BULLETIN DE REINFORMATION DU 25 JUIN 2019

Patron d'émission - le 25 juin 2019

Bulletin de réinformation proposé par Solveig Grieg et Erika Gauthier, avec la participation de Wilfried Marc

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Privatisation d’Aéroports de Paris : où en est-on ?

On se rappelle que le 13 juin, via un décret publié dans le journal officiel, Édouard Philippe avait lancé pour une période de neuf mois une plateforme Internet où les citoyens français pouvaient se prononcer sur la privatisation de l’entreprise Aéroports de Paris. Si la plateforme sur le site du ministère de l’Intérieur recueille 4,7 millions de signatures alors le référendum sera organisé.

Où en est-on ?

Il est très dur de savoir avec certitude combien de gens ont signé la pétition dans la mesure où le site du ministère de l’Intérieur ne publie aucun décompte. Il faut s’en remettre pour cela aux décomptes de plusieurs internautes. Le site ADPRIP de Pierre N. comptabilise, grâce à un script automatique, toutes les signatures. Le compteur affichait 253 000 signataires vendredi dernier en début d’après-midi.

Pouvez-vous rappeler les grands arguments du pour et du contre ?

Les gens favorables au projet de privatisation (issue de la majorité dans l’immense majorité des cas) appellent à « repenser » l’état stratège du XXIe siècle. Selon eux, l’État ferait mieux d’investir son capital dans des sociétés de la « deap tech » pour reprendre leur vocable plutôt que de le mettre dans la gestion des aéroports d’Île-de-France que sont Roissy, Orly et Le Bourget. Ceux qui sont contre et qui eux, couvrent l’intégralité du spectre politique, pointent du doigt qu’ADP est une entreprise qui fonctionne bien et qui verse des dividendes importants à l’État. Dividendes dont l’Etat serait privé en cas de privatisation. L’intérêt stratégique d’un aéroport est aussi mis en avant : « depuis quand privatise-t-on la gestion de nos frontières ? » s’étonnait François Lenglet.

Si les arguments financiers penchent plutôt dans la balance du contre, comment expliquer l’obstination de l’Etat à vendre cet actif si prestigieux ?

Nous sommes ici dans le domaine de l’hypothèse mais plusieurs pistes peuvent être explorées. La première réside en la foi d’Emmanuel Macron – ex-banquier d’affaires, rappelons-le – que les cessions d’actifs d’Etat sont bons pour le désendettement. M. Vidalies nous apprend que l’ex-ministre des Finances avait proposé deux fois en 2014 et en 2015 d’abaisser la participation de l’état dans ADP. Par ailleurs, la banque d’affaires qui conseille l’Etat sur cette privatisation est Bank of America Merryl Lynch, dirigée par Bernard Mourad, un très proche d’Emmanuel Macron…. Dossier à suivre, donc.

 

► Trump menace de sanctions « dures » l’ayatollah Ali Khamenei

Depuis l’an dernier les Etats-Unis imposent des sanctions économiques à l’Iran dans le but de pousser le pays à renégocier l’accord sur le nucléaire. Et de nouvelles sanctions entreront en vigueur dès ce lundi, a annoncé le président américain.

L’escalade verbale entre les deux Etats n’en finit plus

En effet, Donald Trump accuse l’Iran de s’en être pris à deux tankers en mer d’Oman. Téhéran nie, tandis que Berlin et Moscou sont circonspects et que Paris reste silencieux. La destruction d’un drone de la marine américaine par l’armée iranienne, la semaine dernière a fini de raviver les tensions, si bien que, selon le président américain, de nouvelles sanctions particulièrement lourdes s’abattront bientôt sur Téhéran. Celles-ci viseront notamment le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, et son bureau, et pourraient durer « des années ». « Nous continuerons à faire monter la pression sur Téhéran », a ainsi affirmé le locataire de la Maison-Blanche. Washington a par ailleurs ajouté que le ministre iranien des Affaires étrangères, qui fut l’un des architectes de l’accord sur le nucléaire iranien, sera lui aussi sanctionné, mais « plus tard » dans la semaine. L’objectif affiché de Donald Trump est d’asphyxier économiquement l’Iran afin de le pousser à de nouvelles négociations. Depuis l’an dernier, des sanctions entrent en vigueur par vagues successives.

