BULLETIN DE REINFORMATION DU 21 FÉVRIER 2020

Patron d'émission le 21 février 2020

Bulletin de réinformation proposé par Solveig Grieg et Wilfried Marc

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

►Allemagne : la classe politique tente de récupérer l’attentat d’un déséquilibré pour diaboliser le camp national

Mercredi, deux fusillades ont éclaté tuant neuf personnes dans des établissements proposant de la chicha à Haunau près de Francfort. L’auteur de cette action violente, Tobias Ratchen, est un Allemand de 43 ans retrouvé mort à son domicile auprès du corps sans vie de sa mère.

Les informations publiées par les médias dressent le portrait d’un homme manifestement déséquilibré

Tobias Ratchen s’était exprimé dans des vidéo publiées sur le net, et dans une lettre de 24 pages retrouvée à son domicile. Loin d’expliquer les motifs de la tuerie, ceci nous présente un personnage qui croit aux extra-terrestres, se pense l’inspirateur personnel de Donald Trump sur certains points, estiment que des bases secrètes soumises au diable existent aux États-Unis, se croit surveillé personnellement par les services secrets qui l’auraient délibérément empêché de sortir du célibat (alors qu’il était jusque là inconnu des services de police). Il souhaite la mort de la moitié de la planète. C’est dans ce contexte qu’il sort tuer une dizaine de personnes avec son fusil, puis sa mère.

L’ensemble de la classe politico-médiatique, a attribué l’acte de ce déséquilibré à ladite « extrême-droite »

Normalement plus prompte à attribuer les attaques terroristes islamistes à des déséquilibrés, tout en invitant à s’abstenir de tout amalgame avec la religion musulmane, les médias ont spécialement visé le camp nationaliste d’Angela Merkel qui accuse « ceux qui divisent le pays » et « le poison de racisme en Allemagne » à Emmanuel Macron, tous se sont exprimés, condamnant unanimement ceux qui considèrent que l’immigration met en péril leurs identités nationales.

La palme de l’amalgame revient à Nathalie Loiseau, députée européenne, ancien directeur de l’École nationale d’administration qui a tweeté « Des discours de haine à la violence, il n’y a souvent qu’un pas. L’extrême-droite européenne a ces morts sur la conscience »

 

► Regain de tension entre la Syrie et la Turquie

Alors que la Turquie célébrait mercredi ses 68 ans de présence au sein de l’OTAN, la tension monte en Syrie entre le régime d’Erdogan et de Bachar el-Assad, Ankara menaçant Damas de représailles si elle n’arrêtait pas immédiatement son assaut sur le dernier bastion rebelle du pays, Idleb.

Mais pourquoi la Turquie essaye d’empêcher le Gouvernement syrien de combattre les dernières poches de résistances ?

La ville d’Idleb est sans doute le dernier foyer de la résistance au Gouvernement syrien, et regroupe à la fois les unités de l’État Islamique mais aussi des troupes des FDS, les forces démocrates syriennes. Mais elle est surtout à une vingtaine de kilomètres de la frontière sud-ouest de la Turquie, et est un point de passage important pour les flux de réfugiés entre les deux pays. Erdogan avait ainsi négocié il y a quelques semaines l’envoi de forces d’observation pour limiter aux plus possible l’exode de nouveaux Syriens, Ankara en accueillant déjà près de 3,6 millions sur son territoire. Mais surtout, la Turquie, qui était au départ alliée à la Syrie et aux forces alliées dans la région pour lutter contre l’expansion de l’État islamique, se retrouve seule après le retrait des Américains et, à leurs suites, de nombreuses forces occidentales. Pour éviter de se retrouver encerclée par l’alliance de la Russie et de la Syrie, mais aussi de l’Iran et du Hezbollah libanais, elle a choisi de soutenir quelques groupes locaux pour fragiliser le dispositif militaire syrien.

Pourquoi les tensions se sont-elles rapidement accrues ?

