BULLETIN DE REINFORMATION DU 20 DECEMBRE 2019

Patron d'émission - le 20 décembre 2019

Bulletin de réinformation présenté par Erika Gauthier et William Renard

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► La conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine a donné hier sa quinzième conférence de presse annuelle, une tradition pour le président russe. La première du genre remonte à 2001. Ce jeudi 19 décembre, elle s’est tenue à Moscou, devant environ 1.895 journalistes, russes et étrangers. L’occasion pour Vladimir Poutine d’aborder plusieurs thématiques. Elle aura duré 4 heures et 19 minutes.

Ce fut ainsi l’occasion d’évoquer des sujets internationaux, comme la mise en accusation de Donald Trump

Selon V. Poutine, cette procédure est basée sur des accusations « totalement infondées ». « Le parti qui a perdu les élections, le parti démocrate, tente d’obtenir des résultats via d’autres moyens et d’autres outils, en accusant Trump de complot avec la Russie. Ensuite, il s’avère qu’il n’y en a pas eu. Et maintenant, ils ont inventé une histoire de pression sur l’Ukraine ». Il est en effet reproché à Trump d’avoir demandé à l’Ukraine d’enquêter sur un de ses rivaux potentiels à la présidentielle de 2020, Joe Biden.

Mais aussi d’autres sujets, comme la relation russo-chinoise ou la situation ukrainienne

En effet, le président russe a souligné l’importance des relations russo-chinoises dans plusieurs domaines, et notamment dans l’aéronautique. Interrogé par ailleurs sur la situation en Ukraine, Vladimir Poutine a rappelé qu’aucun accord n’était possible en dehors des accords de Minsk, précisant que s’il y avait une renégociation des accords, cela pourrait desservir le processus de paix. « Il faut avoir un dialogue direct avec le Donbass. Il faut revenir à une concertation prévue par les accords », a-t-il ajouté.

 

► La revue Faits & Documents consacre un numéro à l’affaire Epstein

Disponible cette semaine, le nouveau numéro de F&D, lettre d’information fondée par Emmanuel Ratier, poursuit sa série spéciale consacrée à l’affaire Epstein.

Timidement couverte par les médias français depuis l’été dernier, l’Affaire avec un grand A défraie en revanche la chronique anglo-saxonne depuis le début des années 2000. Avec force détails, témoignages, documents et noms, F&D décortique pour nous les arcanes de ce réseau mondial de prostitution de mineurs sévissant depuis des décennies en toute impunité.

Découvrez dans ce numéro le portrait de Jean-Luc Brunel, de son ancien nom Jean-Luc Benchamoul, rabatteur principal du réseau Epstein et aujourd’hui complètement disparu du radar.

Fils à papa de la jet-set parisienne des années 70, Jean-Luc Brunel évolue dans le milieu des agences de mannequinat et battit peu à peu son réseau de rabattage et de mise à disposition des filles. Les agences constituent son vivier.

Découvrez également les portraits de deux autres proches complices de Jeffrey Epstein : Glenn Dubin et Eva Andersson.

F&D rapporte les agissements d’un club restreint de personnages à l’influence mondiale, jouant les parangons de vertu en s’affichant dans les bonnes œuvres, un milieu mêlant personnalités politiques, aristocratie décadente, grande bourgeoisie et show-business, autant de noms figurant dans le fameux Livre noir de Jeffrey Epstein que le précédent numéro de F&D décrit pour nous.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Nouvelle arrestation dans la galaxie Benalla

L’ancien responsable de la sécurité du parti En Marche a été placé en garde à vue cette semaine. Alors qu’il était habilité « secret défense », cet ex-gendarme, Vincent Crase, est soupçonné d’avoir entretenu des relations avec un oligarque russe mouillant très probablement dans le crime organisé moscovite. Vincent Crase, acolyte du célèbre Benalla, aurait participé à de très suspects montages financiers avec le dit oligarque. Décidément, l’affaire Benalla et compagnie n’en finit pas de livrer ses secrets.

