BULLETIN DE REINFORMATION DU 12 JUIN 2020

Patron d'émission le 12 juin 2020

Bulletin de réinformation proposé par Erika Gauthier et Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Entre destruction et diversion : l’antiracisme comme idéologie unique

A quelques mois des élections américaines qui voyaient Trump il y a peu en grand vainqueur, personnalités publiques et politiques, associations antiracistes et médias américains sont parvenus à enflammer l’opinion américaine au nom de la protection des Noirs américains.

Parallèlement, la sphère publique française et européenne n’a pas loupé le coche en aidant le mouvement à s’exporter de l’autre côté de l’Atlantique, arrivant ainsi bien à propos pour le Gouvernement français qui n’aura pas d’explication à rendre à ses citoyens quand sa déplorable gestion de l’épidémie du Covid-19, ou encore de la récente sortie de la liberticide loi Avia !

En France, l’antiracisme comme idéologie unique l’emporte sur tout, même les normes sanitaires !

Ce sont les propos de Jean-Yves Le Gallou diffusés dans son émission i-média sur TV-Libertés. Alors que les Français sont toujours tenus de respecter des règles de distanciation sociale en ce lendemain d’épidémie, Christophe Castaner a ainsi annoncé que les manifestations antiracistes non autorisées qui fleurissent en France, ne seront pas sanctionnées car pour lui « l’émotion dépasses les règles juridiques ». Dans le même temps, des propos considérés comme racistes tenus sur des pages privées du groupe social Facebook, qui pourraient pour certains venir de policiers en exercice, vont être l’objet d’une enquête préliminaire pour « injure publique à caractère raciste ».

Le racisme, qui devait hier effacer les différences en proclamant que « Les races n’existent pas » distingue aujourd’hui la couleur blanche comme particulièrement coupable.

L’antiracisme, qui devrait considérer les races de façon égale, se transforme en racisme anti-blanc, puisqu’un blanc tué par des policiers français, comme c’est arrivé en début d’année, ne soulèvera pas l’hystérie médiatique. Sont diffusées des idées contre la civilisation européenne accusée d’avoir pratiqué l’esclavage, qui a pourtant été pratiqué par les Noirs entre eux, par les populations arabes à l’encontre des populations blanches et noires, et par les populations jaunes. L’Europe, première civilisation avoir aboli l’esclavage, se trouve accusée de tous les maux.

 

► La Crise du Coronavirus a-t-elle vraiment disparu ?

L’épidémie semble définitivement écartée et pourtant certaines restrictions sanitaires perdurent, au détriment des restaurateurs et des forces de police.

Mais d’abord quels sont les chiffres de la pandémie en France ?

Le nombre de cas en réanimation continue de baisser ou de rester stable, depuis maintenant presque trois semaines consécutives. Le pays compte aujourd’hui 29 319 décès, un chiffre dont s’enorgueillissent certains médias en le comparant avec ceux du Brésil ou des États-Unis, où la pandémie semble ne pas vouloir s’arrêter. Mais c’est oublier que le système hospitalier français avait une renommée internationale, désormais bien écornée après la mise en lumière de ses fragilités consécutives à une succession de choix politiques désastreux.

Mais concrètement, les restrictions sont-elles toujours appliquées au quotidien ?

La plupart des entreprises, contraintes, sont bien obligées de les suivre, comme les cafés, les bars ou les restaurants qui ne peuvent toujours qu’ouvrir leurs terrasses. Mais avec une météo si capricieuse, la plupart des restaurateurs travaillent à perte. Nos concitoyens, en revanche, sont désormais beaucoup moins respectueux de la « distanciation sociale », ce renoncement aux normes sanitaires étant facilité par les multiples appels du conseils scientifiques pour « accélérer » le déconfinement, alors que ceux-là mêmes tiraient il y a quelques semaines les sonnettes d’alarmes.

Mais que penser alors des rassemblements dans les grandes villes en mémoire à George Floyd ?

