BULLETIN DE REINFORMATION DU 20 AVRIL 2020

Patron d'émission le 20 avril 2020

Bulletin de réinformation présenté par Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Coronavirus : le sida aurait-il un lien avec l’origine du virus ?

Alors que la pandémie provoquée par le Covid-19 continue, avec plus de 160 000 décès dans le monde, le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008 pour sa codécouverte du sida, nous apporte une information intéressante : selon lui le virus responsable de la crise sanitaire proviendrait d’une manipulation humaine et serait sorti par erreur. En effet des analyses auraient montré la présence de séquences du VIH dans le Covid-19.

Vendredi dernier dans l’émission de Pascal Praud sur CNews, le professeur s’est expliqué : « il y a un modèle qui est le virus classique, venant surtout de la chauve-souris, mais auquel on a ajouté par-dessus des séquences du VIH. » Selon lui « Ce n’est pas naturel, c’est un travail de professionnel, de biologiste moléculaire, d’horloger des séquences. » Les doutes se portent sur le laboratoire de Wuhan, ville où ont été enregistrés les premiers cas porteurs du virus.

Les conclusions du professeur se basent sur l’étude du mathématicien Jean-Claude Perez, ancien pionnier de la neuro-informatique. Des chercheurs de l’Indian Institute of Technology de New-Delhi ont également procédé à des analyses et ont découvert une « similarité étrange » dans les séquences d’acides aminés d’une protéine du Covid-19 et du VIH.

La communauté scientifique ne se montre cependant pas convaincue par la thèse du professeur Montagnier, déclarant que les séquences d’acides aminés sont présentes dans de nombreuses souches. Cette théorie, bien que peu appréciée par les médias qui tentent vivement de décrédibiliser le prix Nobel au profit de l’origine naturelle, expliquerait pourquoi certains laboratoires avaient l’intention de réutiliser leur recherches et produits conçus pour le VIH.

 

► Manifestations en Chine : les leaders de la contestation hongkongaise arrêtés

La Chine, alors qu’elle fait l’objet de vives suspicions internationales quant à l’origine de la crise sanitaire, est intervenue dans la ville de Hong-Kong samedi dernier pour arrêter quinze personnes ayant participé aux manifestations pro-démocratie de l’ancienne colonie britannique.

L’année dernière, une importante partie de la population de cette métropole autonome de Pékin, s’était rebellée contre un amendement facilitant le transfert de prisonniers entre Hong-Kong et la Chine. Les manifestations, en prenant de l’ampleur, se sont muées en contestations violentes dénonçant la corruption des élites, la mainmise de la Chine sur la ville et la grande dépression économique des classes défavorisées, dont les étudiants.

Le pouvoir exécutif de la ville, surpris par l’ampleur de la contestation, a vu ses forces de police un temps totalement dépassées par les événements, à tel point qu’à plusieurs reprises des tirs à balles réels furent effectués pour disperser les foules, causant de nombreux blessés. Des escadrons de police avaient alors été envoyés pour pacifier la ville, causant l’intervention de la communauté internationale et notamment des États-Unis. Ceux-ci s’arrogent le rôle de gendarme entre l’Empire du Milieu et la province autonome en s’autorisant à surveiller annuellement l’évolution « des droits de l’homme et des libertés individuelles » au sein de Hong-Kong.

Mais les personnes interpellées ne sont pas des simples manifestants : parmi eux, Jimmy Lai Chee-ying, à la tête d’un empire médiatique dont le quotidien Apple Daily, et l’avocat Martin Lee Chu-ming. Si le South China Morning Post précise que l’arrestation de ces deux personnalités n’a « rien à voir » avec les manifestations de l’année dernière, les Etats-Unis ont rapidement condamné les arrestations. Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain, précise que « Pékin et ses représentants à Hong-Kong continuent de prendre des mesures incohérentes avec les engagements pris », celles de garantir « le haut degré d’autonomie » de Hong Kong.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Des policiers pris dans une embuscade à Mantes-la-Jolie

Les violences prennent de nouvelles dimensions dans le département des Yvelines. Le Parisien informe que dans la nuit de vendredi à samedi dernier, de nombreuses échauffourées ont eu lieu partout dans le département. À Mantes-la-Jolie, des policiers ont ainsi été la cible d’une véritable embuscade, menée par 80 jeunes. Ces épisodes d’agressions à répétition envers les forces de l’ordre soulèvent une nouvelle fois le problème du non-respect du confinement dans les banlieues les plus risquées d’Île-de-France.

