BULLETIN DE REINFORMATION DU 21 NOVEMBRE 2018

Patron d'émission   -  le 21 novembre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Jean Bernard et Guillemette Paris avec la participation d’Anne-Sophie Gautier et Robert Scott

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

► L’île de la Réunion paralysée par les blocages

Les gilets jaunes, qui ont la maîtrise de l’île depuis samedi dernier, sont bien décidés à tenir bon jusqu’à samedi prochain

Il a suffi d’une trentaine de barrages placés à des points stratégiques et tenus jour et nuit pour paralyser toute activité sur cette île montagneuse. Le blocage de l’unique dépôt de carburant du port a contraint le préfet à déclencher le plan ORSEC hydrocarbures. Les administrations et les établissements scolaires sont fermés, l’université a dû annuler ou reporter les examens. Plusieurs pompes à essence sont à sec, dans certains commerces les rayonnages sont déjà vides : la population réunionnaise craint de ne pas tenir jusqu’à la fin de la semaine. Même les quotidiens de l’île ont dû renoncer à paraître, à la suite des pressions exercées sur les livreurs. Les gilets jaunes de l’île de la Réunion, où 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté, protestent contre la hausse des prix du carburant, bien sûr, mais aussi contre la vie chère et le chômage, qui touche 23% des habitants.

Des bandes de jeunes malfrats des cités profitent du mouvement

Alors que l’ambiance sur les barrages est plutôt bon enfant, des bandes de cinquante à cent cinquante casseurs et pillards, âgés d’à peine dix ans pour les plus jeunes, ont profité de l’occasion pour sortir des cités sensibles et s’attaquer aux forces de l’ordre. Toutes les nuits, ils pillent, saccagent et incendient les commerces et les restaurants, quand ils ne rackettent pas les automobilistes.

La réponse du gouvernement : couvre-feu et renforts de gendarmerie

Pour la première fois dans l’histoire de l’île de la Réunion, il est désormais interdit de circuler dans la moitié des communes entre 21h et 6h du matin depuis lundi. Le préfet, Amaury de Saint-Quentin, a également décrété la fermeture de l’aéroport Roland-Garros pendant la nuit, obligeant ainsi Air Austral à revoir ses plannings de vol. Le ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a annoncé un renfort de 40 gendarmes en provenance de Mayotte pour aider au maintien de l’ordre.

 

► Suisse : votation imminente pour contrer les juges étrangers

Le 25 novembre 2018, les Suisses sont appelés à voter sur une initiative populaire fédérale intitulée : « le droit suisse contre les juges étrangers. » Le centre européen pour le Droit et la Justice vient de réaliser un reportage d’une vingtaine de minutes portant sur cette initiative de l’Union Démocratique du Centre créée par le charismatique Oscar Freysinger. Plus précisément, l’objet du référendum est de modifier la Constitution pour y écrire que celle-ci est la norme suprême. L’enjeu est de taille puisque « derrière des considérations juridiques complexes se trouve en fait une question simple : celle de l’autodétermination suisse et de la survie de sa démocratie directe face au droit international » explique le reportage.

L’autodétermination suisse était-elle réellement menacée ?

Les opposants à l’initiative ne manquent pas, comme à l’époque où l’Union Démocratique du Centre avait proposé, avec succès, d’interdire les minarets. Les autres partis suisses, le Conseil national ainsi que le Conseil des États se disent scandalisés et arguent qu’une telle modification de la Constitution menace certains traités internationaux et « fragilise la stabilité et la sécurité du droit ». D’anciens hauts diplomates ont même signé une tribune dénonçant l’initiative dans laquelle ils rappellent qu’« en 2012, les juges annulent l’expulsion d’un trafiquant de drogue macédonien, estimant que la Convention européenne des droits de l’Homme l’interdit. Or, le renvoi des criminels étrangers est inscrit depuis 2010 dans la Constitution suisse, à la suite d’un vote populaire remporté par l’UDC. » C’est précisément contre ce genre de décision que l’Union Démocratique du Centre fonde son argumentation en faveur de la primauté du droit suisse.

La votation a-t-elle des chances d’être adoptée ?

Les médias et personnalités suisses l’assurent : la majorité des Suisses n’est pas sensible aux arguments développés par l’UDC qui est, plus que jamais, seule et isolée… Les sondages les plus récents prédisent un net rejet de l’initiative, avec seulement 40% d’intentions de vote favorables. “Seulement 40%” soulignent les anciens hauts diplomates. Gare à la déconvenue cependant : le 9 février 2014, les citoyens avaient soutenu à la surprise générale une limitation drastique de l’immigration voulue… par l’UDC. Cet empêcheur de tourner en rond est décidément une épine dans le pied des élites suisses qui apparaissent tout aussi déconnectées du réel que nos élites… Réponse début décembre.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Gilets jaunes : samedi 24 novembre, « c’est Paris bloqué, c’est Paris ville morte ! »

C’est l’ambition d’un internaute dont la vidéo a été vue 234.000 fois sur Facebook et partagée 17.000 fois. La capitale, qui dédaigne le mouvement jusqu’à présent, risque donc de se voir paralysée samedi par des piétons déambulant au milieu des rues. Un autre internaute, invite également les Français à se réunir place de la Concorde de 8 à 11 heures. 30.000 personnes ont déjà accepté l’invitation, 198.000 se disent intéressées. Avec un mouvement imprévisible, tout est possible, y compris le dépassement des prévisions.

 

► La modification de la loi de 1905 se précise.

