BULLETIN DE REINFORMATION DU 22 NOVEMBRE 2018

Patron d'émission   -  le 22 novembre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Arthur Van de Water, Erika Gauthier et Claire Vial.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

► Élection d’un nouveau président à la tête d’Interpol

Hier Interpol a élu un nouveau président à sa tête, après de multiples péripéties dignes d’un polar sur fond, une nouvelle fois, de guerre froide. En Septembre dernier le précédent président d’Interpol, l’agence internationale de police qui lutte contre les fraudes fiscales, le terrorisme, les cartels de drogue et le grand banditisme, avait mystérieusement disparu sans laisser de trace. Les diplomates avaient accusé la Chine de l’avoir enlevé, information confirmée quelques semaines plus tard par Pékin, qui l’avait par la même occasion accusé de corruption et d’espionnage.

Depuis près deux de mois, c’était donc son bras droit, le Sud-Coréen Kim Jong-Yang, qui s’occupait de l’intérim.

Il était entré parallèlement en compétition avec Alexander Prokopchuk, général de police russe et travaillait à Interpol depuis 12 ans (lui aussi candidat à la présidence). Mais immédiatement une levée de bouclier est apparue des deux côtés de l’Atlantique pour empêcher «  La prise de contrôle d’Interpol par Poutine ». Face à l’insistance de la diplomatie américaine et anglaise, toujours en froid avec le Kremlin depuis l’affaire Skripal, c’est finalement le candidat sud-coréen qui a été élu hier.

Moscou a tout de suite réagi

« C’est dommage, bien sûr, que notre candidat ne l’ait pas emporté. Mais d’un autre côté, si on regarde de manière impartiale les déclarations d’une série de pays la veille du vote, il est évident qu’il y ait eu de fortes pressions », s’est ainsi exprimé le porte parole du Kremlin. Finalement, la police française avoue elle-même son scepticisme à participer à Interpol «  Il y a tellement de pays qui y participent, dont certains qui ne sont pas franchement amicaux, qu’on hésite avant de diffuser des informations ». Interpol serait-elle l’énième exemple de l’impossible entente entre les différends pays au sein d’une organisation internationale?

 

► La mairie de Paris annonce une série de mesures pour lutter contre les violences homophobes

Cette annonce a été faite ce mercredi, et fait suite à une campagne de propagande de différentes associations pro-LGBT. Celle-ci dénonçait une prétendue récente recrudescence d’attaques et de violences homophobes, et s’est ponctuée par un rassemblement à Paris fin octobre.

Un petit rassemblement pour un grand retentissement

Si celui-ci n’a mobilisé que quelques centaines de personnes, et que les chiffres de la préfecture montrent au contraire une baisse considérable des actes homophobes ces derniers mois, la mairie de Paris a semble-t-il tout de même pris la cause très à cœur. En effet, la municipalité a débloqué dans un premier temps un budget de 100.000 euros pour un plan d’action. Plusieurs mesures, en majorité des actions de communications, ont ainsi été annoncées par madame Hidalgo, dont notamment la volonté de faire de la lutte contre le sexisme et l’homophobie une grande cause nationale en 2019.

Si le sens des priorités de la maire de Paris pourrait surprendre les Parisiens, il faut savoir qu’il est aussi celui de l’Élysée, qui devrait prochainement présenter un plan gouvernemental de lutte contre l’homophobie, preuve s’il en est qu’à défaut de comprendre les Français nos politiques se comprennent entre eux.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► La Cour des comptes préconise une hausse des frais d’inscription à l’université

Cette information provient d’un rapport interne commandé par un député de la République en Marche et publié par le journal Le Monde. L’institution y recommande d’augmenter les frais d’inscription au master, qui quadrupleraient, et ceux des doctorats qui doubleraient. Ces hausses apporteraient plus de 400 millions de recettes supplémentaires, qui seraient à disposition des établissements. Si ces augmentations sont pour l’instant loin d’être appliquées, leur mise place confirmerait la tendance du gouvernement actuel à ponctionner l’argent de toutes part. La politique migratoire de portes ouvertes défendue par le gouvernement Macron peut laisser à craindre que cet argent soit réinvesti ailleurs que dans l’éducation.

 

► La loi contre les bobards approuvée

Après plusieurs navettes parlementaires, une opposition de gauche comme de droite, la loi contre la « manipulation de l’information » en période électorale vient d’être adoptée. Ce passage en force a été rendu possible par le soutien, sans surprise, de la majorité LREM-Modem. L’ironie de l’histoire est certainement que ceux qui ont adopté cette loi sont les plus gros diffuseurs de bobards ! Concrètement, toute information jugée fausse durant les trois mois précédant le scrutin pourra être censurée. La définition retenue d’une fausse information laisse un large champ d’interprétation : « des allégations ou imputations inexactes ou trompeuses d’un fait de nature à altérer la sincérité du scrutin ». Cette loi constitue donc un bel outil liberticide, car elle se place du côté de la majorité, encourageant l’autocensure et autorisant une censure potentiellement subjective.

 

► Une justice particulièrement ferme quand il s’agit des gilets jaunes

Un gilet jaune a été condamné à quatre mois de prison ferme pour mise en danger de la vie d’autrui et entrave à la circulation. Dans les faits, cinq manifestants formaient une chaîne sur l’autoroute A35. Quatre mois fermes… On peut légitimement se demander si les clandestins sur les autoroutes de Calais avaient bénéficié d’une justice aussi rapide et pointilleuse.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Lancement de la commercialisation des chaussons noirs

Le monde des ballets et des entrechats s’apprête à une nouvelle ouverture: désormais, lorsque les danseuses franchiront la porte d’une boutique de chaussons de danse, elles n’auront plus uniquement le choix de la couleur rose pâle. En effet, afin de répondre à la présence croissante de danseuses noires, les enseignes de danse londoniennes ont lancé la commercialisation de chaussons adaptés à toutes couleurs de peaux. Jusqu’alors, ces danseuses n’avaient d’autre choix que de couvrir leurs chaussons roses de fond de teint ou de bombe de couleur. Cette nouvelle opération marketing met en exergue un nouvel aspect du métissage.

