BULLETIN DE REINFORMATION DU 23 NOVEMBRE 2018

Patron d'émission   -  le 23 novembre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Alix Lachouette et Erika Gauthier, avec la contribution de Katéry Maroile et Alix Fontainebleau.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

► Aujourd’hui est censé être le « vendredi noir » ou comment une fête traditionnelle a été dévoyée en farce consumériste.

Hier se déroulait aux Etats-Unis la fête de Thanksgiving, une célébration traditionnelle chez les Américains. Retour sur l’origine de cette fête et sur son dévoiement commercial sous le nom de « Black Friday ».

En 1620, des puritains anglais fuyant les persécutions religieuses débarquent en Amérique et fondent la colonie de Plymouth dans l’actuel état du Massachusetts. Mais ces citadins, d’anciens bourgeois et commerçants, sont incapables de survivre dans ce nouveau monde où tout est à refaire, et ils ne doivent leur survie qu’à l’aide inespérée d’Indiens. Ceux-ci en effet leurs apprennent alors à cultiver le maïs, et les sauvent ainsi d’une grave famine. Le quatrième jeudi de novembre 1621, les Pères pèlerins célèbrent avec leurs amis indiens leur alliance et leur entente, la « Thanksgiving » ou le « merci du don » lors d’un grand repas où l’on mange avec plaisir du maïs et des dindes sauvages.

C’était il y a presque 500 ans, et bien des choses ont changé depuis.

Si la société américaine a conservé quelques aspects de la vie puritaine de ses fondateurs on aurait bien du mal à retrouver l’origine de Thanksgiving dans la débauche délirante du Black Friday. La plupart des entreprises américaines, n’ayant pas les mêmes réglementations que les entreprises françaises pour les soldes, décident de solder de manière importante beaucoup de leurs articles le vendredi suivant Thanksgiving.

Pour les familles américaines, et désormais européennes, c’est l’occasion de faire les courses de Noël en avance et à de supposés bas prix. Cette baisse de prix pour un laps de temps très court favorise l’achat impulsif. L’année dernière, un Américain sur cinq s’est rendu dans un supermarché pour l’occasion et a dépensé 381 dollars par personne.

Le commerce en ligne pratiquant les mêmes promotions, Amazon vendait l’année dernière près de 970 articles par minute à la même date.

Voilà comment les grandes entreprises, profitant des fêtes de fin d’année et d’une fête traditionnelle, ont réussi pour certaines d’entre elles à faire leur chiffre de l’année, au risque parfois de provoquer des morts écrasés par une foule obnubilée par la consommation. On observe le même phénomène de récupération consumériste est observé en Chine.

Le géant chinois Alibaba a créé la journée des célibataires le 11 novembre. Proposant des réductions pendant 24 heures, les commerçants déclenchent une frénésie d’achats sur Internet qui croît chaque année. Ainsi, en 24 heures, en 2017, se sont vendus pour 24 milliards de dollars de biens, soit plus que tout ce que produit en un an la Lettonie ou l’Islande.

 

► Où en est-on des Gilets jaunes ?

Tandis que Jean Lassalle, député du Béarn, siège à l’Assemblée nationale vêtu d’un gilet jaune, le mouvement éponyme, qu’il soutient par son geste, précise ses objectifs, afin de redéfinir ses moyens d’action.

Leur communiqué vient répondre à la critique qui se fait entendre, selon laquelle leur message ne serait que refus, et non pas force de proposition, selon laquelle également leurs manifestations iraient à l’encontre des personnes qu’ils représentent.

Voici donc les grandes lignes de leurs positions.

Les Gilets Jaunes rappellent tout d’abord qu’ils sont issus de la France périphérique, celle qui veut travailler, et refuse donc de crouler sous la pression fiscale tout en ne survivant que perfusée par des subventions.

Pour cette raison, leur objectif est de « viser peu à peu les symboles d’État », mentionnait lundi un porte-parole du mouvement. Aussitôt dit, aussitôt fait : le centre des impôts de Challans a été bloqué. Horodateurs, radars, péages, telles sont maintenant les cibles.

