BULLETIN DE REINFORMATION DU 27 NOVEMBRE 2018

Patron d'émission   -  le 27 novembre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Alix Wald et Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

► Tensions entre l’Ukraine et la Russie en mer d’Azov

Dimanche, un épisode de plus s’est ajouté au conflit ouvert entre Moscou et Kiev depuis l’annexion en 2014 de la Crimée, mais cette fois-ci sur les mers. Les forces armées russes ont ainsi stoppé trois navires de guerre ukrainiens après que ceux-ci se soient introduit illégalement dans les eaux territoriales russes, dans le détroit de Kertch, entre la mer Noire et la mer d’Azov. La Russie affirme que ses actions sont conformes au droit international, tandis qu’à l’inverse le président ukrainien Porochenko dénonce un acte agressif de la part des Russes.

En réaction, le Parlement ukrainien a entériné hier soir l’introduction de la loi martiale

La loi martiale est introduite dans les régions frontalières du pays pour 30 jours, et entre en vigueur ce matin même. Les conditions concrètes de l’application de cet état d’urgence restent néanmoins à définir. Celle-ci ne fait pas l’unanimité au sein de son propre pays, où on redoute que Petro Porochenko n’abuse de la loi martiale pour contrer les nombreuses critiques qui lui sont adressées, empêcher les manifestations d’opposition, et reporter l’élection présidentielle du 31 mars d’où il ne part pas favori.

Ces récents événements font réagir le monde entier

L’OTAN, toujours à l’affût des moindres faits et gestes de l’armée russe, dénonce une attaque préméditée du Kremlin. La Russie bloque en effet tous les transferts de marchandises des ports ukrainiens en mer d’Azov depuis la construction d’un grand pont qui relie la Crimée au Caucase. Manière indirecte d’asphyxier ces dernières attaches ukrainiennes sur la mer d’Azov, notamment le port de Marioupol qui commande en grande partie l’approvisionnement de la région séparatiste du Donbass, comme Donetsk et Lougansk. L’ONU s’est réuni hier en urgence, malgré un dénouement prévisible : Moscou jouera de son droit de veto pour annuler toutes représailles éventuelles.

 

► La frontière entre les États-Unis et le Mexique prise d’assaut par des clandestins

Plusieurs centaines de clandestins ont tenté de passer de force près du poste frontière situé entre Tijuana et San Diego, un des plus fréquentés au monde. En réponse, les gardes-frontières ont dû le fermer, avant d’arriver à repousser les assaillants à l’aide de gaz lacrymogène. D’autres ont tenté une nouvelle traversée illégale ce lundi, via le cours en partie à sec d’une rivière, et ont été eux aussi en majorité repoussés.

Ces faits continuent d’alimenter un long feuilleton médiatique

Ils sont en effet l’œuvre d’une partie du groupe de plusieurs milliers de personnes partie d’Amérique centrale en destination des États-Unis fin octobre, qui avait été fort médiatisée, alors que les élections de mi-mandat américaines approchaient. Soutenu par diverses ONG leur apportant des aides alimentaires, logistiques et médicales il avait par la suite traversé plusieurs pays, avant d’arriver cette semaine à Tijuana. Alors que la possibilité de déposer légalement une demande d’asile aux États-Unis ou même au Mexique leur était offerte ses membres ont donc tenté de passer clandestinement la frontière. Les autorités mexicaines, déjà critiquées pour avoir laissé ce groupe entrer au Mexique, n’ont pas été plus déterminées pour les empêcher de prendre d’assaut la frontière. Alors que d’autres caravanes d’immigrés similaires sont en route d’Amérique centrale, reste à voir si les menaces de fermeture totale de frontières brandies par le président Trump sauront inciter le Mexique à rétablir l’intégrité de ses frontières.

