BULLETIN DE REINFORMATION DU 24 FÉVRIER 2020

Patron d'émission le 24 février 2020

Bulletin de réinformation proposé par Guillemette Pâris et Jean Bernard

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Le 57e Salon de l’agriculture a ouvert ce samedi

Emmanuel Macron est arrivé peu après 8 heures samedi 22 février au Salon de l’agriculture pour inaugurer sa 57e édition.

Événement incontournable, la France étant la première puissance agricole européenne, devant l’Allemagne et l’Italie, avec une production estimée à 73 milliards d’euros en 2018 soit 17% du marché européen. La France devance ainsi nettement l’Allemagne avec 56 milliards d’euros et l’Italie avec 51 milliards.

En termes de surfaces agricoles, la France est également au premier rang européen avec près de 30 millions d’hectares cultivés.

La contribution de la branche agricole au produit intérieur brut français se situant à hauteur de 6,7%.

Le nombre de défaillances d’entreprises a fortement baissé en 2018

En effet, à la fin novembre 2018, il était en recul de 8%. Les agriculteurs, au nombre de 448.500, voient cependant leurs effectifs diminuer sans interruption. Ils étaient 514.000 dix ans auparavant, selon les chiffres de la Mutualité sociale agricole qui évoque l’extension de la taille moyenne des exploitations et le développement de l’urbanisation et des forêts.

Un phénomène inquiétant, alors que plus de 50% des agriculteurs ont aujourd’hui plus de 50 ans, et vont prochainement prendre leur retraite. Certains observateurs évoquent la chute des vocations chez les jeunes.

Qu’en est-il du revenu des agriculteurs ?

De nombreuses exploitations ont une trésorerie très fragile. Selon une étude toujours de la Mutualité sociale agricole, les agriculteurs ne gagnent en moyenne que 15.000 euros par an, soit 1.250 euros par mois. Un tiers des agriculteurs touche moins de 350 euros par mois. 

Le chef de l’État est arrivé avec une bonne nouvelle dans sa besace : la réforme des retraites pourrait se traduire par 1000 euros minimum pour les carrières pleines.

Et il en serait autant pour les épouses d’agriculteurs si elles prennent le temps de comptabiliser leurs heures de travail à la ferme, a indiqué le chef de l’Etat.

 

► Le virus Covid-19 inquiète l’OMS 

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, l’Éthiopien Adhanom Ghebreyesus, a déclaré hier que si une « fenêtre de tir » existait encore, elle était en train de rétrécir. Malgré toutes les mesures prises pour contenir l’épidémie, le nouveau coronavirus se répand de manière fulgurante dans plusieurs pays en-dehors de la Chine.

Quels sont les pays les plus touchés actuellement ?

Il s’agit bien sûr de la Chine et de ses voisins la Corée du Sud, qui vient d’enclencher l’état d’alerte maximale, et le Japon, où a fini par accoster le paquebot Diamond Princess, à bord duquel plus de 600 passagers ont été contaminés. Quoique moins touché, l’Iran subit une expansion très rapide du virus, avec 43 malades et 8 morts et 300 cas suspects en quelques jours. 
En Europe, l’Italie atteint ce matin 152 cas et 3 morts, dont un retraité italien n’ayant eu aucun contact avec quiconque revenant de Chine ou d’un événement identifié comme vecteur du virus. Onze villes d’Italie du nord où le virus Covid-19 a été localisé ont été placées en quarantaine et un médecin vient d’être contaminé à Milan, qui est un pôle économique européen. 

La Chine, quant à elle, fait part à la fois d’une bonne et d’une mauvaise nouvelle

La bonne nouvelle, à prendre avec circonspection puisqu’elle émane des autorités officielles, c’est que l’injection de plasma prélevé sur des patients guéris aurait donné de bons résultats à l’hôpital public de Shanghai, qui compte étendre ce type de traitement.
La mauvaise nouvelle émane des autorités de la province chinoise du Hubei, d’où provient l’épidémie. Un malade y aurait déclaré la maladie après vingt-sept jours d’incubation, et non quatorze au maximum. Si cela était avéré, les quarantaines actuelles seraient donc deux fois trop courtes.

Et en France, où en sommes-nous ?

Notre pays est évidemment rendu vulnérable par la porosité de ses frontières, en particulier avec l’Italie, et par la forte concentration de population dans la région parisienne qui est une plaque tournante de la mondialisation.

