BULLETIN DE REINFORMATION DU 3 AVRIL 2019

Patron d'émission - le 3 avril 2019

Bulletin de réinformation proposé par Carl Hubert et Charles Sornac avec la contribution de Fabrice Pelo

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► Européennes : la liste de Nicolas Dupont-Aignan est finalement peu rassembleuse

Après son choix de rallier Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan avait finalement décidé de participer à un grand rassemblement des sensibilités de droite, au-delà des clivages partisans : « Les amoureux de la France ».

Pourtant, sa liste pour les élections européennes ne retranscrit pas cette promesse initiale d’union et de rassemblement.

Jean-Frédéric Poisson, patron du PCD, devait naturellement figurer sur la liste menée par DLF aux européennes. Que nenni ! Dupont-Aignan justifie sa non présence sur la liste en soutenant que Poisson aurait cherché à monter une liste parallèle, ce qui est formellement démenti par l’intéressé. Ce dernier voit plutôt dans cette décision une basse manœuvre politicienne, sachant qu’un accord oral puis écrit avait été conclu.

Dupont-Aignan avait déjà exclu soudainement Emmanuelle Gave de sa liste…

Après la diffusion d’un reportage à charge de Quotidien à partir de quelques tweets maladroits, le chef de DLF avait décidé immédiatement de lui retirer sa place. Beaucoup y ont vu une soumission étonnante au système médiatique de la part d’une personnalité qui prétend pourtant résister au politiquement correct. Cette exclusion a en outre emporté le retrait de Charles Gave, qui devait pourtant prêter deux millions d’euros pour financer la campagne.

On s’interroge également sur celui qui se présente comme le lieutenant de NDA et qui figure en numéro 3 sur la liste

Jean-Philippe Tanguy sera, lui, bien candidat. Ce conseiller proche très actif sur Twitter avait manifesté sa joie de participer à la gay pride ou encore émis des critiques sur l’Église qu’il accusait de stigmatiser les homosexuels. On retrouve aussi sur la liste le Gilet jaune Benjamin Cauchy, souvent critiqué pour son opportunisme dans cette crise étant lui-même ex-élu UMP. Pour le moment, les sondages créditent la liste d’environ 5 à 6%, soit à peine au-dessus de la barre d’éligibilité. Mais la dynamique ne semble pas bonne pour Dupont-Aignan.

 

► L’Institut Iliade débat des frontières physiques et spirituelles de l’Europe ce samedi

L’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne organise ce samedi 6 avril son colloque annuel sur le thème « Europe : l’heure des frontières ». Le public sera accueilli à partir de 10 heures, à la Maison de la Chimie.

Pour démarrer la matinée, on se posera la question : « Europe, qui es-tu ? »

Cette journée dense sera introduite par Philippe Conrad, président de l’institut. Puis, le philosophe Jean-François Gauthier prendra la parole sur « Les frontières, un besoin vital face à la métaphysique de l’illimité ». S’en suivra un entretien sur les frontières européennes avec Jean-Philippe Antoni, professeur de géographie.

En fin de matinée, le porte-parole de Génération Identitaire Romain Espino parlera de l’action spectaculaire de son mouvement dans les Alpes, réalisée l’an dernier. Enfin, l’Italien Vincenzo Sofo, membre éminent de la Lega et par ailleurs compagnon de Marion Maréchal, terminera par un exposé sur « Les frontières ou les invasions barbares : souveraineté et pouvoir ».

Après la pause déjeuner, le colloque reprendra à 14h30 pour « Défendre l’Europe et les Européens ! ».

Nous retrouverons Jean-Yves Le Gallou pour mener « Les grandes batailles des Européens », puis Thibault Mercier plaidera pour « Le droit des Européens à la frontière ». Lionel Rondouin suivra pour expliquer pourquoi il n’y a « Pas de souveraineté sans protection ni puissance ». La parole sera ensuite donnée à l’ancien eurodéputé Belge Koenraad Dillen sur le pacte de Marrakech.

La deuxième partie de l’après-midi verra Alain de Benoist qui manifestera « Pour une Europe illibérale », une bonne nouvelle car l’intellectuel phare de la nouvelle droite n’était pas intervenu aux colloques de l’Iliade ces dernières années. La journée sera close par le secrétaire général de l’Institut Iliade Benoît Couëtoux.

En plus des conférences, le public pourra profiter d’une journée de convivialité dans la grande salle de la Maison de la Chimie

Vous pourrez visiter des comptoirs de diverses associations et d’artisans enracinés et rencontrer des auteurs qui dédicaceront leurs ouvrages. La revue Livr’Arbitres proposera un numéro spécial pour l’occasion. Une buvette sera également ouverte.

