BULLETIN DE REINFORMATION DU 29 JANVIER 2021

Patron d'émission le 29 janvier 2021

Bulletin de réinformation proposé par Christian Bieber et Frédéric Delanoy

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► Le ras-le-bol général contre la gestion du covid

En route vers un troisième confinement, les Français en ont assez. Si bien que fleurit sur les réseaux le terme de « désobéissance civile ». Un exemple cette semaine à Nice, avec ce restaurateur qui a ouvert son établissement avant d’être placé en garde à vue.

Rappelons qu’aura lieu ce lundi premier février une journée de résistance, lors de laquelle tous les restaurateurs sont appelés à ouvrir.

On déplore comme depuis le début de la crise une communication imprécise du gouvernement qui avait annoncé une prise de parole du président mercredi dernier avant de la décaler à demain. Peut-être une preuve de l’hésitation de l’exécutif à imposer un nouveau confinement ?

Voix de ce mécontentement au gouvernement : la députée ex-LREM du Haut-Rhin Martine Wonner (du groupe Liberté et Territoires) qui plaide pour l’abrogation de l’état d’urgence sanitaire. Elle qualifie les mesures de « disproportionnée ». La députée, raillée dans l’hémicycle, dénonce également la non-transparence et l’absence de rapport officiel sur les activités du fameux conseil scientifique. Ceci à l’instar du collectif « Bas-les masques ».

 

Un conseil scientifique qui fait la pluie et le beau temps ?

En effet et ce n’est pas nouveau : toutes les mesures gouvernementales découlent de cet organe. Ce conseil n’est tenu à la publication d’aucun rapport officiel sur ses activités, ce qui est inédit. Enfin, le rapport d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique de plusieurs membres du comité est avéré.

 

Ras-le-bol général et ras-le-bol mondial

Aux États-Unis, le gouvernement craint des actions extrémistes liées aux restrictions contre la Covid.

Des manifestations se tiennent partout en Europe. Nous avons assisté à des émeutes au Danemark et aux Pays-Bas, des pays qui ne nous ont pas habitués à ce genre d’événement. Les Pays-Bas avant même la France !

En Suède, on ne connaît ni confinement, ni masque obligatoire. De même qu’à Monaco où la densité de population est extrême et où les mesures sont bien moins restrictives : les restaurants sont restés ouverts jusqu’ici.

Rappelons que la Suède, comme le Japon et l’Australie jusqu’à maintenant, refusent le vaccin.

Les servants de la pensée unique bataillent pour occulter des sujets aussi importants que :

  • l’état du système hospitalier et le manque cruel de lits
  • la nature du vaccin Pfizer-BioNTech qui fonctionne avec une technologie nouvelle et peu connue
  • la dangerosité de ce même vaccin, de nombreux accidents ont été rapportés
  • le fait que les producteurs du vaccin soient en compétition

On nous objecte que les agences de contrôle sanitaire sont là pour veiller au grain, loin s’en faut ! Ces dernières ne reçoivent comme informations sur les vaccins étudiés que celles que leurs producteurs veulent bien fournir.

Le collectif Bas-les-masques appelle chaque mardi à manifester notre mécontentement aux fenêtres.

 

► Le chef de l’état-major israélien annonce la mise en place d’une nouvelle stratégie contre l’Iran

En juillet 2015, la France, la Chine, les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Iran signaient l’accord de Vienne afin de limiter la capacité nucléaire de Téhéran. En échange d’engagements de l’Iran, les autres signataires consentaient une levée partielle des sanctions internationales contre son économie. 

 

Israël a toujours été hostile à cet accord  

Elle considère en effet que ce texte n’apporte pas suffisamment de garanties. Et en mai 2018, Donald Trump, rejoignant la position de Benjamin Netanyahou, a fait sortir les États-Unis de l’accord, avant de rétablir les sanctions américaines contre l’économie iranienne. 

Face à ces nouvelles sanctions, l’Iran a donc commencé à s’affranchir des obligations prises dans le cadre du traité de Vienne. 

Mais, depuis la défaite de Donald Trump, l’Iran a annoncé son intention de produire, sur son site souterrain de Fordo, de l’uranium enrichi à 20%, soit à un taux cinq fois supérieur à celui autorisé par l’accord de Vienne. 