Les États-Unis ont annoncé la constitution d’une coalition avec leurs alliés pour sécuriser le golfe arabo-persique

Oui, les pays membres de ce programme devront apporter une contribution matérielle et financière. Il sera baptisé « Sentinelle » et aura un rôle officiel de « dissuasion active » face aux ambitions iraniennes dans la zone. Donald Trump entend grâce à cette structure pousser les pays importateurs de pétrole à « protéger leurs propres navires » passant par le détroit d’Ormuz.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► L’inauguration par Anne Hidalgo d’une « Place de Jérusalem » ne fait pas l’unanimité

Bertrand Heilbronn, directeur de l’Association France-Palestine Solidarité, a fustigé dans une lettre ouverte du 21 juin le choix de la maire de Paris, et d’Anne Hidalgo, d’importer en France le conflit israélo-palestinien, et de mettre à mal « l’idéal laïc de notre République » par la décision du Conseil de Paris d’inaugurer une « Place de Jérusalem » à Paris le 30 juin prochain, à l’intersection de la rue de Courcelles et du boulevard de Reims, dans le XVIIe arrondissement de Paris. Cette décision du Conseil de Paris survient en réponse à une demande du président du Consistoire central (Union des communautés juives de France) Joël Mergui, formulée lors de la visite du président d’Israël Reuven Rivlin le 24 janvier dernier à Paris.

 

► À Grenoble, des musulmanes en burkini forcent l’entrée d’une piscine

Dimanche 23 juin, le collectif Alliance citoyenne a mené une action coup de poing dans une piscine de Grenoble. Une dizaine de femmes musulmanes sont entrées pour se baigner vêtues de burkini. Rappelons que ce maillot de bain à mi-chemin entre la burqa et le bikini est interdit dans les piscines publiques. L’organisation avait prévenu les médias et la direction de la piscine. La police n’a pas réussi à stopper cette manifestation. C’est la seconde fois que le collectif, qui s’auto surnomme les « Rosa Parks musulmanes », se fait remarquer pour ses actions pro-burkinis. L’Alliance citoyenne a déclaré qu’elle se veut « un réseau de soutien, l’organisation de ceux qui veulent combattre les injustices ».

 

► Deux élus du Rassemblement national empêchés de participer à un point presse licenciements chez General Electric

Samedi se déroulait à Belfort une manifestation de soutien aux salariés de General Electric, suite à l’annonce de la suppression de 1050 emplois en France par le groupe. Une conférence de presse était ensuite donnée. Les représentants de tous les partis politiques y étaient conviés et présents à une exception près : le Rassemblement national. Julien Odoul et Jacques Ricciardetti, maire RN de Tressandans, s’y sont rendus. Ils ont alors été violemment repoussés par le service d’ordre de l’intersyndicale. Quelques heures auparavant ce même service d ‘ordre avait empêché une interview par Cnews de Julien Odoul. 

 

► Une première : le brevet des collèges reporté à cause de la canicule 

Devant initialement débuter jeudi, jour le plus chaud de la semaine, le brevet des collèges sera reporté au début de la semaine prochaine, soit lundi 1er et mardi 2 juillet, le temps de laisser passer le pic de chaleur. « On ne peut pas transiger avec la sécurité » a expliqué le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. « Il était impensable de laisser composer des élèves » ajoute-t-il. Ce sont 700 000 élèves de troisième qui devaient composer, il ont commencé à recevoir leur convocation hier.

 

► Vers une nationalisation des routes nationales en France ?

Depuis la publication de deux rapports, et deux amendements LREM à la loi d’orientation des mobilités (LOM), les rumeurs vont bon train au sujet de la privatisation des nationales françaises par les sociétés d’autoroute. Le premier amendement complète le code de la voirie publique. Désormais, les autoroutes peuvent comporter des sections à gabarit routier, dans des conditions définies par décret en Conseil d’État. Le second porte sur le texte lui-même qui inclut, en plus des autoroutes, le gabarit routier dans l’aménagement d’infrastructures « ayant pour effet de faciliter, sécuriser ou fluidifier l’accès à une autoroute ou aux itinéraires qui la prolongent ». Pour information, le réseau routier national est estimé à 140 milliards d’euros…

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Face aux sanctions de l’Occident, la Russie prolonge l’embargo sur leurs produits alimentaires

Hier, le président russe a décidé de prolonger jusqu’à fin 2020 l’embargo sur les produits alimentaires occidentaux. Une mesure de réciprocité après la décision de Bruxelles et Washington du 20 juin dernier de reconduire sur un an et demi leurs sanctions économiques contre Moscou. Ces sanctions datant de 2014 ont été étendues pour réagir au rattachement de la Crimée et « En raison de l’absence de progrès dans la mise en œuvre des accords de Minsk ».

 

► Coupe du monde de football féminin : des jeux mais surtout… de l’argent !