Pas question en effet de tout mélanger, les directives qui circulent à Angers sont très claires : « ne bloquons plus les Français, ne bloquons plus les magasins, mais redonnons au peuple qui a été tolérant avec nous ce que l’État lui vole depuis des années !! ». L’idée d’une coopération avec les commerçants, les artisans, qui peuvent approvisionner le mouvement en vivres et matériel, est lancée. Les transporteurs pourraient même prêter leurs camions pour bloquer certaines entrées.

Les Gilets jaunes rappellent finalement qu’ils ne se veulent pas simplement force d’opposition.

Certains se placent même plutôt comme des remparts de la démocratie, en rappelant que le consentement à l’impôt en est un fondement.

Une mobilisation qui reprend donc son souffle. Cela semble nécessaire, puisque pendant ce temps, le gouvernement fait voter un amendement qui va entraîner l’augmentation de l’assurance auto pour 2019, de quoi faire payer à nouveau cette France périphérique.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Quand un citoyen signale un clandestin, c’est à l’autochtone qu’on intente le procès.

Le site lesobservateurs.ch explique comment plusieurs Gilets jaunes se relayaient depuis trois jours pour assurer le maintien permanent de deux barrages filtrants à Flixecourt, dans la Somme, lorsqu’ils ont entendu des bruits dans la citerne d’un camion.

Ils ont alors indiqué aux gendarmes la présence de la demie douzaine de clandestins cachés dans le camion. « On a été bon les gars ! Mieux que la douane ! Je vais postuler avec CV et lettre de motivation », a déclaré l’un des hommes étant intervenus. Ni une, ni deux, le syndicat CGT des agents de douanes a porté plainte, pour injures et diffamation envers les douaniers et incitation à la haine raciale. Notons évidemment la partialité de la presse grand public qui a parlé de la dénonciation de migrants pour ce qu’on pourrait tout autant qualifier d’acte citoyen contre la présence illégale d’étrangers.

 

► Le chiffre du jour est 1 milliard et demi.

La Société Générale écope de plusieurs amendes pour un montant de 1,3 milliard de dollars aux Etats-Unis. Plusieurs agences américaines l’accusaient d’avoir violé différents embargos économiques. En parallèle de ce milliard et demi d’amende, la Société Générale a conclu un accord avec le Département des services financiers de l’État de New York. Elle lui versera 95 millions de dollars pour manquements à la lutte contre le blanchiment d’argent. Très concrètement, après avoir imposé le libre échange au monde entier grâce à ces organisations mondiales, les Etats-Unis font preuve d’un protectionnisme déguisé. En effet, ce qui est reproché à la Société Générale, c’est d’avoir effectué certaines opérations en dollars américains qui impliquaient des parties faisant l’objet de sanctions économiques américaines. Brisée par la pression des Américains, la banque française va être soumise à une période probatoire de trois ans au bout de laquelle les poursuites seront abandonnées et a dû s’engager à coopérer avec les autorités américaines. La quasi-totalité des violations concernaient Cuba.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► La lettre A révèle comment l’Unesco brade l’immunité diplomatique et fiscale aux riches de ce monde depuis plus de 30 ans.

En effet, « l’Unesco permet à ses pays membres de désigner des ambassadeurs non nationaux. »

Une pratique qui met évidemment l’immunité diplomatique à portée des grandes fortunes et des meneurs de groupe de pression.

Le procédé est simple : de petits pays, notamment des îles caribéennes, ne peuvent ou ne veulent pas payer un représentant diplomatique à l’Unesco. Elles sont prêtes à déléguer leurs représentations à de généreux donateurs avides d’immunité diplomatique et fiscale.

Ainsi, le Saoudien Hamza Al-Kholi, est l’ambassadeur de la Grenade. Certains prennent même leurs précautions en cumulant plusieurs mandats. C’est le cas du Syrien Wafic Said qui a fait fortune en négociant des ventes d’armes en Arabie saoudite. Jusqu’à cette année, il était ambassadeur de Saint-Vincent-et-les-Grenadines auprès de l’Unesco mais également auprès du Vatican.

