BULLETIN DE REINFORMATION DU 16 AVRIL 2019

Patron d'émission   -  le 16 avril 2019

Bulletin de réinformation proposé par Arthur Van de Vater et Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► L’Union européenne négocie un accord avec les États-Unis malgré l’opposition de la France

Encore une fois sur la scène européenne, la France a montré qu’elle ne pesait pas bien lourd face aux enjeux économiques. En effet, Emmanuel Macron qui affirme défendre « une Europe exemplaire pour le climat », s’était auparavant prononcé contre toute négociation commerciale avec les États-Unis qui ont quitté l’accord de Paris sur le climat. Pourtant hier, les états membres de l’Union européenne ont donné leur accord définitif à l’ouverture de négociations commerciales formelles avec les États-Unis, selon les sources de l’AFP.

L’objectif pour l’UE : éviter une guerre tarifaire

L’idée d’un tel accord a été avancée dès mai 2018 par l’UE, à un moment où les Américains menaçaient de taxer son acier et son aluminium. Donald Trump est finalement passé à l’acte en juin, avant de menacer de s’en prendre aux voitures européennes, un secteur beaucoup plus sensible pour l’UE, et notamment Berlin, pour qui le secteur de l’automobile est vital, et qui aurait fait pression sur la France pour que cet accord soit accepté. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’est rendu à Washington fin juillet pour rencontrer le président américain afin de faire baisser la tension et éviter une guerre commerciale.

Quels sont les secteurs concernés ?

Ce futur accord doit être limité aux biens industriels, c’est-à-dire qu’il n’inclura pas l’agriculture, les services ou les marchés publics. Pourtant, de son côté, Washington veut intégrer l’agriculture dans la négociation.

 

► La cathédrale Notre-Dame de Paris victime d’un terrible incendie à l’aube de la semaine pascale

Hier un peu avant 19 heures s’est déclaré un incendie à Notre-Dame de Paris. D’une ampleur incroyable, celui-ci a ravagé la majeure partie de la charpente et de la toiture, causant également l’effondrement de la flèche près d’une heure après le début de l’incendie. Si les dégâts sont colossaux, le commandant de la brigade des sapeurs pompiers de Paris a tout de même annoncé en fin de soirée après une diminution de l’intensité du feu que la structure de la cathédrale serait tout de même sauvée et préservée dans sa globalité. Par ailleurs la tunique de Saint-Louis et la couronne d’épine, reliques inestimables conservées dans la cathédrale, ont été préservées. 

Les origines de ce drame ne sont pas encore connues

En effet, les premières déclarations sont contradictoires. Si certains médias ont tout d’abord évoqué deux foyers d’incendie, depuis l’Agence France Presse a dans son communiqué précisé que la piste accidentelle était privilégiée. Dans les faits qu’une cathédrale si emblématique prenne feu au premier jour des célébrations de la Semaine sainte, un mois après l’incendie criminel de Saint-Sulpice et deux mois après celui de la cathédrale Saint-Alain montre tout de même une fâcheuse suite d’événements récurrents.

Les réactions de soutien ont fusé du monde.

En effet, outre bien évidemment les figures politiques majeures françaises, de nombreux chefs de gouvernements étrangers ont apporté publiquement leur soutien. Ils ont pour la plupart relevé la tragédie culturelle et la perte du patrimoine que cela représentait pour la France. L’aspect cultuel du lieu a finalement été assez mis de côté, à l’exception notable du président polonais qui a parlé « d’une tragédie pour les gens croyants, une catastrophe pour la culture et l’art mondiaux ». 

Mais cet événement tragique pour les catholiques et le peuple français dans son ensemble n’a manifestement pas été vécu comme tel par tout le monde. Les réseaux sociaux ont ainsi vu éclore un florilège de réactions de joie venant notamment d’une partie de la jeunesse française musulmane. Si les neufs siècles d’histoire de Notre-Dame ne leur sont manifestement pas familiers, ce n’est heureusement pas le cas de tous les Français, qui ont afflué en nombre sur le site de la fondation du patrimoine collectant des dons pour sauver et réparer la cathédrale, au point de saturer celui-ci.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► La phrase du jour nous vient de Marine Le Pen :

Les migrants c’est comme les éoliennes, tout le monde est d’accord pour qu’il y en ait mais personne ne veut que ce soit à côté de chez lui

C’est ce qu’a affirmé, dimanche 14 avril, la présidente du Rassemblement national, dans le « Grand Jury » de RTL. Interrogée sur l’immigration, elle estime, comme Matteo Salvini, qu’il faut stopper l’immigration. « Je suis parfaitement opposée à la relocalisation forcée des migrants dans des pays qui ne souhaitent pas les accueillir » a-t-elle expliqué.

