BULLETIN DE REINFORMATION DU 22 NOVEMBRE 2019

Patron d'émission - le 22 novembre 2019

Bulletin de réinformation proposé par Christian Bieber et Charles Rémès, avec la contribution d’Isaure, Sophie, Mathilde, Arthur, Raoul, Alix et Camille

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Forum de la dissidence : le rendez-vous annuel de la vraie droite militante !

Le cinquième « Forum de la dissidence » se déroulera demain, samedi 23 novembre, au New Cap Event Center, 3 quai de Grenelle à Paris.

Organisée par la fondation Polémia, l’événement aura pour thème cette année : « Face à la dictature Macron, les voies de la résistance »

Ainsi de nombreux intervenants de qualité exposeront les nouvelles perspectives de résistance face au régime macronien. Prendront ainsi la parole successivement François Bousquet, directeur de la revue Elément, Frédérique Pichon, avocat au barreau de Paris ou encore Romain Espino, porte-parole de Génération identitaire.

Dans un entretien accordé à L’Incorrect, Jean-Yves Le Gallou président de la fondation Polémia qui organise depuis 2015 ces « Forum de la dissidence », décrit ainsi les objectifs de l’événement : « Montrer à tous qu’il faut prendre ses distances avec les institutions françaises car elles sont détournées de leurs finalités initiales. L’État a fait la France mais il la défait aujourd’hui en poursuivant les patriotes et les identitaires et en protégeant les immigrés clandestins. »

Depuis 2015, Polémia donne la parole aux hommes et aux femmes de la dissidence française lors de ses rendez-vous devenus incontournables.

Le but du forum est de permettre à des hommes ou des femmes d’action persécutés par le système de s’exprimer en toute liberté. Une réussite puisque depuis sa création en 2015, se sont succédés à sa tribune des activistes du Printemps français, des Identitaires, des Gilets jaunes, des militants politiques « lâchés » par leur direction et de nombreux autres. « À l’heure des réseaux, les réunions « mammifères » où les personnes se rencontrent dans la vraie vie sont indispensables. » souligne par ailleurs Jean-Yves Le Gallou. « Les forums de la dissidence sont aussi des lieux d’échanges entre militants poursuivant des engagements parallèles. »

 

► Éclaircissements sur la situation à Hong-Kong

En proie à de violentes manifestations depuis maintenant presque six mois, Hong-Kong, territoire semi-autonome de la Chine, n’en a pas fini.

D’où lui vient ce statut de « territoire semi-autonome » ?

Territoire britannique jusqu’en 1997, Hong-Kong est rétrocédée à la Chine mais conserve pour cinquante ans le système capitaliste occidental, ce qui lui laisse encore 28 ans avant de redevenir une province chinoise comme les autres.

Hong-Kong est aujourd’hui la tête de pont du capitalisme occidental en Chine. Un libéralisme économique total y règne.

Quelles raisons ont conduit à ces événements ?

Un texte de loi sur l’extradition de criminels vers la Chine continentale. Mais ce texte représente aussi et surtout une attaque des libertés économiques de Hong-Kong. Le projet de loi, retiré depuis, aurait restreint la totale liberté d’action des acteurs économiques jouissant du statut actuel. Ceci en fixant parmi les motifs d’extradition nombre de délits commerciaux et financiers.

Le texte a été retiré, quelles sont à présent les revendications ?

Officiellement, plus de démocratie à Hong-Kong notamment par l’instauration du suffrage universel.

Mais le malaise vient davantage du fait que les Hongkongais refusent de céder leur mode de vie actuel privilégié pour le système chinois. Le slogan « Make Hong-Kong Great Britain Again » l’illustre bien : c’est le cri d’une Hong-Kong voulant rester dans le giron anglo-saxon.

Mais les enjeux vont bien au-delà des velléités de liberté de la population hongkongaise, les 93 milliardaires de la mégapole ont des intérêts à protéger, l’avenir de ce paradis du libéralisme économique à outrance se jouera moins dans la rue que dans les tours de cristal.

Une ingérence américaine affichée

Washington ne cache pas son soutien au mouvement pro-démocratie. Une rencontre entre des dirigeants du mouvement et la diplomate américaine Julie Eadeh n’a pas arrangé les relations Washington-Pékin.

Côté rue on rapporte nombre de slogans pro-américain ainsi que des manifestants exhibant drapeaux états-uniens et portraits de Trump.

Qu’en disent les tenants de la pensée unique ?

