BULLETIN DE REINFORMATION DU 11 NOVEMBRE 2019

Patron d'émission - le 11 novembre 2019

Bulletin proposé par Erika Gauthier

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRAND TITRE


 

► Emmanuel Macron en Chine, entre contrat juteux et politique stratégique.

Le président français est en déplacement en Chine depuis quelques jours déjà. Avec Xi Jinping, les deux chefs d’État ont multiplié les annonces économiques et politiques, montrant au globe tout entier la force de l’entente de Pékin et de Paris.

On parle d’accords commerciaux pour une valeur de plus de 13,6 milliards d’euros !

Effectivement : invitée d’honneur de la foire de Shanghai, les fleurons de l’économie française sont arrivés avec de nombreux contrats et propositions économiques. Air France a ainsi consolidé sa position dans l’empire du Milieu avec la promesse d’accélérer la production d’Airbus en Chine. Mais d’autres entreprises françaises sont aussi à l’œuvre : Areva, désormais Orano, s’est ainsi engagée à construire une usine de recyclage des combustibles nucléaires pour 20 milliards d’euros ; Suez va multiplier les co-entreprises en Chine pour 100 à 150 millions d’euros, Engie va investir dans les énergies nouvelles pour 1,3 milliards d’euros, et même le Puy du Fou, représenté par son fondateur et président Philippe de Villiers, s’est désormais engagé à soutenir un projet de parc à thème historique sur l’empire du Milieu.

Mais toutes ces belles promesses économiques reflètent-elles la réalité des échanges commerciaux sino-français ?

Loin de là ! Notre balance commerciale avec la Chine est gravement déficitaire, c’est-à-dire que nous importons bien plus de produits chinois que nous n’en exportons vers Pékin. Nos secteurs du luxe, de l’agro-alimentaire et des services tendent à stagner au sein de la République Populaire de Chine, alors qu’elle bénéficie encore d’une des meilleures croissances pour un pays développé.

Et au niveau international, Pékin et Paris peuvent-elles s’accorder sur plusieurs problématiques ?

Ces contrats en sont déjà une preuve : malgré des premiers pas vers une réconciliation économique entre la Chine et les États-Unis, ces deux puissances restent en froid. Négocier avec les Chinois, c’est risquer de mécontenter les Américains. Les présidents Emmanuel Macron et Xi Jinping se sont de plus accordés sur la question iranienne, ces deux pays voulant contourner l’embargo américain pour continuer à avoir des relations normales avec la République islamique. Mais Emmanuel Macron n’est pas en position pour réellement menacer l’impérialisme chinois, que ce soit à Hong-Kong en mer de Chine, ou encore à travers l’affaire Huawei : notre président a tout fait pour éluder ces questions, préférant s’appesantir sur la réussite économique de son voyage !

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Malgré les « efforts » du gouvernement, la situation des agriculteurs empire

Alors que la France était pourtant réputée pour être le grenier à blé de l’Europe, près de 20% des agriculteurs ont dégagé un revenu nul ou déficitaire en 2017. Pour les producteurs de céréales, c’est un tiers des agriculteurs qui sont concernés. Si le salaire moyen est en augmentation, il n’est pas représentatif car il existe de très grandes disparités entre les agriculteurs. Ainsi, la viticulture est le secteur qui rapporte le plus, avec 2790 euros mensuels, tandis que les éleveurs d’ovins ont un salaire de 620 euros mensuel, en recul de 9% par rapport à l’année précédente…

 

► Quel avenir pour les petites lignes ferroviaires ?

Dans son dernier rapport, la Cour des comptes dénonce la gestion des petites lignes ferroviaires : Elles sont peu empruntées, et de plus en plus subventionnées par les régions, donc par les contribuables. Les subventions publiques s’élèvent à 88% de l’ensemble des coûts annuels du TER, alors même que 285 gares en France accueillent moins de trois visiteurs par jour ! Le TER est annoncé comme étant aujourd’hui « le mode de transport le plus coûteux, à l’exception du taxi d’un ou deux passagers ». Serait-ce une façon de nous préparer à de prochaines fermetures ?

 

► EuropaCity ou le temple du néo-libéralisme

Revirement pour le projet EuropaCity. Ce jeudi, l’Élysée a annoncé l’abandon définitif du projet qui devait voir le jour sur le triangle de Gonesse, dans le nord de Paris, porté par la société Alliages et territoires (un rapprochement entre Ceetrus – la filiale immobilière du groupe Auchan, ex-Immochan – et le géant chinois du divertissement Wanda). Cet investissement privé estimé à plus de trois milliards d’euros visait à devenir « la future destination de loisirs du grand Paris », mais restait fortement controversée. Ses détracteurs pointaient notamment le coût écologique du projet. Le chef de l’État souhaite désormais réfléchir à un projet alternatif plus vaste, plus mixte et plus moderne que le triangle de Gonesse.

 

► Jeune femme au crâne fracassé à Marseille : Médiapart accuse l’IGPN (la police des polices) de partialité dans l’enquête.

Le 8 décembre 2018, une jeune femme de 19 ans a eu la tête fracassée par des policiers en marge d’une manifestation de Gilets jaunes à Marseille. Après avoir été touchée à la cuisse par un tir de LBD, elle se serait écroulée et elle aurait été ensuite violemment matraquée par des policiers. En avril, une enquête préliminaire pour « violences aggravées par personnes dépositaires de l’autorité publique, en réunion » est lancé par le procureur de la République à Marseille, et onze mois plus tard, Médiapart qui a a pu consulter les pièces du dossier accuse la « police des polices » de chercher à « dédouaner les responsables » et de protéger les siens.