Les réservations peuvent encore être faites sur le site institut-iliade.com, à partir de 10 €. Rendez-vous samedi 6 avril 2019 à partir de 10 heures à la Maison de la Chimie, 28 rue Saint-Dominique, 75007 Paris.

 

► La Chine accroît son avantage commercial sur l’Europe

Le 23 mars dernier, le Gouvernement italien a signé une trentaine d’accords avec la Chine en vue d’accroître les échanges économiques mais aussi culturels entre les deux pays.

L’Italie a pourtant un important déficit commercial avec la Chine.

En effet, l’Italie importe chaque année pour 50 milliards d’euros de produits chinois, alors qu’elle n’exporte vers la Chine que pour 13 milliards d’euros, soit un taux de couverture des importations par les exportations d’à peine plus d’un quart. La France est dans une situation similaire, avec un déficit commercial bilatéral avec la Chine toutefois un peu moindre, de près de 30 milliards d’euros – soit plus de 1% de notre produit intérieur brut. Au total, l’Union européenne dans son ensemble a un déficit commercial avec la Chine d’environ 180 milliards d’euros.

Ces surplus commerciaux donnent aux Chinois les moyens d’investir en Europe.

Et Luigi Di Maio souhaite profiter de ces moyens chinois. Le vice-président du Conseil italien issu du Mouvement Cinq étoiles s’est entendu avec l’exécutif chinois pour que la Chine co-finance d’importants investissements dans les infrastructures portuaires italiennes. Outre les retombées économiques directes de ces travaux, Di Maio escompte une croissance de l’activité des ports, ainsi qu’une hausse des exportations italiennes.

Il est vrai que, compte tenu de l’énorme dette publique de l’Italie, prise dans l’étau de l’euro et des règles de Maastricht, la manne chinoise est la bienvenue…

Mais on peut craindre que le calcul italien soit à courte-vue. Les Chinois pourront déverser leurs produits en Europe sans faire le détour par Rotterdam, ce qui réduira leurs coûts. Ils risquent aussi de prendre le contrôle de fait des ports de Gênes et de Trieste. Cela ne va pas dans le sens d’un rééquilibrage des échanges commerciaux entre l’Europe et la Chine.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Sibeth Ndiaye est la fille de dignitaires sénégalais

Depuis sa nomination, le nouveau porte-parole du Gouvernement, Sibeth Ndiaye, a déjà fait l’objet de vives critiques, notamment pour avoir assumé mentir pour le président Macron. « En même temps », elle est présentée comme un exemple de réussite sociale et d’intégration nationale. Pourtant, son intégration est perfectible au moins sur le plan linguistique, puisqu’elle fait un grand usage du franglais. Surtout, Sibeth Ndiaye n’est pas tout à fait l’exemple réussi de l’ascenseur social à la française.

Elle est en effet la fille de dignitaires sénégalais.

Son père, Fara Ndiaye, est un des fondateurs du Parti africain de l’indépendance et a été numéro deux du Parti démocratique sénégalais de l’ex-président du Sénégal Abdoulaye Wade ; sa défunte mère, Mireille Ndiaye, a quant à elle été rien de moins que présidente du Conseil constitutionnel du Sénégal. C’est grâce à cette position sociale élevée que les époux Ndiaye ont pu envoyer leur fille Sibeth faire ses études en France, d’abord au très réputé lycée Montaigne puis à l’université Paris-Diderot. Mme Ndiaye, qui a été naturalisée française en 2016, n’est donc pas issue de nos banlieues de l’immigration et a conservé des attaches au Sénégal, dont elle est ressortissante. Peut-être y retournera-t-elle d’ailleurs un jour.

 

► Le Gouvernement s’interroge sur les majorations de retraite pour famille nombreuse

Il existe actuellement un dispositif qui permet aux parents de familles nombreuses de bénéficier de majorations de leur retraite. En effet, à partir du troisième enfant d’un assuré, le montant de la retraite est automatiquement augmenté de 10%. En outre, les parents et plus particulièrement les mères peuvent bénéficier de trimestres supplémentaires lorsqu’ils s’arrêtent de cotiser. Au total, le bonus de retraite n’est pas négligeable puisqu’il représente en moyenne 11% de la pension pour les femmes et 4% pour les hommes. Or le haut commissariat à la réforme des retraites a posé la question de savoir s’il fallait maintenir une telle mesure, dont le coût représente 18 milliards d’euros en 2012. Peut-être que la réforme en cours s’attaquera plus particulièrement à la majoration de 10% des pensions à partir du troisième enfant. En effet, le haut commissariat avait constaté la prédominance des fratries de deux enfants, et pourrait souhaiter en conséquence redistribuer ce « bonus », au détriment des familles nombreuses. Une réforme à surveiller de près donc.

