BULLETIN DE REINFORMATION DU 5 AVRIL 2019

Écrit par - le 5 avril 2019

Bulletin de réinformation proposé par Henri Dubost et Catherine Noailles

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

ÉPHÉMÉRIDE


 

Le 5 avril 1951, à l’issue d’un procès retentissant, les époux Rosenberg sont reconnus coupables d’espionnage au profit de l’URSS, et condamnés à mort. Très tôt engagés dans le militantisme communiste, Julius Rosenberg et son épouse Ethel bénéficieront jusqu’au bout du soutien indéfectible de la presse de gauche, qui criera à l’erreur judiciaire, voire à l’antisémitisme. A partir des années 80, la publication des archives Venona – accablantes pour les Rosenberg – puis l’ouverture des archives du KGB dans les années 90 et 2000, ont mis un terme définitif à la controverse. Ethel et Julius Rosenberg reposent au cimetière juif de Beth Moses (« La Maison de Moïse »), à Long Island.

 

GRAND TITRE


 

► Saint-Gobain Pont-à-Mousson : nouvel exemple de la grande braderie du patrimoine économique français

Un groupe chinois pourrait prendre le contrôle de Saint-Gobain Pont-à-Mousson

« Je ne veux pas a priori dire non à un investissement chinois », a déclaré Bruno Le Maire, le ministre français de l’Economie et des Finances, hier sur BFMTV. Pont-à-Mousson, leader européen de la canalisation en fonte ductile, est une filiale à 100% de sa maison-mère, Saint-Gobain. En déficit depuis plusieurs années, Pont-à-Mousson est à la recherche d’investisseurs extérieurs. Contactée par Reuters, la direction de la société confirme le projet d’une importante cession de son capital (on parle de 60%), mais dément avoir fait le choix définitif du partenaire. Le numéro un mondial de la branche, le Chinois XingXing, est cependant la piste la plus crédible.

Une éventualité qui suscite de nombreuses inquiétudes chez les salariés et les élus locaux

La CFE-CGC (principale confédération syndicale de l’encadrement) craint pour l’avenir des 2.000 emplois de Pont-à-Mousson, principalement dans la ville éponyme de Meurthe-et-Moselle, ainsi qu’en Haute-Marne. Mais aussi pour la perte de savoir-faire industriel au profit de la Chine. « Dans la fonte ductile, explique ainsi Xavier Le Coq, délégué national de la confédération, il y a beaucoup de technicité. Amener de l’eau potable, ce n’est pas si simple. Une fois que les Chinois auront la marque, ils peuvent nous dire “Vous n’êtes pas assez compétitifs en Europe, on va fabriquer les tuyaux en Chine et on vous les expédiera par bateaux” ». Le Gouvernement français, qui tient le dogme libre-échangiste de Bruxelles comme l’alpha et l’oméga de son action, s’interdit par principe de soutenir nos industries menacées, y compris lorsqu’elles présentent un intérêt stratégique, ce qui est le cas de Saint-Gobain Pont-à-Mousson.

De nombreux pans de l’économie française ont déjà fait les frais de cette soumission aux diktats de l’Union européenne

Dans son livre « La France vendue à la découpe », paru en janvier dernier aux éditions de l’Artilleur, Laurent Izard dresse un constat alarmant de la braderie du patrimoine économique et culturel français au profit des capitaux étrangers. Ainsi de très grosses sociétés, Péchiney, Usinor, Arcelor, Alcatel, les chantiers de l’Atlantique, les ciments français, etc., etc., mais aussi de très nombreuses entreprises de taille moyenne, emblématiques du savoir-faire français, comme Rossignol, Salomon, Lanvin, Courrège, Christian Lacroix, les papiers Canson, ou encore la cristallerie de Baccarat, vendue aux Chinois en 2017. Au total, une PME française sur deux est contrôlée par un groupe étranger !

