BULLETIN DE REINFORMATION DU 3 JUIN 2019

Patron d'émission - le 3 juin 2019

Bulletin de réinformation proposé par Kirkor Suréken et Justine Bertrand

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► L’Assemblée nationale adopte le projet de loi de réforme de la fonction publique en première lecture

Le projet de loi adopté voté par 351 voix, 156 contre et 53 abstentions, est sensé apporter les souplesses nécessaires à la fonction publique. Selon le secrétaire d’Etat Olivier Dussopt, il s’agit de moderniser le statut des fonctionnaires des trois corps, État, territorial et hospitalier, de les adapter aux attentes de la société.

Cela ouvre la voie au recours aux contractuels recrutés selon un dispositif de contrat projet sur le modèle du privé. On peut voir un glissement d’emploi de carrière dans la fonction publique vers une contractualisation des recrutements sur le modèle des pays d’Europe du nord. Il sera également plus facile de sortir du contrat par la procédure de rupture conventionnelle. Pour recruter les meilleurs candidats l’administration devra être plus attractive et plus réactive.

Les syndicats craignent la suppression de 120.000 postes d’ici la fin du quinquennat de Macron. On peut compter sur la collaboration des syndicats avec l’exécutif pour accompagner cette transition majeure de la fonction publique au détriment des usagers des services publics de la République à la Bastille comme ils l’ont fait pour la SNCF, par exemple.

 

► Gilets jaunes toujours déterminés

Les médias majoritaires sont à l’unisson avec l’exécutif pour répéter comme un mantra que le nombre de Gilets jaunes est en baisse. Le plus cher de leur désir est de voir ce mouvement de contestation profond disparaître.

Le ministère de l’Intérieur recensait 9500 manifestants en France alors que le Nombre Jaune une organisation proche du mouvement comptabilisait 23.622 personnes à travers toute la France.

Hormis cette bataille de chiffre, l’augmentation des prix sur les produits les plus consommés est néfaste pour les finances des ménages qui doivent face à l’augmentation annoncée des prix de l’électricité, du gaz, des tarifs de SNCF, le carburant. L’exécutif semble enfermé dans sa tour d’ivoire et méprise le Français d’en bas.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Elections européennes : une liste musulmane obtient des résultats significatifs

Les dernières élections européennes ont montré que l’opposition politique en France ne se fait plus entre les partis socialistes et libéraux, gauche ou droite, mais entre les partis nationalistes et multiculturalistes-mondialistes. Le PS s’est effondré il y a deux ans. Le parti libéral Les Républicains vient de subir une douche froide similaire avec Bellamy et ses 8%.

La nouvelle opposition entre un RN nationaliste et une LREM multiculturaliste résulte du fait que le peuplement en France a changé.

Ça y est, nous y sommes. La question politique à laquelle il faut maintenant répondre n’est plus de savoir si l’on est pour ou contre l’immigration, mais de savoir si l’on accepte ou non de reconnaître les groupes allogènes implantées sur le territoire. En d’autres termes, il s’agit de se demander quelle part de notre territoire, de notre héritage, ou, en fait, de notre être, corps et âme, nous sommes prêts à céder aux étrangers.

Preuve en est de ce changement démographique les bons scores aux européennes qu’a réalisés la liste UDMF – Union des Démocrates Musulmans Français. Par exemple, l’UDMF a fait plus de 6% des voix à Maubeuge dans le Nord. Pour le moment, LREM, un parti politique avec des blancs à sa tête, absorbe encore le vote des allogènes, les raflant à La France insoumise de Mélenchon. Pourtant, il se peut que prochainement des partis africains, prenant conscience du nombre de leurs ressortissants, deviennent une vraie force politique auto-représentée, à l’exemple de l’UDMF.

 

► Le duel comme règlement des litiges

Gilbert Collard regrette de ne plus être au temps du duel pour affronter Cohn-Bendit. C’est une affirmation étonnante de la part d’un juriste qui réagissait au sujet de son altercation avec la figure emblématique de 68.

