BULLETIN DE REINFORMATION DU 14 DECEMBRE 2020

Patron d'émission le 14 décembre 2020

Bulletin de réinformation proposé par Solveig Grieg et Wilfried Marc

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► Texit : le projet d’indépendance du Texas

Samedi 12 décembre, le républicain Kyle Biedermann, membre de la Chambre des représentants du Texas, a exposé son projet à la chaîne de télévision Fox News : « Le gouvernement fédéral est hors de contrôle et ne représente pas les valeurs des Texans. C’est pourquoi je m’engage à déposer une loi qui permettra d’organiser un référendum afin de donner aux Texans la possibilité de voter pour que l’État du Texas réaffirme son statut de nation indépendante ».

Quelle est la cause de cette volonté d’indépendance du Texas ?

Le 11 décembre dernier, la Cour suprême des États-Unis a rejeté, sans l’examiner, la requête du Texas d’invalider les résultats de la présidentielle dans quatre États dont les voix avaient été données au candidat démocrate Joe Biden, soit environ vingt millions d’électeurs. Sa demande a été soutenue par dix-sept États et cent-six membres du Congrès américain, ainsi que le président sortant, Donald Trump, qui s’est joint au procès. Le Texit est le résultat de millions de républicains qui jugent l’élection comme volée, le fait que les jugent abdiquent leur responsabilité constitutionnelle laisse penser que les votes pro Trump n’avaient pas d’importance.

Que peut-on dire de la décision de la Cour suprême en elle-même ?

Le Parti républicain (GOP) du Texas présidé par Allen West, à l’origine de cette démarche, a réagi au refus de la Cour suprême : elle a « décrété qu’un État peut prendre des mesures anticonstitutionnelles et violer sa propre loi électorale. Il en résulte des effets néfastes sur les autres États qui respectent la loi, tandis que l’État coupable ne subit aucune conséquence. » Il ajoute que « Cette décision aura des ramifications profondes pour l’avenir de notre république constitutionnelle. Peut-être les États respectueux de la loi devraient-ils s’unir et former une union d’États qui respecteront la Constitution. » Comme l’a publié un correspondant d’ABC News, le Parti républicain appelle à la sécession.

 

► Le chef présumé d’un groupe d’ultra-gauche fiché S

L’ultra-gauche se réveille ! La « haine du flic », ravivée depuis les quelques manifestations contre la loi sécurité globale, obsède cette mouvance politique au point que certains projettent de véritables actions terroristes à l’encontre des forces de l’ordre.

La DGSI travaille beaucoup en ce moment pour lutter contre ces organisations

Neuf personnes d’un groupe d’ultra gauche ont ainsi été interpellées mardi 8 décembre à travers toute la France par le parquet antiterroriste. Elles étaient suspectées de vouloir entreprendre des actions violentes et l’un d’eux a effectivement avoué ce dimanche avoir voulu s’en prendre à des policiers, des gendarmes ou des militaires sans qu’aucune cible ne soit vraiment arrêtée. Vendredi, sept d’entre eux ont été mis en examen pour « association de malfaiteur terroristes » après que des armes et des matériaux pour fabriquer des explosifs ont été découverts.

Le chef du groupuscule serait fiché S

En effet, l’homme aurait combattu Daech aux côtés des Kurdes dans le nord-est de la Syrie et serait ensuite rentré en France en 2018. Membre de la mouvance anarcho-autonome, il squattait à Toulouse et avait été condamné pour violences aggravées, port d’armes et conduite sous stupéfiants. Ces individus mis en examen sont la preuve d’une « montée en gamme importante de la violence dans la mouvance ultra-gauche » pour Laurent Nuñez, le coordinateur national du renseignement, ajoutant qu’un peu moins de deux cents dégradations revendiquant des « actions directes » contre le grand capital ou les institutions ont été recensées en France depuis le début de l’année.

Plus que tout chose, la profonde indulgence des médias envers cette mouvance extrémiste empêche l’Etat d’agir convenablement contre ces hommes et femmes qui chaque week-end peuvent saccager impunément Paris, ou occuper un terrain dans la région nantaise pour en faire une ZAD.
L’information comme quoi Fabien D. est un dangereux individu fiché S, et non pas un simple SDF de Toulouse, n’a encore que peu tourné : en effet quand il s’agit de la gauche, pas d’amalgame chez les médias, pour ne pas en venir à l’idée d’un l’islamo-gauchisme.

 

BREVES DE FRANCE


 

► Macron veut plus de noms de rue issus de la diversité

Le 4 décembre dernier, lors d’une interview sur le media Brut, le chef du Gouvernement a exprimé son souhait de sélectionner « trois cents à cinq cents noms de personnalités issues d’Afrique ou des outre-mers pour créer des nouvelles rues ou ériger des statues. » D’après le président de la République, il faut « ouvrir l’espace public à la diversité et à des modèles d’une jeunesse qui se cherche ». Cette volonté dénote un but politique, celui d’atténuer sa fermeté affichée suite à son discours sur le séparatisme.

 

► Orléans : polémique suite à une charte sur la laïcité pour les fêtes de Jeanne d’Arc

Orléans est au cœur d’une vive polémique. Une charte sur la laïcité, qui a été adoptée jeudi 10 décembre dans la soirée, a été critiquée par la gauche et LREM. Ladite charte réclame aux associations de la ville de respecter les valeurs et principes de la République, mais l’article 7 déroge légèrement à cette règle : les fêtes de Jeanne d’Arc du 8 mai en seraient la seule exception.

