BULLETIN DE REINFORMATION DU 9 OCTOBRE 2020

Patron d'émission le 9 octobre 2020

Bulletin de réinformation proposé par Philippe Idès et François Godeau

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

Éphéméride


 

► Le 9 octobre de l’an 43 avant notre ère, Lucius Munatius Plancus, proconsul de Gaule, fonde la cité de Lugdunum, ancienne Lyon

Cette colonie fut fondée sur un site occupé depuis déjà cinq siècles, à la suite des troubles qui suivirent l’assassinat de Jules César l’année précédente. Elle devient ensuite la capitale des Gaules dès 27 avant notre ère. Initialement établie au sommet de la colline de Fourvière, la colonie débordera ce site, occupant les pentes de la Croix-Rousse et de la Presqu’île actuelle.

Née avec la fin de la République romaine, le sort de la cité suit l’évolution de l’empire. Les premiers siècles furent fastes, les empereurs utilisant le futur Lyon comme base arrière de leurs conquêtes germaniques. La Lugdunum romaine connaît son apogée de 69 à 192, sous les règnes des Flaviens puis des Antonins, et cette période de paix et de prospérité permet l’embellissement de la ville haute.

Les derniers siècles de l’empire voient la montée du christianisme, et Lyon accueille la première communauté chrétienne de Gaule. Elle subit en 177 des martyres rapportés par Eusèbe de Césarée. Irénée de Lyon, né à Smyrne et père de l’Église, et qui lutta contre les hérésies gnostiques, devient, dès lors, le deuxième évêque de cette communauté.

 

GRANDS TITRES


 

► Campagne présidentielle aux enjeux capitaux : le virus n’empêche pas les poursuites judiciaires visant les Démocrates

Alors que le sort de ce monde va se jouer dans les urnes le mardi 3 Novembre, l’influence de la pandémie sur son résultat devient de jour en jour plus grande. Tour à tour, l’épidémie de cas semblant sévir à la Maison Blanche, les polémiques interminables autour du vote par correspondance et des fraudes que celui-ci permet, occupent le devant de la scène. Ce débat entre le sortant Michael Pence et la candidate Kamala Harris tenait son importance du fait de la possibilité, pour celle-ci, d’accéder à la présidence en cours de mandat en cas de victoire puis de défaillance de Joe Biden. Le vice-président sortant domina largement ce débat. Donald Trump a quant à lui refusé de participer au prochain débat qui devait se tenir en ligne.

Simultanément, les enquêtes judiciaires – et même criminelles – diligentées pour les délits commis par le Parti Démocrate suivent leur cours et semblent même opportunément approcher de leur dénouement. Donald Trump, à peine « guéri » par le cocktail d’anticorps de Regeneron et de retour à la Maison Blanche, s’est empressé d’autoriser la déclassification « sans altération » de milliers de pages de documents concernant aussi bien le bobard de la collusion russe, l’espionnage de ses locaux couvert par Obama que le scandale du serveur illégal de courriels d’Hillary Clinton. Quelques heures plus tard le DNI John Ratcliffe rendit publics des documents montrant qu’Hillary Clinton approuva, dès le 26 juillet 2016, le montage de fausse collusion russe afin de détourner l’attention du scandale de ses courriels. Aujourd’hui, c’est au tour de Joe Biden de faire l’objet d’une enquête judiciaire non seulement pour son rôle dans l’affaire de contre espionnage visant à torpiller la campagne de Trump en 2016 mais aussi pour ses activités douteuses en Ukraine. Les autorités ukrainiennes promettent de coopérer ! Certains sénateurs républicains demandent des comptes à la CIA pour son manque de transparence. Auront-ils le temps de confirmer le Juge Barrett à la Cour suprême ? Résultats le 4 novembre au matin !