Ces événements semblent justifier les efforts effectués par le Gouvernement américain autour de leur frontière avec le Mexique

Et pour autant de nombreux médias américains libéraux ont tenté de retourner cet événement en faveur de leur rhétorique. Alors que les gardes-frontières ont fait face à des centaines de clandestins qui leur jetaient des pierres et tentaient de passer en force, leurs titres ne parlent que d’enfants en pleurs face au gaz lacrymogène, et de familles désarmées injustement agressées. De nombreuses vidéos circulent néanmoins et mettent à mal cette version des faits.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Plan d’urgence pour lutter contre la haine LGBT

Lundi 26 novembre, Marlène Schiappa, secrétaire d’État en charge de la lutte contre les discriminations, a dévoilé en Conseil des ministres un plan d’urgence contre les violences anti-LGBT. Afin de lutter contre la phobie LGBT, elle a hier présenté plusieurs mesures en Conseil des ministres. Celles-ci consistent dans un premier temps en une opération de communication : une campagne sera lancée dès 2019 et publiée à travers un maximum de médias, destinée à lutter contre la haine anti-LGBT. Dans le même temps, une opération test sera menée afin de vérifier la réactivité quant à la modération des messages haineux sur les réseaux sociaux. Pour être certaine de faire passer le message, avouons-le, cette Marlène Schiappa parvient encore à nous surprendre. La tête d’affiche de son compte Twitter n’est pas moins qu’une image de « La liberté guidant le peuple » dans laquelle le drapeau français est remplacé par un drapeau arc-en-ciel du lobby LGBT.

 

► Huit porte-paroles nommés chez les Gilets jaunes

Des gilets jaunes ont créé une délégation de huit “communicants officiels” et publié leurs revendications dans un communiqué, rapporte RTL. Leur but est d’engager une prise de contact sérieuse et nécessaire avec les représentants de l’État et de son gouvernement. Ajoutant que cette délégation adresse “deux propositions principales” au gouvernement : “revoir à la baisse toutes les taxes” et la “création d’une assemblée citoyenne” pour débattre des thèmes de la transition écologique, la “prise en compte de la voix des citoyens”, l’augmentation du pouvoir d’achat ou encore la précarité.

 

► Le Sénat vote le gel de la hausse de la taxe carburants

Comme promis, les sénateurs ont fait barrage au gouvernement. Le Sénat, à majorité de droite, a voté lundi le gel de la hausse de la taxe sur les carburants, dans le cadre de l’examen du projet de budget 2019. « Ce vote est intervenu après avoir constaté que le recours à la fiscalité écologique et énergétique a surtout une finalité de rendement au profit du budget général de l’État », peut-on lire dans un communiqué publié hier. Le Sénat reconnaît la « nécessité de soutenir le pouvoir d’achat des ménages, compte tenu du niveau déjà très élevé des prélèvements obligatoires ».

 

► Un immigré clandestin acquitté d’un viol au motif qu’il ne possédait pas les codes culturels

Le 21 novembre dernier, la cour d’assises de la Manche a acquitté un clandestin bangladais du viol d’une lycéenne de 15 ans à Saint-Lô, fin 2015. Il a en parallèle été condamné à deux ans de prison avec sursis pour l’agression sexuelle d’une autre jeune mineure à la même époque. « Les jurés ont estimé que l’auteur n’avait pas pris conscience de l’absence de consentement de la victime au moment des faits », a expliqué l’avocat de la plaignante au Figaro, et que son client « n’avait pas les codes culturels » pour prendre conscience du viol qu’il commettait. Sur Twitter, Nicolas Bay, député européen du Rassemblement national, s’insurge : « Un migrant viole deux mineures et ressort libre, le tribunal considérant les “codes culturels” du criminel comme circonstance atténuante. Laxisme criminel d’une justice qui n’en a que le nom. Le silence des féministes toujours aussi assourdissant ! ».

