BULLETIN DE REINFORMATION DU 22 JANVIER 2019

Patron d'émission   -  le 22 janvier 2019

Bulletin de réinformation proposé par Gauthier de Saint Wolf, Erika Gauthier et Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Chasse aux sorcières des médias américains contre un groupe de lycéens

L’édition annuelle de la Marche pour la Vie, manifestation annuelle pro vie protestant contre l’avortement s’est tenue ce vendredi à Washington. Une vidéo de quelques minutes prise à cet événement a été publiée sur divers réseaux sociaux. On y voit un groupe d’étudiants faisant face à un Amérindien chantant et jouant du tambour. L’un d’entre eux est presque tête à tête avec celui-ci et lui sourit d’un air goguenard.

Ce comportement, qui pourrait au pire sembler déplacé, a déclenché une vague d’indignation aux proportions démesurées.

Toutes les grandes chaînes de télévision américaines ont en effet abordé ce sujet, en faisant parfois leur une. Même en France, le sujet a été traité. Ces étudiants avaient en effet le malheur d’être blancs, de porter des casquettes aux slogans pro Trump, de venir d’un lycée catholique privé et de manifester contre l’avortement. Face à eux, un Amérindien chantant des chants traditionnels pacifiquement. Toutes les conditions étaient donc réunies pour tirer de cette rencontre une croisade contre l’Amérique conservatrice. Les titres ont donc été évocateurs, parlant d’agression et d’humiliation de la part d’étudiants racistes. De nombreuses personnalités et hommes politiques se sont publiquement indignés de ce face-à-face, faisant des parallèles avec la ségrégation voir le Ku Klux Klan, et profitant bien entendu de l’occasion pour blâmer la politique de Donald Trump.

Mais de nombreuses autres vidéos de cet événement ont fait surface et démoli la belle histoire montée par les médias américains.

Dans les faits l’on y voit que les étudiants ont été tout d’abord provoqués, insultés et abreuvés d’obscénités pendant près d’une heure par un groupe de militants appartenant à l’organisation des hébreux noirs. C’est ce qui a provoqué l’attroupement des adolescents, qui ont répondu pacifiquement aux insultes par des chants et des slogans. L’Amérindien accompagné de personnes qui le filmaient s’est immiscé entre les deux groupes, avant de commencer son chant. A suivi la vidéo, filmée d’un angle opportun qui éclipsait le groupe des premiers provocateurs, pour se concentrer sur le vieil Amérindien entouré d’étudiants agités. Au bout du compte des adolescents, provoqués par des adultes agressifs, ont réagi pacifiquement, avec tout au plus une pointe de moquerie. Ils se sont malgré tout retrouvés jetés en pâture à la vindicte médiatique de l’opposition américaine, qui ne recule décidément devant rien.

 

► Affaire Benalla, une nouvelle audition au Sénat.

Après les dernières révélations en date des médias, une nouvelle audition était prévue au palais du Luxembourg. En effet nos collègues journalistes avaient révélés que l’ancien chargé de mission du président macron était parti avec un téléphone crypté Teorem. La question de l’audience n’était pas forcement la valeur de l’objet mais l’utilisation d’un téléphone crypté et des passeports supplémentaires. Et comment ils étaient encore en possession d’Alexandre Benalla

Qu’avons nous appris ?

Hélas pas grand chose. La défense de Benalla se résumait à une phrase très simple : « Je suis désolé mais les conditions d’attribution, d’utilisation et d’obtention, ainsi que de restitution concernent l’instruction judiciaire en cours et j’aurai des questions des juges d’instruction saisis donc je ne répondrai pas à ces questions.» Concernant sa première déclaration ou il affirmait avoir laissé ses passeport à l’Élysée, Alexandre Benalla l’a confirmé en précisant que lors de la restitution d’effets personnels, les passeports étaient avec. Les sénateurs ont bien sûr voulu savoir les modalités de cet échange qui aurait eu lieu dans la rue selon certaines sources. mais je vous laisse deviner la réponse de l’intéressé, ne voulant pas divulguer d’information pouvant compromettre l’instruction.

Et concernant le portable, dernier rebondissement de l’affaire ? 

Nous n’avons rien appris de plus. Mais quelles révélations allons nous encore apprendre ? Le président de la commission d’enquête, lui, s’interroge sur « Y a-t-il eu une forme de protection qui lui aurait été accordée et lui aurait permis de développer avec les instruments de son ancienne fonction à l’Élysée de nouvelles activités ? » La justice ayant mis en examen Alexandre Benalla la semaine dernière, l’affaire va peut-être pouvoir être éclairée à la lumière de la justice et de la vérité. 

