BULLETIN DE REINFORMATION DU 22 FEVRIER 2021

Patron d'émission le 22 février 2021

Bulletin de réinformation proposé par Jean Bernard et Bruno

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

 

GRANDS TITRES


 

 

► Dissolution de Génération identitaire : où en est-on ?

Dans un enregistrement vidéo diffusé sur son site internet, Génération identitaire a répondu par l’intermédiaire de sa jeune porte-parole Thaïs d’Escufon aux motifs invoqués par le ministère de l’Intérieur dans la notification d’engagement de la procédure de dissolution parvenue le 12 février dernier au président de l’association. Deux chefs d’inculpation sont retenus : « l’incitation à la haine raciale » et « la constitution de milice ».

Le cabinet du ministre Gérald Darmanin égraine ensuite une vingtaine de faits reprochés à l’association : ses références à la Reconquista qualifiée d’idéologie, l’occupation en 2012 du chantier de la mosquée de Poitiers, l’utilisation du lambda majuscule en référence au bouclier des spartiates ou encore l’amalgame entre islam et idéologie islamiste. Un amalgame que Gérald Darmanin a lui-même fait lors de son récent débat contre Marine Le Pen. « Il ne faut pas faire comme s’il y avait d’un côté les Frères musulmans et le salafisme et de l’autre l’islam » avait-il alors déclaré.

 

La situation n’a que peu changé depuis l’arrivée de Darmanin place Beauvau. Alors, pourquoi cette procédure ?

Dans un entretien accordé à Valeurs actuelles jeudi dernier, la porte-parole de Génération identitaire estime que le ministre Gérald Darmanin n’a tout simplement pas digéré l’humiliation que Génération identitaire lui a infligé par le biais de ses actions d’agit-prop spectaculaires.

D’autres estiment que le ministre cherche seulement à satisfaire à bon compte une partie de la macronie et à réussir là où son prédécesseur avait échoué. Par deux fois Castaner avait sondé ses services pour lancer cette procédure de dissolution, sans succès puisque Génération identitaire a toujours fini par gagner ses procès. Pour Jean Messiha, la raison est plus profonde : l’association se veut l’étendard d’une jeunesse qui défend des valeurs traditionnelles, un modèle de société honni par la gauche progressiste.

 

Une chose est sûre, le sort de Génération identitaire ne laisse pas indifférent

Manuel Valls a apporté son soutien au ministre, non sans rappeler qu’il avait lui-même provoqué la dissolution de l’Œuvre française et des Jeunesses nationalistes en 2013.

A l’inverse, des personnalités comme Marion Maréchal ou Jordan Bardella ont dénoncé cette procédure, ce qui leur a valu une suspension temporaire de leur compte Facebook. Florian Philippot, peu suspect de proximité avec les militants identitaires, s’est inquiété de ce précédent dangereux. Enfin, plus de 2000 manifestants se sont réunis place Denfert-Rochereau dans une bonne ambiance et malgré les tentatives d’intrusion de militants antifascistes pour protester contre cette tentative de dissolution.

 

► Le laboratoire P4 de l’Institut de virologie de Wuhan à l’origine du coronavirus ?

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, deux théories s’affrontent sur l’origine du virus : la première consiste à expliquer que le virus a été transmis à l’homme par des chauves-souris. La deuxième, soutenue par le très vénéré Washington Post ou encore France Soir,  affirme que le virus a été produit artificiellement dans un laboratoire en Chine, à Wuhan. Dans une nouvelle étude révélée au grand public le 18 février, le nano-physicien Roland Wiesendanger de l’Université de Hambourg éclaire les origines du virus. Selon lui, un accident de laboratoire à l’Institut de virologie de Wuhan est la cause de la pandémie actuelle.

 

Sur quels arguments le nano-physicien fonde-t-il sa théorie ?

Le professeur Wiesendanger fonde sa théorie sur quatre arguments principaux, les voici :

Premier argument : contrairement aux premières épidémies de coronavirus telles que le SRAS et le MERS-Cov de 2012 pour Coronavirus du Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient, la zoonose ne fait l’objet d’aucune preuve tangible aujourd’hui.

