BULLETIN DE REINFORMATION DU 21 DECEMBRE 2018

Patron d'émission   -  le 21 décembre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Erika Gauthier et Florence.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

► Le Japon s’arme

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Japon est officiellement un pays pacifique. Sa constitution lui interdisait jusque alors de posséder une armée : seule une force essentiellement dédiée à la défense était autorisée.

Mais depuis quelques années, le Gouvernement japonais s’est lancé dans une politique de réarmement.

Effectivement, dès 2015 le gouvernement de Shinzo Abe, le premier Ministre japonais, avait changé la constitution pour permettre à l’armée d’être déployée aux côtés de l’ONU, et même d’ouvrir le feu en premier en cas de danger imminent. L’archipel s’arme car la géopolitique du continent asiatique a changé : la Corée du Nord est toujours aussi agressive, mais c’est la Russie et la Chine qui inquiètent le plus à Tokyo. Poutine n’hésite pas à déployer ses troupes en Extrême-Orient, alors que Pékin se dote d’une puissante marine désormais dominante dans la région. Ces deux pays sont en plus officiellement alliés dans l’Organisation de Coopération de Shangaï.

Cette inquiétude japonaise est aussi liée au manque de fiabilité de son allié de la première heure, Washington.

Trump scandant sans cesse qu’il va désarmer les bases américaines dans le Pacifique, trop coûteuses, les Japonais, mais comme les Sud-Coréens et les Taïwanais, pensent désormais qu’il faut être capable de se protéger seul sans être dépendant d’un allié de plus en plus encombrant.

Encombrant mais toujours nécessaire…

Oui, car l’équipement flambant neuf que projette de s’acheter Tokyo est évidemment américain, Washington restant le premier producteur d’armes au monde. Le plan de défense proposé par Shinzo Abe est évalué à 215 milliards d’euros, une somme pharaonique. Elle servirait à acheter près d’une centaine d’avions de combats à la pointe de la technologie, mais aussi des destroyers pour contrecarrer les prétentions maritimes chinoises.

Enfin, cette énorme commande japonaise a un deuxième mérite : celle de rééquilibrer la balance commerciale entre Tokyo et Washington. Après la guerre commerciale imposée à la Chine par Trump, ce dernier a sans doute joué des coudes et des mains pour forcer les Japonais à se tourner vers le complexe militaro-industriel américain. Si Donald Trump est vivement
critiqué par les médias, il est clair que sa politique internationale joue en sa faveur en Asie.

 

► Les États-Unis poussent la Bosnie-Herzégovine à rejoindre l’Otan

La Serbie et la Bosnie-Herzégovine sont les deux derniers pays issus de l’effondrement de la Yougoslavie à ne pas être membres de l’Otan. Or, les États-Unis ont décidés de se mêler aux affaires des Balkans. Après avoir soutenu le projet de création d’une armée nationale au Kosovo, malgré l’opposition de la Serbie, les États-Unis ont exprimé leur soutien à l’adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l’Otan, le 17 décembre, lors d’une visite à Sarajevo du secrétaire d’État adjoint américain John Sullivan. Ce dernier s’est notamment exprimé en faveur de l’activation du plan d’action pour l’adhésion (MAP), qui représente la dernière étape avant de pouvoir officiellement être invité à adhérer dans l’Otan.

Toutefois, la situation politique compliquée de la Bosnie, dont la présidence est collégiale, rend impossible une décision claire et unanime

En effet, depuis les accords de Dayton, la Bosnie est divisée en deux: la Fédération croato-bosniaque, qui regroupe dix cantons croates et bosniaques, et la République serbe de Bosnie, qui cultive des liens étroits avec Belgrade. La présidence de la Bosnie est assurée, à tour de rôle, par trois membres élus au suffrage direct. Les responsabilités sont exercées à tour de rôle, pendant un période de huit mois. Actuellement, c’est le Serbe Milorad Dodik qui est en exercice. Or, ce dernier qui entretient des liens forts avec la Russie et la Serbie, n’est absolument pas favorable à une adhésion de la Bosnie à l’Otan, au point d’évoquer l’indépendance de la République serbe de Bosnie à l’égard de Sarajevo.

Reste que pour Sarajevo, rejoindre l’Otan est une priorité plusieurs fois réaffirmée. 

