BULLETIN DE REINFORMATION DU 22 JUIN 2020

Patron d'émission le 22 juin 2020

Bulletin de réinformation proposé par Solveig Grieg et Wilfried Marc

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Attentat terroriste dans la banlieue de Londres

Samedi vers 19 heures, alors que de nombreux Anglais profitaient de la soirée pour se détendre entre amis dans un parc de la ville de Reading, à une soixantaine de kilomètres de Londres, un forcené armé d’un couteau s’est rué au hasard en proférant des propos « inintelligibles », causant la mort de trois personnes et en blessant trois autres.

La police locale a-t-elle pu intervenir rapidement ?

Oui, moins d’une dizaines de minutes après les premiers signalements, plusieurs « bobbies » ont tout de suite maîtrisé le tueur, puis ont tenté de porter secours aux victimes. L’homme, âgé de 25 ans, est toujours en garde à vue et a été confié aux forces anti-terroristes britanniques, les enquêteurs ayant déclaré que les faits sont de « nature terroriste ».

Que sait-on plus précisément de cet individu arrêté ?

D’après les médias britanniques, c’est un demandeur d’asile libyen, surveillé par les le MI5, le contre-espionnage du Royaume-Uni, pour avoir eu des velléités de départ l’année dernière dans des zones d’activités terroristes au Moyen-Orient. Hier vers 23 heures une force de police est ainsi allée perquisitionner son domicile pour trouver des indices irréfutables sur l’aspect terroriste de cette action. Mais évidemment, « l’état mental » du meurtrier est aussi évalué pour, comme d’habitude, minimiser ce probable attentat islamique.

Ce type d’agression semble se multiplier depuis plusieurs années

Malheureusement oui : si la délinquance au quotidien se traduit entre autres par de nombreuses agressions au couteau, 120 par jours en France environ, c’est aussi devenu une pratique récurrente des islamistes solitaires bercés par l’idéologie de Daech et d’Al-Qaïda, et qui choisissent de frapper au hasard dans des endroits fréquentés à l’aide d’un simple couteau. Ces individus finalement assez discrets sont un véritable casse-tête pour les agences de renseignement qui ne peuvent les affilier à un réseau plus important et donc les surveiller : déjà le 29 novembre 2019 à Londres, deux personnes avaient perdu la vie de cette manière.

 

► La convention citoyenne pour le climat mène à deux référendums

Après neuf mois de délibération, hier, dimanche 21 juin, la convention européenne du climat rendait ses conclusions. Sur les 149 propositions de mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% jusqu’en 2030, seulement deux seront soumises à référendum : l’introduction de la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution et la reconnaissance du crime d’écocide, initiative approuvée à 63% parmi les 150 citoyens tirés au sort pour délibérer.

En quoi consiste le crime d’écocide ?

Le concept de crime d’écocide date de 1970, son inscription dans la loi permettrait à l’avenir de sanctionner les atteintes graves à l’environnement. Selon la définition de la convention, « constitue un crime d’écocide toute action ayant causé un dommage écologique grave en participant au dépassement manifeste et non négligeable des limites planétaires, commise en connaissance des conséquences qui allaient en résulter et qui ne pouvaient être ignorées ».

Une telle proposition de loi dans le droit pénal français avait été rejetée au Sénat et à l’Assemblée nationale.

En effet, la proposition de loi visant à inscrire le crime d’écocide dans le droit français avait déjà été présentée en décembre 2019 par le groupe socialiste, elle proposait de punir l’écocide d’une peine de vingt ans de réclusion criminelle et dix millions d’euros d’amende.

Qu’en est-il des autres mesures ?

Parmi les nombreuses mesures envisagées figurent la réduction de la vitesse sur autoroute à 110 km/h, approuvée à 60% et déclenchant la colère des automobilistes, après la réduction de la vitesse à 80%. Viennent ensuite les mesures de réduction de la place de la voiture et une aide à la location longue durée. Sont également ressortis l’interdiction des véhicules en centre-ville ainsi que l’interdiction des ventes des véhicules très émetteurs à partir de 2025.