La modification de la loi de 1905 se précise. Ainsi, si le gouvernement n’entend pas toucher aux fondamentaux, c’est-à-dire le principe énoncé à l’article 2, selon lequel “la République ne reconnaît ni ne salarie, ni ne subventionne aucun culte”, il devrait en revanche y avoir du nouveau du côté des associations. Le statut d’association cultuelle, prévu au titre IV de la loi, serait ainsi étendu à l’ensemble des lieux de culte. En retour, les autorités obtiendraient en théorie un droit de regard renforcé sur la gouvernance de la dite association ainsi que sur son financement, permettant ainsi de lutter contre la radicalisation des mosquées. Le gouvernement entend également autoriser ces associations à gérer des immeubles comme source de revenu, alors même que cette disposition avait déjà été rejetée par l’Assemblée.

 

► Le chiffre du jour : 144 000

144.000 €… soit le montant des dons reçus lors de la dernière présidentielle par l’équipe de campagne d’En Marche ! dont l’origine non identifiée interpelle la justice. Le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête préliminaire pour tenter de faire la lumière sur ces donations après un signalement de la Commission des comptes de campagnes et des comptes publics. L’enquête devra déterminer si certains donateurs n’ont pas dépassé le plafond légal fixé à 7.500€. Le financement de la campagne d’Emmanuel Macron suscite décidément bien des interrogations entre les possibles ristournes de la ville de Lyon, celle de l’entreprise créatrice d’événements GL Events, le dîner à Las Vegas à 300.000€ et cette dernière polémique, voilà qui commence à peser lourd dans la balance. Affaire à suivre…

 

► Le kilogramme a changé de masse

L’étalon de mesure du kilogramme n’est plus le cylindre de platine iridié conservé au Bureau international des poids et mesures de Sèvres. Depuis 1889, le « grand K », comme on le surnomme, servait de modèle à des étalons distribués à l’international et qui, mystérieusement, ont gagné ou perdu plusieurs dizaines de microgrammes en un siècle. Cette imprécision très dommageable aux travaux de physique n’aura plus lieu d’être puisque la 26e Conférence générale des poids et mesures, réunie à Versailles, a choisi dimanche de remplacer ces cylindres de masse variable par un calcul à partir de la constante de Planck. Ce changement sera effectif le 20 mai 2019.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Nouveau revers judiciaire pour Donald Trump. 

La Cour fédérale de San Francisco a suspendu temporairement l’ordre exécutif anti-immigration du président américain signé vendredi. L’ordre doit permettre le rejet automatique de toute demande d’asile déposée par un clandestin, c’est-à-dire celle d’une personne entrée illégalement sur le territoire américain. Cette décision intervient alors que la pression migratoire s’exacerbe au Mexique, avec la colonne de quelque 8000 candidats à l’entrée aux Etats-Unis, principalement originaires du Honduras et du Salvador. Des manifestants se sont ainsi rassemblés dimanche à Tijuana, en protestation contre leur arrivée. De son côté, le président américain a déployé à la frontière 5.900 soldats et 2.100 réservistes de la Garde nationale.

 

► Aquarius : la justice italienne veut sa mise sous séquestre

Ce n’est pas en raison de sa complicité au développement de l’immigration clandestine que pourrait être mis fin au trafic auquel se livre le navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, mais pour une question de traitements des déchets. En effet, d’après les médias italiens, les enquêteurs soupçonnent l’Aquarius d’avoir fait passer un total de 24 tonnes de déchets potentiellement toxiques, notamment du matériel médical potentiellement infecté, pour des déchets classiques.

 

► Angleterre : des enfants autistes incités à changer de sexe

Dans un article du Mail on Sunday, une enseignante tire la sonnette d’alarme : dans le même établissement, pas moins de 17 enfants sont en train de suivre un traitement pour changer de genre. La plupart d’entre eux présentent des problèmes d’autisme et sont très influençables. L’enseignante, qui a préféré restée anonyme pour ne pas être virée après 20 ans d’enseignement, y affirme qu’on lui a conseillé de laisser les parents dans l’ignorance. Elle ajoute qu’une élève plus âgée en a incité de plus jeunes à changer de sexe, qu’ils veulent imiter les « vedettes transsexuelles de Youtube » et que les activistes trans font pression pour que les choix des enfants ne soient pas questionnés.

 

► Etats-Unis : le Congrès s’apprête à modifier son règlement pour faire plaisir à une élue musulmane

Ilhan Omar, qui est de confession musulmane et qui vient d’être élue au Congrès américain, s’est engagée à modifier une loi interdisant aux parlementaires d’avoir la tête couverte. C’est bientôt chose faite. Une nouvelle version du règlement intérieur, dont la jeune femme a participé à la réécriture, acceptera des exceptions pour des raisons religieuses. Le port du foulard, de la kippa ou encore du turban devrait être autorisé. Ce changement sera, sauf surprise, approuvé en janvier par la Chambre des représentants, désormais à majorité démocrate.

 

► La bonne nouvelle du jour

…est une bonne nouvelle d’il y a quelques jours. Il arrive que des automobilistes bloqués prennent la situation avec philosophie : ce fut le cas à Avignon, où des dominicaines du Saint-Esprit se sont trouvées arrêtées à un barrage. Elles en ont profité pour esquisser quelques pas de danse folklorique sous les applaudissements des manifestants, et pour brandir le rosaire à la fin parce qu’il ne faudrait pas oublier l’essentiel. Leur bonne humeur n’est pas passée inaperçue puisque la vidéo de l’événement, fort appréciée, fait actuellement le tour des réseaux sociaux !

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Musique classique

15:00 16:00