BULLETIN DE REINFORMATION DU 4 OCTOBRE 2019

Patron d'émission - le 4 octobre 2019

Bulletin de réinformation proposé par Erika Gauthier et Aliénor Lagardère

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Manifestations meurtrières en Irak

Depuis mercredi soir, de violentes contestations agitent le pays, causant la mort de 28 personnes. Ces manifestations populaires, malgré la répression policière, semblent devoir perdurer.

Quelles sont les revendications des manifestants ?

Multiples et pléthoriques ! Une augmentation des salaires, une baisse des impôts et des charges, une résorption du chômage, mais surtout une lutte plus efficace contre la corruption, la véritable plaie du pays. L’Irak, le douzième pays le plus endetté au monde, aurait perdu depuis 2002 près de 410 milliards d’euros, égarés dans les poches de politiciens, hauts fonctionnaires et chefs de tribus.

Mais pourquoi la contestation éclate-t-elle maintenant ?

Les informations sont assez floues, puisque le pays subit des coupures d’électricités, d’eau et de réseau internet chroniques. Mais le renvoi du chef du contre-terrorisme Abdelwahab Al-Saadi, considéré comme un héro pour sa participation à la guerre contre l’EI, par le chef du gouvernement, semble avoir mis le feu aux poudres. Les manifestants sont principalement des jeunes, qui subissent de plein fouet le chômage endémique en Irak : près d’un quart d’entre eux sont sans emploi, tandis que le reste travaille pour l’Etat pour un salaire de misère.

Y a-t-il un lien entre ces manifestations et les tensions dans le reste de la région ?

C’est vrai que l’Irak, majoritairement constitués de Chiites, aurait pu se rapprocher de Téhéran. Les Chiites sont en plus privilégiés dans l’administration depuis Saddam Hussein en 2002. Mais étrangement, c’est dans leurs quartiers à Bagdad que les contestations se font les plus vives, alors que des drapeaux iraniens ont même été brûlés dans le sud du pays. Quoiqu’il en soit, les responsables politiques irakiens se désolidarisent des violences policières et regrettent les morts, ils dénoncent les « infiltrés qui cherchent à troubler l’ordre public en faisant dévier des manifestations populaires pacifiques ».

 

► Pour 500 scientifiques de 13 pays, il n’y aurait pas d’urgence climatique

Menés par Guus Berkhout , un géophysicien professeur émérite à l’université de La Haye aux Pays-Bas, ils sont donc 500 scientifiques et professionnels de 13 pays du monde. Parmi eux, 40 sont français. Ils ont adressé le 23 septembre dernier un courrier incitant à relativiser l’alarmisme climatique à António Guterres, secrétaire général des Nations unies, et à Patricia Espinosa Cantellano, secrétaire exécutif de la Convention-cadres des Nations unies sur les changements climatiques.

Quel est le propos de cette équipe de scientifiques ?

Pour eux, le réchauffement climatique serait principalement du à des phénomènes géologiques naturels déjà observés il y a des milliers d’années. Les hausses du taux de dioxyde de carbone précéderaient ces réchauffements climatiques, participeraient peu au réchauffement de la planète, et seraient même utiles à la vie terrestre en permettant une meilleure croissance de la vie végétale ! Par ailleurs, le réchauffement climatique se révélerait même moins élevé que ce qui pouvait être calculé par les scientifiques alarmistes sur le climat.

Les signataires sont pour une prise de conscience écologique

Effectivement, ils sont pour la surveillance du climat, mais s’interrogent sur l’utilité de milliards dépensés sur une urgence climatique qui examinerait tout à l’aune de « l’émission carbone ». Quid de l’avenir des batteries en lithium non recyclables qui fleurissent dans notre quotidien ? Des herbicides chimiques qui empoisonnent le végétal et intoxiquent entre autres les abeilles ? Ainsi, tel qu’expliqué dans leur courrier, « Les scientifiques doivent aborder de façon ouverte les incertitudes et les exagérations dans leurs prévisions d’un réchauffement planétaire », et les dirigeants politiques doivent réagir de façon dépassionnée.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Préfecture de Paris : un employé tue de ses collègues au couteau de cuisine…