 

► Pays de la Loire : des éleveurs ulcérés par le vol de moutons

Il y a une semaine, un éleveur s’était fait voler une demi-douzaine de moutons. Les bêtes avaient été retrouvées en vie, attachées à des barbelés dans un camp Rom de Saint-Herblain. Dernièrement d’autres bêtes ont été volées.

Pour les éleveurs, c’en est trop ! Le Collectif des éleveurs pillés de Loire-Atlantique, s’est donc rendu devant ce même camp de Roms, samedi 18 avril. Ils veulent « alerter » l’opinion, déclare le président, Sébastien Héas.

Les gendarmes, qui se sont rendus à l’intérieur du camp, ont découvert devant l’entrée, une benne remplie des cadavres de moutons et d’agneaux. Le préjudice atteindrait déjà, pour les professionnels, 150 000 €, depuis le début de l’année. Depuis plusieurs semaines, les éleveurs, effectuent des rondes la nuit, armés de fusils. « Il y aura des morts », assure un éleveur, à bout de nerfs.

Source Ouest France

 

► Terrorisme : 9 enquêtes judiciaires ouvertes depuis le début du confinement

Selon Nicolas Lerner, patron de la Sécurité intérieure (DGSI), l’activité des services antiterroristes demeure soutenue malgré le contexte de l’épidémie du coronavirus. Neuf enquêtes judiciaires ont été ouvertes depuis le début du confinement. Les services de renseignement ont réalisé trois visites domiciliaires chez des « cibles » islamistes entre le premier jour du confinement et le 15 avril. Sur la même période, ils ont demandé le placement de 21 individus radicalisés sous mesures individuelles de surveillance. Parmi eux, un délinquant multirécidiviste, proche de la mouvance radicale, est sorti de prison jeudi après une condamnation pour violation de son contrôle administratif.

 

► Des méthodes de traçage numérique mis en place pour endiguer le Covid-19

Après la Corée du sud, la Chine, ou l’Allemagne, la France souhaite se procurer une application de traçage des malades atteints du Coronavirus. Cette application nommée StopCovid sera débattue à l’Assemblée nationale les 28 et 29 avril prochains. À Taïwan ou à Singapour, la transformation des téléphones en réels outils de surveillance visant à guetter les infractions laisse perplexe.

La Commission européenne a récemment fait appel à des opérateurs téléphoniques européens pour avoir accès aux données de géolocalisation de leurs clients permettant de suivre leur déplacement et ainsi anticiper toute propagation du virus. Le doute pèse sur la conservation des données personnelles et l’atteinte à la vie privée de telles méthodes.

 

► La phrase du jour nous vient du Pr Philippe Juvin !

Le chef des urgences de l’hôpital européen Georges Pompidou, Philippe Juvin, assure que toutes les recommandations scientifiques vont dans le sens de se couvrir au maximum la bouche pour limiter la propagation du virus. Ainsi il explique :

Un masque vaut mieux que rien du tout, même fabriqué à la maison. C’est une intervention qui ne coûte pas très cher quand on le compare à un patient qui passe en réanimation et qui a probablement une efficacité importante.

Il déclare aussi être contre un déconfinement total le 11 mai.

Déconfiner tout le monde en même temps, c’est exposer les gens à une forme grave de la maladie

explique-t-il.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Une église vandalisée au Danemark le jour de Pâques

« Nous conquérons le Danemark. Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah » : voici l’engagent graffiti écrit en arabe découvert par les fidèles danois le matin de Pâques sur une de leurs églises. Cet édifice avait déjà été vandalisé par le passé.

Un nouvel acte anti chrétien, doublé d’une volonté de conquête musulmane, qui ne sera pas relayé par les médias occidentaux !

La France connaît également une déferlante d’attaques contre ses églises catholiques. L’année dernière, de nombreuses églises ont été incendiées, des croix détruites, des statues brisées et des tabernacles renversés, dans un curieux silence médiatique. Peut-être pour ne pas dissuader les Français d’accueillir toujours plus d’immigrés extra-européens ?