Second argument : sa virulence, renforcée ces derniers temps, indique une origine non naturelle du pathogène et une transformation humaine de la souche mère.

Troisième argument : l’Institut de virologie de Wuhan abrite l’une des plus grandes collections d’agents pathogènes de chauves-souris au monde dont les manipulations et études aux finalités douteuses par les scientifiques chinois ont fait l’objet de nombreuses publications.

Enfin, un faisceau d’indices concordants cible Wuhan et son laboratoire de virologie, à la sécurité défaillante, comme seul et unique point de départ de l’épidémie.

 

BREVES DE FRANCE


 

► Plusieurs rixes armées à Issy-Les-Moulineaux, des dizaines d’interpellations

Ce mercredi 17 février, une « cinquantaine d’individus armés » se sont rassemblés au centre commercial Trois Moulins à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) et se sont violemment battus. Quinze équipages de forces de l’ordre sont intervenus et ont interpellé quatorze personnes armées de barres de fer et de gazeuses lacrymogènes. Selon le syndicat Alliance, une arme de type airsoft aurait été brandie à l’intérieur du centre commercial et un fuyard armé d’un tournevis aurait tenté « à plusieurs reprises de poignarder les effectifs policiers présents. » Une autre rixe armée s’est déroulée vendredi 19 février, cette fois dans le quartier des Epinettes. La police aurait interpellé des dizaines de délinquants à cette occasion. Cela n’est pas sans rappeler la rixe qui s’est récemment déroulée dans le 15° arrondissement de Paris sur la dalle de Beaugrenelle qui a finalement donné lieu à l’arrestation de la presque totalité des agresseurs.

 

► Crise sanitaire : les préfets et sous-préfets font du zèle

Les Français étaient prévenus : pas question que la hausse des températures ne soit synonyme de relâchement. Olivier Véran le répétait encore sur les ondes lors de son adresse hebdomadaire chaque jeudi. Le premier flic de France, Gérald Darmanin, a ainsi donné de nouvelles consignes à ses directeurs généraux pour que les contrôles soient renforcés. Immédiatement, la préfecture de police de Paris annonçait fièrement par communiqué que 4 000 agents de police seraient spécialement dépêchés pour faire respecter les gestes barrières et le couvre-feu. La préfecture du Rhône quant à elle prenait un arrêté interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique entre midi et 18 heures dans une partie du centre-ville de Lyon. Le sous-préfet en personne s’est déplacé samedi dernier pour faire des contrôles. Nul doute que face à ces nouvelles contraintes, certains gardent en mémoire cette phrase du président Pompidou « Mais arrêtez donc d’emmerder les Français ! (…) Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! ». Nul doute non plus que le gouvernement ne partage pas vraiment cet avis…

 

► La phrase du jour : elle nous vient de Pierre-André Taguieff

Inventeur du très débattu terme forgé au début des années 2000, celui d’« islamo-gauchisme », dans une interview fleuve donnée au journal Marianne : « Les « chercheurs » ou les « enseignants-chercheurs » qui disent s’inquiéter de ce projet d’enquête (sur l’islamo-gauchisme au sein de l’université) sur leurs pratiques et la qualité scientifique de leurs travaux sont pour beaucoup des militants décoloniaux, indigénistes et pseudo-antiracistes, pour la plupart pro-islamistes et parfois antijuifs, qui craignent que soit établie la médiocrité ou la nullité de leurs prétendus « travaux scientifiques » ainsi que dévoilées leurs actions d’endoctrinement et de propagande dans le cadre de leur enseignement ou sous couvert de colloques ou de séminaires militants (parfois fermés, « non mixtes »). »

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Des employés de Coca-Cola invités à « être moins blancs »