Les Chinois sont très actifs, mais les principaux prédateurs de l’économie française restent les Américains

Une situation d’autant plus inquiétante que ces derniers bénéficient de relais cruciaux dans l’appareil d’État français : le président Macron et son Premier ministre Édouard Philippe sont en effet des Young Leaders de la French American Foundation, le très puissant lobby des intérêts états-uniens en France. La scandaleuse cession d’Alstom Energie à General Electric pourrait trouver là une explication. Les Américains, mais aussi les Allemands et les Britanniques, savent mener la guerre économique, alors que, se désole Laurent Izard : « La principale préoccupation du Gouvernement français est de monter dans le train de la mondialisation. Peu lui importe qui conduit la locomotive, et peu lui importe où va le train ». Également concernés par cette grande braderie, nos aéroports, notre patrimoine immobilier et hôtelier, nos terres agricoles et viticoles, nos forêts, mais aussi nos grands clubs sportifs, comme le PSG aux mains du Qatar. Et en ligne de mire, nos barrages électriques… A terme, alerte Laurent Izard, ce sont notre indépendance économique et notre souveraineté politique qui sont gravement menacées.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► La déclaration du jour

Elle date d’avant-hier. Nous la devons à Éric Zemmour dans l’émission Zemmour & Naulleau, sur Paris Première

L’islamophobie n’est pas un délit. C’est la volonté des minorités islamistes qui essaient de nous imposer ce délit d’islamophobie. On a le droit de critiquer l’islam, on a même le droit de détester l’islam, on a le droit d’avoir peur de l’islam, comme on a le droit de détester, de critiquer le judaïsme, le christianisme, le protestantisme, etc. […] Il ne peut y avoir de liberté d’expression que s’il y a un fond culturel commun. Or le multiculturalisme, c’est la mort du fond culturel commun. On ne peut discuter que parce qu’on a le même fond culturel commun, qu’on a appris la même histoire, qu’on a les mêmes héros, qu’on a les mêmes références culturelles. A partir du moment où on ne les a plus, on ne peut plus discuter et on se tire dessus

Comme l’avait déjà dit Jean-Marie Le Pen en son temps : « Les sociétés multiculturelles sont des sociétés multi-conflictuelles ».

 

► Arnaud Danjean, le très spécial colistier de François-Xavier Bellamy

Dans son n°462, la lettre confidentielle Faits & Documents dresse un portrait saisissant d’Arnaud Danjean et d’Agnès Evren, désignés fin janvier 2019 par la Commission nationale d’investiture des Républicains pour diriger, en trio de tête avec François-Xavier Bellamy, la liste du parti pour les élections européennes de mai prochain. Pour Faits & Documents : « La presse de gauche apparaît comme un précieux allié [de la liste LR] en concentrant ses attaques contre le « très catholique Bellamy » tout en occultant Danjean et Evren. ». Que nous cache donc la grosse presse ? Entre autres que, dès les années 95, Danjean est un proche d’Hashim Thaçi, à l’époque le représentant officiel des terroristes kosovars de UCK. En 2008, Arnaud Danjean sera l’invité personnel d’Hashim Thaçi lors de la déclaration d’indépendance du Kosovo. Fin 2010, le rapporteur suisse Dick Marty accuse Thaçi de trafics d’organes humains au Kosovo. Alors que les preuves de l’implication d’Hachim Thaçi dans ces trafics sont accablantes, Danjean n’hésitera pas à prendre vigoureusement la défense du président kosovar. Le 14 mai dernier, Danjean accompagne Thaçi à l’Élysée pour une rencontre, fort discrète, avec le président Macron. En compagnie de Bernard Kouchner, Arnaud Danjean siège au conseil français de l’European Council on Foreign Relations, une structure stratégique de la galaxie Soros. Pour la suite, passionnante, du portrait de Danjean et le portrait, non moins passionnant, de sa colistière, Anouïche Privat de Fressenel, dite Agnès Evren, nous renvoyons nos auditeurs au n°462 de Faits & Documents.

