BULLETIN DE REINFORMATION DU 30 AVRIL 2021

Patron d'émission le 30 avril 2021

Bulletin de réinformation proposé par Sasha Milo et François Persurier, avec la collaboration de Henri Benoît

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRAND TITRE :


 

► La tribune militaire, fustigée par le pouvoir et la gauche, suscite un élan patriotique

Une tribune préparée à l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière, contributeur à Boulevard Voltaire et responsable du site Place d’Armes a été publiée sur ce site le 14 avril dernier puis reprise le 21 avril par « Valeurs actuelles. Elle s’intitule « Lettre ouverte à nos gouvernants » et commence par ces mots : « L’heure est grave, la France est en péril, plusieurs dangers mortels la menacent. Nous qui, même à la retraite, restons des soldats de France, ne pouvons, dans les circonstances actuelles, demeurer indifférents au sort de notre beau pays ».
Le texte dénonce en substance, « le délitement de la France ». Selon les signataires de ce manifeste, ce délitement prend plusieurs formes telles que, « la guerre raciale que veulent des partisans haineux et fanatiques », ou bien « l’islamisme et les hordes de banlieue (…) entraînant le détachement de plusieurs parcelles de la nation » ou encore « la haine prenant le pas sur la fraternité lors de manifestations où le pouvoir utilise les forces de l’ordre comme agent supplétif ou bouc émissaire ».
Exhortant nos dirigeants à « trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers », l’auteur promet le soutien des signataires de ce texte à tout responsable politique disposé à prendre en considération la sauvegarde de la nation. Faute d’action en ce sens, l’auteur alerte sur la possibilité d’une guerre civile dont les victimes seraient imputables au laxisme de nos dirigeants.
Cette tribune fit immédiatement l’objet d’un battage politico-médiatique.
Marine Le Pen a d’emblée soutenu cette initiative et proposé aux militaires signataires de rejoindre le RN. Florian Philippot propose un rassemblement de soutien samedi 1er mai place de la Bourse à 15h00. Jean-Luc Mélenchon a suggéré de poursuivre ces militaires en justice, appelant à ce qu’il qualifie « d’insurrection ». Le chef d’État-Major des Armées, le général François Lecointre assure que, , « 18 des signataires passeront chacun devant un conseil supérieur militaire ». Le Premier ministre Jean Castex a condamné, « une initiative contraire à tous nos principes républicains, à l’honneur, au devoir de l’armée » (sic). Faisant preuve d’un sens politique plus développé, Rachida Dati, maire du 7ème arrondissement de Paris, a quant à elle souligné, « on ne peut pas uniquement s’attacher au fait de dire « nous allons sanctionner ces militaires en oubliant ce qui est écrit ». Il est vrai qu’un sondage Harris Interactive pour la chaîne LCI, publié ce mercredi, montre que 58% des Français soutiennent cette tribune militaire.
Initialement lancé par une vingtaine de généraux, une centaine de haut gradés et plus d’un millier d’autres militaires, cet appel pour un retour de nos dirigeants à l’honneur a reçu 8 jours plus tard l’appui de plus de 15.000 militaires, qu’ils soient à la retraite ou même d’active, sur le site « Place d’armes », nombre qui connaît une croissance continue. Par ailleurs, les civils qui le souhaitent peuvent apporter leur soutien à cette tribune sur le site « lesamisdeplacedarmes.fr ». Une affaire à suivre de très près tant elle nous concerne tous directement.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► L’agitation médiatique autour des jardins ouvriers du fort d’Aubervilliers ne fait pas l’unanimité

Deux projets du programme d’aménagement du fort d’Aubervilliers menacent l’existence de ces jardins. L’un concernant la construction d’une piscine d’entraînement olympique pour Paris2024 et l’autre celle d’une nouvelle gare du Grand Paris Express. Les emprises-chantier de ces projets vont impacter 9000 mètres carrés de jardins cultivés, dans ce qui reste de la célèbre Plaine des Vertus. L’occasion était rêvée pour les lobbies écologistes radicaux rêvant de faire une ZAD sur le modèle de Notre-Dame-des-landes, de s’emparer du dossier : ils occupent les lieux après avoir dressé un mur de bottes de paille, à la limite des jardins pour faire obstacle au démarrage du chantier, prévu début mai.
Mais ni l’État qui finance le futur centre aquatique, ni la ville d’Aubervilliers qui assurera la maîtrise d’ouvrage, n’envisagent de renoncer au projet arrêté par l’ancienne municipalité communiste, dans la perspective des Jeux Olympiques de 2024. Quant au blocage sur le terrain, la majorité des jardiniers n’y est pas favorable car des accords ont été passés entre la Société des Jardins Ouvriers des Vertus, la Fédération des Jardins Familiaux et Grand Paris Aménagement, pour relocaliser les jardiniers impactés et recomposer à terme les jardins familiaux sur une surface identique.
Si l’on peut déplorer la bétonisation croissante d’une commune qui voit sa population exploser et qui manque d’espaces verts, l’agriculture urbaine qui subsiste n’a pas encore dit son dernier mot.

 

► Le chiffre du jour est 44% :

C’est, selon l’INSEE, la part prise par l’immigration à l’accroissement de la population française en 2017. Ainsi, cet organisme officiel permet le passage du « Grand remplacement » de la théorie à la pratique !