La firme américaine a admis avoir demandé à certains de ses employés de suivre une formation dispensée par Robin DiAngelo, une militante antiraciste connue pour avoir inventé en 2011 le concept de « fragilité blanche » et pour facturer jusqu’à 40 000 dollars sa demi-journée de conférence. L’une des diapositives du cours indique notamment « Essaie d’être moins blanc », sous-entendu donc qu’être blanc serait une tare. On imagine la réaction des grands médias occidentaux si les salariés avaient été invités à « être moins noirs » ! Cette rhétorique sur le « privilège blanc », par essence odieux, appartient à ce qu’on définit comme la « théorie critique de la race ». Apprenant que des agences fédérales suivaient aussi ce genre de formation fondée sur la « théorie critique de la race », Donald Trump les avait interdites dans l’administration, une interdiction que Joe Biden s’est bien évidemment empressé de lever…

 

► L’Etat américain du Delaware en voie d’islamisation ?

Il est légitime de le penser, puisqu’une femme élue à la Chambre des Représentants dans le 26ème district a prêté serment, voilée et sur un exemplaire du coran qui appartient à son père, le 4 février dernier. Il s’agit de la démocrate Madinah Wilson-Anton, 27 ans et élue avec 71% des voix. Pour rappel, c’est dans le Delaware que Joe Biden fut élu sénateur à plusieurs reprises entre 1973 et 2009. Tout un symbole !

 

► Afrique du Sud : sous prétexte de covid-19, les politiques de discrimination positive s’intensifient

Le National Empowerment Fund (NEF) et le ministère du Commerce, de l’industrie et de la compétition ont lancé un fonds d’urgence pour aider les entreprises appartenant à des Noirs à se remettre de la crise économique induite par le covid-19. Ce nouveau fonds, dont la création a été annoncée samedi dernier, proposera des prêts commerciaux et des refinancements en fonds propres avec un taux d’intérêts maximal de 2,5%. Au même moment, on apprend que la loterie nationale de ce pays a organisé une cérémonie virtuelle en l’honneur de quatre-vingt-deux petits entrepreneurs noirs, tous bénéficiaires de leur programme de financement des fournisseurs et des entreprises.

Mme Mabuza, PDG du groupe auquel appartient la loterie, a déclaré à cette occasion que « lorsque nous renforçons les nôtres, nous restons connectés à nos racines, ce qui est essentiel pour nous. » De même, aux Etats-Unis, une initiative conjointe entre le gestionnaire d’actifs Ariel Investments et la JPMorgan et intitulée « Project Black » vient d’être annoncée. Selon le Financial Times, l’objectif est de transformer des entreprises détenues par des minorités en des sociétés valant plusieurs milliards de dollars.

 

► Le chiffre du jour

La capitalisation des marchés mondiaux a augmenté de 50 000 milliards de dollars depuis mars dernier selon une note de Bank of America. Ainsi, la valeur combinée de toutes les entreprises cotées ont connu une progression de +6,2Mds$/h, soit un rythme dix fois supérieur à celui connu durant la crise de 2008-2009. Les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), mais également d’autres sociétés comme Tesla ou bien encore le marché du Bitcoin qui vient de dépasser les 1000 milliards de dollars, le Bitcoin valant désormais plus de 50 000 dollars à l’achat, ne connaissent décidément pas la crise… jusqu’à quand ?

 

► La bonne nouvelle du jour

Elle est d’ordre archéologique et elle aurait sans doute fait pâlir de jalousie le génois Christophe Colomb : une dizaine de perles de verre (daté au carbone 14 entre 1397 et 1488) ont été découvertes dans le cercle arctique provenant de la Sérénissime Venise, ayant ainsi traversé des milliers de kilomètres, plusieurs continents, des successions de villes, de ports et de déserts pour atteindre l’Alaska et le peuple Esquimau précédant ainsi la découverte des Amériques par le génois.

 

 

Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

↺ Les mardis de la mémoire

14:00 15:00


SONDAGE

Dans le but d'améliorer la grille des programmes de Radio Courtoisie, nous avons besoin de votre avis !

Merci !