 

► Coupable, il ne sera jamais jugé car assassin au nom d’Allah

En effet,  Kobili Traoré ne sera pas condamné. Cet homme de 27 ans , d’origine malienne  a assassiné sa voisine, l’a rouée de coup, puis défenestrée tout en criant « Allahu akbar ». Il a ensuite récité le Coran. Mis en examen pour homicide volontaire il ne sera tout simplement pas poursuivi puisqu’un psychiatre l’a déclaré irresponsable car fou. Il conclut à « une altération du discernement » expliquant que l’accusé avait « agi sous l’empire d’une bouffée délirante aiguë».

Le crime qualifié comme antisémite par la communauté juive avait mobilisé de nombreuses personnes. Mais cela n’a pas été suffisant…

 

► Alain Soral condamné  à un an de prison ferme

Il a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Paris à un an de prison ferme assorti d’un mandat d’arrêt pour « contestation de l’existence de crime contre l’humanité ». Il était poursuivi à l’initiative du Parquet sur signalement de la LICRA.

 

► Le chiffre du jour : 10 milliards d’euros.

Cinquième plus gros fournisseurs d’aide internationale, la France a versé l’an dernier 10,3 milliards d’euros pour l’aide publique au développement, soit près de 0,5% du revenu national brut. Mais c’est encore loin de ce que la France s’est engagée à atteindre ! En effet, en 1969, des objectifs de contribution avaient été fixés. Chaque État dit « économiquement avancé » s’était engagé à atteindre 0,7% de son produit national brut aux prix du marché. Emmanuel Macron favorisera probablement la hausse de cette aide pour les pays en développement puisqu’il s’est fixé comme objectif d’atteindre 0,55% du revenu national brut d’ici la fin de son mandat.

 

► Lancement d’une brigade anti-discrimination

La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa et le ministre Julien Denormandie ont annoncé le lancement d’une « brigade anti-discrimination », surnommée BADI. Celle-ci a pour objectif de, « mettre en relation victimes et acteurs de la lutte contre les discriminations ».

Elle est mise en place avec plusieurs partenaires associatifs, notamment les habituels persécuteurs de toute pensée divergente tels que SOS Racisme, la Licra, SOS Homophobie, ou le Centre LGBT Paris Île-de-France. « La première mission confiée à la BADI, avec l’appui de Facebook France, sera de mettre à disposition de chacun une plateforme d’alerte, de mise en relation entre victimes et acteurs de la lutte contre les discriminations », ont expliqué Marlène Schiappa et Julien Denormandie. Les missions suivantes seront de «sensibiliser la société » et d’évaluer « la pertinence des politiques publiques existantes et de proposer des mesures concrètes et efficaces ». Ces mesures pourraient donc signifier une nouvelle intensification de la censure des médias.

 

► Les barrages hydroélectriques français ouverts au marché d’ici 2023

Aéroports de Paris, Française des jeux, et maintenant barrages hydroélectriques… L’État français cède peu à peu ses principaux secteurs stratégiques aux intérêts du privé.

Le 13 décembre dernier, la Commission européenne a lancé une procédure d’infraction contre la France, en lui demandant d’ouvrir ses concessions hydrauliques au marché, au nom du principe de concurrence libre et non faussée qu’elle est chargée de faire respecter. D’ici 2023, Emmanuel Macron va donc livrer au bon vouloir d’intérêts privés la gestion d’un secteur hautement stratégique puisqu’énergétique.

En effet, le réseau de barrages hydroélectriques a été développé après la Seconde Guerre mondiale pour garantir l’indépendance énergétique de la France. Il constitue la première source d’énergie renouvelable du pays, c’est pourquoi cette décision est jugée dangereuse pour l’indépendance énergétique du pays. La gestion de ce réseau permettait de pouvoir lisser la production d’électricité en fonction de la demande et donc de stabiliser les coûts. Son ouverture au secteur privé entraînerait à coup sûr des pratiques plus commerciales de pression à la hausse des prix au détriment du consommateur.