 

► Le gouvernement envisage de dissoudre « Génération identitaire »

C’est ce qu’a annoncé hier, à Bobigny, Christelle Dubos, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Santé, une semaine après qu’une quinzaine de militants de l’association « Génération identitaire » eurent bloqué l’accès de la Caisse d’Allocations Familiales de la ville et occupé le toit du bâtiment, déployant sur la façade une grande banderole « De l’argent pour les Français / Pas pour les étrangers ». Christelle Dubos a dénoncé « une prise d’otages des agents et du service public » et indiqué qu’un rendez-vous a été programmé avec les ministres de l’Intérieur, Christophe Castaner, et de la Justice, Nicole Belloubet, « pour voir comment on pouvait dissoudre ce groupe ». Pendant ce temps-là, sur leur page Facebook, les activistes du black bloc France publie un « Appel à la révolution black blocs – Gilets jaunes, invitation à un premier mai jaune et noir ». C’est en toute impunité que, sur cette même page, les black blocs annoncent leur intention de faire de Paris « la capitale de l’émeute » ce 1er mai 2019 ! En laissant agir à leur guise ces nervis de l’ultragauche, dont les identités et adresses sont parfaitement connues des services de police, le gouvernement porte l’entière responsabilité des violences de rues.

 

► Le chiffre du jour, c’est 12 millions d’euros

C’est ce qu’a coûté aux finances publiques le « grand débat » mis en place par Macron en contre-feu à la vague de colère des Gilets jaunes. La somme a été précisée hier par le ministre des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, lors d’une audition devant les sénateurs. 

 

BRÈVES DU MONDE


 

► Qui finance l’islam en France et en Europe ?

Cette question, les deux journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot se la sont posée dans leur livre « Qatar Papers », précisément sous-titré « Comment l’émirat finance l’islam de France et d’Europe », sorti hier aux éditions Michel Lafon, au terme d’une enquête dans six pays européens et une douzaine de villes de l’Hexagone. Chesnot et Malbrunot ont bénéficié d’une fuite de documents issus de la Qatar Foundation, une ONG financée par la famille régnante qatari. Cette fuite révèle le rôle du Qatar dans le financement des réseaux liés aux Frères musulmans. Selon Georges Malbrunot, la mouvance frériste « est la seule à avoir table ouverte auprès des autorités, des maires, en France notamment, et à disposer d’une telle capacité d’influence et de projection ». Sur ce point, on regrettera que les « Qatar papers » ne se réfèrent pas aux ouvrages de Joachim Véliocas, pourtant référence majeure en la matière. Ce dernier, directeur de l’Observatoire de l’islamisation, et par ailleurs votre invité régulier sur notre antenne, dans le Libre Journal de l’Identité, a en autre clairement montré la capillarité, pour le moins, entre islam et islamisme. Les « Qatar papers » détaillent les revenus et le salaire de Tariq Ramadan. Le médiatique islamologue suisse, proche des Frères musulmans, touche 35.000 euros par mois comme « consultant » de la Qatar Foundation…

 

► Les Journées européennes des métiers d’art

Une fois n’est pas coutume, faisons l’éloge de cette excellente initiative, placée sous le haut patronage du président Macron. En France, quelque 67 événements nationaux sont prévus dans le cadre de ces journées européennes. Venez voir comment travaillent les tailleurs de pierre, les maîtres-verriers, doreurs, marbriers, maîtres-tapissiers, etc. La liste est longue des métiers d’art où la France fait encore preuve d’un savoir-faire d’excellence. Pour tous renseignements, rendez-vous ici.

 

ANNONCE


 

L’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne organise demain, samedi 6 avril, son colloque annuel sur le thème « Europe : l’heure des frontières », de 10 heures à 18 heures, à la Maison de la Chimie, 28 rue Saint-Dominique, Paris 7ème. Entrée 10 euros. Interventions de Philippe Conrad, Romain Espino, Vincenzo Sofo, Jean-Yves Le Gallou, Lionel Rondouin, Koenraad Dillen, Alain de Benoist, Benoît Couëtoux. Comptoirs de multiples associations et artisans enracinés, et rencontre-dédicace avec de nombreux auteurs. Plus d’informations ici.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. de la douceur de vivre

18:00 21:00