BULLETIN DE REINFORMATION DU 25 JANVIER 2021

Patron d'émission le 25 janvier 2021

Bulletin de réinformation proposé par Robert Scott et Jean Bernard

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

 

GRANDS TITRES


 

► Rapport Stora : quand l’histoire de l’Algérie repose sur le ressentiment anti-français

 

Comme le relèvent nos confrères de Breizh-info, alors que les principales mesures préconisées par ce rapport incombent à la France, une réelle pacification des mémoires entre les deux pays ne peut s’établir tant que cela reste à sens unique et que la mémoire algérienne repose sur une artificielle construction idéologique.

L’Algérie est passée de la colonisation turque à la colonisation française et n’a jamais existé en tant qu’Etat avant le départ des Français. Tant que l’Algérie n’aura pas réglé ce non-dit existentiel, la prétendue « réconciliation » des mémoires est impossible quelles que soient les déclarations de contrition que fera la France.

Or la position victimaire de l’Algérie vis-à-vis de la France est un pilier essentiel de sa propre histoire. Pourquoi Benjamin Stora fait l’impasse sur cette question ?

Au moment de l’indépendance, la priorité des nouveaux maîtres de l’Algérie fut en effet d’éviter la dislocation en plaquant une apparente cohérence historique selon deux axes principaux. D’abord un nationalisme arabo-musulman niant les Berbères. Ensuite, le mythe de l’unité populaire contre le colonisateur français alors qu’en 1961, 250.000 Algériens servaient dans l’armée française et que seuls 60.000 avaient rejoint les rangs des indépendantistes.

Cette fausse histoire est le socle du « système » algérien, lequel se maintient en s’appuyant sur une clientèle électorale achetée par les subventions et les passe-droits. « Système » qui, à chaque fois qu’il est en difficulté intérieure, lance des attaques contre la France. Dans ces conditions, comment sérieusement croire à sa volonté d’apaisement mémoriel ?

 

► Russie : le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dénonce une « dérive autoritaire très inquiétante »

 

Ce samedi 23 janvier, des manifestations, non-autorisées, ont eu lieu dans plusieurs villes russes pour réclamer la libération d’Alexeï Navalny, incarcéré à son retour en Russie, pour ne pas avoir respecté les conditions d’une peine de prison avec sursis. Selon l’ONG russe OVD-Info, près de 3.500 manifestants ont été arrêtés sur l’ensemble du territoire russe le 23 janvier, dont un millier à Moscou.

Comment a réagi Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères ? Emboîtant le pas de la diplomatie américaine et celui du haut-représentant de l’Union européenne, le ministre Le Drian a jugé « insupportable » « la remise en cause de l’Etat de droit par ces arrestations-là, collectives et préventives » dans l’émission Questions politiques de la radio France Inter, du groupe France Télévisions et du quotidien Le Monde. Les autorités russes ont réagi en dénonçant l’ingérence américaine dans cette affaire purement intérieure. En revanche, elles ont ostensiblement ignoré les leçons de morale venant de l’Union européenne, et en particulier de la France qui avait moins de scrupules avec l’Etat de droit lors des manifestations des Gilets jaunes. Schizophrénie quand tu nous tiens !

 

BREVES DE FRANCE


 

► Appel à témoins afin d’interpeller la bande de racailles qui s’est acharnée sur Yuriy vendredi 15 janvier dans le 15ième arrondissement de Paris

La vidéo circule sur les réseaux sociaux. Elle est insoutenable de violence gratuite et a ému jusqu’à l’Elysée. Une bande de dix jeunes à capuche s’acharne sans raison à coups de béquilles, marteaux et barres de fer sur un adolescent de quinze ans à terre. Ses quatre camarades de jeu, eux, réussissent à s’enfuir. Son nom : Yuriy. Il rejoint la longue liste des victimes de violences gratuites et ultra-violentes dont les rapports de police constatent l’accroissement ces dernière années. Le jeune Yuriy sort timidement et avec difficulté de son coma à l’hôpital Necker. Sa mère Nataliya, qui passe ses journées auprès de son fils ainé qui a deux petites sœurs gère son entreprise de conciergerie depuis son ordinateur portable. Après une semaine, aucun des agresseurs n’a été interpellé. Selon Philippe Goujon, maire du 15ième, « c’est sans précédent et d’une violence inouïe ». Des analyses ADN sont en cours sur les armes abandonnées par les barbares.

