BULLETIN DE REINFORMATION DU 27 MARS 2019

Patron d'émission - le 27 mars 2019

Bulletin de réinformation proposé par Jean Bernard et Guillemette Paris avec les contributions d’Anne-Sophie Gauthier et de Robert Scott

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► Le chef d’Etat-Major algérien demande que la présidence soit déclarée vacante

Le général Ahmed Gaïd Salah a appelé hier à appliquer l’article 102 de la constitution algérienne. Celui-ci stipule que « lorsque le président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous les moyens appropriés, propose, à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement ».

Une initiative à mi-chemin entre l’opposition dans la rue et les fidèles du président Bouteflika

Le chef de l’armée nationale populaire, l’un des hommes les plus puissants du pays et considéré comme un baromètre du pouvoir, a choisi une solution qui permettrait au parlement et au gouvernement actuels d’assurer la transition vers une nouvelle présidence tout en se maintenant à la tête du pays. Les défections s’accumulent parmi les proches d’Abdelaziz Bouteflika, tandis que les manifestants réclament une rupture avec les élites actuelles et la préparation des prochaines élections présidentielles par une nouvelle assemblée élue.

La destitution du président Bouteflika en application de l’article 102 suffira-t-elle à calmer les manifestations ?

C’est le pari que fait le chef de l’armée nationale, car elle offrirait une victoire symbolique à l’opposition sans modifier en profondeur la situation politique. Cependant, le parti islamiste MSP et un député du parti d’opposition RCD ont déjà fait savoir que cette proposition ne leur convenait pas : trop peu, trop tard. Par ailleurs, l’implication du général Gaïd Salah, alors que l’armée devait se tenir à l’écart des affaires intérieures, n’a pas fait l’unanimité. 

 

► La bataille de Verdun va-t-elle disparaître des programmes scolaires ?

Selon Vincent Badré, professeur d’histoire au collège Stanislas, « le mot de Verdun n’est pas dans le texte officiel. Il n’était pas, non plus, dans les textes officiels précédents. Si on regarde le contenu des nouveaux programmes, au contraire, ils remettent en valeur le récit du déroulement de la guerre, alors que les programmes précédents, mis en place sous Nicolas Sarkozy ou François Hollande, avaient tendance à insister tout particulièrement sur le vécu et les souffrance des soldats pendant la guerre ».

Pourquoi mettre l’accent plutôt sur le ressenti des soldats davantage que sur le déroulé de la bataille ?

Parce que l’enseignement de l’histoire est très lié au vécu contemporain et à la perception actuelle des choses où l’on comprend peu l’engagement d’adolescents de 15 ans sous les drapeaux.

Pourquoi la bataille de Verdun crée-t-elle la polémique ?

Toujours selon Vincent Badré : « La question des symboles de l’histoire nationale est une question politique ».

Il faut savoir que les gens qui se sont engagés volontairement en devançant l’appel ou alors qu’ils avaient une mauvaise santé ont quand même voulu combattre étaient plus de 26.000, en 1914, 10.000, en 1915. Leur nombre a augmenté à la fin de la guerre pour remonter jusqu’à presque 20.000, en 1917, et 31.000, en 1918.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Le Gouvernement espagnol n’est pas à un paradoxe près

Depuis des mois, le Gouvernement espagnol dirigé par le socialiste Pedro Sanchez faisant œuvre de repentance a mis son énergie à déterrer la dépouille de Franco au mémorial de la vallée de Los Caïdos. Dans une démarche similaire, le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a écrit au roi d’Espagne afin d’obtenir de lui des excuses officielles pour la Conquête espagnole et ses « abus » envers les peuples indigènes du Mexique. « Le temps de se réconcilier est venu. Mais d’abord qu’ils demandent pardon », a-t-il ajouté depuis son état natal de Tabasco.

La réponse du Gouvernement espagnol n’a pas tardé et c’est une fin de non-recevoir. « L’arrivée, il y a 500 ans, des Espagnols sur le territoire mexicain actuel ne peut pas être jugée à l’aune de considérations contemporaines […]. Nos peuples frères ont toujours su lire le passé sans colère et dans une perspective constructive, comme des peuples libres avec un héritage commun et une influence extraordinaire ». 

Une réponse qui a donc de quoi surprendre après l’affaire de l’exhumation du Caudillo.

 

► Le Pentagone débloque un milliard de dollars pour le mur à la frontière de Donald Trump.

Après le classement sans suite de l’enquête russe, tout semble décidément sourire à Donald Trump, qui aurait enfin trouvé l’astuce pour financer son mur à la frontière mexicaine.

Le ministère de la Sécurité intérieure (DHS) a en effet demandé au Pentagone de construire un mur de 91 km de long dans la région d’El Paso (Texas), au sud-ouest des États-Unis. En effet, un paragraphe de l’article 10 du Code des États-Unis « autorise le ministère de la Défense à construire des routes et des barrières et à installer des éclairages pour empêcher […] le trafic de drogue transfrontalier ».

