BULLETIN DE REINFORMATION DU 14 MARS 2019

Patron d'émission   -  le 14 mars 2019

Bulletin de réinformation proposé par Arthur Van Der Water et Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► L’essayiste et théoricien Guillaume Faye nous a quitté ce 7 mars.

Membre du Grèce, collaborateur au magazine Eléments, animateur radio sur les ondes de Skyrock il est l’auteur de plusieurs ouvrages. Parmi eux : Le Système à tuer les peuples, Nouveau discours à la nation européenne, La Colonisation de l’Europe, et l’Archéofuturisme, qui détaille l’un des plus célèbres concepts qu’a développé Guillaume Faye.

Qu’est-ce que l’archéofuturisme ?

C’est utiliser les nouvelles technologies au service de la remise en valeur de traditions beaucoup plus anciennes. C’est la tradition et l’innovation. Tout le monde fait un peu de l’archéofuturisme, par exemple lorsqu’on utilise les moyens de communication modernes pour valoriser nos origines, notre patrimoine et nos traditions.

Le décès de Guillaume Faye est passé de manière relativement discrète dans les médias.

Les médias subventionnés n’en ont absolument pas parlé. Seuls les médias dits de la « réinformation » l’ont évoqué ainsi que quelques médias étrangers européens.

Jean-Yves Le Gallou l’explique de la façon suivante :

La logique des médias subventionnés vis-à-vis de tout ce qui n’est pas politiquement correct, c’est soit le silence, soit l’hyperdiabolisation. Dans la mesure où Guillaume Faye n’était pas un personnage engagé dans la vie électorale ou dans la vie politique, le silence est le traitement naturel. Mais dans la réinfosphère, sa disparition ne laisse pas indifférent : pour reprendre à nouveau les propos de Jean-Yves Le Gallou « il était un personnage haut en couleur, un type à qui il pouvait certes arriver de déraper, mais un personnage qui a sûrement influencé beaucoup de générations ».

 

► Agressions sexuelles du Nouvel An à Cologne : 3 ans après les faits, seulement 3 condamnations

On se souvient qu’il y a trois ans des centaines de femmes avaient signalé des agressions lors de la Saint-Sylvestre dans les rues de Cologne. Dissimulée par les autorités allemandes en raison de l’origine immigrée des agresseurs, la vérité avait fini par éclater grâce au travail de la réinfosphère, provoquant un tollé.

Mais le travail de la justice pose question

L’enquête criminelle de la Saint-Sylvestre de Cologne 2015 a donné un résultat très décevant. Bien que plus de 600 femmes aient signalé des délits sexuels, seuls trois délinquants sexuels ont finalement été condamnés par la justice d’après le Spiegel qui s’est référé à une liste établie par le tribunal local de Cologne. Sur ces trois délinquants sexuels, deux ont été condamnés à du sursis. Le porte-parole du tribunal, Wolfgang Schorn s’il a reconnu que « Dans l’ensemble, le résultat donne à réfléchir », a tenté de se justifier : « Avec la situation tumultueuse de la nuit du Nouvel An, il a été difficile de prouver les faits. » Les trois délinquants sexuels n’ont pu être condamnés que parce qu’ils avaient effectué des selfies d’eux-mêmes et des victimes. Pour tous les autres, il était difficile de fournir des preuves.

Seulement 32 condamnations pour vol ont été prononcées

Le ministère public a enquêté sur 290 suspects selon le rapport, mais seuls 32 ont abouti à des condamnations. Selon le tribunal de district, les accusés étaient principalement des Algériens, des Marocains et des Irakiens. Dans la plupart des cas, il s’agissait de vol qualifié, de vol et de recel de biens volés. La peine la plus sévère a été infligée à un Algérien de 30 ans qui a été condamné à un an et onze mois de prison pour vol qualifié. Lorsque les faits de Cologne furent connus dans le monde entier, la chancelière Angela Merkel (CDU) avait appelé à une « réponse ferme de l’Etat de droit ». Force est de constater que l’état de droit a abouti au contraire à une réponse laxiste. Ces ridicules condamnations prononcées par le pouvoir judiciaire sont dignes de ce que l’on appelle l’état de droit, plus prompt à protéger le délinquant et le criminel qu’à répondre à la détresse des victime.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► 500 libraires indépendants s’élèvent contre Amazon

