BULLETIN DE REINFORMATION DU 17 JANVIER 2019

Patron d'émission   -  le 17 janvier 2019

Bulletin de réinformation proposé par Erika Gauthier, Julien d’Estrago et Arthur Van den Water

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► Une petite commune du Finistère en grogne contre l’installation de clandestins sur son sol

Les chiffres officiels de l’immigration en 2018 sont tombés hier, augmentant de 22% par rapport à l’année précédente. Près de 250.000 titres de séjour ont été accordés l’année dernière. Sur cinq ans, le volume de clandestins légalisés en France a donc atteint le volume en habitants de la ville de Lyon.

Comment l’Etat fait-il pour traiter autant de dossiers de sans-papiers ?

Le gouvernement d’Emmanuel Macron délocalise la majeure partie des clandestins vers de petits villages ruraux, en attendant que leurs dossiers soient validés et qu’ils obtiennent un titre de séjour. C’est ce qui risque d’arriver à la petite commune d’Arzano dans le Finistère, qui compte un peu plus de mille habitants.

Que se passe-t-il concrètement là-bas ?

La mairie a décidé d’utiliser les locaux de la gendarmerie désaffectée pour en faire un CAO, c’est-à-dire un Centre d’Accueil et d’Orientation pour les clandestins. Le nombre exact de clandestins qui vont y être installés est encore inconnu, mais la décision inquiète déjà les riverains. Une réunion publique a pourtant eu lieu en décembre dernier visant à rassurer les habitants.

Les riverains semblaient avoir beaucoup de questions à poser au maire !

Ils étaient nombreux à rappeler que la commune ne faisait rien pour aider les anciens et les plus défavorisés. D’autres se sont inquiétés quant à la possible apparition de clandestins désœuvrés à cinquante mètres de l’école. Enfin, certains habitants ont rappelé le coût pharaonesque d’une telle entreprise aux frais du contribuable : près de 6000 euros par mois et par sans-papier !

Mais il resterait peut-être un espoir pour les habitants réfractaires, dans l’exemple de la petite ville de Louveciennes, dans les Yvelines. Un projet similaire avait été lancé, mais la volonté des habitants qui refusaient cette installation arbitraire avait été la plus forte, et le projet avait donc avorté !

 

► Le point sur le Brexit

Avant-hier, soit deux ans et demi après le référendum sur le Brexit, les députés de la chambre des communes ont voté à 432 voix contre 202 contre l’arrangement de retrait négocié entre le Royaume-Uni et les 26 autres pays membres de l’Union européenne en novembre dernier.

Dans le même temps, une motion de censure a été déposée dans cette même soirée par Jeremy Corbyn, chef de l’opposition travailliste.

Révoquée hier soir à 19 heures par la chambre des communes par 325 voix contre 306, elle aurait entraîné de nouvelles élections ainsi que la démission de Theresa May si elle avait été adoptée. Conformément à un amendement voté par les députés le 9 janvier dernier, le gouvernement a maintenant jusqu’à lundi pour présenter une autre solution aux députés.

Concrètement, quelles options se présentent ?

Theresa May va commencer par discuter avec les députés sur les termes de l’accord pour tenter de trouver un accord avant lundi. Le Premier ministre pourrait s’engager à négocier de nouveaux accords avec l’Union européenne, bien que certains dirigeants comme Sebastian Kurz s’y opposent déjà. Elle pourrait également demander un report de la date prévue le 29 mars, ou enfin, envisager un divorce sans accord, ce qui signifierait une véritable sortie de l’Union européenne.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Saint-Denis : un nouveau toit pour les clandestins

Laurent Russier maire de Saint-Denis a annoncé hier, dans un entretien avec France Bleu, que 400 clandestins vont être mis à l’abri à la fin de la semaine. Ils occupent l’avenue Wilson dans sa ville. Il estime qu’il ne faut pas faire de différence entre clandestins ou non. Il dénonce l’absence « d’une politique digne d’accueil des migrants ». Rappelons que le nombre de SDF morts dans la rue se situe entre 400 et 500 tous les ans depuis 2013.