Le président Emmanuel Macron annoncera ses « premières réponses » le 29 juin aux membres de la convention.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

►  La statue de l’administrateur colonial Faidherbe Vandalisée

Un nouvel acte de vandalisme entre dans la série des attaques envers les figures historiques de l’ère coloniale ayant eu lieu ces derniers temps. Dans la nuit du 20 au 21 juin, à Lille, deux cents individus se sont rassemblés devant la statue de l’ancien militaire Louis Faidherbe (1818-1889) en scandant « Faidherbe doit tomber ». Ces manifestants estiment que l’histoire a oublié les guerres coloniales que le militaire a mené au Sénégal et en Algérie, d’après France Bleu Nord. Le socle de la statue à été tagué d’un rouge vif « Colon assassin ». Des policiers ont tenté, en vain, de protéger la statue pendant le rassemblement. La tension avait déjà commencé dans l’après-midi lors des manifestations contre le racisme et le colonialisme, avec des militants d’extrême-droite venus pour défendre la statue.

 

► Thionville : le lycée Colbert débaptisé pour s’appeler Rosa Parks

Un rapport sur le changement de nom du lycée polyvalent Colbert-Sophie Germain de Thionville a été présenté aux élus de la région Grand Est ce vendredi.L’établissement s’appellera désormais Rosa Parks en hommage à une activiste afro-américaine

La candidate à la mairie de Metz, Françoise Grolet s’est exprimée  à ce sujet « La fièvre destructrice contamine le Grand Est : ils remplacent la grande scientifique des Lumières Sophie Germain par une activiste américaine ! Les mêmes qui refusaient un lycée Arnaud Beltrame…». Marine Le Pen a elle aussi réagi en interpellant le président LR de la région « Jean Rottner serait-il en train de céder à la dictature de l’émotion initiée par les Traoré et l’extrême gauche sur fond de racialisme ? »

Selon la région, le choix de Rosa Parks est antérieur à la mort de George Floyd.

 

► Île-de-France Mobilités bientôt en cessation de paiement, Valérie Pécresse réclame l’aide de l’État

C’est sur RTL, que la présidente de la région Île-de-France et de faite, d’Île-de-France Mobilités (anciennement Stif) a tiré la sonnette d’alarme. L’établissement public, chargé de la coordination des transports publics en Île-de-France Mobilités, sera en cessation de paiement à partir du 8 juillet, si l’État ne consent pas à accorder une aide financière d’un montant de deux milliards d’euros, pour compenser les pertes causées par la crise du Coronavirus. Elle refuse, en outre une augmentation du prix du passe Navigo de 20 euros estimant « que les Franciliens » n’ont pas à « payer l’addition du Covid. Ils n’y sont pour rien ». Ces récentes déclarations font échos aux récentes préconisations de la Cours régionale des comptes, qui prévoit déséquilibre budgétaire de plus de huit milliards d’euros à entre 2024 et 2030, et qui préconise une hausse des tarifs générale pour rétablir l’équilibre budgétaire.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le chef d’État-major de l’armée grecque a averti la Turquie et a déclaré que la Grèce ne tolérera aucune violation de sa souveraineté

Vendredi, le général Konstantinos Floros, chef de l’État-major général de la défense nationale hellénique, est intervenu après avoir écouté le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, affirmer que la Grèce ne pouvait pas exercer sa pleine souveraineté dans les îles grecques proches de la Turquie. Floros a répondu fortement, en déclarant : « Les forces armées sont une armée de terre, une marine et une force aérienne organisées. Il est très difficile de les affronter et quiconque le fera devra payer un prix très élevé, ce que nos voisins savent. Si quelque chose comme cela se produit sur un groupe d’îles, cela s’étendra immédiatement à d’autres régions », a-t-il dit, tout en précisant que tout accident en mer Égée sera causé par la pression quotidienne créée par la Turquie.

