revoté le soir même à 208 voix contre 85. Il a suffi de quelques concessions pour que les courageux députés du Modem soient remis sur le droit chemin. Le pass sanitaire sera donc mis en place à partir du 9 juin notamment pour les « chapiteaux, théâtres, salles de spectacle, de conférence”. Il sera nécessaire soit d’être vacciné, soit d’avoir été testé négatif dans les 48h. Bonne façon de ne pas rendre obligatoire un vaccin mais de le rendre indispensable à la reprise d’une vie quotidienne…

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Afghanistan : attentat dans une mosquée, plus de 60 morts

Daesh revendique l’attentat et dénonce l’imam de la mosquée « qui invitait à combattre les moudjahidin » :
Des dizaines de fidèles ont également été blessés par ces explosifs placés à l’intérieur du lieu de culte de Jaw Dara, dans l’est du pays.
Malgré les tensions récurrentes en Afghanistan, cibler une mosquée reste peu fréquent. Ce vendredi 14 mai, l’attentat du lieu de culte du village de Jaw Dara, dans le district d’Haska Mina (province de Nangarhar), fera forcément date. Le bilan des victimes ne cesse en effet d’augmenter depuis l’explosion d’une bombe qui a provoqué l’effondrement du toit sur plusieurs centaines de fidèles.

► Royaume-Uni : Une étudiante sanctionnée après avoir déclaré que « les femmes ont un vagin »

Lors d’un séminaire vidéo sur le féminisme de genre et la loi, une étudiante écossaise de l’université Abertay de Dundee du nom de Lisa Keogh, a déclaré que les femmes étaient nées avec des organes génitaux féminins et que la différence de force physique entre les hommes et les femmes « était un fait ». Elle s’est ensuite interrogée sur la participation des femmes trans dans les sports de combat. Lisa a été dénoncée à la direction de l’université par ses camarades a la suite du débat. Elle fait désormais face a une enquête officielle pour commentaires offensants et discriminatoires. L’étudiante a déclaré au Times : « Je pensais que c’était une blague. Je pensais qu’il n’y avait aucun moyen pour l’université de me poursuivre pour avoir utilisé mon droit légal à la liberté d’expression. ». Elle craint que son ambition de devenir avocate soit mise en péril.

► Remise en liberté d’un néerlandais interpellé avec 14 kg de cannabis

Les faits remontent au 5 mai, lorsque des douaniers ont contrôlé un véhicule dans les Pyrénées orientales. La voiture arrivait d’Espagne et c’est dans une cache aménagée sous les sièges que les 14 kilogrammes de cannabis ont été retrouvés. Le ressortissant affirmait être lui-même surpris, mais n’a pas été estimé convaincant. Il s’est donc présenté au Tribunal de Perpignan pour être jugé en comparution immédiate. Le problème ? Aucun interprète n’était présent. L’avocat a donc obtenu sa libération en affirmant : “Il ne peut exercer ses droits puisqu’il est dans l’impossibilité de répondre aux questions. Il n’y a donc aucune garantie d’un procès équitable. La remise en liberté s’impose !”. Le président a alors effectivement décidé de sa remise en liberté. Une liberté, au profit des trafiquants.

 

 

Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

↺ L.J. de lumière de l’espérance

00:00 01:30