 

► La rémunération des rédacteurs en chef de France Télévisions variera désormais selon la place que font ces derniers à « l’Union européenne », « l’Outre-mer » ou bien, la « diversité »…

Selon une directive de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, publiée dans le journal « Le Monde » : s’ils veulent espérer améliorer leur salaire, les rédacteurs en chef de France Télévisions devront se conformer à l’énigmatique formule “Diversité, visibilité, Outre-mer, Europe”. Comme l’a rappelé Russia Today, il serait bon que France Télévisions se souvienne de la Déclaration des devoirs et des droits des journalistes comprise dans la Charte de déontologie de Munich de 1971, qui fait un important rappel, celui de “ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste”.

 

► Une enseignante, menacée de mort pour avoir critiqué l’islam, porte plainte contre Mediapart, qui avait livré son nom et avait qualifié ses propos d’« islamophobes »

Pour avoir dit lors d’un cours le 27 octobre, onze jours après l’assassinat de Samuel Paty : « L’islam ne reconnaît pas la liberté de conscience », et évoqué « des religions sexuellement transmissibles », cette professeure de droit à la faculté d’Aix-Marseille, a reçu des menaces de mort avant d’être placée sous surveillance policière. L’enseignante a déposé plainte le 6 janvier contre Mediapart pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Le site d’informations avait en effet publié le 8 décembre le nom de l’enseignante et qualifié ses propos d’« islamophobes ».

 

►Le livre du jour : « Kouachi : L’assaut final – Récit embarqué de la traque et des trois jours qui ont changé la France » aux éditions Ring par Romain Agure, ancien du GIGN

Né en 1979, Romain Agure s’engage dès ses dix-huit ans au service de la France. Après un bref passage dans l’Armée de terre, il est intégré opérationnel à la Force Intervention, spécialisé dans le domaine chuteur opérationnel, tir longue distance et montagne. Il quittera le GIGN en 2016 pour poursuivre sa carrière au sein de la gendarmerie. Un flash-back avec le GIGN, minuté en temps réel, de l’arrivée des Kouachi devant Charlie Hebdo à leur neutralisation à Dammartin-en-Goële : trois jours majeurs dans l’histoire tragique du terrorisme en France. Peut-on lire en incipit. Selon l’auteur il a « simplement eu envie d’aborder un côté peu considéré de nos jours. Celui des valeurs que défendent les hommes et les femmes du GIGN, toutes forces confondues. »

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Honduras : l’interdiction de l’avortement et du mariage homosexuel gravées dans le marbre de la Constitution 

Le parlement du Honduras a voté, ce jeudi 21 janvier, une réforme de la Constitution qui inscrit dans la loi organique l’interdiction totale de l’avortement et du mariage homosexuel. Pour pouvoir modifier ces dispositions constitutionnelles, il sera nécessaire d’obtenir les trois-quarts des voix. Cette modification touche deux articles : l’un qui confère au fœtus « le même statut juridique qu’une personne » et l’autre qui dispose que le mariage civil « ne peut être qu’entre un homme et une femme ». Avec le Salvador, le Nicaragua, la République dominicaine, Haïti et le Suriname, le Honduras fait partie des six pays d’Amérique du Sud à interdire totalement l’avortement. Alors que plusieurs pays de la région, dont l’Argentine, ont adopté récemment des lois progressistes, le gouvernement du Honduras entend pour sa part, par l’adoption de ce verrou constitutionnel, mettre un terme à cette vague de réformes.