 

► Les conditions du Brexit incertaines après la dernière proposition de Theresa May au Parlement britannique

Il y a près de deux ans et demi, les Anglo-Saxons votaient en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, événement couramment renommé le « Brexit ». Ce projet était massivement soutenu principalement par la population anglaise plus âgée, plus précaire, et moins favorable à l’immigration et porté par le Parti conservateur. Ce sont les citadins des classes aidées, ainsi que l’ensemble des médias britanniques qui défendent la présence de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne. C’est depuis un véritable bras de fer entre les députés conservateurs et tout le reste de l’échiquier politique, ces derniers n’étant prêts à accepter qu’un Brexit de forme.

En novembre dernier, Theresa May, Premier ministre britannique négociait un arrangement de retrait avec les 27 pays membres de l’Union européenne.

Dans cet arrangement, le Royaume-Uni s’engageait, par exemple, à payer les factures des projets européens dans lesquels il s’était financièrement engagé. Parmi les questions épineuses autrement abordées : la frontière entre l’Irlande du Nord et l’Irlande du Sud, qui pourrait devenir beaucoup plus ferme avec le Brexit.

La semaine dernière, les députés de la Chambre des communes votaient à 432 voix contre 202 contre cet arrangement de retrait. Une motion de censure déposée par le chef de l’opposition travailliste Jeremy Corbyn était révoquée le lendemain par la Chambre des communes.

Conformément à un amendement voté par les députés le 9 janvier dernier, le gouvernement avait donc jusqu’à hier pour présenter une autre alternative aux députés

C’est dans ces circonstances que s’est exprimée le Premier ministre britannique Theresa May. Elle a évoqué un nouveau traité bilatéral entre les deux Irlande, proposé l’annulation d’une taxe de séjour qui concernerait les Européens qui souhaiteraient vivre au Royaume-Uni, promis de s’intéresser à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, de s’engager sur l’écologie et de travailler en étroite collaboration avec son gouvernement. Dans le même temps, elle refusé un report de la date du Brexit, fixée le 29 mars prochain, et affirmé que retirer la demande de Brexit irait à l’encontre de la volonté de son peuple.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Des jeunes oisifs en France dont une partie étant issue de l’immigration

En effet, d’après une étude de l’OCDE, environ 3 millions de Français ayant entre 15 et 34 ans ne sont ni en enseignement, ni en formation, ni en emploi. 40 % d’entre eux sont des jeunes issus de l’immigration. Les autres, étant des jeunes nés en France de parents nés eux-mêmes en France . Cette étude est parue lors d’un séminaire pour l’Ajef (Association des journalistes économiques et financiers).

 

► 10% des œuvres d’art de l’État portées disparues

La commission interministérielle chargée de surveiller la gestion des œuvres d’art détenues dans les collections de l’État, a découvert que plus de 10% des œuvres déposées depuis deux siècles dans les collections de l’État ont disparu. Cette mauvaise nouvelle est le fruit de deux ans de travail. Ce sont plus de 57.500 œuvres manquent aujourd’hui à l’appel…

 

► Des bébés nés sans bras, la cause est probablement environnementale 

Entre juin et novembre 2016, trois bébés sont nés sans bras dans la zone industrialo-portuaire de l’étang de Berre, dans les Bouches-du-Rhône. Aujourd’hui les spécialistes s’interrogent : la pollution peut elle être responsable de ces malformations congénitales ? Emmanuelle Amar, directrice des registres des malformations, indique à 20 minutes qu’elle s’alarme car « les bébés sont nés sur une période de temps très courte et dans une zone géographique restreinte ». La zone est en effet connue pour ses importants taux de pollution, liés aux industries pétrochimiques et portuaires proches. « On a des études là-dessus, on sait que la pollution importante de l’air, de l’eau, que la présence de solvants augmentent le risque de survenue de malformations », continue Emmanuelle Amar, qui rappelle qu’il ne s’agit pour le moment que d’hypothèses. 

 

► Le comte de Paris Henri d’Orléans, prétendant au trône de France, est mort

Le comte de Paris, Henri d’Orléans, est mort à l’âge de 85 ans, hier, lundi 21 janvier dans la matinée. Et c’est son fils Jean de France qui a annoncé son décès sur le réseau social Facebook dans les termes suivants

J’ai la tristesse de vous annoncer le décès de mon père, Monseigneur le comte de Paris, survenu ce matin. Je le confie à vos prières.

