BULLETIN DE REINFORMATION DU 7 DECEMBRE 2020

Patron d'émission le 7 décembre 2020

Bulletin de réinformation proposé par Kirkor Suréken et Justine Bertrand

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► L’Empire avance ses pions autour de la Russie

C’est à la Moldavie que les équipes de Soros, faiseurs de présidents dociles et obligés par agitations financées et téléguidées, ont sévi. La candidate pro-européenne, pro-OTAN, pro-ouest Maia Sandu a emporté les élections de manière aisée. Le président sortant Igor Dodon a sportivement reconnu sa défaite. A travers l’élection de Maia Sandu l’Empire veut appuyer là où ça fait mal, en l’espèce la Transnistrie région séparatiste pro-russe objet de conflit gelé post-soviétique. La Transnistrie n’est reconnue que par trois États non membres de l’ONU, nommément l’Ossétie du Sud, l’Abkhazie et le Haut-Karabakh.

Mais remporter les élections n’est pas suffisant pour avoir les coudées franches. L’élue a voulu marquer le début de son mandat d’un signe fort envers ses bailleurs de fonds en appelant le contingent russe stationné en Transnistrie à plier bagages. Ce à quoi la réponse de Moscou fut une fin de non-recevoir laconique.

De plus le Parlement a fait une proposition de loi limitant les pouvoirs présidentiels, notamment en enlevant le contrôle des services secrets au chef de l’État pour le donner à l’Assemblée. Le motif principal est que Madame Sandru a la double nationalité moldave et roumaine. Le droit positif moldave interdit la supervision des services secrets par un ressortissant étranger. C’est un contre-putsch institutionnel polychrome concocté par l’Ours au grand dam des équipes de Soros.

L’Empire veut mettre à genoux la Russie, le plan de Brijenski est progressivement, inlassablement appliqué, avec des succès et des revers relatifs comme dans le cas présent. Après la défaite en Asie centrale à la fin des années 90, les Anglo-Saxons « otanesques » ont pu réussir à avoir une tête de pont solide en Ukraine, ont essuyé un échec en Géorgie avec la perte pour le régime de Saakhachvili de deux provinces, tentent de faire basculer la Biélorussie vers l’Occident. Cet encerclement de la Russie avance notamment depuis que les vassaux de l’Empire les Turco-Azéris, sous le regard bienveillant de Londres, ont ouvert la voie, dans le Haut-Karabakh vers le pantouranisme tant rêvé par le nouveau sultan turc jusqu’aux confins Ouïgours.

Coup du berger, fourchette, petit roque, grand roque, et autres mouvements tactiques sur l’échiquier géopolitique sont à disposition du maître du Kremlin qui joue la survie de la Russie.

 

► Retour sur la « Marche des libertés » contre la loi Sécurité globale

Si le Gouvernement pensait que la dictature sanitaire avait pour toujours cloîtré les Français chez eux dans la terreur, il s’est fortement trompé. En effet, ce samedi, la mobilisation contre la loi « sécurité globale » a convergé avec celle contre la précarité. Près de 90 rassemblements ont été recensés. Le ministère de l’Intérieur a évoqué environ 50.000 manifestants dans le pays, dont 5.000 à Paris. 

La manifestation a fortement dégénéré, notamment dans la capitale

Selon Darmanin, 67 membres des forces de l’ordre ont été blessés, dont 48 à Paris. 95 interpellations ont été réalisées au total. La manifestation à Paris a dégénéré avant même le départ du cortège vers la place de la République. Les forces de l’ordre ont été prises à partie à de multiples reprises. Des agences bancaires et des commerces ont été dégradés, des voitures brûlées. Les publications sur les réseaux sociaux ne laissent que peu de doutes sur le fait que tout cela est dû à la sinistre alliance des Black Blocs et des populations de banlieue.

Réécriture de l’article 24

La mobilisation de dizaines de milliers de personnes n’a pas obtenu le retrait du projet de loi. Le Gouvernement n’a à ce jour annoncé qu’une concession : la réécriture de l’article 24. Celui-ci prévoit de punir l’usage « malveillant » d’images des forces de l’ordre. L’opposition réclame son retrait pur et simple, ainsi que celui des articles 21 et 22 relatifs respectivement à l’usage des caméras-piétons et des drones par les forces de l’ordre.

Une plateforme de signalement des discriminations lancée

Comme si tout cela ne suffisait pas, dans une interview donnée au média Brut, Emmanuel Macron a par ailleurs expliqué vouloir s’attaquer à la question des contrôles au faciès. Il a promis le lancement en janvier d’une plateforme nationale de signalement des discriminations, gérée par l’État, le défenseur des droits et des associations. Les caméras-piétons pour les policiers seront parallèlement généralisées. N’est-ce pas un pas de plus vers un État totalitaire ?

 

BREVES DE FRANCE


 

► Voleur volé

Actu Toulouse nous rapporte un fait qui ne manque pas de sel. Le samedi 5 novembre un individu braque le Casino Shop et part avec la caisse dans le quartier de Montaudran à Toulouse. Cinq autres hommes qui attendaient le braqueur à l’extérieur l’ont agressé pour lui prendre ce qu’il venait de dérober. Prévenus du braquage en cours, les policiers de la brigade spécialisée de terrain sont intervenus et ont interpellé tout ce beau monde. Le braqueur a dû être hospitalisé.

Reste à savoir si les cinq individus peuvent alléguer un geste citoyen pour leur défense ? Ou si le braqueur peut porter plainte contre ses agresseurs ? Toutes ces questions restent ouvertes.