C’est un enthousiasme obligatoire et imposé par le Gouvernement français et Madame Schiappa, les télévisions, médias ou annonceurs publicitaires et associations féministes à l’égard du nouveau mondial de football féminin. Outre la qualité médiocre de la technique des joueuses, la vidéo discutable de Sibeth Ndiaye et Julien Denormandie, nous pouvons nous interroger sur le rôle et l’utilité d’un tel phénomène et injonction de propagande. Sous couvert d’égalitarisme et de progressisme féministe, c’est finalement un nouveau marché et espace de consommation qui ravit le système libéral-libertaire, en effet « les moyens matériels, humains et financiers n’ont jamais été aussi importants » note le journal 20 minutes. Une Coupe du monde de football gay pour 2020 ?

 

► Méditerranée : un bateau de passeurs transborde 81 immigrés sur une petite embarcation

C’est à travers une vidéo tournée par un avion de l’agence Frontex que l’on découvre le transbordement d’un groupe d’immigrés d’un bateau de pêche à un bateau plus petit, à une centaine de kilomètres au sud de l’île de Lampedusa. Les 81 passagers (75 hommes, 3 femmes, 3 petites filles), de Syrie et du Bangladesh, ont été secourus et transférés au point d’accueil de Lampedusa. Alors que le petit bateau part en direction de l’Italie, la plus grosse embarcation repart en direction du sud avant d’être interceptée par la marine italienne à 60 kilomètres des côtes libyennes. C’est une méthode éprouvée, celle du navire-mère, que les passeurs libyens et tunisiens utilisent de plus en plus fréquemment pour faciliter l’entrée des clandestins. Cette fois, avertis par un avion militaire, les douaniers se sont mis à la poursuite du bateau de pêche et ont réussi à l’atteindre, quelques heures après le transbordement.

 

► Revers électoral pour Erdogan en Turquie

La victoire du parti républicain du peuple à Istanbul constitue un sérieux revers pour Erdogan, qui perd ainsi le contrôle de la plus grande ville du pays. Le président turc avait entrepris d’annuler la victoire obtenue de justesse par le candidat de l’AKP lors des dernières élections municipales en mars. Cette précédente élection avait été remportée de justesse et la deuxième élection visait à asseoir la position d’Erdogan sur le poumon économique du pays mais dans un climat de récession économique ce pari perdu fragilise Erdogan et symbolise sa séparation avec les classes urbaines libérales des rives du Bosphore.

 

► Boeing poursuivi en justice par 400 pilotes 

Plus de 400 pilotes ont déposé une demande de recours collectif contre la compagnie aérienne Boeing pour « dissimulation de défauts de conception » concernant l’avion 737 MAX, a signalé la chaîne de télévision ABC News. C’est à la suite des nombreuses plaintes déposées par les familles des 346 victimes que les pilotes ont réclamés une indemnisation. D’après le recours, la compagnie aérienne aurait « participé à une dissimulation sans précédent des défauts de conception connus du MAX 737, aboutissant au crash de deux avions et à l’immobilisation au sol ultérieure de ces avions a travers le monde ». C’est à ce jour, la première action intentée par des pilotes contre Boeing. 

 

► Le 25 juin 1903 naissait en Inde l’écrivain, George Orwell !

Georges Orwell n’est que son nom de plume puisqu’il se nomme Eric Arthur Blair.
Témoin de son époque, il est dans les années 1930 et 1940 chroniqueur, critique littéraire et romancier. De cette production variée, les deux œuvres au succès le plus durable sont deux textes publiés après la Seconde Guerre mondiale, « La Ferme des animaux » et surtout « 1984 » ! Il crée dans ce roman le concept de Big Brother, depuis passé dans le langage courant de la critique des techniques modernes de surveillance et de contrôle des individus. Nous connaissons également l’adjectif dérivé « orwellien »

 

► La bonne nouvelle du jour est la découverte d’un site préhistorique exceptionnel au cœur de la ville d’Angoulême !

La découverte, faite en novembre 2018, a été rendue publique ce mercredi. Il s’agit notamment d’une plaquette de grès siliceux d’origine locale sur laquelle ont été gravés des chevaux et d’autres herbivores à la fin du Paléolithique, datant de 12 000 ans avant notre ère. Les auteurs des gravures d’Angoulême sont des Homo sapiens encore nomades, qui vivent de chasse et de collecte. Quelques 200 000 silex taillés et 400 pointes de flèches avaient été trouvés dans cette zone, site de chasse pour les hommes préhistoriques. Cette découverte sera présentée au public à Angoulême durant les Journées nationales de l’archéologie.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. de la résistance française

07:30 10:30