Les frictions aux frontières entre les deux pays se sont brutalement accrues avec le lancement d’une opération conjointe entre Moscou et Damas sur la ville. Plusieurs soldats turcs sont morts lors de bombardements, alors que d’autres, encerclés par les soldats syriens, ont ouverts le feu. Erdogan se retrouve ainsi dans une fâcheuse posture : soit il poursuit le bras de fer avec Bachar el-Assad et Poutine, alors que l’OTAN commence à se défier de lui en raison de nombreuses divergences politiques et qu’il risque donc de se retrouver seul ; soit il abandonne, et doit donc renoncer à une rhétorique belliqueuse et impérialiste. Pour l’instant, le « Grand » turc joue encore sur les deux fronts : il négocie d’un côté avec Moscou, et menace d’un autre côté d’une opération de grande envergure contre les forces syriennes proche d’Idleb.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

►La banlieue livrée aux voyous, l’enquête de Eve Szeftel sur les politiques clientéliste du maire de Bobigny

A moins d’un mois des municipales, la journaliste Eve Szeftel publie son livre « Le maire et les Barbares ». Elle y décrit les collusions entre certains membres du gang des barbares, à l’origine de la mort d’Ilan Halimi, le maire de Bobigny Stéphane de Paoli et le député UDI Jean-Christophe Lagarde. Si la municipalité de Seine-Saint-Denis est un cas d’école en la matière de clientélisme communautariste et religieux, l’enquête tend à démontrer que ces pratiques électorales ont explosé depuis ces dernières années et cela indépendamment de l’étiquette politique des élus.

 

► Nantes : une cigarette électronique explose et provoque un incendie

Dans la soirée de mercredi 19 février, les pompiers ont été appelés pour un début d’incendie dans un pavillon. D’après le service d’incendie et de secours, une cigarette électronique serait à l’origine du feu. En effet, celle-ci aurait explosé avant de s’enflammer, entraînant le matelas sur lequel elle était posée. Intoxiqués par la fumée, deux hommes ont été transportés au centre hospitalier de Nantes dans une « urgence relative ». Au total ce sont plus de 30 sapeurs-pompiers qui ont été mobilisés.

 

►L’écologie prend aussi des vacances

A cause de la hausse des températures, les stations de ski ont vu, pour une nouvelle année consécutive, le niveau de neige diminuer. Pour ne pas faire fuir les vacanciers, ces dernières se voient dans l’obligation de faire venir la neige à elles. Outre le traditionnel canon, quelques stations de basse altitude affrètent des hélicoptères pour apporter la neige des hauteurs.

L’impact écologique n’a certainement pas été pris en compte ni par les stations ni par les skieurs. Or, rappelons que le ski est une activité pratiquée par 8% de la population, et aux vues des prix, par les populations les plus aisées. Ce sont ces mêmes personnes qui, dans les villes, militent au côté de Greta Thunberg pour le développement des mobilités dites douces (trottinettes, voitures électriques). On voit là un parfait exemple du discours du « paraître » tenu par les habitants des métropoles, qui en ville adoptent la mode écologiste mais préfèrent profiter de leurs vacances au ski quitte à mettre leurs engagements entre parenthèses le temps d’une semaine.

Ainsi, l’écologie c’est bien mais quand ça arrange. On interdit l’entrée dans les villes au diesel mais pas dans les stations, on se plaint de la fonte des glaciers, mais on skie sur les neiges éternelles.

Hier, cependant la ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne recevait les représentants syndicaux, qui ont mis en lumière les problèmes de chômage auxquels se seraient exposées plusieurs stations si cette neige n’avait pas été apportée. Le gouvernement est donc de nouveau tiraillé entre ses engagements écologiques et l’urgente baisse du chômage.

 

► La bonne nouvelle du jour concerne Notre-Dame de Paris !

Selon la mairie de Paris, les visiteurs pourront bientôt retourner dans la crypte archéologique de Notre-Dame, située sous le parvis de la cathédrale. En effet, celle-ci rouvrira ses portes dès fin mars, a annoncé mercredi 19 février l’adjointe au patrimoine de la mairie de Paris, Karen Taïeb, lors d’une audition sur le suivi de la restauration de Notre-Dame. L’avenir du parvis « doit faire l’objet d’une réflexion extrêmement large avec les habitants, les Parisiens », a-t-elle déclaré. Concernant la réouverture de la cathédrale, rappelons que le délai fixé par Macron est de cinq ans.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

►La cour internationale d’appel de La Haye demande l’indemnisation des actionnaires de Loukos à la Russie