 

Les Européens restent pourtant favorables à un retour à l’accord initial 

Et si le changement de présidence aux Etats-Unis laisse envisager un retour du pays dans le traité de Vienne, encore que cela ne soit pas acquis, Israël maintient quant à elle sa position : revenir à l’accord serait, je cite, une « mauvaise chose ». C’est ce qu’a encore affirmé le général Aviv Kochavi, chef d’état-major des forces israéliennes, à l’occasion de l’une de ses rares interventions publiques, le 26 janvier. 

« Les pressions sur l’Iran doivent se poursuivre, l’Iran ne peut pas avoir de capacités pour posséder une bombe nucléaire », a martelé le chef d’état-major israélien. 

« Nous avons élaboré de nouveaux plans opérationnels et les développerons au cours de l’année à venir. Ceux qui décident de les exécuter, bien-sûr, sont les dirigeants politiques. Mais ces plans doivent être sur la table », a-t-il encore expliqué. 

Mahmoud Vaezi, directeur du cabinet du président iranien, s’est exprimé ce mercredi 27 janvier : selon lui de tels propos relèvent de la « guerre psychologique ». 

 

BREVES DE FRANCE


 

► Les effets psychologiques néfastes d’un nouveau confinement

Le confinement serait censé nous protéger sur le plan physique, mais il est aussi « une agression psychique intense », comme l’explique le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Un des premiers troubles psychiques s’est manifesté quarante-huit heures après le premier confinement, c’était l’explosion des violences conjugales. Le manque d’interactions pose un problème car on a besoin des autres pour être soi-même. Un être humain ne peut pas vivre seul. Son cerveau s’altère quand il n’est pas physiologiquement stimulé par la présence de l’autre. La neuro-imagerie a d’ailleurs permis de montrer à quel point l’isolement affectif et sensoriel est une grande agression sur le cerveau : des atrophies des deux lobes bifrontaux apparaissent, ainsi que des atrophies du système limbique, socle de la mémoire et des émotions.

 

► Nouvelle arrivée à l’Académie française

Si vous avez aimé les Adieux à la Reine ou L’Echange des princesses, votre auteur favori vient d’être élu à l’Académie française. La romancière et historienne Chantal Thomas a pris la suite de Jean d’Ormesson, devenant ainsi la dixième femme à entrer dans cette institution prestigieuse. Spécialiste du XVIIIème siècle, elle écrit aussi bien sur Madame de Staël et la marquise de Rambouillet, que sur Sade ou Casanova.

 

► Vers une aide de 500 euros par mois pour les mineurs isolés étrangers et les jeunes majeurs ?

C’est ce qu’a avancé le secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles, auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé Adrien Taquet, dans un Tweet le 28 janvier. Les mineurs isolés étrangers dépendant principalement de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), le secrétaire d’État souhaite « l’accompagnement de tous vers l’emploi ou la formation et une allocation de 500 euros par mois ». En France, le nombre de mineurs et jeunes majeurs étrangers a augmenté de façon spectaculaire ces dernières années. En effet, ce sont environ 40 000 jeunes immigrés qui sont présents sur le territoire français, contre 15 000 en 2017 et seulement 8 000 en 2016. Ces mineurs étrangers ne coûtent pas moins de 2 milliards d’euros aux départements qui les ont à charge, et ce en raison de la politique migratoire du gouvernement.

 

► Huis-clos pour l’arrivée du Vendée Globe

Ce jeudi 28 janvier, les premiers skippeurs de cette neuvième édition du Vendée Globe franchissaient la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne après plus de quatre-vingts jours de traversée. Une arrivée bien différente des précédentes, qui priva les compétiteurs des traditionnels applaudissements et acclamations du public, car l’événement, comme le départ, se déroula à huis-clos. En effet, le préfet de Vendée avait décrété quelques jours avant que les quais du Chenal des Sables seraient vides pour la fin de la compétition, à cause de la situation sanitaire et du respect du protocole dicté par le gouvernement. La décision avait été vivement critiquée par le maire de la ville Yves Moreau et par Philippe de Villiers, organisateur de la compétition, qui avaient appelé le président Emmanuel Macron à intervenir, sans succès.