Le ministre de la Santé, le Dr Olivier Véran, a annoncé hier l’activation de 70 centres du SAMU en renforcement des 38 CHU pour accueillir les malades en cas d’épidémie. Plusieurs millions de masques FFP2 efficaces pendant trois heures et destinés aux professionnels de santé seront commandés aujourd’hui.
Une réunion a également mis en rapport le Premier ministre, le ministre de la Santé, le ministre des Armées et le secrétaire d’État aux Transports.

Par ailleurs, il faut savoir que des dispositions légales déjà existantes mettent le service de santé des armées à disposition des autorités civiles en cas de situation d’urgence, et que les hôtels de région parisienne sont réquisitionnables sur décision du préfet pour renforcer les hôpitaux. En raison de son importante clientèle touristique et d’affaire, la région dispose d’un nombre conséquent d’établissements hôteliers de 500 à 1500 chambres, permettant par nature l’isolement des malades.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Dominique Sopo prié de démissionner de SOS Racisme

Plusieurs personnalités de droite, dont l’ancien journaliste et maire de Béziers Robert Ménard et le député du Vaucluse Julien Aubert, se sont indignés suite à la reprise par le président de SOS Racisme des insultes de l’animateur Yassine Belattar contre le cadre du RN Jean Messiha. Ce dernier, d’origine égyptienne, a été publiquement traité de chameau par Yassine Belattar, ce sur quoi Dominique Sopo a surenchéri.
A moins que l’association SOS Racisme appelle elle-même à la démission de son président, la preuve est faite de l’hypocrisie de ce genre de mouvement militant. Par ailleurs, on attend toujours la réaction indignée de Laetitia Avia, à l’initiative de la loi contre les contenus haineux en ligne.

 

► Vers une généralisation des contrôles d’honorabilité dans le milieu sportif

Quatre cents représentants du monde du sport se sont réunis vendredi à Paris dans le cadre d’une Convention nationale contre les violences sexuelles dans le sport. La patineuse Sarah Abitbol, qui a révélé le mois dernier les agissements de son ancien entraîneur, y était à l’honneur. 
Parmi les futures mesures qui seront dévoilées en mai, le ministre des Sports Roxana Maracineanu a évoqué la centralisation et l’automatisation des enquêtes d’honorabilité concernant tous les encadrants, qu’ils soient professionnels ou bénévoles. Un test de faisabilité est en cours pour la Fédération Française de Football dans la région Centre-Val de Loire depuis le 4 octobre. S’il s’avère techniquement possible de l’étendre à toute la fédération, ce contrôle centralisé sera généralisé à tout le sport français.

 

► Affaire Fillon, jugée aujourd’hui durant neuf jours

Sauf renvoi à mercredi en raison de la grève des avocats, l’affaire Fillon sera jugée ce lundi. Le parquet national financier s’était emparé des révélations du Canard enchaîné avec une célérité singulière, en ouvrant une enquête préliminaire dès les premières publications. Les avocats de Monsieur Fillon rappellent à cette occasion le principe de séparation des pouvoirs, selon lequel l’autorité judiciaire ne serait pas légitime à évaluer le fonctionnement interne du pouvoir législatif. Très affaibli par l’affaire, François Fillon arrivait en troisième position au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 avec 20,01 % des voix.

 

► Le chiffre du jour : 1,5 million d’euros 

Ce serait le coût d’une journée parlementaire. Calcul simple qui consiste à diviser le budget de l’Assemblée nationale par le nombre de jours de l’année. Calcul effectué par le député  LREM d’Ille-et-Vilaine, Florian Bachelier, visant à préparer l’opinion à un passage en force de la réforme des retraites par ordonnances. Le nombre d’amendements cumulés déposés par La France insoumise et le Parti socialiste sur la réforme des retraites nécessiteraient selon au autre député LREM du Gers, Jean-René Cazeneuve, vingt ans de travail parlementaire. Quand la majorité découvre l’antiparlementarisme !

 

► A Morsang-sur-Orge, ville de 21.000 habitants située dans l’Essonne, en Île-de-France, la mairie est gérée par des femmes communistes depuis 67 ans. 

Précurseur en matière de démocratie participative, Morsang-sur-Orge a débuté ses comités de quartier en 1998, initiés par la maire Marjolaine Rauze, plus ou moins sur le modèle de Porto Allegre, au Brésil. Elue depuis 1996, Marjolaine Rauze ne se représente pas en 2020 pour un nouveau mandat. C’est donc Marie-Claire Arasa qui reprendra le flambeau communiste, et féminin, pour les prochaines élections municipales. En 2014, la liste menée par Marjolaine Rauze (PCF) s’était imposée dès le premier tour face à une coalition conduite par Marianne Duranton (UDI). Marie-Claire Arasa et ses co-listiers affronteront cette année 4 listes : 2 de droites et 2 de gauche.

