BULLETIN DE REINFORMATION DU 30 JANVIER 2019

Patron d'émission - le 30 janvier 2019

Bulletin de réinformation proposé par Guillemette Paris et Jean Bernard avec la participation d’Anne-Sophie Gauthier et de Robert Scott

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► Chantal Jouanno piégée par le gouvernement

C’est ce qu’il semble, à la suite de révélations de Médiapart qui fournit une chronologie détaillée appuyée par des documents confidentiels sur les coulisses de l’organisation du Grand débat.

Dès le début, il y a eu opposition entre le gouvernement et la présidente de la CNDP

Chantal Jouanno a été approchée le 5 décembre par Damien Cazé, conseiller au cabinet du Premier ministre, pour organiser le Grand débat à titre personnel et non pas dans le cadre de la Commission nationale du débat public. À quoi elle a répondu que le débat ne pouvait avoir lieu que dans les règles et qu’il fallait saisir la CNDP. S’en est suivi un mois de dialogue de sourds : d’un côté, le gouvernement souhaitant s’abstraire du cadre de la commission pour organiser un « débat fermé » aux sujets limités à l’avance et censurer le rapport final, de l’autre, Chantal Jouanno tenant ferme sur les conditions de l’organisation d’un débat ouvert et indépendant du gouvernement.

Chantal Jouanno ne s’est pas retirée de l’organisation une fois, mais deux

Dès le 21 décembre, elle a fait connaître par écrit à Edouard Philippe la décision de la CNDP assemblée en réunion plénière, à savoir le retrait de la commission de l’organisation du Grand débat. Dans un dernier paragraphe, elle a également notifié son refus de le piloter à titre personnel, en dehors de la commission. Cédant à la supplication du directeur de cabinet du Premier ministre, elle a accepté de différer sa décision… et le dialogue de sourds a continué. Le 4 janvier, elle demandait une clarification du rôle que devait jouer la CNDP, avant la prochaine réunion de la commission qui devait se tenir le 9.

On connaît la suite des événements

Le 7 janvier, en plein contexte de crise du pouvoir d’achat, le salaire mirobolant de Chantal Jouanno fuitait dans la presse. Deux jours plus tard, comprenant que le gouvernement ne céderait sur aucun des points en litige depuis décembre, elle annonçait son retrait de l’organisation du Grand débat tandis que la CNDP déclarait : « La Commission réitère son souhait que le gouvernement s’engage à ce que le Grand débat national se déroule dans le respect des principes fondamentaux du débat public. » Depuis, d’après Chantal Jouanno, le site Internet conçu par la CNDP a été entièrement remanié pour remplacer le débat ouvert par un débat fermé sur quatre questions et la réponse à un simple questionnaire. « On n’avait pas prévu de faire une opération de communication mais un grand débat, donc on avait prévu de faire une plateforme numérique totalement ouverte, […] où tout le monde pouvait échanger sur n’importe quel sujet. » « Le grand débat est faussé. »

 

► Actualités des Gilets jaunes

La liste Gilets jaunes prend du plomb dans l’aile.

Étrillée de toute part, Ingrid Levavasseur à la tête du RIC a dû également essuyer deux départs : celui de son directeur de campagne Hayk Shahinyan et celui d’un colistier, Marc Doyer, dont l’engagement au sein de La République en marche ne passait pas auprès de nombreux Gilets jaunes. L’aide-soignante de 31 ans n’est d’ailleurs pas au bout de ses peines. Elle devra en effet peut-être composer avec une autre liste Gilet jaunes, celle menée par Francis Lalanne. Cette dernière pourrait d’ailleurs se targuer d’un financement stable, puisque Jean-Marc Governatori, président de l’Alliance écologiste indépendante, se porterait caution auprès d’un imprimeur. Enfin, Jacline Mouraud a lancé son parti « Les Emergents », avec en ligne de mire les municipales de 2020. 