Le discours occidental manque de souffle : classique indignation générale des médias dominants, une condamnation des violences policières. Citons cette obscure attaque menée par des individus masqués pro-Pékin dans une station de métro. Un fait isolé rapporté par Le Figaro en juillet dernier.

À priori l’épisode de l’Université Polytechnique fut une apogée, une accalmie se profile mais le problème n’est pas réglé.

Nous assistons au choc entre deux géants : la Chine socialiste historiquement communiste et l’occident capitaliste. Une opposition qui n’a rien de nouveau.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► L’action FDJ bondit lors de son introduction en Bourse

Le montant fixé à 19,90€ par action se situait déjà au-dessus des premières estimations. Il a pris plus de 15% lors de son introduction officielle ce jeudi. Ces chiffres ont réjoui les principaux acteurs de cette privatisation au gouvernement comme au sein de la FDJ. Ils ne feront pour autant pas taire les opposants à cette manœuvre, qui jugeaient que cet attrait économique justifiait justement de conserver la FDJ entre les mains de l’État. Cet apparent succès pourrait jouer en faveur de la privatisation d’Aéroports de Paris. Toujours dans les papiers du gouvernement, ce projet soulève également une opposition conséquente. La pétition demandant un référendum pour statuer sur cette privatisation approche en effet du million de signatures, et ce malgré un manque de communication du gouvernement et un site à l’ergonomie très critiquée.

 

► Système de retraites : alerte au déficit

Le Conseil d’orientation des retraites a remis au Premier ministre un rapport confirmant sans surprise un problème de financement des retraites. Le déficit en 2025 est évalué entre 8 et 17 milliards d’euros. Augmenter la durée de cotisation pour obtenir une retraite à taux plein, augmenter l’âge légal de départ à la retraite, ou encore, instaurer un âge minimal du taux plein, sont autant de pistes préconisées. A l’approche de la grève du 5 décembre, ce nouveau rapport ressemble tout à fait à une opération de communication du gouvernement pour justifier une réforme rapide du système actuel.

 

► L’écriture inclusive fait son entrée à la messe

En effet, le Missel a été traduit une nouvelle fois par la Conférence des évêques de France. Cette version vient de recevoir le « confirmatio » du Vatican. Elle est censée être plus proche du texte original et donner plus de place aux femmes. Dans ce texte rénové, on voit apparaître l’écriture inclusive. Ainsi, dans la première prière eucharistique, le prêtre ne dira plus « souviens-toi de tes serviteurs », mais « souviens-toi de tes serviteurs et de tes servantes ». Cette nouvelle traduction sera mise en application à partir du 29 novembre 2020, premier dimanche de l’Avent.

 

► L’émission Quotidien pirate Valeurs actuelles

Le présentateur de l’émission Quotidien, Yann Barthès a piraté le journal Valeurs Actuelles pour diffuser intégralement et gratuitement le dernier numéro en avance. Pourquoi ? Parce qu’il en est le sujet principal. Le prochain numéro sera intitulé « La tyrannie des bien-pensants ». Le dossier est logiquement consacré à l’émission Quotidien et est illustré en couverture par une photo de Yann Barthès. Sur son compte personnel, le présentateur a écrit : « Demain, n’achetez pas le journal d’extrême droite Valeurs Actuelles et lisez GRATOS le dossier bidon qu’il nous consacre dès aujourd’hui. Et vive les bien-pensants. »

 

► Relations entre femmes et Français musulmans, le sondage qui gêne « Elle »

L’IFOP a publié un rapport qui semble déranger son commanditaire, le magazine féminin « Elle ». Intitulé « les hommes et la nouvelle masculinité », le sondage porte sur le comportement des hommes depuis le mouvement #MeToo. Un des angles de l’étude était la religion. Pourtant, le magazine n’a pas traité ces chiffres. Pour cause. Le sondage révèle un comportement significativement différent entre les Français musulmans et l’ensemble des hommes français. Entre autres, 73%* des Français musulmans estiment qu’un vrai homme est un homme autoritaire contre 50% du reste de la population masculine française. Le sondage rapporte aussi que les Français musulmans vérifient moins le consentement chez leur partenaire que les autres.

*Effectifs inférieurs à 40 individus : ces résultats sont à interpréter avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le Premier ministre Benjamin Netanyahou mis en examen

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a été mis en examen par le procureur général d’Israël hier, jeudi 21 novembre. Il a été inculpé pour abus de confiance, corruption et fraude dans trois affaires différentes. La justice soupçonne Netanyahou d’avoir accordé des faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des millions de dollars au patron de Bezeq, groupe israélien de télécoms, en échange de la couverture médiatique favorable d’un média du groupe. Il est également soupçonné d’avoir reçu de luxueux cadeaux de la part de riches personnalités, et enfin de s’être assuré une couverture favorable dans le plus grand quotidien du pays. Cette inculpation pourrait remettre en cause le règne de Benyamin Netanyahou alors que les députés israéliens ont trois semaines pour trouver un Premier ministre.