 

► « L’Aviation royale canadienne manque de pilotes et de techniciens expérimentés. »

D’après le site opex360, « l’Aviation royale canadienne a de gros problèmes dans le domaine des ressources humaines, au point de compromettre ses capacités à répondre à ses obligations nationales et internationales. » Ce sont les conclusions d’un rapport national. Le Canada n’aurait que 64% des pilotes nécessaires pour défendre la souveraineté du pays. La principale raison est qu’en deux ans, l’aviation militaire canadienne a perdu quarante pilotes. La majorité d’entre eux ont rejoint des compagnies aériennes privées. La croissance transport aérien met à rude épreuve l’aviation militaire en lui soustrayant aussi bien ses pilotes de chasse que ses techniciens expérimentés. L’US Air Force connaîtrait les mêmes défis.

Cela a évidemment des conséquences plus larges, « en avril 2018, 22% des postes de techniciens dans les escadrons de CF-18 étaient soit vacants, soit occupés par des personnels pas assez qualifiés. Cela joue sur la disponibilité des appareils et, in fine, sur l’entraînement des pilotes dans la mesure où 28% d’entre eux n’ont pas pu effectuer le nombre minimal requis de 140 heures de vol par an. »

 

► D’après la Conférence internationale des ONG africaines, l’immigration africaine n’est pas du tout une menace pour l’Europe.

Les membres du Conseil économique et social de l’ONU (Ecosoc) se réunissaient à Alger du 19 au 21 novembre, selon le journal El Watan.

Le thème de la rencontre était « Impliquer l’Afrique pour faire face à la crise migratoire ». Mais le Conseil est finalement loin de considérer les vagues d’immigration clandestines qui touchent l’Europe comme une « crise » puisque la conclusion que, « les migrants africains ne constituent pas une menace pour l’Europe ».

Les chercheurs africains ont avancé moult chiffres pour nier les statistiques européennes. Selon eux, les pays européens utiliseraient les chiffres de l’immigration comme un levier de pression sur les pays africains en leur faisant porter la responsabilité. Commence alors le révisionnisme des chiffres. « Ainsi l’Italie accueille 7% des migrants africains, alors que ses médias avancent le chiffre de 24,6%, le Portugal en accueille 6,2% et en déclare 20,6%, la Grèce 8,4% et en déclare 20%, l’Allemagne en accueille 8,8% et déclare 13% de migrants africains sur son sol ».

 

► Coup de projecteur sur l’œuvre de Soljenitsyne

Alors que se déroule un important colloque international consacré à l’auteur de l’Archipel du Goulag à l’Institut et à la Sorbonne, Chantal Delsol explique la portée et l’actualité de l’œuvre d’Alexandre Soljenitsyne dans les colonnes du Figaro. « Il manifeste, à la face de tous, ce dont est capable un homme écrasé par un régime de terreur : une endurance, un courage, une persévérance dans l’adversité, qui sont des vertus spirituelles. Il montre qu’un homme seul peut se lever contre un régime tout-puissant et absolument cynique. Son exemple est rassurant pour l’Humanité : en comprenant tout ce qu’il a été capable d’accomplir, un jeune étudiant se dit que lui aussi le pourrait. À condition bien sûr d’aimer la liberté et la vérité plus que soi-même ».

 

► Un touriste américain tué par une tribu autochtone.

John Chau, 27 ans, a été tué le 16 novembre dernier par les flèches d’une tribu autochtone d’une île de la mer d’Andaman, située dans l’océan Indien. Ce touriste américain avait payé des pêcheurs locaux pour approcher l’île de North Sentinel, où la tribu des chasseurs-cueilleurs Sentinelle vit coupée du monde extérieur. À peine débarqué sur la plage, l’intrus a été tué par les flèches des autochtones. Le Gouvernement indien, qui avait pourtant interdit de s’approcher de l’île à moins de 5 km, a lancé une enquête pour meurtre. Cette île, une des plus isolée de la planète, est connue pour ses habitants tuants quiconque tentent de poser le pied sur leur territoire.

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ Le florilège des arts

14:00 15:00