Cela a commencé en 2006, quand la Bosnie a adhéré au Partenariat pour la Paix (PPP) de l’Alliance. Dans une entretien, le Haut représentant de la communauté internationale, a toutefois affirmé que les décisions formelles concernant l’adhésion à l’Otan avaient déjà été prises, se référant à la décision de la présidence collégiale de 2009, dans laquelle le président de l’époque informait l’Otan que la Bosnie souhaitait rejoindre l’organisation « Les décisions de la présidence de la Bosnie-Herzégovine demeurant valables jusqu’à ce qu’elles soient modifiées ou reprises, la décision de la présidence de 2009 est toujours en vigueur ».

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Pour la Pologne, la France est une faiblesse dans l’Union européenne

Le ministre polonais des Affaires étrangères n’a pas hésité à qualifier la France « d’Homme malade de l’Europe ».

Prenant pour preuve le mouvement des Gilets jaunes et l’attentat jihadiste de Strasbourg il a ajouté, « Si en même temps, on donne des leçons à la Pologne, il y a quelque chose qui ne va pas. Il faut d’abord mettre de l’ordre dans son propre pays ». a encore déclaré M. Czaputowicz.

 

► Les affaires russes d’un gendarme au cœur du dossier Benalla

Un oligarque proche de Vladimir Poutine, suspecté par plusieurs magistrats européens d’être lié à la mafia russe, a rémunéré la société de l’un des principaux protagonistes de l’affaire Benalla, le gendarme Vincent Crase. Un paiement de 294 000 euros a eu lieu au mois de juin 2018, à une date où le commandant Crase était encore salarié de La République en marche, au titre de responsable adjoint « sûreté et sécurité » du mouvement. Vincent Crase avait été introduit auprès de LREM par Alexandre Benalla, chargé de mission, coordinateur de différents services lors des déplacements officiels et privés d’Emmanuel Macron. Il a également travaillé, entre novembre 2017 et mai 2018, comme réserviste de l’Elysée auprès du commandement militaire de la présidence de la République.

 

► Une professeure convoquée par son rectorat pour avoir critiqué Macron.

Le rectorat de l’Académie de Dijon veille à ce que l’ordre règne en Macronie. Une professeure de lettres au lycée le Castel de la capitale bourguignonne, Sophie Carrouge, y est convoquée par la direction des ressources humaines après avoir publié sur un site indépendant, Disjoncter info, un texte ironique après la prestation télévisée d’Emmanuel Macron la semaine passée. Datée du 13 décembre la convocation évoquant directement la publication de ce texte stipule laconiquement « Je vous demande donc de bien vouloir vous présenter à l’entretien prévu le jeudi 20 décembre à 15 heures 30 ». La république boîte mais la censure est en marche.

 

► Cette semaine, trois syndicats de police appelaient à la grève des policiers.

Le syndicat Alliance avait notamment demandé à tous les policiers de « rester dans les services et ne répondre qu’aux appels d’urgence »

Pour le syndicat, le budget alloué à la police devait prendre en compte, « l’engagement sans faille des forces de sécurité, non seulement ces dernières semaines mais depuis plusieurs années ». Le syndicat a publié hier un communiqué expliquant qu’en deux jours, la mobilisation avait payé ! Le gouvernement, visiblement assez prompt à répondre a signé un protocole d’accord, accepté une augmentation de certaines allocations et décidé l’ouverture de chantiers prioritaires pour janvier 2019.

 

► Le chiffre du jour est 3000

Selon des chiffres publiés cette semaine par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, le nombre d’agressions constatées contre les sapeurs-pompiers en intervention a encore augmenté de 23% l’an passé.

En 2017, presque 3000 pompiers ont été agressés lors d’une intervention. 400 véhicules ont été détériorés pendant des missions. Paris. Les plus touchés sont la brigade de Paris et le bataillon de Marseille qui concentrent plus de la moitié de ces attaques.

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France demande au gouvernement et à la justice de prendre parti dans cet inquiétant contexte en rendant des condamnations judiciaires « exemplaires ».

Les agressions sont notamment le fait de personnes que les pompiers étaient venus secourir, leurs proches ou des témoins sous l’emprise de drogues.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Allemagne : Projet de loi pour plus de travailleurs immigrés extra Union européenne

Face au problème du vieillissement de sa population et de sa pénurie de main d’œuvre, l’Allemagne a trouvé une réponse : les étrangers extra européens bien sûr.
Un projet de loi nommé « loi sur l’immigration des travailleurs qualifiés » a été adopté le 19 décembre par le gouvernement. Le projet de loi facilite l’obtention de permis de séjour, notamment un permis de six mois afin de décrocher un travail.