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Augmentation du nombre de célibataires

Romain Huret, qui achève un ouvrage provisoirement intitulé « Les oubliés de la Saint-Valentin. Célibataires, ordre social et inégalités aux Etats-Unis (XXe-XXIe siècles) » à paraître en France et aux États-Unis, part du constat que depuis quarante ans, le nombre de célibataires n’a cessé d’augmenter. 

Or selon lui, au sein du mouvement des Gilets jaunes, la figure du célibataire est fortement ancrée à tel point que des sites de rencontre pour Gilets jaunes ont été créés. Les données confirmeraient cette tendance : femmes isolées, mères célibataires, hommes vivant seuls, personnes souffrant de handicap sont très présents dans les manifestations. 

Souvent vulnérables, ces personnes-là trouvent dans la convivialité militante une échappatoire. Dans les cas français, des travaux plus anciens sur la pauvreté et les inégalités ont également mis l’accent sur la grande précarisation des célibataires, avec ou sans enfants. De même, dans une analyse de ce qu’ils appellent les « morts de désespoir », des économistes de l’université Princeton Anne Case et Angus Deaton ont démontré une dégradation identique aux États-Unis pour les hommes et les femmes dont l’âge est compris entre 40 et 55 ans, et parmi eux un nombre élevé de célibataires.

 

► Des cadres HLM pas franchement Gilets jaunes…

En 2016, le directeur général et deux cadres de l’office HLM de la capitale ont coûté plus de 850.000 euros à l’organisme parisien. Des largesses épinglées par l’Agence de contrôle du logement social. Des sommes jugées « excessives pour un organisme investi d’une mission d’intérêt général ». Pourtant, en 2016, des scandales avait éclaboussé l’office de HLM Paris Habitat. Et malgré les promesses d’Anne Hidalgo de « sanctionner très sévèrement les responsables », la ville de Paris s’est bornée à congédier le directeur général, Stéphane Dambrine et deux autres dirigeants avec lui. Licenciements qui se sont effectués avec des conditions de départ généreuses. Le président de Paris Habitat, Roger Madec, a eu beau déclarer qu’ « il n’y aurait pas de parachute doré, mais une négociation raisonnable », le directeur général a finalement quitté son poste avec un chèque de 364.976 euros, indique l’Ancols (l’agence nationale du contrôle du logement social).

 

► L’idéologie antiraciste a encore frappé, cette fois contre le théâtre grec antique

Le syndicat étudiant l’Unef a obtenu avec l’aide d’associations antiracistes l’annulation de la tragédie d’ Eschyle « les Suppliantes ». Motif : la mise en scène de Philippe Brunet, spécialiste du théâtre grec, est « afrophobe, colonialiste et raciste » : certains comédiens sont grimés en noir ! La cabale a rondement été menée par le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) qui accuse le metteur en scène de « propagande coloniale ».

La direction de la Sorbonne n’a pas digéré ces attaques. Elle a défendu la troupe dans un communiqué dans lequel elle précise qu’« empêcher, par la force et l’injure, la représentation d’une pièce de théâtre est une atteinte très grave et totalement injustifiée, à la liberté de création ». 

Mais cela n’a pas suffi.

 

► Le président de la République se targue d’avoir signé quatorze contrats majeurs avec la Chine

Quatorze accords et contrats auraient été finalisés à l’issue de la visite de Xi Jinping à Paris, notamment pour l’acquisition de trois cents Airbus et la construction de dix navires. EDF va également construire des éoliennes offshore pour un montant d’un milliard d’euros. 

La levée de l’embargo chinois sur les volailles en provenance de l’Hexagone a été confirmée. 

Toutefois, les spécialistes préconisent la prudence, rappelant les nombreuses promesses non tenues des Chinois notamment en Lorraine où l’installation d’une usine d’ampoules LED à Verdun, qui avait en 2016 mobilisé jusqu’à Manuel Valls pour une cérémonie d’inauguration solennelle avait fait un flop monumental.

On ne compte d’ailleurs plus les investissements chinois ayant fait chou blanc, de l’aéroport de Châteauroux au club de foot de Sochaux.

 

► La bonne nouvelle du jour est scientifique

Elle nous vient du CERN. Le Centre européen de recherche nucléaire vient de confirmer la découverte d’une nouvelle structure infiniment petite de la matière : un hadron exotique. Il s’agit d’un nouveau type de pentaquark, c’est-à-dire d’une structure composée de cinq particules élémentaires appelées quarks que l’on trouve au sein du noyau des atomes. Lorsque le Prix Nobel de physique Murray Gell-Mann a conçu la théorie des quarks en 1964, il avait alors émis la possibilité de l’existence de telles structures : un demi-siècle plus tard, les expériences menées grâce au collisionneur de particules du CERN ont permis de démontrer l’existence de ces hadrons exotiques dont il reste encore beaucoup à apprendre.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. de la résistance française

07:30 10:30