« Si on était encore au temps du duel, j’aurais le choix des armes car c’est lui qui m‘a insulté. Je lui proposerai un duel au pavé de mai 68 » a déclaré le député européen RN fraîchement élu.

Le duel peut être une solution virile de désengorgement des tribunaux et un règlement des litiges rapide et efficace. Il avait été évoqué, il y a quelques années, par Bernard Lugan lors de ses déboires avec ses collègues à l’université de Lyon. Il proposait un duel au fleuret au premier sang versé mais aucun adversaire n’a accepté. Collard risque d’avoir la même absence de réponse.

Force est de constater que ni la virilité ni le courage sont les valeurs mises en avant dans notre société où on préfère aller devant le juge ou baisser la tête et se taire, nous sommes très loin des combats de Mensur.

 

► Petites combines des Républicains : la lutte des classes passera-t-elle toujours avant le combat pour l’intégrité de la nation française ?

Ces derniers jours, alors que le navire LR est en train de couler, de nombreux libéraux se demandent avec quels partis s’allier ou dans quels navires embarquer : LREM ou le RN ? Acceptation ou non-acceptation des populations allogènes ? Peu d’entre eux apparaissent prêts à rejoindre le RN et à faire passer le combat pour l’intégrité de la nation française avant la lutte des classes et leur intérêt particulier. Il vaut mieux trahir son pays, les gens avec lesquels on a des ancêtres communs depuis le néolithique, plutôt que de se joindre avec ces mêmes gens du bas-peuple.

Plusieurs LR appellent déjà à une alliance avec LREM. C’est le cas, par exemple, de Claude Goasguen pour les prochaines élections à la municipalité de Paris. Il souhaite par là battre Hidalgo.

 

► Les libéraux en passe de se faire avaler par les businessmen africains

Du fait que de nombreux partisans des Républicains souhaitent s’allier avec LREM, on peut y voir de leur part une acceptation d’une France multiculturelle. Une France multiculturelle, c’est-à-dire une France de religion musulmane majoritaire. De leur point de vue, ne peut-on pas faire des affaires avec les Africains musulmans implantés en France, tout en gardant le pouvoir ?

Est-ce un si grand mal d’aménager pour cet Africain une salle de prière dans un coin de l’entreprise, si on peut payer deux fois moins cher son travail au bout du compte ? Est-il vraiment si tragique que soit inscrit halal sur l’emballage, à côté de Carrefour ou Vache-Qui-Rit, si cela permet de conquérir de nouveaux marchés ? L’arrivée de nouvelles populations, cela ne va-t-il pas relancer la croissance économique et permettre de rivaliser avec les États-Unis et la Chine ?

À force de petites compromissions et de vues à court terme, les libéraux vont bientôt se faire avoir par la main invisible d’Adam Smith et se retrouver forcés de céder le pouvoir économique

La notion de halal n’est pas la simple attestation morale d’une conformité à un rituel d’abattage pour la viande. C’est un instrument pour prendre le pouvoir économique, et donc politique. Halal veut dire « autorisé », et peut s’appliquer à à peu près tout, que ce soit des produits économiques et financiers, ou à des actions du quotidien, et même à des modes de vie.

En quelques coups de baguette magique, la certification halal peut permettre aux musulmans certificateurs de prendre le pouvoir complet d’une économie, en disant quel produit ou quel travail est légal ou non, en deçà de toute législation existante excepté le Coran. Les libéraux croient à la fois pouvoir conserver le pouvoir économique et monter dans le train en marche du multiculturalisme. Pourtant, la « halalisation » des entreprises françaises sonnera l’hallali du système économique traditionnel français.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Claque électorale pour Valls

Exilé, il était sorti des radars de la vie politique française. Valls est toujours actif en politique mais en Espagne. Nouvelle compagne richissime, Barcelone comme nouvel objectif de conquête mais le succès électoral n’est pas au rendez-vous. Manuel Valls, soutenu par les centristes de Ciudadanos, a essuyé un revers lors des élections municipales de Barcelone. Il se placerait en quatrième position. Socialiste, militant pro-palestinien avant son élection à Evry puis sioniste fanatique, macroniste en 2017 et pour finir centriste en Espagne Valls a usé sa veste tellement il l’a retournée.

