BULLETIN DE REINFORMATION DU 7 OCTOBRE 2019

Patron d'émission - le 7 octobre 2019

Bulletin de réinformation proposé par Solweig Grieg et Wilfried Marc

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Paris : enthousiasme et engouement à la manifestation contre la PMA ce dimanche

Alors que le projet de loi bioéthique est actuellement en première lecture devant le Parlement, une manifestation ce dimanche a rassemblé ses nombreux opposants à Paris. Elle ciblait la mesure phare de ce projet de loi, l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée aux femmes seules et aux couples de lesbiennes.

Les manifestants ont afflué de toute la France.

À l’appel de 22 associations, en majorité chrétiennes et comprenant notamment la Manif pour tous, ce sont près de 600 000 personnes qui se sont mobilisées à Paris selon les organisateurs. Les forces de l’ordre et le cabinet Occurence mandaté par un collectif de médias annoncent avoir décompté respectivement 42000 et 74500 manifestants, soit des nombres nettement inférieurs, comme déjà lors des mobilisations de 2012.

Parmi les mobilisés, des personnalités majoritairement à droite de l’échiquier politique étaient présents.

En effet on y retrouvait des élus comme Louis Aliot, Gilbert Collard ou Marion Maréchal, mais aussi des membres des Républicains, dont notamment Hervé Mariton. Celui-ci, comme la majorité des membres de son parti, avait pourtant appelé à voter Emmanuel Macron au second tour des élections présidentielles de 2017, alors même que l’ouverture de la PMA faisait partie des promesses de campagne de celui-ci.

Plusieurs dates de futures manifestations ont été annoncées par les organisateurs de l’événement. 

De nombreux manifestants se déclaraient prêts à une nouvelle mobilisation au long terme à l’image de la Manif pour Tous. Il est néanmoins peu probable que le gouvernement ayant laissé sans réponse les revendications des Gilets jaunes après une crise sans précédent récent se montre à l’écoute des opposants à la PMA. Il ne doit pas moins craindre un revirement politique de cette considérable frange de la population, qui par le passé avait pu soutenir électoralement Emmanuel Macron, celui-ci ayant obtenu 62% des votes catholiques au second tour des élections présidentielles de 2017.

 

► Le Brexit toujours à la peine

Le conflit entre l’actuel Premier ministre anglais, fervent défenseur du Brexit, et une partie du corps législatif britannique plonge une nouvelle fois le pays tout entier dans la tourmente de l’indécision.

Le référendum voté par les Britanniques en 2016 aura-t-il finalement un effet ?

Rien n’est moins sûr ! Déjà trois ans que le Royaume-Uni a voté, et après la démission de deux Premiers ministres, la position de Boris Johnson est très instable. En effet, il s’était engagé à ce que le Brexit soit définitivement effectif le 31 octobre, même sans aucun accord avec l’Union européenne. Mais constamment bloqué par des initiatives des lords anglais et de la société civile, le Premier ministre a dû se rapprocher une nouvelle fois de Bruxelles pour traiter avec elle.

Une nouvelle réunion serait-elle prévue ?

Une déjà, a eu lieu mercredi ! Boris Johnson a présenté son nouveau deal aux élites européennes, et a surtout tenté de les convaincre de la pertinence de son projet à propos de la frontière irlandaise. Mais, les Européens ont remarqué les nombreux points « problématiques » de ce plan « bancale », justifiant leurs probables refus de signer ce nouvel accord.

Le Premier ministre assumera-t-il sa promesse de Brexit, avec ou sans accord ?

Pas sûr, puisque plusieurs personnalités politiques et privées écossaises se sont assurées en saisissant une procédure judiciaire, que Boris Johnson reporte le Brexit de trois mois si aucun accord n’est trouvé. Ils utilisent une loi, votée début septembre alors que le Premier ministre avait perdu sa majorité à la chambre, pour bloquer toute la politique et la crédibilité du Premier ministre, lui qui avait assuré préférer « être mort au fond d’un fossé » plutôt que de reporter une nouvelle fois le Brexit.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► La Nouvelle Librairie de nouveau attaquée

La veille au soir de la réception de Jean-Marie Le Pen, invité à l’occasion de la sortie du deuxième tome de ses mémoires, la Nouvelle Librairie a une nouvelle fois été victime de dégradations. Ce sont une vingtaine d’impacts qui ont été dénombrées sur la devanture de la boutique. Il s’agit de la troisième attaque de ce type depuis son ouverture il y a un an au cœur du Quartier latin. « Jusqu’à présent, ces attaques n’ont jamais suscité le moindre émoi dans les médias parisiens pourtant sourcilleux quand il s’agit de défendre la liberté d’expression dans le monde entier sauf en bas de chez eux », déplore vent debout François Bousquet, gérant de la Nouvelle Librairie. 