L’adjoint Charles-Eric Lemaignen qui a participé à l’élaboration de cette charte s’est exprimé : Les fêtes johanniques sont à la fois civiles, religieuses et militaires. La pratique catholique des élus lors de la messe solennelle du 8 mai, cela existe depuis des dizaines, voire des centaines d’années ! Laissons vivre cette tradition, et ne polluons pas cette question essentielle de la laïcité par cette polémique inutile. » Pour Sarah Benayad, conseillère municipale, ainsi que le conseiller municipal PS Baptiste Chapuis, cette exception serait dangereuse, et ferait mal à leur République.

 

► Assa Traoré sacrée « gardienne de l’année » par le Time Magazine

Alors que le titre de « personnalités de l’année » est attribué à Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Haaris par le Time Magazine, la Française Assa Traoré est quant à elle, sacrée « gardienne de l’année ». Assa Traoré, figure du mouvement « Black Lives Matter » en France et porte-parole du collectif en l’honneur de son frère « Justice pour Adama », n’est autre qu’un membre de cette famille qui est baignée dans la délinquance et le trafic de drogue : le clan Traoré. Par ailleurs, elle avait aussi reçu en juin dernier le BET International Global Good Award américain.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► La Belgique met en place des drones pour surveiller le respect du couvre-feu

La liberté semble bien loin pour la Belgique qui va mettre en place, en Flandre notamment, des drones équipés de caméras thermiques. Les familles belges sont en effet limitées ce Noël à un seul invité et un couvre-feu est mis en place. Les drones sont censés pouvoir surveiller les personnes dans la rue. Le problème pour les médias belges ? Ces caméras ne font pas de différence entre les lieux publics ou privés, or elles ne sont pas censées intervenir dans le domaine de ces derniers. Par ailleurs le dispositif semble excessif et prouve qu’en matière de dictature sanitaire, il n’y a pas de petites dépenses. Les autorités précisent par ailleurs que les policiers n’hésiteront pas à intervenir pour faire respecter ces mesures, notamment en cas de tapage nocturne. Un mot d’ordre, tolérance zéro !

 

► La famille de Roald Dahl s’excuse de son antisémitisme

Alors que le papier et les livres sont supplantés par les écrans dans la guerre de l’attention, la famille de l’écrivain Roald Dahl est sur le front d’un autre combat : les propos parfois antisémites de l’auteur à succès de Charlie et la Chocolaterie ou Mathilda, comme ce discours tenu dans une interview pour un magazine paru en 1983 : « Il y a un trait de caractère chez les Juifs qui provoque de l’animosité, peut-être que c’est une sorte de manque de générosité envers les non-Juifs. Je veux dire, il y a toujours une raison originelle à l’anti-quoi que ce soit, avant d’ajouter, même un salopard comme Hitler ne les a pas choisis sans raison.»

C’est dans ce contexte que la famille publie ses excuses sur le site Internet de Roald Dahl, cet écrivain aux multiples facettes qui fût également pilote d’avion, scénariste, diplomate, ou agent secret.

 

► L’OMS et l’Italie auraient délibérément retiré du web un dossier utile à l’éradication de l’épidémie

D’après The Guardian, l’Organisation Mondiale de la Santé aurait, avec l’accord de l’Italie et plus précisément du ministère italien de la Santé, retiré un de ses rapports le lendemain de sa publication sur Internet. En effet, la suppression de ce document, qui donnait des indications sur la stratégie à prendre pour endiguer le virus pour les autres pays non encore touchés par ce dernier, aurait été à l’initiative du directeur général adjoint de l’OMS, Ranieri Guerra.

En outre, ce dossier nommé « Défi sans précédent : la première réponse de l’Italie à la Covid-19 », relayait la mauvaise gestion de l’épidémie par l’Italie, non préparée depuis plusieurs années. Le ministère italien de la Santé a nié toute éventuelle implication dans cette affaire.

 

► Russie : mystérieuse hécatombe de phoques de la mer Caspienne

Les spécialistes de l’Agence fédérale russe de la pêche de la République du Daghestan ont fait la découverte de 272 phoques morts sur les bords de la mer Caspienne, entre les 6 et 10 décembre.

L’ensemble de ces découvertes macabres, selon l’AFP, ont été faites sur une étendue de plus de cent kilomètres de plages.

Le service de presse de l’Agence fédérale russe pour la pêche, suggère que l’hécatombe pourrait avoir été causée par une infection virale ou bactérienne, exacerbée par certaines conditions météorologiques dans la région. De plus, cette espèce est considérée comme étant en danger.

 

► Changement de la position américaine sur le Sahara occidental

Les États-Unis ont adopté une nouvelle carte officielle du Maroc intégrant le Sahara occidental. Cette région désertique, ancienne colonie espagnole, est le théâtre d’un conflit depuis son indépendance en 1976. Le Maroc revendique ce qu’il considère comme partie intégrante de son territoire historique, s’opposant au Front Polisario réclamant l’indépendance.

Alors qu’une grande partie de la communauté internationale reconnaît le Sahara occidental, la nouvelle politique américaine se place désormais en rupture tant face à la Cour internationale de justice qui avait consacré l’indépendance du, que d’une grande partie des états africains considérant que la région est un Rio de Oro des derniers territoires à décoloniser.

 

► Le lundi 14 décembre 1553 marque la naissance, dans la ville de Pau, de Henri de Navarre

Il deviendra roi de France sous le nom d’Henri IV et porte au pouvoir la maison Bourbon, une branche cadette de la dynastie Capétienne. Surnommé le « vert-galant », ce roi épouse Marguerite de Valois puis Marie de Médicis. Grâce à l’édit de Nantes, il met fin aux guerres de religion. Henri IV se fait assassiner par le triste Ravaillac.

 

 

Étiquettes :

En cours

Titre

Artiste

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

↺ L.J. de la résistance française

07:30 10:30