 

► Nouvelle loi anti discrimination en Allemagne

Le Sénat allemand a récemment adopté une nouvelle loi, vivement défendue par le sénateur écologiste chargé de la justice Dirk Behrendt. Cette nouvelle loi viserait à lutter contre toute sorte de discrimination : raciale, religieuse, sexuelle ou encore liée au handicap. En effet, les victimes de ces discriminations pourront désormais se pourvoir de dommages et intérêts. Néanmoins, la droite allemande et notamment l’AfD fustigent cette loi dans laquelle la présomption d’innocence est anéantie au profit de la présomption de culpabilité. Ce sera désormais aux policiers de prouver qu’ils ne sont pas coupables, ce qui marque un grand tournant dans la justice, la présomption d’innocence étant un élément clé de défense. Ainsi dans le futur, il suffira d’être dénoncé pour être présumé coupable.

 

► Les autorités allemandes classent le mouvement ultranationaliste turc les « Loups gris » comme la plus grande organisation d’extrême droite d’Allemagne

Depuis plus de cinquante ans, il existe en Turquie un mouvement ultranationaliste, ce mouvement propage depuis des années un « nationalisme ethnique », leur idéal est « Turan » un grand empire turc et l’élimination des opposants politiques. Ils hissent au plus haut niveau la nation turque et revendiquent des principes islamiques. Avec plus de 18.000 membres, il s’agit de la plus grande organisation d’extrême droite allemande, le NPD, parti national démocrate allemand, compterait trois fois moins de membres, soit environ 6.000 personnes.

 

► Violentes émeutes et pillages à Stuttgart

La capitale du Bade Wurtemberg a été le théâtre d’une nuit de chaos de samedi à dimanche. Un contrôle policier sur fond de stupéfiants aurait créé un premier attroupement de plusieurs dizaines de personnes commençant à affronter les forces de l’ordre à coups de pavés et bouteilles. Les violences se sont ensuite répandues dans tout le centre-ville en prenant de plus en plus d’ampleur. Par petits groupes, près de 500 délinquants ont écumé les rues, pillant les magasins et continuant à s’en prendre à la police. Ce n’est qu’après l’arrivée de deux cents policiers en renfort de toute la région que les forces de l’ordre ont enfin pu ramener le calme. Le bilan de ces quelques heures qualifiées de scènes dignes d’une guerre civile par un responsable politique local est sans appel. On dénombre plus de vingt commerces ayant subi des dégâts et des pillages, une dizaine de blessés dans les rangs de la police, et une vingtaine de personnes interpellées, dont seulement la moitié a la nationalité allemande.

 

► La bonne nouvelle du jour est le retour du soleil !

La nuit du 20 au 21 juin était la plus courte de l’année. C’est l’occasion de fêter le retour des beaux jours, suivant nos traditions européennes ! Comme nous dit Philippe Conrad, historien : « Célébrer le solstice, c’est avant tout renouer avec une fête ancestrale et plusieurs fois millénaire. Cette célébration n’est pas une reconstitution. Elle doit être vivante et joyeuse, en harmonie avec le temps présent. […] Le solstice reste le moment privilégié où, près du bûcher aux flammes claires, l’individu retrouve son clan ». Le solstice d’été était célébré par les Celtes pour saluer le retour à la belle saison, avant d’être christianisé en fête de la Saint-Jean, puis remplacé en notre époque moderne par la fête de la musique. À cette période, de fabuleux bûchers s’élèvent encore à travers l’Europe, et de belles initiatives fleurissent ! Ainsi, l’organisme de gestion du patrimoine national English Heritage a retransmis en direct le coucher et le lever du soleil à travers les mégalithes de Stonehenge !

 

 

Commentaires Facebook
Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

♫ Soirée musicale

21:15 24:00