 

► Russie: Poutine présente son plan de développement des forces armées russes.

Lundi dernier, à l’issue d’une réunion concernant l’industrie militaire, le président russe Vladimir Poutine a exposé un programme de renforcement de l’armée. Sur le plan matériel, la production d’équipements modernes destinés à l’Armée de terre et à la Marine d’armes sera augmentée, et les conditions d’entraînement des troupes seront améliorées. Dans le même temps, le président russe a promis une réponse au retrait des États-Unis du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.

 

► Rebondissements dans l’affaire des droits d’auteur du Boléro de Ravel

Ce 22 novembre, le Boléro de Ravel célèbre ses 90 ans. Mais l’œuvre au succès planétaire ne connaît pas encore un repos total. Dans un communiqué publié mardi, les héritiers d’Alexandre Benois, collaborateur de Maurice Ravel, ont annoncé engager une procédure judiciaire contre la Sacem pour faire reconnaître leur aïeul comme co-auteur du Boléro.  C’est une « œuvre de collaboration entre Ravel et Benois », affirme à l’AFP François Tcherkessoff, arrière-petit-fils du compositeur. La Sacem avait rejeté par le passé cette demande, considérant qu’il n’y avait “aucun élément direct probant d’une collaboration” entre les deux hommes. Les sommes en jeu sont considérables, et de nouveaux rebondissements sont à attendre. 

 

► Le Pacte mondial pour les migrations refusé par Israël

Ce sera le premier accord négocié entre gouvernements, sous les auspices des Nations Unies, et destiné à couvrir toutes les dimensions des migrations internationales. Les pays de l’ONU, à l’exception des États-Unis, ont approuvé cette initiative. Et mardi, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a lui aussi annoncé que son pays ne signerait pas ce pacte mondial.

 

► Un étudiant britannique condamné pour espionnage

Alors qu’il achevait son doctorat à l’Université de Durham, Matthew Hedges, étudiant britannique de 31 ans a été arrêté le 31 mai dernier à l’aéroport de Dubaï. Il était parti aux Émirats arabes unis pour finaliser sa thèse sur les répercussions des printemps arabes. Placé jusqu’à fin octobre en libération conditionnelle, il avait jusque là été enfermé dans un lieu gardé secret. Lors de son jugement mercredi 21 novembre dernier, il a été condamné à la prison à perpétuité, c’est-à-dire 25 ans de prison, après une audience de moins de cinq minutes et sans avocat. Le gouvernement britannique affirme faire tout son possible pour libérer son ressortissant, et menace les Émirats de répercussions.

 

► Des Finlandais arrêtés en Malaisie pour avoir distribué des brochures chrétiennes

Hier, quatre Finlandais se sont fait arrêter pour viol de la législation interdisant de perturber l’harmonie religieuse. Leur chef d’accusation : « distribution présumée de matériel religieux dans un lieu public ». Selon les forces de l’ordre, ils donnaient aux passants des « brochures sur le christianisme ». Ils risquent pour cela entre deux et cinq ans de prison. Rappelons que la Malaisie est un pays où l’islamisme conservateur gagne du terrain, en effet les musulmans représentent 70% de la population, les catholiques, quant à eux, ne représentent qu’un million d’habitants sur plus de 30 millions.

 

► La commission européenne rejette pour la seconde fois la proposition de budget de l’Italie.

Suite au premier rejet du budget italien pour l’année 2019 par la Commission européenne, cette dernière avait donné à Rome un délai de trois semaines pour revoir son budget. La commission avait défendu son rejet pour le non-respect des critères du traité stabilité, coordination et gouvernance de 2012, qui interdit aux états de dépasser de 0,5 point de déficit structurel, les objectifs de croissance conjoncturelle à moyen terme proposé par les états. Le conflit entre Bruxelles et Rome porte donc sur les estimations de prévision de croissance conjoncturelle de l’Italie à moyen terme. Rome n’avait pas souhaité modifier d’une ligne son budget, et ce second rejet semble en ce sens tout à fait logique.

Néanmoins, rappelons que c’est la première fois qu’un budget fait l’objet d’un tel rejet, alors même que d’autres pays ont déjà enfreins à la règle. Il n’est donc pas impossible que ces premier et second refus soient motivés par des raisons plutôt politiques que juridique.

 

► Un commissaire impliqué dans l’affaire Benalla recasé en Belgique

Soupçonné d’avoir fourni à M. Benalla les images de vidéosurveillance du 1er mai, le commissaire de police Maxime Creusat, avait été suspendu, puis mis en examen, pour « violation du secret professionnel » et « détournement d’image issue d’un système de vidéo protection ». Mais il semblerait que certains fonctionnaires disposent de certains privilèges, puisque l’intéressé vient d’être réintégré dans la police et nommé commissaire de police à Haguenau en Alsace. Une nouvelle qui ne manquera pas d’interpeller, encore une fois, nos auditeurs sur la bienveillance de l’État à l’encontre des personnes impliquées dans la désormais célèbre affaire Benalla.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Chansons Françaises

13:30 14:00