 

► La situation au Nagorny Karabakh, situé à un carrefour géostratégique important, pourrait devenir critique

La population originelle du Nagorny Karabagh fut intégrée au royaume d’Arménie plusieurs siècles avant notre ère. Après qu’ils aient soviétisé l’Azerbaïdjan en 1920, les bolcheviques créent la République d’Arménie. Joseph Staline décide alors de rattacher le Haut-Karabakh à la République d’Azerbaïdjan. Cette situation perdura jusqu’en 1988 quand la région autonome s’autoproclame république à part entière, avant que l’Azerbaïdjan n’en réclame le retour dans son territoire. Depuis, peuplée quasi exclusivement d’Arméniens, le Haut-Karabakh a proclamé en 1991 son indépendance, qui n’est reconnue par aucun membre de l’ONU. À l’exception de Erevan. Bakou entend, de son côté, reconquérir ce territoire.

Le 27 septembre dernier le Haut-Karabakh fut visé par des bombardements sur la ville de Stepanakert par les forces armées azerbaïdjanaises. Le président de la République azerbaïdjanais Ilham Aliyev signe le 27 septembre un décret sur la déclaration de l’état de guerre, tandis que les autorités de l’Artsakh déclarent la loi martiale et la mobilisation générale. Le Gouvernement arménien annonce la mobilisation générale ainsi que la mise en place de la loi martiale dans la foulée des dirigeants du Haut-Karabakh. Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, a assuré l’Azerbaïdjan du soutien turc « avec tous nos moyens ».

La région du Caucase, pont entre l’Europe et l’Asie, est d’importance géostratégique pour l’accès aux ressources et à leurs infrastructures d’acheminement, attise les appétits.

Le rôle joué par Ankara est pointé du doigt et le ministre français des Affaires étrangères a dénoncé le 7 octobre l’«implication militaire de la Turquie », alliée de l’Azerbaïdjan qui risque « d’alimenter l’internationalisation du conflit». On soupçonne Erdogan d’être le « principal instigateur » du conflit au Haut-Karabakh et d’y avoir fait pénétrer des centaines de combattants djihadistes venant de Syrie. La Russie est liée à l’Arménie par une alliance politico-militaire censée garantir la sécurité dans la région. Si la Russie dispose d’une base militaire dans ce pays, elle entretient par ailleurs de bonnes relations avec Bakou, ce qui lui permet de conserver une certaine neutralité dans le conflit, et de se poser en arbitre.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Michel Houellebecq publie un recueil pro-Zemmour, Trump et Poutine

Sous le titre d’ « Intervention 2020 », Michel Houellebecq publie chez Flammarion, le troisième volume de ses recueils d’essais et prises de positions diverses, dont il jure qu’elle sera la dernière.

« Interventions 2020 » rappelle l’intérêt du romancier pour les personnages qui, tels Eric Zemmour, se tiennent à l’écart du politiquement correct. Il estime que « Donald Trump est un bon président », approuvant notamment ses résultats diplomatiques. Il soutient également que « L’affaire Vincent Lambert n’aurait pas dû avoir lieu ». Enfin, l’écrivain reprend une chronique dans laquelle il explique son attitude favorable à Vladimir Poutine et sa méfiance vis-à-vis du libre échange et de la construction européenne.

 

► La biologiste française Emmanuelle Charpentier partage avec Jennifer Doudna le Prix Nobel de Chimie 2020

Née à Juvisy-sur-Orge, Emmanuelle Charpentier poursuit sa formation en microbiologie à l’Institut Pasteur de Paris où elle obtient son doctorat. Suit un parcours post-doctoral varié aux États-Unis d’abord, à Vienne ensuite et à l’Université d’Umeå, en Suède où elle devient professeur. Titulaire de la chaire Alexander von Humboldt, Emmanuelle Charpentier est nommée en 2015 directrice de l’Institut Max-Planck d’infectiologie à Berlin.