C’est là où le bât blesse : ces manifestations sont théoriquement interdites, crise sanitaire oblige, que le masque soit porté ou non (rappelons tout de même que le port du masque est normalement interdit lors de manifestations) mais en raison du climat international particulier, elles sont seulement « tolérées » par le ministère de la Défense, qui n’ose pas, de peur de l’omerta médiatique, intervenir concrètement pour interdire ces rassemblements. Après le service hospitalier abandonné et les forces de l’ordre désavouées, le Gouvernement français accumule les preuves d’une véritable faiblesse structurelle.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► L’accès aux sites pornographiques : de nouvelles mesures pour protéger les mineurs

Le Sénat a adopté mardi soir à l’unanimité un amendement qui impose aux sites pornographiques un vrai contrôle d’âge. « 50% des enfants de moins de 12 ans ont déjà vu un film pornographique en entier », s’est alarmée la rapporteure de la proposition de loi, Marie Mercier (LR), selon Public Sénat.

Mais comment, concrètement, cela pourrait-il être mis en place ? Actuellement, le contenu des sites en question est accessible simplement, puisqu’il suffit de répondre avoir plus de 18 ans, sans devoir prouver quoi que ce soit.

Si l’État envisageait de recourir à l’outil FranceConnect, il se pourrait que des transactions à zéro euro, via des comptes Mastercard ou Visa, soient finalement demandées pour se connecter.

 

► Quelles sont les villes championnes du télétravail ?

Durant ces semaines de confinement, beaucoup ont réfléchi à la question : où pourrai-je passer ma période de télétravail le mieux possible ? Et bien toutes les villes ne sont pas à égalité dans ce domaine, que ce soit pour la couverture 4G, les logements, les espaces verts, la mobilité… France Attractive a donc réalisé un classement des villes où il fait le mieux vivre en télétravail : c’est Lille qui est en première place grâce à son excellente couverture 4G et à ses logements spacieux. Viennent ensuite La Rochelle, Pau et Angoulême, grâce à l’attractivité de leurs belles région à la qualité de vie qu’elles offrent.

 

► Saint-Brieuc : des policiers retardent une interpellation de peur d’être accusés de racisme

Mardi dernier, deux hommes d’origine nord-africaine ont été interpellés dans un TGV en gare de Saint-Brieuc. Les deux hommes étaient sans papier d’identité, sans titre de transport et sans masque. les policiers ont attendu une heure et demie avant de les interpeller, par peur d’être filmé par les voyageurs et de se voir accusés de racisme. Selon des sources proches de l’enquête, la non-intervention est liée aux accusations de racisme particulièrement fréquentes, en cette période, à l’encontre de leur métier, rendant beaucoup d’interpellations compliquées.

 

► Quid du nouveau régime de chômage partiel ?

La reprise des activités professionnelles se fait doucement au sortir du confinement, mais certains secteurs souffrent plus lourdement que d’autres. C’est pour eux que le Gouvernement prépare un nouveau régime de chômage partiel longue durée. Le principe serait le suivant : le Gouvernement payerait entre 80 et 85% du salaire net, et en échange, les entreprises s’engageraient à maintenir l’emploi et à former les salariés concernés. Cela permettrait donc d’éviter des plans sociaux massifs. Ce nouveau régime de chômage partiel longue durée devrait notamment s’appliquer au domaine aéronautique, durement touché par la crise.

 

► Le chiffre du jour est 500 000

C’est une baisse du nombre d’emploi sans précédent. 500 000 emplois on été détruits dans le secteur privé sur le premier trimestre de l’année 2020. Ce chiffre prends en compte l’intérim pour 340 000 postes. Cette baisse hors intérim ne compense pas les créations d’emplois des trois derniers trimestres. La période à venir s’annonce compliquée pour les Français, nombre d’indépendants rencontreront des difficultés de trésorerie, tandis que le secteur de l’hôtellerie restauration et du tourisme, n’espère atteindre le niveau de 2019 qu’en 2023.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le film « Autant en emporte le vent », jugé raciste et supprimé des plateformes de vidéos à la demande

La bien-pensance s’attaque à la culture et notamment au cinéma américain, à l’une des œuvres les plus marquantes de l’histoire du cinéma hollywoodien, le film « Autant en emporte le vent » La plateforme de partage de films HBO Max a annoncé son retrait temporaire de son site, « le temps de la crise ». Selon plusieurs cinéastes et critiques, le film, une des rares productions cinématographiques racontant la guerre de Sécession du côté des Sudistes à travers une histoire d’amour légendaire, perpétuerait des stéréotypes racistes et une image glorifiée du sud des États-Unis.

