BULLETIN DE REINFORMATION DU 30 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 30 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Isaure Bergecard et Paul Eparvier.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

► Élection d’un candidat populiste de droite au Brésil

Ce que de nombreux observateurs de la politique brésilienne pressentaient depuis plusieurs semaines est arrivé : Jair Bolsonaro a été élu président du Brésil ce dimanche. Avec 55% des voix, il écrase son concurrent Fernando Haddad du parti des Travailleurs, parti de gauche, anciennement dirigé par Lula.

Jair Bolsonaro est régulièrement décrié dans les médias français, traité de raciste, de misogyne ou de nostalgique de la dictature.

En effet, Jair Bolsonaro s’est fait remarquer par ses propos provocateurs sur les femmes ou les Indiens. Ce serait une grave erreur d’analyse que de s’arrêter à ces remarques. Jair Bolsonaro, candidat de droite nationale est avant tout un candidat de l’ordre. Conservateur sur le plan des mœurs, cet ancien capitaine de l’armée brésilienne est aussi un ultra-libéral.

Ces trois grandes caractéristiques expliquent l’électorat de Jair Bolsonaro.

Un électorat qui reste somme toute assez divers. La partie ultra-libérale du programme plaît aux populations riches du sud du pays tandis que son côté conservateur attire une grande partie des évangélistes. C’est avant tout son discours très sécuritaire qui plaît aux Brésiliens, surtout les plus pauvres qui sont en première ligne face à l’insécurité immense que vit le Brésil depuis de nombreuses années. Lors de sa campagne, il avait été particulièrement soutenu par de très nombreux footballeurs issus des favelas, au grand dam des commentateurs occidentaux.

Son élection a amené de nombreuses réactions à travers le monde.

Il a été félicité par un grand nombre d’hommes politiques : Donald Trump bien sûr, auquel on le compare souvent malgré leurs différences de fond, mais aussi Vladimir Poutine, Matteo Salvini ou encore Marine Le Pen. A l’inverse, Emmanuel Macron s’est permis de menacer le néo-président brésilien en ces termes : « c’est dans le respect des valeurs démocratiques que la France souhaite poursuivre sa coopération avec le Brésil, pour relever les grands défis contemporains de notre planète ». Pas sûr que cela empêche Jair Bolsonaro d’avoir les coudées franches en son pays.

 

► Élections françaises : bientôt des bureaux de vote en prison ?

Nicole Belloubet, garde des Sceaux, a déclaré que « le droit de vote, c’est le b.a.-ba de la démocratie » lors de sa visite à la prison des Baumettes à Marseille. Elle a affirmé souhaiter que des bureaux de vote soient placés au sein même des prisons, afin que les détenus puissent voter directement depuis leur centre de détention. Aussitôt dit, presque aussitôt fait : Mme Belloubet annonce que les détenus, souhaitant voter lors des prochaines élections européennes, pourront déposer leur bulletin dans une urne, ceux-ci seront ensuite centralisés à la Chancellerie.

Macron, de plus en plus tourné vers ceux ayant entravé les règles imposées par la société.

En février dernier, c’est Emmanuel Macron qui tweetait « pour les élections européennes, je souhaite que tous les détenus puissent voter ». Nous rappelons que ces derniers, peuvent déjà voter en demandant une permission de sortie ou en réalisant une procuration de vote. Cependant, les informations sont souvent mal diffusées concernant les modalités de vote, ainsi le nombre de personnes détenues qui votent directement demeure faible.

Pourtant, nombreux sont les Français ayant des difficultés à accéder aux urnes et accomplir cet acte essentiel à tout citoyen.

Personnes âgées et à mobilité réduite, militaires en opération ne bénéficiant pas de permission : eux n’ont que la solution de la procuration pour pouvoir exercer leur droit de vote. Enfin, les sondages des élections européennes qui semblaient pour le moment mal engagés pour notre président, vont peut-être prochainement être revus à la hausse !

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Jean-Luc Mélenchon menacé de suspension par sa loge maçonnique

Les faits nous sont révélés par le quotidien l’Express qui affirme tenir ces informations de « plusieurs sources fiables ». Le chef de la France Insoumise fait l’objet d’une procédure de suspension au sein du Grand Orient de France, la plus ancienne obédience maçonnique française. Cette sanction fait suite aux propos et actes jugés violents, perpétrés par le député des Bouches-du-Rhône devant les caméras lors des précédentes perquisitions. Le Grand Orient de France, très attaché aux valeurs de la République ne tolérerait pas le comportement de Jean-Luc Mélenchon à l’égard de plusieurs figures de l’autorité publique, notamment un vice-procureur de Paris que l’on voit bousculé par lui sur les images.

 

► Marseille : Condamnation d’un réseau de revente de stupéfiants

19 membres d’un réseau de revente de stupéfiants ont été condamnés par le tribunal correctionnel ce lundi à Marseille, écopant de peines allant de 18 mois à 9 ans de prison. Chaque jour, des centaines de « clients » retrouvaient les vendeurs dans une des cités marseillaises, apportant un chiffre d’affaire quotidien estimé à 15.000 euros. Ironie de l’affaire, le grand patron du plan, Fathi Ganzouai, était éducateur en charge de la prévention contre la toxicomanie.