50 milliards de dollars, c’est la somme que devra reverser l’État russe aux ex-actionnaires de la compagnie pétrolière Loukos dirigée alors par l’oligarque Mikhaïl Khodorovsky puis démantelée et nationalisée par le Kremlin après l’arrestation de son dirigeant pour fraude fiscale, abus de bien sociaux et autres méfaits en tout genre. En 2003 alors que Khodorovsky tentait de revendre la principale compagnie pétrolière du pays à son concurrent américain Chevron Texaco, les autorités russes avaient empêcher la vente d’un actif stratégique à une société étrangère, en arrêtant le principal intéressé. Depuis lors les anciens actionnaires et le Gouvernement russe livrent bataille auprès des tribunaux internationaux. Si en 2014, la cour pénale d’arbitrages internationaux avait demandé de reverser la somme de 50 milliards de dollars, avant d’annuler son jugement en 2016 pour enfin revenir sur sa dernière décision avant-hier. La Russie compte bien entendu protester contre ce jugement.

 

► Selon un rapport de l’ONU, les Sud-Soudanais seraient « délibérément affamés » par les parties en guerre

L’armée gouvernementale sud-soudanaise et les différents groupes rebelles en guerre ont « délibérément affamé » les habitants du pays, en leur refusant l’accès à l’aide humanitaire et en les forçant à quitter leur foyer, selon un rapport de l’ONU publié jeudi.
« Aujourd’hui au Soudan du Sud, les civils sont délibérément affamés, systématiquement surveillés et réduits au silence, arbitrairement arrêtés et détenus, et se voient refuser l’accès à toute réelle justice », a indiqué dans ce rapport une commission des droits de l’homme de l’ONU.

 

► L’Iran continue de chercher à livrer des armes aux Houthis, selon le Pentagone

L’Iran continue de livrer des armes sophistiquées aux Houthis, en contradiction de ses obligations internationales, a affirmé mercredi le Pentagone après l’interception en moins de trois mois de deux cargaisons d’armes iraniennes destinées selon Washington aux rebelles yéménites.

 

► Déclaration de Poutine : un président trop réac ?

Vladimir Poutine a donné ce jeudi 13 février son avis sur la situation dans certains états occidentaux qui souhaitent introduire les termes « parent 1 et parent 2 » considérés comme plus neutres. Vladimir Poutine a ainsi déclaré : « Tant que je serai président, on n’aura pas « parent 1 » et « parent 2 » : j’ai déjà annoncé en public et le répète encore une fois. Tant que je serai président, « père » et « mère » resteront », a assuré Vladimir Poutine lors d’une réunion avec les membres du groupe de travail chargé d’étudier les propositions d’amendements à la Constitution de la Fédération de Russie. Ce n’est pas la première fois que le président russe aborde ce sujet. En novembre dernier, il avait déclaré espérer que les expressions de « parent 1 » et « parent 2 » ne viendraient jamais remplacer  le mot «maman » en Russie. Certains pays européens ont tenté de remplacer les termes « père » et « mère ». Par exemple, en 2015, le gouvernement de Matteo Renzi avait introduit les mentions « parent 1 » et « parent 2 » en Italie. Mais le décret signé par le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, avait rétabli « mère » et « père » en janvier 2019. En France, l’Assemblée nationale avait adopté un amendement en ce sens en février 2018. Mais le texte qui prévoyait de remplacer les termes « père » et « mère » par les mentions « parent 1 » et « parent 2 » dans les formulaires scolaires avait été supprimé par les sénateurs le 21 mai 2019.

 

►Dernier rappel

Les Bobards d’Or auront lieu ce lundi 24 février au théâtre du Gymnase à Paris, au 38 boulevard Bonne nouvelle. Il n’est pas encore trop tard pour prendre ses billets et participer à cet événement fondamental pour comprendre tous les travers et toutes les manipulations des grands médias ! Il reviendra alors à chaque spectateurs de décerner aux pires menteurs, à ceux qui s’affublent du titre de journaliste et se voilent les yeux de la réalité qui nous entoure, d’un bobard d’or !

 

 

Commentaires Facebook
Étiquettes :

En cours

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
EMISSION EN COURS

♫ Dimanches sacrés

23:00 24:00