 

► M6 rejoint le Gafa Facebook

Alors que Facebook continue avec une toute relative objectivité sa lutte contre la haine, le géant développe des partenariats avec des organes emblématiques du politiquement correct comme BFMTV ou Le Monde. Plus récemment, c’est au tour de M6 de se joindre à la partie, avec pour objectif de cibler les jeunes sur le web. En un an, la chaîne va publier 1200 contenus vidéo issus de programmes de divertissement. Ces derniers, dénués d’intérêt éducatif, vont en somme, venir renforcer l’abrutissement des jeunes générations.

 

► Le chiffre du jour est 4. Il représente l’explosion ahurissante des agressions de pompiers

Dans le dernier rapport de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, la situation des agressions envers les pompiers se révèle révoltante. En dix ans, leur nombre a été multiplié par 4 ! L’Île-de-France et les Pays de la Loire sont tout particulièrement concernés. L’observatoire justifie cette hausse par, entre autres, « une meilleure remontée des informations » ou encore « un abaissement du seuil d’acceptabilité des violences ». Toutefois, voir le problème sous ces angles, n’est-ce pas se voiler la face ? Et, surtout, nier l’émergence d’agressions spécifiques aux banlieues types émeutes, caillassages, guet-apens. Au-delà du bilan des chiffres, qui comme tout chiffre est discutable, la violence des agressions s’accentue et, cela, reste une réalité alarmante.

 

► L’Armée française, un terreau pour la radicalisation islamiste ?

C’est ce que nous révèle un rapport du CAT, le centre d’analyse du terrorisme : une trentaine de militaires français auraient déserté l’armée nationale pour rejoindre le djihad, notamment en Syrie mais aussi au Sahel. Certains d’entre eux venaient même d’unités réputées, comme la Légion étrangère, ou encore les Parachutistes. Ces déserteurs apportent aux terroristes leurs expertises militaires, mais aussi leurs connaissances sur les pratiques de l’opération « Sentinelle », pouvant amener à la préparation de nouveaux attentats en France. Le rapport précise tout de même que « la radicalisation islamiste demeure marginale au sein des armées ».

 

► Les étonnantes de déclarations du ministre Darmanin dans la presse

C’est dans un interview accordé à Paris-Match, que le ministre du budget, s’est exprimé sur l’entourage du président Emmanuel Macron, décrivant celui-ci comme trop bourgeois et trop parisien… Avant de souligner que « Il manque sans doute autour de lui des personnes qui parlent à la France populaire, des gens qui boivent de la bière et mangent avec les doigts ». Si la déclaration se passe de commentaires rappelons que le président et son gouvernement sont devenus abonnés présents des déclarations de mépris de classe, multipliant les propos insultants à l’égard « des gens qui ne sont rien ».

 

► Monoprix s’attaque aux traditions

« Réveillons la tradition… ou pas ». Dans une publicité sous forme de tribune, repérée par le journaliste David Abiker, Monoprix s’attaque à Noël et à ses traditions, estimant qu’elles ne doivent pas rimer « avec convention et obligation ». Plus précisément, l’enseigne de distribution appelle à réveillonner non pas le 24 ou le 31, mais « aussi le 3, le 4 ou le 6 si cela nous chante ».

« Monoprix propose donc de renoncer aux traditions de Noël en faisant la fête tous les jours. Un pas conceptuel important, une tribune qui fera date dans l’histoire intellectuelle du pays » déclare David Abiker

Avec, derrière les propos progressistes, un message en creux : consommez toujours plus, tous les jours.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► En Inde, la situation se crispe autour de la question de la nationalité

Suite à la promulgation d’une loi visant à faciliter l’obtention de la nationalité indienne aux populations non-musulmanes ayant fui l’Afghanistan, le Pakistan ou encore le Bangladesh, une partie de l’opinion publique s’est mobilisée contre cette loi que certains jugent discriminatoire envers les musulmans. Ceux-ci représentent en effet 14% de la population de la péninsule indienne, et s’estiment lésés par cette nouvelle réglementation, certains d’entre eux risquant de perdre le statut de réfugiés, ou craignent tout simplement la création d’une nationalité « de seconde zone ». La semaine dernière, plusieurs manifestations avaient éclaté, provoquant la mort de six personnes, notamment à cause de la rivalité entre les bandes hindoues et musulmanes. Cette semaine, New Delhi, Bombay et d’autres grandes villes indiennes ont vu leurs connexions Internet et leurs réseaux mobiles suspendus pour éviter toute nouvelles manifestations.