 

► Le chiffre du jour nous vient du Secours catholique qui s’inquiète du nombre d’étrangers à qui il vient en aide

40% c’est la proportion d’étrangers sur les 1,3 millions de personnes qu’a accueilli le Secours catholique en 2018. Selon Le Parisien, l’association s’inquiète de ce chiffre en constante hausse ces dernières années. Dans son rapport publié jeudi, on s’aperçoit d’une augmentation « accélérée » de la pauvreté en France depuis 2016. L’association ne s’inquiète évidement pour les étrangers eux-mêmes, et non parce que ce chiffre est représentatif de la situation migratoire en France !

 

► Convocation de François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard aux fins de mise en examen dans l’affaire des emplois présumés fictifs du MoDem

L’enquête préliminaire ouverte par le Parquet en juin 2017 avait déjà entraîné la démission de l’ancien garde des Sceaux, de l’ex-ministre des Affaires européennes et de celle des Armées du premier gouvernement Philippe. Ces mêmes soupçons, associés à d’autres, avaient motivé le récent rejet de la candidature de Madame Goulard au poste de Commissaire européen au Marché Unique.

Soupçonnés d’avoir rémunéré leurs assistants parlementaires – travaillant en réalité pour le MoDem – grâce à des fonds alloués dans le cadre de leur mandat européen, ils devront comparaître début décembre devant des juges financiers en vue de leur mise en examen. Cette convocation s’étend à plusieurs autres députés du MoDem ayant siégé au Parlement européen entre 2009 et 2014 mais Monsieur Bayrou se dit confiant. Affaire à suivre…

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Et la phrase du jour est grecque !

Les clandestins, qu’ils partent, nous en avons assez !

C’est le cri d’un habitant de la ville Yannitsa au nord de la Grèce, dont les habitants tentaient la semaine dernière d’empêcher l’arrivée de 60 demandeurs arrivant des îles de Lesbos et Samos. L’intervention policière a finalement permis le débarquement de ces demandeurs d’asile et leur installation dans des hôtels de la ville. Le Gouvernement grec accuse la Turquie de ce nouvel afflux ainsi que le précédent gouvernement de gauche d’Alexis Tsipras, de s’être montré « trop laxiste ». Quatre ans après le grand exode de 2015, la Grèce est redevenue la principale porte d’entrée des demandeurs d’asile en Europe.

 

► La vague populiste qui traverse l’Europe est passée hier par l’Espagne

Les élections législatives espagnoles avaient lieu ce dimanche, et le jeune parti Vox, entré au Parlement en avril avec 24 sièges a remporté 15% des suffrages avec 52 sièges ! Il s’est ainsi placé comme la troisième force politique du pays, derrière le Parti socialiste (PSOE) du Premier ministre Pedro Sanchez et le Parti populaire, conservateur. Pour son chef Santiago Abascal, c’est l’ascension « a plus fulgurante de la démocratie espagnole ».
Quasi inexistante il y a quelques années, cette formation politique nationaliste séduit de plus en plus d’électeurs notamment issus des régions impactées par l’immigration de masse comme l’Andalousie, où le parti a réalisé une percée historique lors des dernières élections régionales.

 

► La France annonce l’élimination d’un important chef djihadiste au Sahel

Mme Florence Parly, ministre des Armées, a annoncé à l’AFP l’élimination du numéro deux de l’organisation djihadiste reliée à Al-Qaïda, le « GSIM : Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans ». De retour d’une tournée dans la région du Sahel le ministre a déclaré que le marocain Abou Abderahman al Maghrebi a été tué, « dans la nuit du 8 au 9 octobre par les forces françaises au Mali, sur le sol malien, en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain ».
Abou Abderahman al Maghrebi avait en effet rejoint « l’AQMI : al-Qaïda au Maghreb islamique » en 2012, avant de participer à la fondation du GSIM en 2017. Cette organisation a revendiqué aussi bien les attaques récentes contre les forces maliennes à Boulkessy et Mondoro, faisant 40 victimes militaires, que l’attentat de Ouagadougou qui fit huit victimes en mars 2018. La nouvelle de cette élimination intervient quelques jours après la mort d’un soldat français tué par un engin explosif dans le nord-est du Mali.

 

► La bonne nouvelle du jour est culturelle, et invite à l’aventure !

Le Prix Renaudot a récompensé l’écrivain voyageur Sylvain Tesson pour La Panthère des neiges, récit de voyage en forme de quête, avec le photographe Vincent Munier. Grand baroudeur, amateur des sommets et connaisseur du Tibet qu’il a parcouru de nombreuses fois, véhiculé, à pied ou à vélo, Sylvain Tesson a pris à nouveau la direction des hauts plateaux, en plein hiver, avec le photographe animalier Vincent Munier, à la recherche de cet animal, la panthère des neiges, dont il reste à peine quelques milliers de spécimen au monde

 

► Nous commémorons aujourd’hui le 11 novembre

Le 101e anniversaire de l’armistice de la guerre fratricide européenne de 1914-1918. A cette occasion, Emmanuel Macron ravivera traditionnellement la flamme du soldat inconnu. Puis il inaugurera dans le XVe arrondissement parisien un monument aux morts pour les 549 militaires « morts pour la France », en opérations extérieures depuis 1963.

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. des amitiés françaises

18:00 21:00