 

Hodie mihi, cras tibi, aujourd’hui c’est moi, demain toi

Julian Assange présente des symptômes de torture psychologiques. Selon Nils Melzer, rapporteur des droits de l’homme et enquêteur à l’ONU qui a rencontré Julian Assange le 9 mai dernier dans la prison de haute sécurité où il est incarcéré depuis son arrestation le 11 avril.

Après un examen médical approfondi par des experts médicaux il apparaît que le fondateur de WikiLeaks est gravement affecté par l’environnement hostile auquel il a été exposé pendant plusieurs années.

« En plus des maux physiques, M. Assange présente tous les symptômes typiques d’une exposition prolongée à la torture psychologique, une anxiété chronique et des traumatismes psychologiques intenses » relève le rapporteur de l’ONU qui exige que la persécution collective de M. Assange doit finir maintenant.

Patrick Mc Goohan présentait une allégorie de la société britannique des années soixante avec la série Le Prisonnier. Pensait-il seulement que le personnage de numéro 6 serait un jour incarné par le fondateur de WikiLeaks. Cela se passe sous nos yeux.

 

► Londres n’est plus Londres

John Cheese, 79 ans, ancien ministre des Démarches ridicules de la troupe Monty Python s’est fendu d’un tweet cinglant « il y a quelques années, j’estimais que Londres n’était plus une ville britannique. Depuis, presque tous mes amis de l’étranger ont confirmé mon observation, il doit donc y avoir un peu de vrai… ». L’humour britannique est irrésistible.

 

► Arnold Swarzenegger agressé

L’acteur et homme politique américain, 72 ans et 7 fois M. Univers, a été agressé dans le dos à Johannesbourg lors d’un festival multi disciplines. L’assaillant, qui a été maîtrisé par la sécurité, n’a pas pris le risque d’affronter Conan le Barbare de face.

Moins d’une minute plus tard on voit le comédien assis à la table des jurés et d’affirmer ne pas avoir été perturbé outre mesure par l’événement. Il pensait simplement avoir été bousculé par la foule. Sacré Terminator.

 

► Allemagne : La police de la charia écope d’une amende

Dans la ville de Wuppertal sept salafistes allemands sont condamnés a des amendes pour avoir violé la législation sur le port de l’uniforme nous rapporte RT. L’initiative de la police de la charia dans leur communauté musulmane avait suscité l’indignation en 2014.

 

► La bonne nouvelle du jour

Est la sortie du livre de Valérie Bugault docteur en droit et spécialiste des questions monétaires qui permet de comprendre le choix des politiques publiques économiques des Etats sous la domination d’une oligarchie mondiale de « banquiers commerçants » qui œuvre ouvertement. Les raisons cachées du désordre mondial, livre fondamental édité chez Sigest 328 pages, 18,95€.

 

► L’expression du jour est de Blaise Pascal

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.

 

► Le chiffre du jour tourne autour de 8

8,48% est le chiffre des élections européennes de la semaine dernière qui a poussé Laurent Wauquiez à démissionner hier de la tête du parti Les Républicains. Il tire les conséquences de sa gouvernance du parti et du résultat de la liste conduite par François Xavier Bellamy.

8 est le nombre de Français condamnés à la peine capitale en Irak. Les ONG crient au procès inéquitable, les victimes, qui n’ont pas eu de procès, de ces bourreaux partis combattre pour Daech apprécieront.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► Météo ♫ Musique

05:00 06:00