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► La résurgence de la pandémie plonge l’Inde dans le chaos

L’Inde connaît une flambée spectaculaire de la pandémie, où nombre de cas quotidiens recensés dépasse désormais les 300 000, entraînant le pays dans une situation critique. Les Indiens manquent en effet de médicaments, de vaccins, de places dans les hôpitaux et même d’oxygène, ce qui provoque une multiplication par 100 des prix de l’oxygène au marché noir. Avec un nombre de décès total atteignant 3 000 par jour, Delhi est ravagée par le COVID. Les lieux de crémation dédiés sont saturés provoquant l’érection de bûchers improvisés dispersés dans la ville afin que se tiennent les cérémonies funéraires honorant les défunts.
Malgré les risques, des fêtes religieuses réunissant de nombreuses personnes ont pu se tenir récemment. Or, ont émergé dans ce pays de nouveaux mutants notamment le B.1.617 de contagiosité supérieure à celles des formes initiales et dont la prévalence est importante dans l’État du Maharashtra. Elles permettent au nouveau variant de traverser les barrières de l’immunité naturelle ou induite semblant prévaloir jusqu’alors. De plus, une large fraction de la population indienne souffre de déficit en vitamine D. Souhaitons que l’aide internationale puisse aider ce pays à traverser au mieux ces heures dramatiques. Plus préoccupée par sa propre sauvegarde, la Chine vient de suspendre ses vols cargo à destination de l’Inde, ce qui ne fera qu’aggraver les pénuries de matériel médical dont l’Inde a tant besoin actuellement.

 

► Les Nations Unies élisent l’Iran à la Commission des droits de la femme

Cette élection a eu lieu le 20 avril dernier, lors d’un vote secret du Conseil économique et social de l’ONU. Avec 43 voix favorables sur les 54 pays membres, cette élection suscite l’indignation des militants des droits humains.
Hillel Neuer, directeur exécutif d’UN Watch, un groupe de défense des droits de l’homme basé à Genève, affirme « Élire la République islamique d’Iran pour protéger les droits des femmes, c’est comme faire d’un pyromane le chef des pompiers de la ville ».
Rappelons qu’il y a quatre ans, un vote similaire avait permis l’entrée de l’Arabie Saoudite au sein de la Commission des droits de la femme.

 

► L’officier de police du capitole prétendument assassiné lors des échauffourées du 6 janvier est mort de causes naturelles

Lors des évènements du 6 janvier à Washington, qualifiés de tentative de coup d’Etat par la gauche américaine, l’une des victimes prétendues était un officier de police du Capitole dénommé Brian Sicknick. Selon les médias de grand chemin, son décès était dû à des coups d’extincteur portés volontairement sur sa tête. Or, l’enquête de médecine légale récemment rendue publique, conclut qu’il n’en est rien. Selon celle-ci, la mort est due à des causes naturelles : thrombose de l’artère basilaire responsable d’infarctus du tronc cérébral et du cervelet. D’ailleurs, aucune trace de traumatisme externe ou interne n’a pu être retrouvée. Si plus de quatre mois furent nécessaires pour rétablir la vérité, sa révélation bénéficie de moins de publicité que la version fallacieuse antérieure, bien utile assurément pour influencer l’opinion dans le sens de soutien à l’Etat profond recherché par les médias.

 

► La phrase du jour est de l’ancien président des États-Unis d’Amérique Donald J. Trump :

Ne poussez pas la Russie dans les mains de Pékin !

C’est ainsi que Donald Trump avertit l’administration Biden du danger d’une telle alliance et de la menace encore plus grande qu’elle ferait peser sur l’Amérique.

 

► La citation du jour est d’Alexis de Tocqueville :

« Qui cherche dans la liberté autre chose qu’elle-même est fait pour servir. »

 

► La bonne nouvelle du jour est l’annonce faite par Emmanuel Macon :

« Le couvre-feu en France devrait être décalé à 21h00 le 19 mai puis levé le 30 juin. Les restaurants devraient rouvrir, sous conditions, le 9 juin… ».

 

► Éphéméride

Le 30 avril 1863, à Camerone, une compagnie de la Légion étrangère résiste héroïquement à l’assaut de 2000 soldats mexicains.
Pendant l’expédition du Mexique, alors que l’armée française assiège Puebla, un convoi quitte le port de Veracruz, chargé de vivres, de munitions et de 4 millions de francs en pièces d’or. Le lendemain, une compagnie de la Légion étrangère, commandée par le capitaine Danjou et forte de soixante-deux fantassins reçoit la mission de sécuriser l’arrivée de ce convoi. Averti de leur présence, les Mexicains lancent à leur rencontre une troupe forte de 6 000 fantassins et 2 000 cavaliers.
Après une première salve qui met en fuite les Mexicains, le capitaine Danjou et ses hommes se réfugient dans une hacienda. À la mi-journée, Danjou tombe, suivi du sous-lieutenant Vilain, frappé en plein front. À 18 heures, les cinq légionnaires encore en état de combattre, à court de munitions, chargent leurs assaillants baïonnette au canon. Neuf heures durant, les légionnaires affronteront les troupes mexicaines. Finalement, ils se rendent à condition de pouvoir garder leurs armes et secourir leurs camarades blessés. Camerone est célébré chaque année, le 30 avril, dans toutes ses unités de la Légion étrangère.

 

 

Étiquettes :

En cours

Titre

Artiste

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

► L.J. de la réaction

21:30 23:00