BULLETIN DE REINFORMATION DU 26 AVRIL 2019

Patron d'émission - le 26 avril 2019

Bulletin de réinformation proposé par Philippe Idès et Pierre Godicheau, avec la contribution de Michel Solzimer et François Persurier

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

ÉPHÉMÉRIDE


 

C’est le 26 avril de l’an de grâce 1248 que fut solennellement consacrée la Sainte-Chapelle de Paris. Le roi Saint-Louis en avait décidé l’édification après l’acquisition par le Royaume, des reliques de la Passion du Christ. Parmi ces reliques, la Sainte Couronne lui fut cédée par Baudouin II de Courtenay pour 135.000 livres tournois. Après avoir fait son entrée solennelle en France à Villeneuve-l’Archevêque le 10 août 1239, elle fut déposée à Paris, en la chapelle Saint-Nicolas du palais de la Cité, lieu de résidence principal du Roi.

Louis IX décide alors de bâtir à sa place une chapelle conçue comme une châsse pour la vénération des reliques. Son implantation au sein du Palais affirme le lien sacré entre les reliques et la couronne royale.

La durée des travaux fut de quatre à six ans pour un coût de 40.000 livres tournois. Différentes hypothèses ont été avancées quant à son architecte principal dont celle de Thomas de Cormont, maître-maçon de la cathédrale d’Amiens, et de son prédécesseur, Robert de Luzarches.

La Sainte-Chapelle constitue ainsi la matérialisation d’un rêve, celui d’un édifice aux murs de lumière, image de la Jérusalem céleste.

 

GRANDS TITRES


 

► Bâle III : retour de l’or dans le système financier international ?

Bien que fort peu commenté dans nos médias, c’est pourtant un tournant majeur que vient d’accomplir le monde de la finance. Le 29 mars dernier les récents accords internationaux conclus dans le cadre des réformes de Bâle III sont entrés en vigueur. Ils modifient en profondeur les contraintes des banques en matière d’achat d’or accentuant le retour en force de l’or au sein du système monétaire.

Oui ! On se souvient qu’en 1944 les accords de Bretton Woods avaient dessiné les grandes lignes du système financier international autour de l’indexation du dollar américain à l’or. Comme l’émission de dollars ne faisait l’objet d’aucun contrôle, le président Nixon avait dû suspendre, le 15 août 1971, la convertibilité du dollar en or. L’abandon du rôle légal international de l’or est confirmé officiellement en janvier 1976 par les accords de la Jamaïque. Désormais, tous les échanges se font en dollar, les Etats-Unis pouvant en émettre sans limite.

Lorsqu’en septembre 2008 survient la crise des « subprimes » et la faillite de la banque Lehman Brothers, le dollar avait alors perdu 96,5 % de sa valeur en or. La crise monétaire et bancaire intense qui se développe fait resurgir le spectre de la crise de 1929 et des voix s’élèvent pour demander un nouveau Bretton Woods. En avril 2009 lors d’une réunion du G20 à Londres les principales puissances économiques s’entendent pour mettre en place de nouvelles règles pour les marchés financiers. Le comité de Bâle est une instance internationale chargé de concevoir les règles bancaires internationales. Avec Bâle III, l’or retrouve une position plus importante dans les échanges. Dans un entretien accordé à Sputnik news l’économiste Philippe Herlin répond à la question « Peut-on dire que le 29 mars 2019 marque le début du retour de l’or dans le système monétaire international ? » en disant « Oui, je crois. […] Il est possible que le 29 mars représente le début de la fermeture de la parenthèse ouverte le 15 août 1971».

Pour l’heure, on peut déplorer que Nicolas Sarkozy ait vendu environ 20% du stock d’or de la Banque de France dans des conditions dénoncées en son temps par la Cour des Comptes.

 

► La polémique sur l’utilisation des armes françaises au Yémen se développe

Pour justifier certains de ses contrats d’armement controversés, Paris a toujours soutenu que les armes vendues à ses partenaires étaient utilisées dans des positions défensives, principalement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Afin de dissiper certaines rumeurs, Florence Parly, ministre des Armées, avait déclaré le 20 janvier dernier ne pas avoir connaissance « du fait que des armes [françaises] soient utilisées directement dans ce conflit ».

Or, le 15 avril dernier une enquête menée par l’ONG Disclose révèle que la coalition armée menée par l’Arabie saoudite aurait fait usage d’armement français pour faire feu au Yémen, y compris sur des zones civiles. Les informations divulguées s’appuyant sur la fuite d’un document classifié « Confidentiel Défense », rédigé le 25 septembre 2018 par des officiers de la Direction du renseignement militaire.

Malgré ces révélations qui contredisent la position officielle de Paris le ministre français des Armées Florence Parly a déclaré, ce 18 avril, « A ma connaissance, ces armes ne sont pas utilisées de façon offensive dans cette guerre au Yémen ».

Sans surprise une plainte du ministère des Armées a été déposée et une enquête judiciaire a été ouverte pour « compromission du secret de la défense nationale » à l’encontre des deux animateurs du site d’investigation Disclose qui sont convoqués par la DGSI. Ils doivent être entendus en mai prochain par des enquêteurs sous le statut de « suspects libres ». Selon Mediapart, la convocation qu’ils ont reçue précise que le délit reproché est puni d’une peine d’emprisonnement de cinq ans et de 75.000 euros d’amende.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Jean-Marc Fournier, pompier, prêtre et héros de Notre-Dame

Le père Fournier n’est pas un homme ordinaire. Il est désormais célèbre pour avoir sauvé des flammes la Sainte Couronne d’épines lors de l’incendie de Notre-Dame de Paris en formant la chaîne humaine qui permit son extraction avec la tunique de Saint Louis et le Saint-Sacrement.