Jean-Marie Le Pen a tenu à exprimer toute sa solidarité à la librairie : « Les violences des Antifas ne me surprennent pas, d’autant que ce mouvement a crû depuis quelques années, avec l’évidente complicité du gouvernement. Ils ne sont pratiquement jamais arrêtés ni même condamnés pour les agressions et les violences qu’ils commettent. Ils sont là pour effrayer les bourgeois et faire passer Macron pour un bouclier ».

 

► Menace d’extinction du site FdeSouche

Le Canard Enchaîné a pris le site pour cible il y a un mois de cela en ayant pour objectif qu’Amazon exclue FdeSouche de son programme partenaire. L’entreprise américaine a immédiatement cédé en rompant le contrat qui les liait et décrétant qu’elle les privait des sommes dues.

Depuis sa création il y a 15 ans, le blogue français n’en est pas à sa première menace, intimidation, diffamation : loin de là. Cependant, ses dirigeants en sont cette fois-ci particulièrement touchés, telle la violence sociale perpétrée est importante : ce sont à travers tous les canaux de diffusion, tous les réseaux ainsi que tous les organismes de subventions et financements qui s’acharnent contre FdeSouche, qui se trouve complètement dépourvu financièrement.

C’est aujourd’hui un appel à l’aide et aux dons qui est lancé, alors n’hésitez pas à vous rendre sur leur site pour montrer votre soutien à ce blogue de réinformation traitant principalement d’insécurité, d’immigration et de communautarisme.

 

► Une pression sur les policiers de la DRPP ?

Selon Le Parisien, plusieurs policiers ont évoqué des pressions sur des membres de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris pour ne rien révéler des alertes au sujet du comportement de Mickaël Harpon. Quelques-uns en ont fait état à la Crim’, refusant que leurs propos soient consignés sur procès-verbal. Les autorités ont-elles cherché à minimiser la réalité ?

Pourtant, jeudi, juste après le drame, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, affirmait que l’adjoint administratif n’avait « jamais présenté le moindre signe d’alerte ». 

 

► Le vice-président du tribunal de grande instance de Lille annonce que « Daech prépare des massacres en France »

En effet, le vice-président du tribunal de grande instance de Lille, le juge Trévidic, a affirmé que le pire en matière d’attaques terroristes islamistes est à venir pour la France, la cible prioritaire du groupe État islamique (EI). Il a annoncé dans un entretien accordé à Paris Match mercredi, « La menace est à un niveau maximal, jamais atteint jusqu’alors. » Il a poursuivi avec « Nous sommes devenus pour l’EI l’ennemi numéro un. La France est la cible principale d’une armée de terroristes aux moyens illimités. » 

 

► Un fiché S pour islamisme radical candidat aux élections municipales ?

Le 14 mars dernier, Abdelaziz Hamida, conseiller municipal de Goussainville, se déclarait candidat aux élections municipales de 2020. Cet homme de 43 ans, originaire de la commune de Val-d’Oise est surveillé par la police depuis plusieurs années. En effet, selon L’Express, le candidat serait fiché S pour islamisme radical. Monsieur Hamida dément bien entendu les faits. D’après des sources policières, il était en outre réputé proche du mouvement fondamentaliste Tabligh, une organisation dont le nom a été cité dans le dossier judiciaire de la filière djihadiste de Lunel, qui causa le départ, dans les années 2014-2015, de jeunes Français pour la Syrie et l’Irak. « Monsieur Hamida a porté plainte et cela permettra de faire jaillir la vérité. » avait déclaré son opposante, Elizabeth Hermanville.

 

► La phrase du jour est de Fabrice Luchini !