 

► Israël interdit aux chrétiens palestiniens le droit de se rendre dans les lieux saints

Les communautés chrétiennes palestiniennes de Gaza ne pourront pas se rendre à Bethléem ou à Jérusalem pour Noël a annoncé la liaison militaire d’Israël avec la Palestine. D’habitude, l’Etat hébreu délivre des visas pour que les Palestiniens chrétiens puissent librement circuler en terre sainte, mais cette année, en raison de l’escalade de violence entre les groupes armés palestiniens et Israël, cette coutume de Noël est suspendue. Rappelons tout de même que ces chrétiens d’Orient palestiniens représentent à peine un millier d’individus sur les deux millions d’habitants de Gaza, avec environ 800 chrétiens grecs orthodoxes et une grosse centaine de chrétiens latins.

 

► Vote des sanctions extraterritoriales américaines contre le gazoduc Nord-Stream 2

Dans le cadre du vote du budget militaire américain, le Sénat a décidé de prendre des mesures de rétorsion contre le projet de gazoduc « Nord-Stream 2 » afin de « garantir la sécurité énergétique européenne ». Les réactions ne se sont pas faites attendre puisque la chancelière a commenté, le jour même, cette décision devant le Bundestag, réaffirmant son opposition à l’extraterritorialité du droit américain. Elle a assuré néanmoins être prête à négocier avec son homologue américain, afin de trouver une solution à l’amiable. De son côté le sénateur Alexeï Pouchkov estime que la seule réponse crédible, serait la menace de contre-mesures. Néanmoins hormis l’indignation, ce dernier pense que l’Allemagne en est bien incapable.

 

► Un mort et cinq blessés au siège du FSB à Moscou

C’est dans le siège historique du Service Fédéral de la Sécurité -FSB-, ex KGB, à Loubianka, qu’un homme a tiré sur plusieurs agents du service de renseignement. Après s’être réfugié dans un bâtiment aux alentours, le tueur a été abattu par un groupe d’intervention de la police. On ne connaît à ce jour ni l’origine du tueur, ni son motif mais la piste terroriste semble être privilégiée, selon une source du ministère de l’Intérieur. Des mesures de sûreté ont été immédiatement prises dans tout le pays afin de renforcer la sécurité des bâtiments officiels, jusqu’à la fin des fêtes de nouvel an.

 

► L’Australie crée de faux horoscopes pour dissuader les clandestins

« Si vous vous rendez illégalement en Australie par bateau, vous serez renvoyé. Tout ce que vous aurez risqué pour y arriver aura été en vain et vous finirez par devoir de l’argent à tout le monde » annonce l’horoscope aux Sagittaires.

Sur ces affiches gouvernementales chaque signe astrologique fait l’objet d’une prédiction aussi sinistre. L’Australie qui a une politique stricte de protection de ses frontières, applique la tolérance zéro aux demandeurs d’asile qui arrivent par mer. Ces dernières années, le pays a dépensé des millions en campagnes publicitaires en direction des pays d’où des gens tentent d’émigrer vers l’Australie.

L’astrologie est très populaire au Sri Lanka, elle peut être décisive dans le choix d’un conjoint, ou d’un nouvel emploi.

 

► La bonne nouvelle du jour est archéologique !

Un bouclier celtique découvert dans une tombe deux fois millénaire

Découvert dans la tombe d’un guerrier celte vieille de 2200 ans, située près de la ville de Pock­ling­ton, dans le York­shire, ce bouclier est décrit comme « l’objet d’art celtique britannique le plus important du millénaire » par l’ar­chéo­logue Mela­nie Giles de l’uni­ver­sité de Manches­ter. Son propriétaire serait décédé vers 320–174 avant notre ère.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► Voix au chapitre

10:45 11:45