Ordonné prêtre au sein de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre, il exerça son ministère à Stuttgart d’abord puis dans la Sarthe avant de rejoindre le diocèse aux armées françaises en 2004. En Afghanistan, il tombe dans l’embuscade d’Uzbin dans laquelle dix soldats français trouvèrent la mort. En 2011, il devient l’aumônier de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris en poste à la caserne Champerret. Lors des attentats du 13 novembre 2015, il intervient au Bataclan — après avoir été présent pour Charlie Hebdo et à la libération de l’Hyper Casher — et participe à l’évacuation des blessés, alors que les tirs se poursuivent, puis prie devant les corps et donne l’absolution collective.

Comment reconnaître un tel héroïsme semblant venir d’un autre âge ? Assurément pas par la légion d’honneur que nos dirigeants réservent d’ordinaire à des personnages de moindre envergure et dont le courage n’est pas toujours la vertu principale !

 

► Candidat à la mairie de Paris, Serge Federbusch lance sa campagne.

En effet, Serge Federbusch, tête de la liste « Aimer Paris » pour les municipales de 2020 et qui sera soutenue par le Rassemblement national, s’est rendu porte de la Chapelle afin de mettre en lumière l’axe fort de sa campagne, « La tiers-mondisation de Paris ». Dans un tweet il déclare, « Je me suis rendu porte de la Chapelle pour la renommer « porte de la tiers-mondisation » et montrer ce qu’est le Paris d’Hidalgo et de Macron ». Continuant plus loin, « ce qui s’est passé à Notre-Dame […] c’est que le patrimoine n’est plus entretenu, ça aussi c’est une caractéristique des pays du tiers-monde ».

 

► Le chiffre du jour est 32ème

C’est la place de la France dans le classement par pays de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières. En effet, la Macronie, « Patrie des Droits de l’Homme », se voit désormais distancée en ce domaine par des pays réputés exemplaires comme le Costa-Rica, le Surinam, la Namibie, le Cap-Vert, le Ghana et même l’Afrique du Sud !

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► L’AfD en passe de devenir le premier parti en ex-RDA

Le parti d’opposition qui y était déjà arrivé en deuxième position aux élections de 2017 devant la CDU pourrait passer, selon l’hebdomadaire « Bild am Sonntag », en tête aux prochaines élections cet automne avec 23% des intentions de vote. C’est en effet à cette date que la Thuringe, la Saxe et le Brandebourg doivent renouveler leurs parlements respectifs. Selon ces projections, Alternativ fûr Deutschland serait, avec 23% des intentions de vote, en mesure de remporter un ou plusieurs de ces Länder, ce qui y porterait un parti de droite nationale au pouvoir pour la première fois depuis 1945.

 

► Élections importantes en Espagne ce dimanche 

C’est en effet dans deux jours que se tiendront les élections générales espagnoles pour élire 350 députés et 208 des 266 sénateurs des Cortes.

Initialement prévu pour juillet 2020, ce scrutin étant convoqué par le chef du gouvernement socialiste Pedro Sánchez après seulement huit mois d’exercice du pouvoir suite au rejet par le Congrès du projet de loi de finances pour l’année 2019. Ces élections cruciales pour la stabilité de l’Espagne se déroulent dans un contexte national dominé par la question catalane et la question migratoire avec l’essor du parti populiste Vox et les polémiques déclenchées par l’ouverture officielle du processus d’exhumation de la dépouille du général Franco du Valle de los Caidos. Elles se déroulent également dans un contexte européen marqué par la montée des différents euroscepticismes pouvant influencer le corps électoral. Celles-ci pourraient voir entrer en force au parlement le parti Vox à hauteur d’environ 30 députés sur 350. Mais il n’est pas sûr que les forces de droite puissent l’emporter sur une coalition de gauche.

 

► Le mot du jour nous vient des plus hautes autorités américaines du Parti Démocrate 

En effet, l’ex-président Obama tentant d’exprimer par un tweet sa compassion pour les victimes des attentats perpétrés par des islamistes dans les églises de Ceylan le jour de Pâques parle, pour désigner les chrétiens, « d’Easter worshippers ». Cette perle du politiquement correct que l’on peut traduire par « adorateurs de Pâques » ou « adorateurs pascals » a été reprise aussitôt en écho par Hillary Clinton. Une entrée qu’il va falloir ajouter d’urgence à la prochaine édition du dictionnaire de novlangue de Michel Geoffroy et Jean-Yves Le Gallou !

 

► La bonne nouvelle du jour est médicale

Résultats inespérés pour un nouveau traitement électrique dans la maladie de Parkinson.

Un traitement basé sur des stimulations électriques de la moelle épinière mis au point par des chercheurs canadiens est capable de restaurer le mouvement chez des patients immobilisés.

Un quart des patients atteints de maladie de Parkinson sont immobilisés du fait de rigidité confinant à la paralysie et pouvant atteindre l’ensemble des muscles du corps source de chutes pouvant être graves. Les stimulations électriques rétablissent les signaux destinés au cerveau émis par la périphérie et qui sont responsables de la rigidité. Les patients ainsi traités retrouvent la marche après des années d’immobilisation. La bonne surprise est que ces effets sont durables et persistent même après arrêt des stimulations permettant aux patients de retrouver une autonomie.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ Français, mon beau souci

10:45 11:45