 

► Le cri d’alarme un adolescent de 15 ans

Laissez-moi en vie

C’est la déclaration d’un adolescent suite à des torrents d’insultes et de menaces de morts d’islamistes l’accusant de manquer de respect à la religion musulmane.

Ce torrent est en réaction à sa publication d’une photo du pèlerinage à la Mecque avec la légende « Ptdr y’a du monde à InZeBoite », référence au jeu télévisé du même nom diffusé sur la chaîne Gulli.

Complètement paniqué par l’ampleur qu’a prise sa plaisanterie, certains messages évoquant des représailles physiques à son domicile ou dans son établissement scolaire, l’adolescent a cru devoir s’excuser.

Après divulgation de son adresse et de son lycée, le jeune Hugo est en danger.

 

► L’inégalité du traitement médiatique sur BFMTV

Dans un reportage consacré aux récents heurts à Alger, BFMTV a plusieurs fois qualifié de « répression » l’utilisation de gaz lacrymogène par la police.

Tandis que lors du mouvement des Gilets jaunes, l’utilisation de gaz lacrymogène était dissimulée sous diverses expressions telles que : « maintien de l’ordre », ou « réduction du périmètre de sécurité », et ceci, même lorsqu’il y a des blessures graves chez les manifestants.

 

BRÈVES DU MONDE


 

► En Libye, la guerre civile continue

La Libye est entrée dans une troisième phase de sa guerre civile continue depuis maintenant huit ans avant la chute du général Mouammar Kadhafi. Le général Haftar, représentant le Parlement de Tobrouk, a annoncé hier le début d’une vaste offensive visant la reconquête de la Tripolitaine. les environs de Tripoli sont sous le contrôle du gouvernement d’accord national soutenuepar les Nations unies et sous l’influence des frères musulmans. A ce gouvernement fragile s’adjoindront  dans la bataille de nombreuses milices fragmentant le territoire libyen depuis des années. Cette offensive si elle parvenait  à reprendre Tripoli et à stabiliser la Tripolitaine pourrait signifier la réunification d’un Etat libyen dont la destruction est aujourd’hui achevée. 

 

► Une note de la Direction des renseignements militaires révèle ce qui était un secret mal gardé

L’armement français fournit à l’Arabie saoudite pour sa seule défense a bien été utilisé de façon offensive dans le cadre du conflit contre les rebelles houthistes. Des canons français ont ainsi appuyé l’avancée des troupes loyalistes de même que des avions Mirage de fabrication française furent employés durant les bombardements de la ville de Sana faisant office de capitale aux insurgés. Cette note publiée par le média d’information, dite close, dément la version officielle tenue par Paris et Abou Dhabi impliquant que les équipements militaires français ne sont pas utilisés contre les populations civiles yéménites dans un conflit ayant fait plus de 10.000 morts depuis 2014.

 

► Elections législatives finlandaises : score historique du parti des « Vrais finlandais »

Surprise au pays souvent qualifié le plus heureux du monde ! Dimanche dernier, lors des élections législatives, le parti de gauche SPD l’a emporté. Mais c’est le score explosif du deuxième parti plébiscité par les électeurs qui a fait grimacer de surprise l’échiquier politique finlandais : le parti des « vrais finlandais » a ainsi réuni 17,5% des voix. Son dirigeant Jussi Halla-aho est « ouvert à une coopération avec tous les partis, mais pas à n’importe quel prix » puisqu’il « n’entrera pas dans un gouvernement qui ne s’engagera pas à réduire l’immigration qui nuit à la Finlande ».

 

► La bonne nouvelle du jour

La bonne nouvelle du jour concerne la reconstruction cathédrale Notre-Dame de Paris 

Après le drame de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame, survenu hier soir, la famille Pinault a décidé de débloquer 100 millions d’euros via leur société d’investissement Artémis, pour la reconstruction de cet édifice prestigieux. « Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine » écrit François-Henri Pinault, président du groupe Kering, qui possède notamment les marques de luxe Gucci et Yves Saint-Laurent. Son père, influent collectionneur et troisième fortune du pays, a été l’un des plus puissants entrepreneurs du pays.

 

 

Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. du lundi soir

02:00 05:00