Un syndicat de police attaque le député européen Renaud Muselier en justice

Le syndicat France police – Policiers en colère a porté plainte contre le président LR de la région Paca, Renaud Muselier pour « escroquerie » et « abus de confiance ». En cause, la cagnotte ouverte par Renaud Muselier en soutien aux forces de l’ordre. Selon Michel Thooris, le secrétaire général du syndicat policier, « les fonds récoltés ne sont […] pas, en réalité, destinés directement à l’ensemble des forces de l’ordre blessées comme le laisse penser monsieur Muselier aux donateurs. Cet argent va finir dans les caisses d’une association loi 1901 qui a sa personnalité civile propre et qui n’est donc pas par conséquence « les forces de l’ordre » comme le fait croire monsieur Muselier au grand public » C’est pourquoi, il demande au procureur de Marseille « le blocage [des] fonds auprès de Leetchi.com ou la saisie à titre conservatoire de ces dons ». Renaud Muselier a répondu en annonçant le… dépôt d’une plainte, pour diffamation.

Eric Drouet ennemi public n°1 du ministre de l’Intérieur

Christophe Castaner, a dit hier souhaiter que la justice poursuive l’une des personnalités des Gilets jaunes, Eric Drouet. Après avoir appris la blessure à un œil samedi d’une figure du mouvement social, Jérôme Rodrigues, le groupe Facebook « La France en colère !!! », créé par Eric Drouet, avait décrété dans un communiqué « l’état d’urgence du peuple » et « appelé à un soulèvement sans précédent par tous les moyens utiles et nécessaires pour que plus personne ne soit victime de ces blessures de guerre ». Pour le ministre, nul doute que c’est un « appel à l’insurrection. » Le même jour, il se félicitait que la France organise un rapatriement massif de djihadistes français, détenus dans des camps en Syrie sous la surveillance des Kurdes. Selon lui, « d’abord ce sont des Français avant d’être des djihadistes. » Sacré farceur Castaner !

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Quatre membres de Génération Identitaire ont été placés en garde à vue hier

Il s’agit de Clément Galant, président du mouvement, de Romain Espino, porte-parole, et de deux autres militants, dont une maman enceinte de huit mois. Ils ont été auditionnés et relâchés dans la journée. Ces gardes à vues font suite à l’opération « Defend Europe » organisée par Génération Identitaire au col de l’Échelle durant l’été 2017. Une première enquête, au mois d’avril dernier, a dû être abandonnée faute d’infraction ou de plainte. Le procureur de Gap les accuse cette fois d’« immixtion dans une fonction publique », celle de la gendarmerie de Briançon, et d’exercice d’une activité « dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ». Les Identitaires, quant à eux, se sont toujours défendus en s’appuyant sur l’article 73 du Code pénal qui permet aux simples citoyens d’appréhender eux-mêmes un malfaiteur surpris en flagrant délit, lorsqu’il encourt de la prison ferme.

 

► L’office central de la lutte contre la criminalité informatique n’est pas très Charlie

L’office a réclamé le retrait sur Google+ d’un photomontage visant le président de la République à la place de Pinochet avec, derrière lui, Édouard Philippe, Premier ministre et Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur. Contacté par le site Internet NextInpact, l’organisme s’est refusé à livrer la moindre explication. La photo initiale fut prise en 1973 par Chas Gerretsen, un photographe néerlandais de l’agence Gamma. Cette image fut réutilisée et largement détournée pour illustrer les excès de la dictature militaire en raison de l’expression stricte et ferme du général Pinochet. C’est cette photo qui a inspiré un internaute dans un détournement hébergé sur Google+. Le droit de caricaturer, un droit à géométrie variable lorsque le gouvernement est visé…

 

► PMA : une députée LREM convoquée pour ses prises de position

Le député de l’Oise, Agnès Thill, agace en haut lieu depuis plusieurs semaines. Malgré les mises en gardes répétées de son parti pour ses prises de position tranchée contre l’ouverture de la PMA aux lesbiennes et aux femmes seules, elle continue de donner son avis. Elle a ainsi récemment comparé la « souffrance des femmes seules » qui veulent obtenir une PMA à celle des « drogués ». Des femmes qui « souffrent, j’entends bien […] si un drogué souffre, on lui donne de la drogue ? […] Un enfant n’est pas un médicament », a-t-elle affirmé. Reprenant les propos du ministre de la Santé Agnès Buzyn, sur le principe de précaution dans l’affaire des couches pour bébés, elle a estimé que le principe de précaution devait s’appliquer pour tout, y compris la PMA. Benjamin Griveaux lui a répondu de manière cinglante : « La stratégie du pire donc. La provocation permanente en méprisant des parents et leurs enfants. Du bon usage du principe de précaution : partir peut-être… ? » À moins que la commission de discipline de LREM, devant laquelle le député doit comparaître dans quinze jours, ne lui montre elle-même le chemin de la sortie…

 

► Jany Le Pen agressée sur un marché de La Celle-Saint-Cloud.