 

► Le préfet des Hauts-de-France empêche les douaniers de procéder à des contrôles inopinés

Les douaniers ont-ils encore une liberté d’initiative ? De source syndicale, relayée par le Salon beige, le préfet des Hauts-de-France a demandé à la police d’intervenir pour empêcher d’éventuels contrôles spontanés décidés par des équipes de douaniers, alors que cela relève de leurs prérogatives. Les forces de police de la région pourraient donc intervenir contre des douaniers plutôt qu’aider à lutter contre la délinquance.

 

► Le livre du jour est posthume

Il nous vient de l’essayiste de la nouvelle droite Guillaume Faye, tout récemment mort à la suite d’une longue maladie. Avant de rejoindre ses ancêtres, il a eu le temps d’achever un ouvrage intitulé, de manière quelque peu provocante, « Guerre civile raciale ». Il y défend l’idée d’une unité civilisationnelle entre les Européens d’Europe et les Européens s’étant installés au cours de l’histoire aux quatre coins du monde. Cet ouvrage est d’ailleurs préfacé par l’Euro-Américain Jared Taylor, à qui il est dédié. Dans sa préface, Taylor qualifie Faye de « porte-parole de la survie de notre peuple ». En l’occurrence, Faye présente dans ce livre ses hypothèses quant à l’avenir de l’Europe : ou bien la soumission des Européens ou bien l’éclatement d’une guerre civile raciale (d’où le titre de l’ouvrage), qui se conclurait soit par une défaite soit par une victoire. On pourra évidemment lui reprocher de ne pas croire en l’hypothèse d’un vivre-ensemble harmonieux, qui a pourtant sans doute la préférence de beaucoup d’Européens.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Un réseau pédopornographique et pédocriminel démantelé en Finlande

La police finlandaise a annoncé, mercredi 27 mars, avoir arrêté cinq hommes soupçonnés d’avoir maltraité et violé six garçons âgés de 6 à 15 ans entre 2004 et 2018. L’enquête a été menée dans 17 pays occidentaux. Les membres de ce réseau échangeaient et diffusaient les enregistrements vidéo de leurs actes, a rapporté l’agence Reuters.

A noter que parmi les atrocités découvertes par la police finlandaise, il y a la vidéo d’un enfant mis à mort devant la caméra. La confirmation officielle de l’existence d’une telle pratique est exceptionnelle, mais cette information n’a trouvé aucun écho dans la presse grand public.

 

► L’intellectuel identitaire américain Jared Taylor a été banni de l’espace Schengen jusqu’en 2021 sur ordre de la Pologne

Alors qu’il était en route pour la Scandinavie afin de donner des conférences privées sur l’immigration, Jared Taylor a été retenu à Zurich, en Suisse. Rapidement, la police l’a informé que la Pologne avait ordonné son bannissement de l’espace Schengen jusqu’en 2021, et ce sans motif officiel.

Déjà, il y a trois ans, Jared Taylor avait été interdit d’entrée en Grande-Bretagne, par Theresa May, alors ministre de l’Intérieur. Et, en 2014, la venue de l’Américain en Hongrie avait été condamnée par le Premier ministre Viktor Orban. Le parti nationaliste Jobbik avait alors préféré garder le silence sur cette décision.

 

► La bonne nouvelle du jour est archéologique

C’est un squelette entouré de vaisselle qui a été découvert dans une tombe souterraine étrusque datée de 300 à 350 avant J-C. Les fouilles ont été réalisées par l’INRAP en Haute-Corse, au sud d’Aléria.

Sur ce terrain, ce sont d’abord 130 tombes de l’époque romaine qui avaient été exhumées. La poursuite des recherches a fait apparaître l’accès à la chambre funéraire. Pour l’heure, on ne sait rien de l’occupant. L’étude anthropologique et les recherches ADN sont en cours.

Il s’agit d’une découverte exceptionnelle pour la Corse. La dernière, en rapport avec la civilisation méconnue des Étrusques, remonte aux années 60-70. Cette tombe va permettre aux scientifiques de poser un œil nouveau sur ces vestiges, à l’aide des outils modernes.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. de la réaction

21:30 23:00