L’auteur du crime est un agent administratif de la préfecture sourd et muet, qui a agit hier midi vers 13 heures. Il a été abattu à la suite de ces meurtres. A son poste depuis 20 ans, il aurait prémédité son acte et choisi ses victimes. La majorité de la presse, tel le journal La Croix, a d’emblée pensé à un conflit personnel, avant que la conversion récente à la religion musulmane de l’auteur de ces meurtres ne soit relevée, ainsi que son refus de serrer la main à ses collègues femmes. Sa supérieure hiérarchique, qui l’avait convoqué pour en discuter, est l’une des victimes du meurtre.

 

► Le chiffre du jour est 156 !

C’est le nombre de personnes qui ont été admises aux urgences pour des symptômes potentiellement liés l’incendie de l’usine Lubrizol. Si les autorités tentent de rassurer la population, elles admettent n’avoir aucune certitude sur la dangerosité des produits rejetés dans les fumées. Une semaine après la catastrophe qui a ravagé l’usine classée Seveso, et détruit 5.000 tonnes de produits chimiques, l’évaluation de l’impact réel des particules rejetées sur la santé des riverains reste problématique alors que les premiers cas de personnes hospitalisées ont été révélés. Après avoir martelé durant cinq jours qu’il n’y avait pas de risque pour la santé, le gouvernement va bien être obligé de sortir de la fumée..

 

► Mercredi 2 octobre, 27 000 policiers ont défilé à une « marche de la colère »

Ils dénoncent des conditions de travail déplorables et un salaire médiocre. Le taux de suicide dans la profession ne cesse d’augmenter au fil des ans : 52 policiers ont mis fin à leurs jours cette année. En plus de la haine anti-policiers revendiquée par l’extrême gauche, la répression féroce subie par les Gilets jaunes a aggravé le sentiment de défiance à l’égard des forces de l’ordre. Plusieurs personnes ont infiltré la manifestation et ont arboré leurs gilets jaunes en signe de protestation, dont Éric Drouet, l’une des figures de proues du mouvement. « La police nationale, c’est le dernier rempart de la République, témoigne un policier à la retraite, à l’Elysée, ils devraient faire attention à ce qu’il ne s’effondre pas parce qu’ils sont juste derrière ».

 

► Jean-Marie Le Pen sera à la Nouvelle Librairie ce soir !

Il était venu pour la parution du premier tome de ses mémoires, Jean-Marie Le Pen répond à nouveau présent à La Nouvelle Librairie à l’occasion de la sortie du tome II, intitulé « Tribun du peuple », aux éditions Muller, pour une toute première rencontre avec le public. Ce deuxième tome autobiographique raconte la construction et l’aventure du mouvement du Front national, de 1972 à aujourd’hui. Cette rencontre aura lieu ce soir, vendredi 4 octobre, de 17 à 20 heures, à la Nouvelle Librairie, au 11 rue de Médicis dans le VIe arrondissement de Paris. 

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le Conseil de l’éducation suédois souhaite mettre fin à l’enseignement de l’Histoire au collège, de l’Antiquité à 1700

C’est la nouvelle initiative du Conseil suédois de l’éducation, qui a décidé de revoir ses priorités en souhaitant que les élèves suédois se concentrent plutôt sur l’ère postmoderne suivante et la fin du XXe siècle. Au programme on retrouve les questions de genre, de climat et de migration. Toute étude du berceau démocratique de la Grèce antique, de Rome ou de l’ère de la Grande Puissance suédoise (1611-1718), lorsque la Suède régnait sur les pays du pourtour de la mer Baltique, sera effacée des cours d’histoire.