 

► Le monde du cinéma déplore le décès du réalisateur italien Bernardo Bertolucci

Lundi 26 novembre, Bernardo Bertolucci est décédé chez lui, à Rome, âgé de 77 ans. Les médias italiens ont annoncé qu’il était atteint d’un cancer du poumon. Né en 1941 à Casarola dans la province de Parme, il était considéré comme un géant du cinéma. Assistant de Pier Paolo Pasolini sur le film « Accatone », il a notamment réalisé « Le dernier Tango à Paris » avec Marlon Brando, « Little Buddha » ou encore « Le dernier empereur » grâce auquel il a remporté l’Oscar du meilleur réalisateur en 1988. « C’était le dernier empereur du cinéma italien, le seigneur de toutes les fresques et de toutes les frasques. La fête est finie : il faut être deux pour danser le tango”, a déclaré lundi Gilles Jacob, ancien président du Festival de Cannes.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Les Émirats font machine arrière

Le Britannique Matthew Hedges, qui avait été condamné à la perpétuité pour espionnage la semaine dernière, a finalement été gracié par le président en personne, le cheikh Khalifa ben Zayed al Nahyane. Arrêté il y a cinq mois par les forces de police emirates alors qu’il quittait la péninsule arabique après y être resté deux semaines dans le cadre de sa thèse, la diplomatie britannique a tout mis en œuvre pour libérer son concitoyen des geôles d’Abou Dabi. Le Gouvernement français ferait bien de prendre exemple sur Albion dans ce domaine-là.

 

► Le retour des œuvres d’art spoliées vers le foyer national juif

Le 26 novembre, a eu lieu à Berlin le 20e anniversaire des Principes de la Conférence de Washington sur les biens confisqués par le régime nazi d’Allemagne. Il a été évoqué le retour des œuvres d’art juives vers Israël. Le docteur Meir Rossenne, ambassadeur israélien en France et aux USA suggérait quelques années avant sa mort que l’Etat juif avait le devoir de demander le retour vers son foyer national des objets culturels qui lui ont été volés au cours de la seconde Guerre mondiale, mais aussi tout au long des siècles. La création à Jérusalem d’un musée des trésors dont le peuple juif a été spolié devrait constituer la “feuille de route pour l’avenir” pour que les visiteurs apprennent et comprennent pourquoi ces trésors ont été dérobés au cours de l’histoire aux Juifs.

 

► Le Gouvernement italien fera des concessions sur son budget

Le budget présenté par la coalition au pouvoir en Italie avait été refusé par la Commission européenne courant octobre. Suite au refus du Gouvernement italien de revoir celui-ci, les premières mesures pour une procédure disciplinaire de la part de l’Union européenne contre l’Italie avaient été prises la semaine dernière. Ce lundi, les vice-présidents du Conseil Luigi di Maio et Matteo Salvini ont finalement cédé du terrain, se disant ouverts à une révision à la baisse de leurs prévisions de déficit. Cette concession devrait entraîner à minima un report des engagements du gouvernement en faveur de son peuple, tels que l’abaissement de l’âge légal de départ à la retraite et le revenu citoyen.

 

► Et le chiffre du jour est 18 millions !

C’est le nombres d’adresses couriels de non-membres dont LinkedIn, plateforme de réseau social professionnel, s’est servie à des fins publicitaires ! La commission de protection de donnée irlandaises a découvert que LinkedIn avait traité les adresses courriels hachées de près de 18 millions d’internautes non-membres de son réseau à des fins de ciblage publicitaire sur Facebook. De plus, l’enquête révèle que la firme américaine n’avait pas reçu l’autorisation nécessaire du contrôleur de données LinkedIn Ireland pour traiter ces données, malgré l’exigence de la loi. La plainte a finalement été résolue à l’amiable, LinkedIn a fait en sorte que le traitement des données des utilisateurs prenne fin.

 

► Bonne nouvelle : La sonde InSight s’est posée sur Mars avec succès

Elle aura pour mission d’explorer le cœur de la planète rouge pour en révéler sa structure et son histoire. L’atterrisseur InSight étudiera la structure géologique de la planète rouge pour tenter de répondre aux questions qui se posent sur la formation précoce des planètes telluriques – Mercure, Vénus, la Terre et Mars – il y a 4,5 milliards d’années. Une réussite américaine, mais aussi française, parce que son principal instrument scientifique, le sismomètre SEIS, a été conçu par un chercheur français. C’est la première fois que la Nasa confiait à une puissance étrangère une telle responsabilité.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ Le florilège des arts

14:00 15:00