Cette nouvelle a été confirmée à l’AFP par son conseiller juridique, Dominique Chagnollaud de Sabouret.

Notons que le comte de Paris, Henri d’Orléans, avait accepté une entrevue sur le plateau de TV libertés avec Marcel Bild, que vous pouvez retrouver sur le site de TV libertés.

 

► Données personnelles : la CNIL condamne Google à une amende record de 50 millions d’euros

Après plusieurs mois d’enquête, la CNIL considère que Google n’informe pas clairement ses utilisateurs sur l’exploitation de leurs données personnelles. Mathias Moulin directeur de la protection des droits et des sanctions à la CNIL, ne nie pas  que Google informe de l’exploitation faite des donnés de l’utilisateur. Toutefois il reproche la dissémination et la difficulté d’accès des informations importantes. La CNIL, première instance à sanctionner en vertu du règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), pour manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité.

L’enthousiasme est cependant modéré, la quadrature du net, organisme défenseur des libertés fondamentales sur les outils informatiques, précise que cette sanction est la toute première réponse à leur plainte contre Google. 

 

► Le 22 Janvier 1882 naissait un écrivain français pour toujours prometteur.

Belmont dans le Doubs en ce 22 janvier 1882 voit naître Louis Pergaud, instituteur d’abord mais écrivain surtout. Orphelin à 16 ans il décide de suivre les traces de son père comme instituteur. Il fut reçu premier au concours de la prestigieuse école normale supérieur, et pour son premier poste fut envoyé à Durnes dans son département natal du Doubs. Mais socialiste et anti clérical il retourne rapidement à Paris ou il se consacre à sa passion l’écriture. Pour son premier recueil, de Goupil à Margot il reçoit le prestigieux prix Goncourt. En 1914 il est mobilisé et sera blessé en 1915 dans les lignes allemandes. Evacué dans un hôpital de guerre allemand il périra sous les bombardements français sur les lignes allemandes à l’age de 33 ans au début de sa carrière d’écrivain.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Il manquerait 80 millions de femmes en Chine et en Inde

Dans certaines régions du monde, les femmes sont sous-représentées : c’est le constat que dresse la chercheuse Heather Barr dans un essai publié en marge du rapport annuel de l’ONG Human Rights Watch. C’est notamment le cas de la Chine – pays le plus peuplé du monde – qui connaît un « rapport de masculinité » alarmant. Dans certaines régions, on dénombre ainsi plus de 120 hommes pour seulement 100 femmes. Un déséquilibre que l’on retrouve également dans plusieurs régions d’Inde et qui serait dû, entre autres, à certains stéréotypes donnant la préférence aux fils.

Au total, il manque dans ces deux pays près de 80 millions de femmes pour arriver à une égalité entre hommes et femmes. Pourtant, selon l’Organisation mondiale de la santé, il y aurait naturellement et en l’absence d’influence extérieure, un nombre quasi-équivalent de naissances d’hommes et de femmes. D’après les calculs de l’organisation effectués en 2012, le ratio naturel dans le monde serait invariablement de 105 naissances de garçons pour 100 naissances de filles, une légère disparité qui s’atténuerait avec le temps, étant donné la mortalité infantile plus élevée chez les garçons.

 

► 2,8 millions d’habitants du sud des Philippines votent sur la création de la Région autonome

Lundi, 2,8 millions de Philippins ont voté pour valider ou non la création d’une région autonome musulmane dans le sud nommée Bangsamoro. Cet appel aux urnes a lieu après plusieurs années de lutte et de récentes attaques de groupes liés à Daesh.

Environ 20.000 policiers et militaires ont été déployés, de crainte que des groupes rebelles rivaux ne cherchent à perturber le déroulement du scrutin. Le référendum devrait accorder plus d’autonomie aux Bangsamoros, qui sont les musulmans philippins vivant sur une île dans le sud de l’archipel. Cela signifie également qu’avec la mise en place du gouvernement Bangsamoro, des tribunaux de droit islamique verront le jour dans la région.

 

► Oxfam dénonce : 26 milliardaires aussi riches que la moitié de l’humanité

La concentration de la richesse n’a pas cessé d’augmenter en 2018. 26 milliardaires ont désormais autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité, a dénoncé le 20 janvier l’ONG Oxfam. Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International, affirme que « le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde ». Elle ajoute que les gouvernements doivent « s’assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d’impôts ». Selon Oxfam, les plus pauvres paieraient plus d’impôts en fonction de leur revenus que les plus riches.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Musique

01:30 02:00