Emmanuelle Charpentier doit sa renommée mondiale à l’identification des mécanismes moléculaires d’une « immunité » bactérienne connue sous le nom de CRISPR/Cas9. En collaboration avec Jennifer Doudna, elle a aussi inventé la technique de CRISPR/Cas9 qui a révolutionné l’ingénierie génétique. Pour cette découverte, elle a reçu de nombreux et prestigieux prix dont le Prix Nobel de Chimie en 2020 qu’elle partage avec Jennifer Doudna.

 

► Candidature du général Martinez à la présidence de la République

Samedi et dimanche derniers s’est tenue, à Montauban, une réunion des « Volontaires pour la France » dont le but était le lancement officiel des comités de soutien à la candidature du Général Martinez qu’il pose pour répondre aux inquiétudes que suscitent la gestion actuelle de la crise sanitaire, la montée ininterrompue de l’immigration de peuplement et de l’insécurité. Après plusieurs interventions faisant le point sur la situation du pays, le général Martinez a pu exposer les grandes lignes de son programme répondant aux principales menaces pesant sur notre pays : souveraineté, justice, défense, OTAN, dette, euro, immigration, éducation, laïcité etc. Il a reçu le soutien officiel du général Piquemal.

 

► Le chiffre du jour est 11%

C’est le niveau réel du chômage atteint dans la zone euro si l’on y inclut les congés sans solde mis en place dans cette zone pour masquer y la réalité, ce qui la ramène au chiffre officiel de 7,4%

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le pape François a publié le jour de la fête de Saint-François d’Assise sa nouvelle encyclique « Fratelli tutti »

Après « Lumen fidei » et « Laudato si’ », voici la troisième encyclique du pape François. Comme pour la précédente, son titre « Tous frères » est emprunté à François d’Assise et directement tiré de ses « Admonitions ».

Son titre, le contexte de sa publication et le patronage de François d’Assise, pionnier du dialogue interreligieux, suggèrent le thème de ce document : la fraternité humaine.

Le texte est placé sous le parrainage du bon Samaritain. Le huitième et dernier chapitre, « Les religions au service de la fraternité dans le monde », s’appuie sur le document, co-signé le 4 février 2019 avec Ahmed el-Tayeb, recteur de la mosquée al-Azhar. François y insiste sur le rôle positif des religions dans l’avènement de la fraternité humaine. Le texte formule plusieurs appels :

À la réforme de l’ONU, afin d’éviter que l’autorité « ne soit cooptée par quelques pays », à l’Europe pour l’inviter à accueillir les migrants, à l’unité des chrétiens en en rappelant l’urgence.

Il proclame les condamnations suivantes : de la peine de mort, de toute forme d’esclavage, de toutes les armes nucléaires. Une encyclique que ne renieront sans doute pas les mondialistes.

 

► La citation du jour est de Jules Renard

Libre, oui, tu l’es comme moi, mon égal, oui, mais mon frère, c’est autre chose !

 

► La phrase du jour est de Rudy Giuliani

Le régime chinois a laissé se répandre le virus, un acte de guerre délibéré destiné à nuire au reste du monde

C’est ce que déclare l’ancien maire de New York et avocat personnel de Donald Trump à propos de ce qu’il nomme le virus du PCC (Parti Communiste Chinois) !

 

► La bonne nouvelle du jour est technologique

Un train propulsé par un moteur à hydrogène a effectué son baptême du rail au Royaume-Uni. Le prototype, dénommé l’Hydroflex, a parcouru en effet un trajet de quarante kilomètres aller-retour sur le réseau ferré britannique au travers du Warwickshire et du Worcestershire, atteignant des vitesses de plus de 80 kmh. La prochaine étape consistera à faire passer sous le train le réservoir de combustible et la batterie qui sont actuellement logés dans un wagon. Le train devrait commencer à transporter de passagers à la fin 2021 !

 

 

Commentaires Facebook
Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

↺ L.J. de la chrétienté

07:30 10:30