A la suite de ce vote, le ministre du Travail, Hubertus Heil a déclaré que «C’est un progrès immense : après vingt ans de débat, l’Allemagne se dote d’une loi moderne sur l’immigration »

 

► Le lien entre immigration et terrorisme est en partie reconnu par l’Union européenne

En effet, mercredi 12 décembre, la commission spéciale sur le terrorisme (TERR) de l’Union européenne a présenté et fait voter un rapport pour faire des propositions en matière de lutte contre le terrorisme.

Le texte adopté reconnaît « que les attentats les plus meurtriers ont été perpétrés par des groupes djihadistes » et que les terroristes sont « entrés dans l’UE par des flux » (sous-entendu migratoires) révélant « de grands manquements dans le contrôle des frontières ».

Le rassemblement Bleu Marine a commenté sur son site, « Les solutions sont pourtant simples. Il faut contrôler nos frontières extérieures et lutter contre l’immigration de masse. Il faut fermer les mosquées radicalisées, enfermer les imams prêcheurs de haine, démanteler le financement du terrorisme, et empêcher la récidive par des peines adaptées. » Effrayant lorsqu’on sait que 450 détenus radicalisés vont être libérés de prison prochainement.

 

► Deux touristes sauvagement tuées au Maroc

Lundi dernier, deux touristes scandinaves ayant campé dans une vallée menant au Mont Toubkal ont été retrouvées assassinées. Elles présentaient des traces violentes d’arme blanche dans le cou. Une vidéo a circulé sur internet exposant l’horrible décapitation de l’une de ces deux touristes européennes, fait confirmé par le service des renseignements danois. Dans cette sinistre vidéo, rapidement relayée à travers les médias sociaux, on entend l’un des meurtriers évoquer plusieurs fois les « ennemis d’Allah » ainsi que les termes « revanche » ou encore « vengeance ».

Ce jeudi, trois hommes ont été arrêtés à Marrakech après le lancement d’un avis de recherche visant à retrouver les assassins en cavale. Ils prennent place aux côtés d’un premier suspect arrêté depuis lundi, quelques heures après la macabre découverte des corps des deux jeunes randonneuses.

Désormais, les enquêteurs étudient la possible affiliation des meurtriers à Daech. L’un deux a déjà dans antécédents judiciaires « liés à des actes terroristes », selon les informations obtenues par l’AFP. On sait également que les quatre ont des liens avec le milieu islamiste radical, et l’ignoble vidéo relayée semble faire peu de doutes sur le caractère terroriste de l’assassinat.

 

► Une voiture fonce dans un arrêt de bus en Allemagne

A Recklinghausen, dans l’ouest de l’Allemagne, un automobiliste a percuté hier après-midi la foule de personnes attendant à un arrêt de bus de la ville. Le flou demeure quant aux causes de l’accident qui a provoqué jusqu’alors un mort et près d’une dizaine de blessés.

Selon les médias locaux qui citent les autorités, l’automobiliste se trouvait sur une route en direction du centre-ville lorsqu’il est sorti de son couloir en passant de l’autre côté. La porte-parole de la police a déclaré : « nous enquêtons sur le contexte et ne pouvons rien exclure », ajoutant que « les premières indications font envisager une possible tentative de suicide ».

 

► L’éphéméride du jour est astronomique

D’un point de vue purement scientifique, le solstice marque le moment précis où l’inclinaison de la Terre est maximale par rapport au Soleil. Pendant le solstice d’hiver, le Soleil darde ses rayons sur l’hémisphère sud, tandis que l’hémisphère nord se contente de quelques heures de lumières. Étymologiquement, le terme “solstice” signifie d’ailleurs “le Soleil immobile”, du latin “sol” (soleil) et “stare” (s’arrêter).

Ce 21 décembre marque le solstice d’hiver, jour le plus court de l’année. Appelé “Yule” dans la tradition nordique, il marque surtout « le retour du soleil ».

 

► La bonne nouvelle du jour est fiscale !

L’association Contribuables associés savoure une victoire bien méritée. En effet, après plus d’un an de travail, elle a obtenu la suppression de l’amende pour les contribuables qui règlent leurs impôts par chèque. En effet, la situation antérieure représentait une véritable injustice fiscale pour ceux qui n’ont pas internet, résident en zone blanche, n’ont pas d’ordinateur ou sont en situation de handicap. Comme quoi, la mobilisation paye !

 

Nous vous donnons rendez-vous lundi 7 janvier, à 7h15 pour une rentrée dynamique et un nouveau bulletin de réinformation sur Radio Courtoisie. En vous souhaitant une excellente fin d’année et de très joyeuses fêtes de Noël !

 

 

Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Soirée musicale

21:15 24:00