BULLETIN DE REINFORMATION DU 13 MARS 2020

Patron d'émission le 13 mars 2020

Bulletin de réinformation proposé par Pierre Godicheau et François Persurier

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

ÉPHÉMÉRIDE


 

► Le 13 Mars 1634 : création de l’Académie française par Richelieu

Les réunions informelles d’un groupe littéraire, qui se rassemblait depuis 1629 au numéro 135 de la rue Saint-Martin sont à l’origine de l’Académie française. Ces réunions déterminèrent Richelieu à placer cette compagnie littéraire sous l’autorité du Roi, créant ainsi l’Académie française. Or, c’est le 13 mars 1634 que fut tenu le premier registre de ces réunions.

La mission qui lui fut assignée dès l’origine et que précisèrent ultérieurement des lettres patentes de Louis XIII, était de travailler à « donner des règles certaines à notre langue et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences ». La création de l’Académie française s’inscrit ainsi dans la continuité de l’établissement du français comme langue officielle de la nation, inaugurée par l’ordonnance de Villers-Cotterêts édictée par François Ier en 1539, dont les articles 110 et 111 sont toujours en vigueur.

Son rôle est de contribuer à l’harmonisation de la langue française, pour qu’elle soit compréhensible par tous les Français et aussi par tous les Européens qui l’adoptent alors comme langue commune. L’Académie est donc garante de la précision de la langue française, en ayant pour but d’éviter qu’une confusion dans les mots n’entraîne une confusion dans les idées.

Une mission qui n’est plus assumée par tous nos académiciens mais que Radio Courtoisie s’efforce d’accomplir chaque jour !

 

GRANDS TITRES


 

► La tenue des élections municipales est maintenue

En dépit des risques d’extension de la pandémie et malgré le principe constitutionnel de précaution, les élections municipales se tiendront en France les dimanches 15 et 22 mars 2020. Elles permettront d’élire, pour un mandat de six ans, les membres du conseil municipal qui choisiront en leur sein le maire de la commune.

Depuis les élections municipales de 2014, sont également élus les délégués d’une commune aux différentes strates du mille-feuille administratif.

Non, il varie en fonction de la taille des communes. Celles de moins de mille habitants sont soumises au scrutin majoritaire plurinominal avec panachage. Au-delà de mille habitants, c’est le scrutin proportionnel de liste avec prime majoritaire qui est appliqué. Le seuil de 3500 habitants en vigueur auparavant a été ramené à mille pour cause de parité hommes-femmes.

Les élections de 2014 ont enregistré un taux d’abstention record sous la Ve République, atteignant alors 36,45% des inscrits. Il est à craindre que l’ensemble des mécontentements sociaux dont ce quinquennat est ponctué, associé à la prudence de rigueur pendant cette pandémie, devrait encore aggraver cette abstention. Compte tenu de l’aggravation certaine de la situation sanitaire, on se perd en conjectures pour estimer le taux de participation au second tour de ces élections.

 

► Coronavirus : la pandémie s’étend dans le monde occidental

Après avoir été niée et dissimulée pendant des semaines ou même des mois par le Parti communiste chinois, l’existence de cette épidémie est révélée au monde fin décembre 2019. Elle naît dans la ville de Wuhan où coexistent un laboratoire P4 de haute sécurité dédié à la manipulation de virus dangereux et fourni par la France et un marché aux poissons mais aussi à bien d’autres espèces animales. 81.000 cas dont 3200 morts furent recensés en Chine soit un taux de mortalité estimé à 2% des cas soit environ vingt fois plus que celui de la grippe. Grâce aux mesures draconiennes d’isolement social autoritaires prises par les dirigeants chinois, l’épidémie semble en voie d’être maîtrisée. À telle enseigne que le très prudent président chinois Xi Jinping s’est récemment risqué à visiter Wuhan ce qu’il n’avait jamais ni osé ni jugé nécessaire de faire auparavant !

Malgré la timidité de l’OMS à prononcer le terme de pandémie, le virus se propage désormais rapidement dans 110 autres pays. Parmi les pays voisins contaminés, la Corée du Sud, le Japon, Singapour, pays éduqués, bien équipés et disciplinés ont mis en place des mesures proactives de confinement social sévères et de dépistage de masse qui portent actuellement leurs fruits. L’Italie est le pays le plus touché est, avec plus de 15.000 cas dont plus de 1000 mortels. Elle vient de prendre des mesures de confinement total mais la situation hospitalière y est alarmante. Elle est suivie de près par l’Iran avec le chiffre certainement sous-estimé de 9.000 cas. Le niveau sub-optimal du système sanitaire suscite des inquiétudes quant à l’évolution de la pandémie dans cette région du monde.

Dans le reste du monde occidental, les autorités de santé ont fait preuve d’une absence de proactivité, seule susceptible d’enrayer l’extension de la pandémie. Trump vient de fermer les portes des États-Unis aux voyageurs d’Europe occidentale considérée à juste titre comme incapabls d’y maîtriser la propagation du virus même si son pays n’est guère en meilleure posture. L’extension de la pandémie au continent africain n’est plus qu’une question de semaines et l’arrivée de l’hiver austral laisse prévoir des conséquences probablement redoutables.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► La bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire

Les bourses de Paris, Francfort ou encore Madrid ont terminé en chute libre le 12 mars. A la fermeture, la bourse de Paris n’en finissait pas de s’enfoncer, perdant 12,28%, soit la plus grosse baisse de son histoire. Depuis le début de l’année, les principaux indices européens ont tous dévissé de près de 30% : un véritable krach.