► Etats-Unis : la revanche des activistes LGBT

Il n’aura donc pas fallu une journée pour que les associations LGBT américaines imposent de nouveau leur calendrier au plus haut sommet de l’Etat. Par décret présidentiel, intitulé Prévention et lutte contre la discrimination fondée sur l’identité de genre ou l’orientation sexuelle, Joe Biden, entre autres mesures, a rétabli une législation de l’ère Obama qui autorise les athlètes transgenres à concourir dans les sports féminins. Plusieurs élus républicains de la Chambre des représentants ont répliqué en déposant une proposition de loi contestant cette décision idéologique. A noter également, dans le même ordre d’idée, que Joe Biden a nommé au poste de secrétaire d’Etat adjointe à la Santé une personne transgenre. Il s’agit du pédiatre Rachel Levine.

► Etats-Unis encore : les banques s’empressent de fermer les comptes de Donald Trump

Depuis quelques jours, plusieurs établissements financiers ont rompu leurs contrats avec le 45ième président des Etats-Unis. Tous les prétextes sont bons pour se défaire de ce client infréquentable aux yeux de leurs dirigeants. Ce sont les événements du Capitole le 6 janvier dernier ont déclenché la série de ruptures. La Signature Bank à New-York avait ainsi pris position contre Donald Trump et ses alliés. De même, la Deutsche Bank a mis fin à sa longue relation avec l’ancien magnat alors que ce dernier était un client historique de la banque allemande depuis plus de vingt ans et une de ses portes d’accès au marché américain. Plus récemment, ce sont deux banques de Floride qui ont à leur tour lâché l’ancien président américain et l’ensemble de ses organisations : Bank United et Professional Bank. Comme quoi, il n’y a pas qu’en France que les banques font la politique.   

► Pour la BBC, il existe plus de cent genres différents

Dans une vidéo produite dans le cadre des ressources en ligne de la BBC pour les enseignants, il est demandé par de jeunes enfants : « Quelle est la différence entre le sexe et le genre ? » Réponse de l’adulte : « le sexe est la partie du corps avec laquelle vous êtes né ; le genre est ce que vous ressentez à l’intérieur. Il y en aurait donc plus de cent. » Parfait exemple d’endoctrinement des enfants. Ce discours a été relayé par le média grand public TF1 dans son reportage « Transidentité, un droit que revendique de plus en plus de jeunes » au 20h hier.

► Disney censure ses anciennes productions

Non content d’avoir ajouté des avertissements au début de plusieurs de ses dessins animés pour mettre en garde contre les stéréotypes qu’ils véhiculent, la société Disney vient d’en interdire l’accès aux comptes pour enfants de la plateforme Disney+. Seuls les comptes pour adultes y ont désormais accès. Bref, cela revient à ranger Dumbo, Peter Pan, La Belle et le Clochard ou encore Les Aristochats dans la catégorie des films… X, en attendant qu’ils soient totalement recréés par la firme américaine selon les critères idéologiques en vigueur. On croit rêver !

► Covid 19 : protestations dans plusieurs pays européens

Alors que le gouvernement espagnol a annoncé un énième durcissement des règles sanitaires, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue ce samedi, aux cris de « Liberté ! » pour exprimer leur mécontentement face à ces mesures disproportionnées au regard de la gravité de l’épidémie. 

​ ► La bonne nouvelle du jour

Le squelette du nouveau plus grand dinosaure pourrait avoir été trouvé. D’après une étude publiée ce mois-ci, le fossile retrouvé en Argentine pourrait bien être celui du plus grand dinosaure jamais exhumé. Plus grand encore que le «Titan de Patagonie». Vieux de 98 millions d’années, le fossile en question avait été trouvé en 2012.

 

 

Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

↺ Saint du jour

10:30 11:30


Du changement dans les écoutes à la demande

 

Chers amis auditeurs,

 

Nos émissions sont en libre écoute durant quatre jours après leur diffusion en direct. 

Passé ce délai, retrouvez et téléchargez la totalité de nos archives, des plus récentes aux pépites oubliées, à partir de 5 euros par an seulement.