C’est samedi 26 janvier que l’épouse de Jean-Marie Le Pen a été victime d’un vol à l’arraché sur un marché de la Celle-Saint-Cloud. Selon un communiqué de Jean-Marie Le Pen, l’octogénaire aurait « sportivement résisté à son agresseur dans une attitude résolue et courageuse ». Elle s’en tire toutefois avec des contusions et une perte financière de 2400 euros au moins. Ses agresseurs ont en effet réussi à effectuer deux retraits bancaires avant qu’elle ne fasse opposition.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Allemagne : près de 65% des réfugiés sont toujours sans emploi

Selon une enquête menée en Allemagne par l’Institut de recherche pour l’emploi, l’Office fédéral des migrations et des réfugiés et le Panel socio-économique la plupart des réfugiés ne sont ni intégrés sur le marché du travail, ni ne possèdent une bonne connaissance de l’allemand. Seulement un peu plus de 30% des réfugiés en Allemagne ont un emploi. Et une nette « déqualification » a pu être observée. En d’autres termes, les réfugiés qui avaient de bons emplois hautement qualifiés dans leur pays d’origine ont tendance à accomplir des tâches simples en Allemagne.

 

► Toujours en Allemagne, une ONG appelle les Allemandes et les Allemands à se marier avec des migrants pour qu’ils puissent « rester ici »

Par un tweet, en date du 23 janvier dernier, l’ONG Mission Lifeline de « secours en mer » pour les migrants a fait appel aux célibataires du pays : « Vous n’êtes pas encore mariés ? Peut-être tomberez-vous par hasard amoureux d’une femme ou d’un homme qui n’a pas encore le droit de rester ici. Ça pourrait arriver, non ? Restez ouverts ! ». Un tweet qui a suscité la colère de plusieurs personnalités politiques allemandes tel le jeune député Philipp Amthor, membre du groupe parlementaire CDU/CSU au Bundestag. Ou encore Michael Theurer, vice-président du groupe parlementaire du parti libéral FDP au Bundestag, qui considère que « cette organisation se discrédite avec ce quasi appel au mariage blanc. Elle se discrédite non seulement elle-même, mais aussi les autres organisations humanitaires. »

 

► Pour Alexis Tsipras, la Grèce est une « oasis » dans un désert populiste.

Inquiet d’un futur raz-de-marée « populiste » aux élections européennes, le Premier ministre grec a appelé les partis de gauche à dépasser leurs clivages et à s’unir contre l’extrême droite, bien sûr, mais également contre le néolibéralisme. « Mon sentiment est que l’Europe du Sud -pas son intégralité, mais l’Espagne, le Portugal et la Grèce- est une importante oasis dans un désert politique. » A-t-il ajouté. Au regard des performances économiques de la Grèce, où le chômage frôle toujours les 20%, où 35% de la population est menacée de pauvreté, on dirait bien que l’oasis est à sec.

 

► Asia Bibi est libre.

À 15 heures, la Cour suprême du Pakistan a définitivement rejeté la demande en révision de l’acquittement d’Asia Bibi, chrétienne accusée en 2009 de blasphème. Son acquittement en octobre avait déclenché de violentes manifestations dans le pays, principalement à l’initiative du parti Tehreek-e-Labbaik, dont les principaux leaders ont depuis été arrêtés. La sécurité d’Asia Bibi reste pour l’heure précaire, alors que son mari se démène pour obtenir l’asile auprès d’Etats occidentaux, notamment du Canada. Menacé de mort, son avocat avait quant à lui déjà quitté le pays.

 

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR


 

La bonne nouvelle du jour est linguistique

L’étude espagnole remonte à 2015 mais il ne faudrait surtout pas la négliger. À l’écoute d’une « Petite musique de nuit » de Mozart, 87 % des bébés in utero réagissent et 50% battent la mesure. La capacité à distinguer consonances et dissonances, à intégrer un rythme serait à la racine du développement linguistique. De la musique, naît le langage.

 

 

Etiquettes :

Current track

Title

Artist

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. de la crise

16:00 17:30