 

► Le salon aéronautique de Dubaï profite à Airbus

Sans atteindre le prestige du salon du Bourget, cet événement bisannuel est tout de même d’importance puisqu’il est souvent le cadre de colossaux contrats avec les compagnies d’aviation du Golfe. Lors de l’édition 2019, qui s’est terminée hier, c’est Airbus qui s’est taillé la part du lion. L’avionneur européen a ainsi décroché un contrat de 120 A320 avec la compagnie Air Arabia, faisant de ce modèle l’avion civil le plus vendu de l’histoire de l’aviation avec plus de 15 000 commandes. D’autres contrats de taille, dont notamment 50 A350 longs courriers pour Emirates, ont permis à Airbus de repartir de ce salon avec près de 200 avions vendus. Le groupe Dassault ne repart pas non plus les mains vides de ce salon, avec notamment un accord portant sur la modernisation de la flotte de Mirages 2000 des Émirats arabes unis. De bonnes affaires donc pour l’aéronautique française.

 

► La plateforme Disney+ diffuse un avertissement avant ses films potentiellement « racistes » et « sexistes »

Sur la plateforme Disney+, lancée cette semaine aux États-Unis, plusieurs dessins animés « culturellement datés » du catalogue de la plateforme sont précédés d’un message préventif afin de ne pas heurter la sensibilité de certains utilisateurs. Dumbo, Fantasia, La Belle et le Clochard sont par exemple visés. Selon le géant américain du divertissement, ils pourraient véhiculer des « messages racistes ou sexistes ». C’est en tout cas de ce que craint la firme. En effet, pour se défendre d’éventuelles accusations, on peut lire sur le site au début des films concernés : « ce programme est présenté tel qu’il a été créé. Il peut contenir des représentations culturelles datées ».

Disney+ n’est pas la seule plateforme à subir le courroux d’internautes indignés par des représentations de certains stéréotypes. Depuis quelques jours, des internautes français demandent le retrait d’Ace Ventura du catalogue Netflix, au motif que la comédie serait « transphobe ».

 

► Éphéméride : c’était un 22 novembre

Le 22 novembre 1307, le Pape Clément V annonce la bulle papale « Pastoralis preeminentie », ordonnant ainsi à tous les rois chrétiens d’arrêter les membres de l’ordre du Temple, et de mettre sous séquestre toutes leurs terres et leurs biens, au nom de la papauté. Cette bulle, malgré l’officialisation de la déchéance de l’Ordre, nuira au roi de France Philippe IV le Bel, l’instigateur du procès des Templiers. En effet, le roi voulait condamner par un procès rapide les Templiers de France essentiellement pour saisir leurs richesses et assurer le triomphe du gallicanisme de l’Église française. Or, le pape, par sa bulle, oblige le procès à être public, et permet donc l’intervention des soutiens des Templiers dans l’affaire ; par ailleurs, Clément V ordonne de saisir les terres des Templiers en son nom, même en France. Mais habile intrigant, le roi mobilise l’opinion publique et les autres souverains d’Europe pour accumuler les preuves contre l’ordre : en 1310, leur grand maître, Jacque de Molay, est brûlé en place publique, scène célèbre pour sa représentation dans Les Rois Maudits de Maurice Druon. Ce qui est moins connu en revanche, c’est que le Pape Clément V a secrètement absous les seigneurs de l’Ordre du Temple par le parchemin de Chinon, retrouvé dans les archives secrètes du Vatican en 2002 !

 

► La bonne nouvelle du jour est archéologique !

Il y a quelques jours, les 18 et 19 novembre, des scientifiques ont procédés à l’ouverture du tombeau supposé de Montaigne, célèbre philosophe du XVIe siècle. Découvert dans les sous-sols d’un musée bordelais il y a un an lors de travaux sur la structure de l’édifice, la mobilisation d’une équipe de spécialiste a enfin permis de sortir et d’analyser le cercueil. Cette fouille a également permis de découvrir une lettre précieusement conservée dans un cylindre de plomb. Toutes ces découvertes seront prochainement analysées et les spécialistes pourront certainement nous apporter de nouvelles informations sur ce que dit ce mystérieux billet.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. des amitiés françaises

18:00 21:00