 

► La statue de Baden-Powell menacée par les BLM

A Poole, port du sud de l’Angleterre, se trouve une statue de Lord Robert Baden-Powell, militaire britannique et fondateur du scoutisme. Le conseil local a décidé de la retirer pour éviter qu’elle ne soit la cible de militants antiracistes. Des habitants défenseurs de Baden-Powell se sont rassemblés jeudi matin à Poole autour de la statue craignant qu’elle ne finisse à l’eau, comme celle d’ Edward Colston, à Bristol. Les détracteurs de Baden-Powell l’accusent de racisme, d’homophobie et de liens avec le régime national-socialiste.

 

► Destruction de sites aborigènes en Australie

Jeudi 11 juin dernier, le géant minier BHP a été autorisé à détruire 40 sites du patrimoine aborigène dans l’ouest de l’Australie. Quelques jours plus tôt, le groupe minier anglo-australien Rio Tinto détruisait lui aussi des grottes préhistoriques, habitées par des aborigènes il y a plus de 46 000 ans. Les travaux à l’explosif ont permis d’agrandir une mine de fer, ressource la plus importée d’Australie. Elle a en effet généré 77 milliards de dollars australiens l’année dernière, l’équivalent de 46 milliards d’euros. Le feu vert a été donné par le ministre aux Affaires aborigènes, Ben Wyatt, lui-même d’origine aborigène.

 

► L’héritage confédéré en péril aux États-Unis

Aux États-Unis, la présidente démocrate de la chambre des représentants, Nancy Pelosi, a appelé le congrès à prendre des mesures pour retirer du Capitole onze statues de chefs militaires et de soldats de la Confédération. Elles se justifie ainsi, « Leurs statues rendent hommage à la haine, pas à l’héritage ». Pelosi répondait alors à un tweet du président Trump qui refusait de changer les noms des généraux confédérés que portent dix bases militaires américaines, qui font partie de « l’immense héritage américain ». La crise raciale qui incendie ces derniers jours les États-Unis à quelques mois des élections présidentielles n’épargne pas les héros de la guerre de Sécession. 

 

► Le 12 Juin 1184 avant notre ère les Achéens envahissaient Troie

En 1184 ce jour même, la guerre de Troie prenait fin, après dix ans de siège, de guerre et de batailles.

Si nous connaissons cette lutte sans merci, les exploits d’Achille, la mort d’Hector, la ruse d’Ulysse, c’est grâce à l’un des premiers poètes de notre civilisation : Homère. C’est en s’inspirant de l’Iliade et de l’Odyssée que l’écrivain Dominique Venner, autrefois habitué du micro de Radio Courtoisie, a écrit cette triade : La Nature comme socle, l’Excellence comme but, la Beauté comme horizon.

 

► La phrase du jour

Elle nous vient du ministère ghanéen du Tourisme qui invite les Afro-Américains à s’installer au Ghana s’ils se sentent indésirables aux États-Unis. A l’occasion d’une commémoration en l’honneur de George Floyd, la ministre Barbara Oteng-Gyasi a ainsi déclaré :

Profitez-en, rentrez chez vous, construisez une vie au Ghana, vous n’avez pas à rester là où vous n’êtes pas désirés pour toujours, vous avez le choix et l’Afrique vous attend […] L’Afrique est votre maison.

Cette dernière espère que la mort de George Floyd mette fin au racisme aux États-Unis, mais aussi dans le monde entier

 

► La bonne nouvelle du jour est archéologique !

Des chercheurs de l’Académie autrichienne des sciences ont fait une découverte permettant de réévaluer la datation de l’histoire grecque. En effet la découverte de poteries sur le site archéologique de Sindos, au nord de la Grèce, laisse penser que certains événements historiques dateraient en réalité de 50 à 150 ans plus tôt, tout comme d’importantes innovations en littérature, philosophie et politique. Cette remise en question de la chronologie de l’antiquité grecque est possible grâce à un nouveau système de datation qui réjouit l’archéologue Stefanos Gimatzidis auprès du site News Network Archeology : « Ainsi, les avantages de la méthode se complètent, au profit d’une précision de datation qui jusqu’à présent, n’avait pas été atteinte pour cette période ».

 

 

Commentaires Facebook
Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

♫ Musique

17:30 18:00