 

► Manifestations anti-confinement aux États-Unis

Les manifestations anti-confinement se poursuivent aux États-Unis notamment au Texas et dans le nord-est du pays, tandis que certains États n’appliquent toujours qu’un confinement partiel et que la décision de confinement appartient aux gouverneurs des États. Les manifestants demandent la levée des mesures indiquées par l’administration fédérale. Le confinement entraîne une explosion du nombre de chômeurs dans le pays et constitue selon les manifestants une atteinte aux principes fondateurs de la Constitution américaine : la liberté de réunion et de circulation. Ces manifestations se multiplient dans les États parmi les plus touchés tandis que le président Trump a demandé aux gouverneurs de Virginie du Minnesota et du Michigan de laisser la vie économique reprendre, estimant que certains États étaient allés trop loin dans la gestion de la crise. La relance économique du pays semble se préparer tandis que le nombre de cas et de morts continue d’augmenter, une augmentation insuffisante, selon les manifestants, pour justifier les 22 millions de nouveaux chômeurs américains du fait du Coronavirus.

 

► La Turquie bloque l’accès en ligne aux médias saoudiens et émiratis

Les autorités turques ont annoncé ce dimanche bloquer au sein du pays l’accès en ligne à la plupart des sites d’informations saoudiens et émiratis, dont les agences de presse officielles de ces deux états. Une mesure équivalente avait été prise par l’Arabie saoudite il y a une semaine, bloquant l’accès à plusieurs sites d’actualités turcs dont l’agence de presse gouvernementale. Toutes ces actions sont des conséquences de tensions entre les deux états apparus à la suite de l’assassinat du journaliste Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul en octobre 2018, qui aurait été commandité par le dirigeant saoudien Mohammed ben Salmane. Ces tensions se sont ravivées fin mars, lorsque la Turquie a annoncé à l’issue de l’enquête avoir lancé des poursuites avec mandats d’arrêts internationaux contre vingt Saoudiens, dont deux proches du prince héritier.

 

► À Jérusalem, Israël empêche l’Autorité palestinienne d’organiser les soins face au Covid-19

Une clinique fermée et des organisateurs de soins arrêtés, à Jérusalem, Israël refuse que l’Autorité palestinienne intervienne. En toile de fond : le statut de Jérusalem, que l’État hébreu, (renforcé par Trump), revendique exclusivement comme capitale. 

L’arrestation à Jérusalem de hauts responsables palestiniens pour des activités qualifiées d’« illégales» par Israël pourtant liées à la lutte contre le coronavirus ainsi que la fermeture d’une clinique improvisée pour le traitement de l’épidémie attisent les tensions entre Israéliens et Palestiniens sur le statut de la ville sainte. Israël a fini par mettre en place des centres de dépistage dans les quartiers palestiniens de Jérusalem après un ordre de la Cour suprême, qui avait été saisie par une ONG de défense des droits humains.

 

► La deuxième phrase du jour nous vient de Vera Jourova, vice-président tchèque de la Commission européenne

Lors d’un débat télévisé diffusé dimanche sur une chaîne publique tchèque, Vera Jourova a déclaré :

Cette crise a révélé notre dépendance morbide vis-à-vis de la Chine et de l’Inde en matière de produits pharmaceutiques […] cela nous rend vulnérables et nous devons y répondre par un changement radical en produisant idéalement autant de choses que possible en Europe.

La Commission européenne doit élaborer d’ici la fin du mois un plan stratégique, avant de le soumettre au Parlement européen et aux dirigeants des États membres de l’Union Européenne.

La République tchèque, tout comme de nombreux États membres, dépend des livraisons de masques de protection en provenance de Chine. 

 

► La bonne nouvelle du jour est littéraire !

Depuis l’annonce du gouvernement, 3300 librairies sont fermées en France. Grâce au site internet de la revue Éléments, il est désormais possible de se procurer tous les livres édités par la Nouvelle Librairie ! Il suffit donc de les commander sur le site de la revue Eléments, et la librairie se charge de les expédier ! C’est donc une excellente nouvelle, en attendant la réouverture de la librairie dès la date du déconfinement annoncée.

 

 

Commentaires Facebook
Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

► L.J. des artisans

18:00 21:00