 

► Agression de la Cocarde étudiante par des militants d’ultra-gauche

Ce mardi, se tenait à Paris une manifestation pour la réouverture des facs, étudiants et professeurs marchaient ensemble pour faire entendre leur mécontentement. La Cocarde étudiante, organisation politique étudiante de droite, s’est donc rendue sur les lieux pour accompagner le cortège. Mais cinq minutes après avoir déployé une simple banderole : « Etudiants en détresse. Ouvrez les facs », le groupe est tombé dans un guet-apens tendu par des militants d’ultra-gauche, armés et cagoulés. Cette manifestation pour la réouverture des facs s’est soldée par trois étudiants à l’hôpital, blessés à l’œil, au crâne et au nez.

 

► Le chiffre du jour est 40 000 !

C’est le nombre de fichiers confidentiels sur la franc-maçonnerie française qui ont été dévoilés sur la toile en 2016 par Laurent G., révolté par la « double allégeance» à laquelle se soumettaient selon lui des magistrats français membres de la franc-maçonnerie. Il a publié sur le site stopmensonges.com plus de 6 000 fichiers contenant entre autres les noms, adresses et numéros de téléphone des membres de la Grande loge de France avant de recommencer en novembre avec plus de 34 000 fichiers appartenant à la loge du Grand Orient de France. Ces fichiers étaient issus de piratage qu’il a nié avoir commis. Il a ainsi été condamné à quatre mois de prison ferme et 7 000 euros d’amende.

Curieusement, la décision du tribunal sera diffusée pendant un mois sur les sites des journaux Libération, Le Monde et Le Figaro aux frais du prévenu. Une façon de dissuader d’éventuels autres lanceurs d’alerte amateurs des mêmes sujets ?

 

► Nouvelles parutions aux éditions de La Nouvelle Librairie…

… qui avec L’Institut Iliade présente « Les métamorphoses d’Hermès » de Rémi Soulié dans la collection Cartouches Longue mémoire.

« Au milieu d’un monde déconstruit, la figure d’Hermès nous invite à retrouver le sens profond de nos vies et de ce qui nous entoure » déclare l’auteur.

L’Observatoire du journalisme présente, quant à lui, une nouvelle brochure : « L’affaire Obono – Valeurs Actuelles » de Bertrand Delcassis. L’auteur revient sur l’emballement médiatique suite à l’affaire Obono et la remise en question de la liberté d’expression.

Ces deux ouvrages sont disponibles en librairie au 11 rue de Médicis dans le VIième arrondissement ou sur le site internet de la librairie.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le marché de l’art se porte bien

La célèbre maison Sotheby’s a, lors d’une vente aux enchères New-Yorkaise, fait grimper le prix d’un tableau du maître italien de la Renaissance, Botticelli, à 92,2 millions de dollars. C’est un sommet qui n’avait pas été atteint depuis près de deux ans après les 110 millions atteints par les « Meules » de Claude Monet. 

Le « Jeune Homme tenant un médaillon » présente un jeune éphèbe aux cheveux longs. Son identité n’est pas connue, mais les spécialistes pensent qu’il pourrait s’agir d’un proche de la puissante famille florentine de Médicis. Il aurait été peint entre 1470 et 1480. Bien que vieux de plus de 500 ans, le tableau est dans un état de conservation exceptionnel.

 

► Nous fêtions cette semaine la naissance d’un génie européen 

Le 27 janvier 1756 naquit à Salzbourg Wolfgang Amadeus Mozart, icône de la musique européenne classique. Doué d’une mémoire et d’une oreille absolues, à trois ans, il est capable de reconnaître les accords et, à cinq ans, improvise au clavier son premier menuet. A six ans il joue du clavecin, du violon et de l’orgue ; il compose ses premières œuvres. Épuisé, il meurt à 35 ans, ayant composé certaines symphonies en trois jours. Il laisse au monde Les Noces de Figaro, Don Giovanni, La Flûte enchantée, le Requiem, ainsi que de nombreux autres symphonies et concertos.

 

 

Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

↺ L.J. des artisans

02:00 05:00