Créée en 2009, lalibrairie.com compte désormais 350 000 ouvrages référencés qu’on peut récupérer dans la librairie partenaire la plus proche de chez soi ou se faire livrer à domicile. « Nous sommes installés sur le territoire français, nous payons nos salariés qui sont tous en CDI à temps complet et nous leur versons des primes en fonction de nos résultats. Nous sommes inscrits dans une vision sociale de ce que doit être une entreprise responsable vis-à-vis des gens avec qui elle travaille. »Autrement dit, choisir lalibrairie.com, c’est défendre une certaine idée de la justice fiscale, c’est préserver les acteurs économiques existants et c’est encourager la vitalité du commerce local tout en profitant d’un service efficace et moderne.

 

► Vers une nouvelle loi contre la haine sur Internet

Laetitia Avia a présenté lundi une proposition de loi destinée à combattre « les contenus haineux en ligne ». Voici les questions qui se posent : qui en circonscrira le périmètre ? La nouvelle loi donnerait un délai de 24 heures, pour retirer les commentaires racistes, antisémites, xénophobes, homophobes, ou sexistes. Qui des autres victimes ? Toute insulte n’est-elle pas condamnable ? Comment définir le contenu haineux ? Selon Laetitia Avia, qui écarte l’objection, une insulte est une évidence. On se rappellera pourtant de Rokhaya Diallo instaurant le hashtag #ligueDuLove mais insultant la journaliste Charlotte d’Ornellas de “pute”.

 

► Opération Camembert à l’Assemblée nationale

C’est un coup d’éclat olfactif signé Richard Ramos pour défendre l’Appellation d’Origine Protégé du Camembert au lait cru. Pour bénéficier de l’appellation de Camembert AOP, le fromage doit être fabriqué en Normandie, de lait cru et issu de vaches de race normande, élevées localement. Mais de grands groupes industriels, tel Lactalis ou Président, souhaiteraient alléger le cahier des charges de l’appellation, afin de pouvoir faire certifier leurs fromages fabriqués avec du lait pasteurisé. Selon le député, on va “réécrire au rabais le cahier des charges uniquement au bénéfice des multinationales ». Le combat du camembert au lait cru est le symbole de la défense des petits agriculteurs et de notre terroir de plus en plus menacé par les effets de la mondialisation et les géants du secteur.

 

► Le test osseux sur clandestins : politiquement incorrect ?

Le Conseil constitutionnel a étudié la pratique utilisée par le juge des enfants pour attester l’âge prétendu de supposés mineurs isolés étrangers. L’analyse consiste à déterminer à partir d’une radiographie du poignet de la main, l’âge de personne dont on souhaite établir si elle est ou non mineure. L’enjeu est grand puisque le nombre de clandestins prétendant être mineurs a triplé en 3 ans. Et, rappelons que les droits au séjour, hébergement ou encore protection juridique sont nettement renforcés pour un mineur. Si comme tout test scientifique, celui en cause comporte sa marge d’erreur, le cœur du problème est qu’il n’existe aujourd’hui aucune méthode infaillible pour dédire ou confirmer les dires de ces immigrés affluant à grandes vagues.

 

► Loi anticasseurs ou loi anti-Gilets jaunes

Le Parlement a adopté la loi, abusivement nommée, « loi anticasseurs ». Si le gouvernement prétend viser les black blocs, on peine à croire une application objective de cette loi visant les « futurs délinquants ». Tandis que certaines contestations pointent à l’annonce de cette loi liberticide limitant le droit à la manifestation, Emmanuel Macron a saisi le Conseil Constitutionnel. Peut-être que cet acteur croit-il par son indignation feinte pouvoir duper les Français alors que la loi pourrait lui ôter du pied cette épine appelée Gilets jaunes ?!