 

► A Marseille, les sympathisants des Républicains auront le choix entre deux listes : celle de la candidate soutenue par le maire sortant, Jean-Claude Gaudin, et investie par le parti de la rue de Vaugirard : Martine Vassal ; et la liste d’un dissident : le sénateur Bruno Gilles, qui espère rassembler « tous ceux qui veulent mettre fin au système et refusent les extrêmes ».

En cas de liste dissidente, il est courant que les coups fusent entre anciens amis de la même famille politique. Et que les colleurs de chaque équipe recouvrent les affiches de leurs adversaires. Mais, depuis trois semaines, la tension est montée aux abords des panneaux d’affichage. Au point qu’une bagarre a éclaté vendredi soir. Un homme a été hospitalisé et s’est vu prescrire trois jours d’ITT. Chaque clan accuse l’autre d’avoir commencé. Et tous ont déposé plainte.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le Royaume-Uni change de passeport

C’est un changement surtout symbolique : abandonnant la couverture rouge de la plupart des passeports de l’Union européenne, le Royaume-Uni renoue avec la couleur bleue traditionnelle qui était en usage depuis la création du passeport en 1921. Fierté nationale oblige, les emblèmes floraux des quatre pays du royaume figureront au dos du passeport : un ajout qui ne figurait pas sur l’ancienne couverture.
Ce document à la sécurité renforcée grâce aux dernières avancées technologiques sera fabriqué en Angleterre par l’entreprise néerlandaise Gemalto, propriété du groupe français Thales.

 

► Au Royaume-Uni, la justice réparatrice suscite la controverse 

Des excuses aux victimes et éventuellement, ou non, une forme de compensation ou de réparation : c’est ce qui a remplacé l’année dernière une condamnation au tribunal et l’inscription au casier judiciaire pour plus de 100 000 délinquants en Angleterre et au Pays de Galles, dont une majorité d’agresseurs sexuels, de cambrioleurs, de trafiquants de drogue et d’auteurs de coups et blessures. Si le nombre global de condamnations, notamment à de la prison ferme, a atteint une baisse record l’année dernière avec les chiffres les plus bas depuis dix ans, beaucoup de victimes s’estiment, elles, flouées. Par ailleurs, la criminalité a augmenté, avec une forte hausse des agressions au couteau et des agressions sexuelles.

 

► Aux États-Unis, Bernie Sanders domine la primaire démocrate

Sa victoire aux primaires du Nevada le place actuellement en tête devant la représentante Elizabeth Warren, l’ancien maire de New-York Mark Bloomberg et l’ancien vice-président Joe Biden.
Le président Donald Trump a félicité ironiquement via Twitter le candidat malheureux de 2016, qui avait été privé de sa victoire par les instances du parti démocrate au profit d’Hillary Clinton.

En effet, la victoire de Bernie Sanders aux primaires donnerait à Donald Trump les meilleures chances de l’emporter pour un nouveau mandat ; car les positions extrêmement socialistes et progressistes de Bernie Sanders, qui soulèvent l’enthousiasme de la France insoumise chez nous, le coupent de la plus grande partie de l’électorat démocrate, dont les sondages montrent de façon récurrente qu’il n’adhère pas au récent tournant progressiste du parti.

 

► La bonne nouvelle du jour

Pour les amateurs d’Art nouveau. Vous avez encore jusqu’au 16 mars pour aller voir l’exposition à la Cité de l’architecture et du patrimoine, place du Trocadéro, à Paris, consacrée au maître viennois Otto Wagner, figure majeure de la scène architecturale européenne au tournant des XIXe et XXe siècles. Nous lui devons le métro et la Caisse d’Epargne de Vienne, ou l’église Saint-Leopold du Steinhof. Mais il a également conçu de nombreux immeubles d’habitation, dont il signait également le mobilier et les éclairages.

Cette première exposition consacrée à Otto Wagner en France, a été réalisée en co-production avec le Wien museum.

 

► Dernier rappel

Les Bobards d’Or auront lieu ce lundi 24 février au théâtre du gymnase à Paris, au 38 boulevard Bonne nouvelle. Il n’est pas encore trop tard pour prendre ses billets et participer à cet événement fondamental pour comprendre tous les travers et toutes les manipulations des grands médias ! Il reviendra alors à chaque spectateurs de décerner aux pires menteurs, à ceux qui s’affublent du titre de journaliste et se voilent les yeux de la réalité qui nous entoure, d’un bobard d’or !

 

 

Commentaires Facebook
Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

♫ Dimanches sacrés

23:00 24:00