 

► Coronavirus : le système se prend les pieds dans le tapis

Ouest-France nous rapporte qu’une septuagénaire malade d’Alzheimer a été condamnée pour une attestation mal datée. Le tribunal de police saisi d’un recours en annulation de l’amende n’a pas relaxé le demandeur, malgré la demande de clémence du tribunal par le procureur. Selon France Bleu Besançon la septuagénaire doit payer une amende majorée de 166 €.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Pas de vaccin pas de vol

La compagnie aérienne australienne Qantas a indiqué que le vaccin contre le coronavirus serait obligatoire pour les voyageurs de ses vols internationaux nous rapporte l’Indépendant. Nous considérons que le vaccin contre le coronavirus est une nécessité » a affirmé Alan Joyce le PDG de Qantas. Faut-il rappeler que c’est une nécessité de conserver les libertés fondamentales contre une pandémie artificielle ?

 

► Présidentielles aux États-Unis : Trump va-t-il déclarer une urgence nationale ?

Donald Trump n’a pas l’intention de s’avouer vaincu. Malgré son aval pour la transition le 23 novembre dernier, il a fait récemment le point sur son combat judiciaire pour dénoncer les fraudes électorales et les irrégularités de l’élection.

À cette occasion, il a affirmé : « Comme président, je n’ai pas de devoir plus important que celui de défendre les lois et la Constitution des États-Unis. C’est pourquoi je suis déterminé à protéger notre système électoral qui fait l’objet actuellement d’une attaque coordonnée ».

Cela ressemble au discours d’un président qui va déclarer une urgence nationale. Il est possible qu’il essaie d’obtenir l’accord de la Cours suprême des États-Unis pour suspendre la proclamation des résultats et enquêter le temps nécessaire à la préservation de l’intégrité du vote. Certains médias parlent déjà d’un coup d’État. Affaire à suivre.

 

► Le complexe pétrolier en Arabie saoudite touché

Un tir de missile, revendiqué par les Houthis, a frappé le complexe pétrolier saoudien de Djeddah. Le missile a touché, provoquant un important incendie sans faire de victimes, un des réservoirs de pétrole du terminal de distribution d’hydrocarbures situé dans le nord de la ville de Djeddah. Cette attaque rappel le bras de fer sanglant au Yémen entre l’Iran et l’Arabie saoudite par Houthis interposés.

 

► La Chine met en marche un réacteur expérimental à fusion nucléaire

La fusion nucléaire ne doit pas se confondre avec la fission nucléaire c’est-à-dire la division des atomes. La fission nucléaire se fait dans une chambre de confinement magnétique qui génère une chaleur phénoménale, 150 millions de degrés, dans le but de fondre des noyaux atomiques.

La Chine dispose à cet effet d’un réacteur Tokamak HL-2M, surnommé soleil artificiel, dans la province de Sichuan, nous rapporte BFM Business.

La difficulté consiste à maintenir ces températures de façon durable et de les contenir dans des matériaux résistants.

La France est également dans la course, avec le lancement à Saint-Paul-lez-Durance dans les Bouches-du-Rhône, d’un gigantesque réacteur à fusion dans le cadre du projet ITER.

 

► Le Pentagone arme les Talibans 

Le site Réseau Voltaire nous rapporte qu’officiellement le Pentagone combat les Talibans en Afghanistan, mais selon le Washington Post, il les arme secrètement. Il s’agirait de les aider à combattre un autre ennemi officiel des États-Unis, Daech.

Cependant de nombreux témoignages dans plusieurs pays du « Moyen-Orient élargi » attestent que le même Pentagone combat officiellement Daech, mais l’arme secrètement.

Ces faits attestent que le Pentagone poursuit toujours la stratégie Rumsfeld/Cebrowski, selon laquelle provoquer des « guerres sans fin » qui privent tous les États du « Moyen-Orient élargi » de la capacité de résister à l’impérialisme financier.

 

► La bonne nouvelle du jour

Est que la NASA a découvert l’identité de l’objet qui s’approchait de la Terre. Ce n’est ni un astéroïde ni une mini lune naturelle. Il s’agit d’un propulseur de fusée utilisé dans les années 60 pour envoyer une sonde sur la Lune qui est passé à 50000 kilomètres, une épaisseur de cheveux dans la dimension spatiale, de la Terre. Un objet fait de la main de l’homme a failli gâcher les joyeuseries de la pandémie de Covid-19, impensable. Bref nous avons échappé bel.

 

► Le chiffre du jour est de 50 milliards de livres sterling

Les députés du Royaume-Uni s’inquiètent de la disparition de cinquante milliards d’argent liquide. Un effet collatéral de la Covid-19 étant que les retraits de liquide des particuliers ont augmenté depuis le début de la pandémie, alors même que les achats en pièces et billets ont considérablement ralenti, nous rapporte Capital. Le Parlement britannique s’inquiète, dans un rapport, d’une utilisation de ce volume important de liquidités à des fins illégales et préconise la monnaie numérique dont chaque mouvement peut être contrôlé par l’institution. L’enfer est pavé de bonnes intentions.

 

► La citation du jour est de Victor Hugo

Ceux qui vivent sont ceux qui luttent

 

► Le proverbe du jour est scandinave

Pauvreté n’oblige pas à voler, ni richesse n’empêche.

 

 

Étiquettes :

En cours

Titre

Artiste

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

► L.J. des débats

21:30 23:00