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Suspension de la peine de mort en Californie

En effet, ce mercredi, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a décrété un moratoire sur la peine de mort. Il a expliqué que «la peine de mort est incompatible avec nos valeurs fondatrices et atteint au plus profond l’idéal que représente le fait d’être californien». Il va signer un décret mettant fin au protocole d’injection mortelle prévu dans l’État et ordonnant la fermeture de la salle des exécutions à la prison de San Quentin, près de San Francisco. Rappelons que les prisons californiennes hébergent un quart de tous les condamnés à mort aux États-Unis.

 

► Le Parlement britannique exclut la possibilité de sortir de l’UE sans accord

C’est à quatre voix près – 308 ” pour “, contre 312 – que le parlement britannique s’est déclaré contre toute éventualité de quitter l’Union européenne sans accord préalable. Cette décision exclue l’option d’un ” Brexit dur “, et amène dès demain, le Royaume Unis à négocier un report ” limité ” avec l’Union Européenne. Ce vote est un nouvel échec pour le premier ministre britannique Theresa May, après le rejet de la veille du deuxième traité de retrait du Royaume Unis de l’Union Européenne négocié avec Bruxelles. L’avenir du ” Brexit ” devient de plus en plus incertain dans un pays plus que jamais divisé sur son avenir.

 

► Interdiction de vol du Boeing 737 aux Etats-Unis

Les États-Unis ont décrété ce mercredi la suspension de tout vol de Boeing 737 MAX8. Cette décision lourde de conséquences pour l’entreprise américaine fait suite au crash du Boeing 737 en Éthiopie, causant la mort de 157 personnes. Quatre mois auparavant, un incident du même type impliquant le même modèle d’appareil fut lui aussi à l’origine de la mort de presque 200 personnes. Coup dur pour l’entreprise américaine, plusieurs pays ont déjà immobilisé leurs appareils, précipitant la chute des actions du groupe de plus de 11% en bourse lundi et mardi. Les premiers éléments de l’enquête ont mis en cause un dysfonctionnement au niveau du système de stabilisation en vol, destiné à éviter un décrochage de l’avion. Donald Trump a ajouté, durant sa conférence de presse sur l’événement : « la sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue ».

 

► Vaccins obligatoires pour les enfants italiens

L’école italienne interdit désormais les enfants mineurs non vaccinés. A la suite d’une loi entrée en vigueur de lundi 11 mars, la loi « Lorenzin », les enfants non vaccinés seront refusés à l’entrée de l’école, les parents risquant en plus une amende de 500 euros. Elle concerne des maladies comme la rougeole, la varicelle ou la polio. Cette loi faisait écho à une tendance anti vaccins dans le pays, qui dénonçait les conséquences dramatiques des vaccins sur les jeunes enfants. Depuis sont entrée en vigueur, les autorités italiennes affirment que les taux de vaccinations ont augmentés.

 

► Et la bonne nouvelle du jour est patrimoniale !

Au large du cap d’Agde, abandonné depuis des années et en péril, le fort de Brescou porte pourtant le souvenir de 400 ans d’histoire. L’inespérée rénovation, entamée lundi par la commune d’Agde, a pour objectif de lui redonner un peu de sa splendeur d’antan. Ce fort, érigé en 1586 sur la partie immergée d’un ancien volcan, figure parmi les monuments qui bénéficieront des fonds récoltés par le Loto du patrimoine, incarné par Stéphane Bern. Une fois les travaux achevés, les curieux pourront enfin redécouvrir ce bijou oublié du patrimoine héraultais.

 

 

Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. de la résistance française

07:30 10:30