 

► Apple à la barre pour incitation à l’homosexualité

C’est un procès tout à fait original qui va s’ouvrir le 17 octobre prochain. Un Russe porte plainte contre Apple car il est devenu homosexuel par le biais d’un téléchargement sur la célèbre plateforme. Le plaignant a en effet reçu un virement de « GayCoins » au lieu des bitcoins commandés, lesquels étaient accompagné d’un message : « Ne juge pas avant d’avoir essayé ». Après plusieurs expériences gays, le Russe n’arrive plus à sortir de son homosexualité, d’où le procès pour souffrances morales et dommages psychologiques. Moralité, méfiez-vous lors de vos achats en ligne !

 

► Inauguration par le pape François d’un monument hommage aux immigrés clandestins

C’est en plein cœur du Vatican, sur la place Saint-Pierre, que le pape François a inauguré un monument rendant hommages aux immigrés clandestins dimanche 29 septembre dernier. L’œuvre, intitulée Les Anges inconscients, est une sculpture en bronze signée par le canadien Timothy Schmalz. Elle représente 140 immigrés massés sur une embarcation, d’où émergent des ailes d’ange. Le scène serait tirée d’un passage de l’épître de Saint-Paul aux Hébreux : « N’oubliez-pas l’hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges ».  C’est bien le chef de l’Eglise catholique qui a fait cette commande, attestant une fois de plus que l’accueil des clandestins est l’un de ses principaux chevaux de bataille.

 

► Le Pakistan refuse l’accès aux postes de président ou premier ministre aux non musulmans

Un projet de loi visant à ouvrir ces rôles également aux personnes non musulmanes a été refusé par l’Assemblée nationale pakistanaise ce mercredi. Il avait été déposé par une avocate chrétienne membre du parti du peuple pakistanais. La population y étant à écrasante majorité musulmane, l’éventualité de voir un haut dirigeant d’une autre religion était mince. Le fait que cela reste interdit constitutionnellement est néanmoins lourd de sens, mais n’est pas fortuit dans ce pays où le blasphème envers Mahomet est puni par la peine de mort

 

► Un bombardier de la Seconde Guerre mondiale s’écrase aux Etats-Unis

Mercredi 2 octobre au matin, un bombardier B-17 datant de la Seconde Guerre mondiale s’est écrasé en tentant d’atterrir d’urgence sur un aéroport situé près de Hartford, aux Etats-Unis. Sur les 13 personnes qui étaient à bord, 7 au moins sont décédées et 9 sont blessées. Les causes de l’accident ne sont pas encore connues mais on soupçonne un problème de moteur.

 

► Sanglante guerre entre trafiquants de drogue aux Pays-Bas

Le 18 septembre dernier, l’avocat d’un trafiquant de drogue repenti a été tué en pleine rue à Amsterdam. Ceci dans le climat d’une guerre de la cocaïne lancée par des réseaux de narco trafiquants d’origine marocaine qui aurait déjà fait plus de 100 victimes au travers l’Europe. Gerlof Leistra, journaliste au magazine Elsevier dénonce la responsabilité des autorités néerlandaises qui auraient laissé se créer « le monstre d’une mafia surpuissante ». Cela serait également le résultat d’une trop grande tolérance à l’égard de la drogue, promue depuis les années 70…Le pays qui a longtemps été préservé du terrorisme est désormais sous le choc, découvrant chaque jour une nouvelle et sombre affaire dans cette « guerre de la drogue »…

 

► La bonne nouvelle du jour réjouira le monde de l’art !

Alors que l’hôtel des ventes de Compiègne venait expertiser le contenu d’une maison, un petit tableau accroché au-dessus des plaques de cuisson a attiré l’attention du commissaire-priseur. A première vue, il s’agit de l’œuvre d’un peintre primitif italien, mais qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle découvrit qu’il s’agissait en fait d’une œuvre originale de Cimabue, qui n’est rien de moins que le premier peintre de l’art occidental ! Le Christ peint sur le tableau appartenait probablement à un diptyque de 1280 représentant huit autres scènes de la Passion. Une belle trouvaille estimée aujourd’hui à six millions d’euros.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Chant religieux polyphonique

05:00 06:00