 

► La bioéthique en danger

Les adversaires de la PMA tirent la sonnette d’alarme suite à la publication d’un rapport parlementaire bien téméraire. Ce rapport recommande de repousser encore davantage les limites de la procréation. Parmi les propositions, on peut noter la levée de l’interdiction de la procréation post-mortem, l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens et femmes seules, l’autorisation de conserver ses ovocytes, etc. La seule limite que les députés ne proposent pas de franchir reste la gestation pour autrui (GPA) mais gageons que ce n’est qu’une question de temps.

 

► Le chiffre du jour est 750.000

Il s’agit du prix en euros d’une soucoupe géante installée à Bordeaux. La mairie d’Alain Juppé n’a pas hésité à débourser l’argent des contribuables bordelais pour faire installer l’œuvre de l’artiste anglaise Suzanne Treister, une soucoupe géante de 15 mètres de diamètre qui s’élève à six mètres du sol. L’artiste décrit son installation comme une sorte de Phoenix renaissant de ses cendres.

 

► Un an de prison ferme requis contre Claude Guéant

Après son rejet hier de son pourvoi en cassation, l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy est définitivement condamné à un an de prison ferme, pour une affaire de primes en liquide du ministère de l’Intérieur. Rappelons que cette affaire porte sur un montant total de 210.000 euros. Ils ont été prélevés sur une enveloppe destinée à rémunérer les indicateurs des policiers. La somme avait été remise à Claude Guéant entre 2002 et 2004 par l’ex-directeur général de la police nationale. L’ancien directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy avait donc utilisé la moitié de cette somme pour des dépenses personnelles.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► L’Inde taxe les produits agricoles américains

A compter du 31 janvier, l’Inde appliquera une taxe de 30% sur les produits agricoles américains. La mesure porte sur 857 millions de dollars de produits, un tiers des importations agricoles en provenance des États-Unis. On peut supposer que les autorités indiennes ont pris cette décision face aux sanctions américaines dans le domaine métallurgique ou pétrolier. Déjà, New Delhi et Téhéran avaient convenus de renoncer au dollar dans les achats de pétrole pour passer aux roupies à partir de janvier, ce qui signifie que l’Inde ne dépend plus de la monnaie américaine pour échanger les principaux produits de son commerce extérieur. De plus, malgré leur rivalité en Asie-Pacifique, Pékin et New Delhi se sont coordonnés contre cette pression. Ce tandem des deux puissances économiques de l’Asie-Pacifique peut être fâcheux pour Washington, puisqu’il représente près de 20% des importations et 12% des exportations des États-Unis.

 

► Quelques mois à peine après l’accueil pompeux de l’Aquarius en Espagne, ce bel esprit d’accueil, de solidarité, d’amour de l’autre semble terminé.

Rappelez-vous. Les médias avaient opposé une Espagne accueillante et tolérante à une Italie rance, chauvine et raciste. Mateo Salvini venait de refouler l’embarcation illégale Aquarius d’Italie. Le socialiste Pedro Sanchez avait au contraire invité des centaines de journalistes, médecins, traducteurs et travailleurs sociaux à accueillir ces clandestins à Valence.

Le vent aurait-il tourné ? Pedro Sanchez a finalement interdit les ports espagnols à tous les navires des ONG, y compris l’organisation « Open Arms ». Des vidéos montrant des clandestins particulièrement violents, un afflux massif d’étrangers et le mécontentement croissant en serait la cause. Certains estiment que la manœuvre est politique : Pero Sanchez ne se montrerait ferme que pour éviter que ne croisse la popularité du parti identitaire Vox.

 

► Une élue régionale allemande devient la première responsable politique transgenre

Markus Ganserer, réélu il y a peu député Vert du parlement régional de Bavière, veut désormais assumer son mandat en tant que Tessa Gancerer, femme transgenre. Le quadragénaire doit s’exprimer pour la première fois, ce lundi, sur ce changement d’identité. Tessa Ganserer a fait l’annonce de son changement de statut sur les réseaux sociaux il y a quelques semaines. C’est la première fois en effet qu’une femme transgenre siégera dans une institution politique allemande, qui plus est en ayant fait le choix de changer d’identité durant son mandat. Il y a quelques semaines encore, il affirmait que Markus et Tessa se côtoyaient dans son être mais désormais il ne veut plus être qu’une femme politique, épouse et mère de deux enfants. Au parlement de la très conservatrice et catholique Bavière, sa décision n’est pas passée inaperçue.