Aux États-Unis, la panique est telle que les échanges ont été suspendus pendant quinze minutes après l’ouverture à Wall Street. Le Dow Jones n’en a pas moins plongé à la reprise de l’activité, lâchant plus de 7% vers 12h55. Attendue au tournant, la Banque centrale européenne a annoncé hier qu’elle maintenait ses taux directeurs inchangés, alors que ses homologues américaine et britannique ont toutes deux opté quelques jours plus tôt pour des baisses. L’institution a toutefois lancé un programme de prêts pour soutenir les PME les plus touchées par l’épidémie de coronavirus, et compte acheter 120 milliards d’euros de dette publique et privée supplémentaire d’ici la fin de l’année. Pas de quoi rassurer les investisseurs pour autant.

 

► La chiffre du jour est de 605

C’est le nombre de suicides d’agriculteurs enregistré au cours de l’année 2015

 

► La citation du jour est de Blaise Pascal

Ne pouvant fortifier la Justice, ils ont justifié la Force.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Les compétiteurs pour l’investiture démocrate sont réduits à deux

Après que la moitié des États américains aient exprimé leurs suffrages, les délégués à la Convention démocrate ne se répartissent plus qu’entre deux candidats : Joe Biden et Bernie Sanders. La « diversité » qu’elle soit de genre, de race ou d’orientation sexuelle, pourtant co-substantielle au parti démocrate a désormais disparu pour laisser la place à deux mâles blancs quasi octogénaires. Grâce à sa popularité parmi les Afro-Américains, le modéré Biden vient de remporter des succès décisifs sur le gauchiste Sanders et préserve ainsi les chances démocrates pour l’élection de novembre. Cette candidature souffre néanmoins de deux handicaps : les soupçons de corruption pesant sur sa personne de Biden et la perte liée à l’âge, d’un certain nombre de ses moyens cognitifs chaque jour plus évidente.

Un moyen de « régénérer » sa candidature serait d’y injecter de la diversité en prenant comme vice-président une femme jeune appartenant à une minorité ethnique. Le choix de Kamala Harris, sénatrice de Californie d’origine mixte antillaise et indienne, et qui vient de lui apporter son soutien, pourrait représenter une piste. A moins de proposer in extremis un nouveau venu alliant popularité et diversité et n’ayant pas participé aux primaires. Des noms circulent dont celui de Michelle Obama qui multiplie actuellement les apparitions publiques. Affaire à suivre.

 

► Face à l’afflux migratoire en provenance de Turquie, certains pays européens apportent leur soutien aux résistants grecs

Après le succès du mot-dièze #Istandwithgreece et le soutien apporté à la Grèce par des militants de nombreux pays, on assiste désormais à la mise en place d’une aide internationale. Sans qu’il s’agisse encore du recrutement de brigades internationales, le Gouvernement hongrois a suspendu les demandes d’asile et le Gouvernement estonien a proposé deux patrouilleurs et vingt gardes-frontières. Initiative suivie par plusieurs pays d’Europe de l’Est dont la Slovaquie et la République tchèque, la Pologne mettant, quant à elle, cent gardes-frontières et cent policiers, à la disposition des Grecs. Quant au Premier ministre autrichien, il envoie à la frontière gréco-turque l’équivalent du RAID, un drone et un véhicule blindé, le Gouvernement danois propose pour sa part un soutien sous forme de surveillance aérienne.

Le Gouvernement français ne propose, sans surprise, aucune aide. Cet épisode qui engage la survie de l’Europe face à une menace islamiste en rappelle un autre, celui la bataille de Lépante qui se termina heureusement par une écrasante victoire de l’Occident chrétien sur les forces navales ottomanes œuvre d’ une coalition dirigée par l’Espagne et dont la France était, déjà, notoirement absente !

 

► Le bobard arithmétique du jour est d’autant plus colossal qu’il est involontaire !

Il émane de Mekita Rivas, une journaliste du Washington Post qui dans un tweet, brocarde le milliardaire Michael Bloomberg pour sa dépense de 500 millions de dollars en campagnes publicitaires sans même avoir réussi à « acheter » son investiture démocrate. Jugeant que cette somme aurait été mieux utilisée si elle avait été également distribuée aux 327 millions de citoyens américains, la journaliste, emportée par sa rhétorique idéologique, calcule que chacun d’eux aurait ainsi reçu un million de dollars !

Las, une erreur de calcul fusse-t-elle d’un million devient acceptable quand elle sert le « politiquement correct » ! Son ampleur ne suffit pas à empêcher une journaliste du très respecté New-York Times, de la reprendre verbatim sur le plateau de MSNBC, suscitant derechef, l’approbation béate de l’animateur de l’émission. On se serait cru sur le plateau de Quotidien animé par Yann Barthès !

 

► La bonne nouvelle du jour est d’ordre préventif.

Une étude publiée en 2017 dans le British Medical Journal a démontré l’effet protecteur de la prise quotidienne de vitamine D3 contre les infections respiratoires bactériennes et virales.

 

► Rassemblement de soutien au peuple grec

Un rassemblement de soutien au peuple grec doit se tenir ce jour 13 mars à 17 heures devant l’ambassade de Turquie, place de Bolivie Paris XVI (à proximité de la Maison de la Radio). N’oubliez pas les masques !

 

 

Commentaires Facebook
Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

► L.J. des amitiés françaises

18:00 21:00