Ce mercredi 2 octobre, à l’affiche du film « Alice et le Maire », Fabrice Luchini incarne un maire de Lyon fatigué par la vie et les débats. Interrogé par Le Journal du Dimanche et Le Figaro sur l’actualité récente, il répond

Mme Hidalgo a réussi à faire de Paris une ville qui n’est absolument plus habitable, pour n’être plus que visitable.

Il s’indigne également dans Le journal du dimanche

Cette femme a réussi à éteindre 1.5 million d’automobilistes, réduits en agneaux qui n’avancent plus.

Habitant à Paris l’acteur qui se considère de droite a ainsi fortement critiqué Anne Hidalgo et sa politique de journée sans voiture.

 

NOUVELLE DU MONDE


 

► Législatives en Tunisie 

Ce 6 octobre, sept millions de Tunisiens étaient appelés aux urnes pour renouveler le Parlement, c’est-à-dire 217 députés. Selon un sondage à la sortie des urnes de Sigma Conseil – cité par la télévision publique tunisienne – le parti islamiste Ennahda est en tête avec 17,5% des voix. Le parti Au cœur de la Tunisie de Nabil Karoui serait arrivé deuxième, avec 15,6% des voix. La participation lors de ces élections législatives a atteint 41,3%, un chiffre bien en deçà du précédent scrutin en 2014, a indiqué l’instance chargée des élections. Cela témoigne d’un désintérêt pour un scrutin sans clivage clair. 

 

► Commerce d’enfants démantelé au Nigeria

Dans ce pays à la population et au taux de natalité démesuré, la police a découvert une nouvelle maternité illégale. A Lagos, la plus grande ville du pays, une vingtaine de femmes de 13 à 27 ans ont été mises enceintes. Elles étaient forcées de donner naissance à des bébés destinés à la vente. De telles pratiques se font régulièrement repérer par la police. Bien implantés localement, avec des ramifications à l’extérieur du pays, des réseaux de trafiquants humains profitent de ce contexte de pauvreté pour alimenter des filières illégales d’adoption d’enfants.

 

► De lourdes sanctions américaines affectent le vin français

Suite au contentieux entre Boeing et Airbus, l’OMC, l’Organisation mondiale du commerce, a donné son autorisation à Washington de surtaxer certains produits européens, dont les vins et fromages français. Cette mesure serait effective dès le 18 octobre 2019, à hauteur de 25 % sur ces produits. Or, les vins et fromages français représentaient en 2018 respectivement, un marché équivalent de 1,6 milliard et 176 millions d’euros exportés vers les États-Unis. Cette situation est dénoncée par les associations professionnelles, en France la Fédération des exportateurs de vins et de spiritueux. « L’agriculture démontre une fois de plus son caractère géostratégique en faisant les frais des tensions commerciales internationales, sur des sujets qui ne la concernent en rien », s’est alarmé le syndicat agricole.

 

► Syrie : des scientifiques mettent en doute l’utilisation de gaz sarin à Khan Cheikhoun

Dans un rapport cité par une candidate démocrate à la Maison Blanche, des chercheurs remettent en cause l’utilisation de gaz sarin dans l’attaque de Khan Cheikhoun en 2017. Il s’agirait d’un simple missile de fabrication artisanale.

Voici qu’une étude scientifique pourrait bien provoquer des remous jusque dans les hautes sphères de la diplomatie internationale. D’après un rapport, l’attaque ne serait pas l’œuvre du Gouvernement de Damas. « Les résultats de cette analyse indiquent que le cratère identifié comme étant la source d’un dégagement chimique aurait été généré par une roquette improvisée d’une ogive explosive », précise l’étude.

 

► La bonne nouvelle du jour est archéologique !

En juillet dernier, des habitants de l’île de Majorque, au large de l’Espagne, avaient trouvé des morceaux d’amphores au fond de l’eau. Jeudi, en fouillant la zone, les plongeurs archéologiques ont mis au jour les restes du navire. Selon Ouest–France, l’épave, vieille de 1.700 ans serait celle d’un navire marchand du IIIe siècle, l’époque de la Rome antique. A l’intérieur, les spécialistes ont trouvé 93 amphores très bien conservées, ayant servi à transporter du vin et de l’huile.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. de la France profonde

21:30 23:00