 

► L’organisation mondiale de la santé dépeint l’hésitation face à la vaccination comme une menace majeure pour la santé mondiale 

Un rapport décrivant les dix plus grosses menaces pour la santé mondiale en 2019 a été publié par l’organisation mondiale de la santé, dans le cadre de son nouveau plan stratégique sur cinq5 ans. On retrouve par exemple dans ces menaces les agents pathogènes à hauts risques tels le virus Ebola, les maladies non transmissibles, regroupant notamment diabètes, cancers et maladies cardiaques, le sida, mais aussi donc l’hésitation à l’égard des vaccins. Selon l’institution, la remise en question de la vaccination obligatoire ferait donc partie des principales menaces de l’année à venir pour la santé mondiale. Le scepticisme à l’égard des vaccins peut sembler ne pas représenter un danger du même ordre de grandeur que les autres éléments de cette liste. Il paraît tout de même en être un pour l’OMS qui, rappelons-le est financée à plus de 80% par des organismes privés et notamment des laboratoires pharmaceutiques.

 

► Glyphosate : des eurodéputés dénoncent un vaste plagiat de Monsanto

Mardi, les autorités sanitaires allemandes ont été accusées par des députés européens d’avoir recopié des pans entiers de l’argumentaire de Monsanto dans leur rapport sur le renouvellement de la licence du glyphosate. Cette accusation est appuyée par l’analyse d’un biochimiste spécialiste du plagiat. Pour la députée allemande Maria Noichl, l’institut fédéral allemand d’évaluation des risques a travaillé « de manière sale et proche du mensonge ». Pour elle cela témoignerait d’une évaluation partiale en faveur de ce fabriquant de pesticide.

 

► La législation sur les armes assouplie au Brésil 

Le président brésilien Jair Bolsonaro a signé ce mardi un décret facilitant la possession d’armes à feu. Il remplit ainsi l’une de ses promesses de campagne, deux semaines après son investiture. Dans les faits ce décret assouplit un « statut du désarmement » passé en 2003 qui durcissait les conditions de la détention d’armes. Il ne concerne pour l’instant que le port d’armes à domicile, mais le président a déjà déclaré son intention d’élargir cette réforme. Elle entre dans le cadre de la lutte pour l’éradication de la violence, lutte décrétée par monsieur Bolsonaro, qui commence par cette mesure qui vise à « ouvrir l’accès des armes a des gens biens ».

 

► Kinder fait les frais de la traque au racisme

Voici une anecdote où l’art de la polémique et de la bêtise feront sourire plus d’un.  Pour célébrer ses 50 ans, la marque Kinder a conçu un jouet surprise qui a été taclé de raciste. En cause, un petit bonhomme tenant 3 ballons, frappés de l’insigne K – K comme Kinder. Ni une, ni deux, des consommateurs à l’imagination fertile ont saisi l’occasion pour s’indigner. En effet, ne serait-ce pas là une odieuse allusion au Ku Klux Klan ?!

 

► La bonne nouvelle du jour est ludique et culturelle !

La première pierre du Puy du Fou espagnol vient d’être posée

Alors que le Puy du Fou vient de refermer les portes de sa saison 2018, le parc vendéen annonce avoir encore battu son record de fréquentation. Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là ! Le Puy du Fou, deuxième parc le plus fréquenté en France, va créer un autre parc, à Tolède, dédié à l’histoire de l’Espagne. La première pierre a donc été posée hier, en présence du créateur du Puy du Fou, Philippe de Villiers et de son fils Nicolas, le président du Grand Parc. Un spectacle nocturne est prévu pour 2019 et l’ouverture du parc pour 2020.

 

 

Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► Les mardis de la mémoire

10:45 11:45