 

► Le Puy du Fou interdit de s’exporter en Russie 

Nous nous souvenons de l’accord signé en août 2014 par Philippe de Villiers et Vladimir Poutine programmant l’ouverture de deux Puy du Fou russes, l’un à Moscou, l’autre en Crimée. Et bien dans un entretien donné au magazine Paris-Match, le créateur du Puy du Fou a confié aux journalistes que l’Etat français l’en avait empêché. Les relations tendues entre la Russie et l’Europe annonçaient déjà la difficulté de l’entreprise. Ainsi le président russe déclarait-il lors de l’entrevue suivant la signature de l’accord de 2014 : « Je suis heureux que vous ayez envie de faire ce projet. Mais il y aura les sanctions. Je ne sais pas si on va y arriver. ». En qualifiant Bercy de « forteresse totalitaire », Philippe de Villiers rapporte le préavis du ministère à l’époque : « Si vous investissez en Russie, c’est pénal ». Survenue plus récemment, la liquidation de la société russe chargée de construire le parc enterre un peu plus le projet.

 

► #PasDeVague : un mot-dièse qui recense les incivilités des élèves envers leurs professeurs

En ce moment sur les réseaux sociaux, on trouve de très nombreuses publications d’enseignants confrontés à la violence et au manque de civilités de leurs élèves. On note leur exaspération vis-à-vis du non-respect de la hiérarchie. Ainsi, les professeurs se désolent de devoir passer leur temps à reprendre les jeunes sur des éléments appartenant pourtant à l’éducation de base, plutôt que de se consacrer pleinement à leur instruction. Ce constat vient après l’arrivée en masse dans les établissements scolaires français d’enfants dépourvus de toute responsabilisation. Le #PasDeVague est une alerte face aux démissions d’enseignants blessés dans leur dignité et aux arrêts maladies de plus en plus nombreux.

 

► À Saumur, une église en passe d’être transformée en café libertin.

Un café assez particulier va probablement ouvrir ses portes à Saumur dans un futur proche. En effet, celui-ci se trouvera dans un cadre particulier : celui d’une chapelle désacralisée, et le projet est dénommé « levrette café ».  Un café libertin donc, dans un cadre qui selon une association de riverains, n’est pas réellement fait pour. Une pétition a vu le jour sur Internet afin de s’opposer à ce projet. D’après les signataires de la pétition, le problème ne vient pas de transformer une ancienne chapelle en lieu de vie, mais en un projet qui va à l’encontre de son utilité première.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Angela Merkel annonce son retrait de la vie politique allemande à la fin de son mandat

Les heures d’Angela Merkel à la tête de l’Allemagne sont comptées. L’élection régionale en Hesse aura eu raison de la ténacité de la chancelière allemande. Son parti, la CDU a subi son plus fort revers électoral dans la région depuis 50 ans. Tirant les enseignements de cet échec, Angela Merkel a annoncé quitter la tête du parti en décembre. Cela fait 18 ans qu’elle avait pris le contrôle du parti conservateur en remplaçant Helmut Kohl. Elle a aussi annoncé qu’elle ne se représenterait pas à la tête de l’Allemagne à la fin de son mandat, dans 2 ans. Une phase d’instabilité politique qui semble s’ouvrir en Allemagne. Les Allemands reprochent tout particulièrement à Merkel sa gestion laxiste de la crise des migrants.

 

► Un gang d’immigrés reconnus coupable de viols d’enfants

Depuis plusieurs années, les Anglais découvrent semaine après semaine une nouvelle histoire de viols collectifs. Des enquêtes révèlent ces groupes d’immigrés indo-pakistanais qui violent collectivement des adolescentes des quartiers populaires britanniques. Hier, à Roterham, dans le nord du pays, six membres du même gang ont été reconnus coupables de viols sur mineures. Entre 1997 et 2013, ils auront fait 1500 victimes en toute impunité. Leur peine sera annoncée le 16 novembre. D’ici là ils dormiront en prison.

 

► Attentat terroriste en plein cœur de Tunis

Hier, une femme s’est fait exploser en plein cœur de la capitale tunisienne faisant par la même une quinzaine de blessés, dont dix policiers. A l’heure actuelle aucun mort n’est à déplorer. La femme, âgée de 30 ans, n’était pas considérée comme extrémiste par les services de police. Elle aurait agit avec une bombe artisanale. C’est la première fois depuis novembre 2015 qu’un attentat a lieu dans la capitale tunisienne. A l’époque c’était un bus de la garde présidentielle qui avait été visé par un attentat suicide revendiqué par l’Etat Islamique. On estime à 3000 personnes le nombre de Tunisiens ayant rejoint l’Etat Islamique et d’autres groupes djihadistes en Irak, en Syrie et surtout en Libye.

 

► Les Etats-Unis envoient 5000 soldats à la frontière mexicaine

A défaut d’avoir encore lancé la construction de son mur à la frontière mexicaine, Donald Trump a l’air bien décidé de ne pas laisser passer la nouvelle vague d’immigrés qui arrive depuis le Honduras. En effet, le président américain a décidé d’envoyer 5000 militaires de l’armée américaine sur la frontière mexicaine afin d’empêcher l’arrivée de la colonne du Honduras. Cette colonne s’est actuellement arrêtée au Mexique suite à des heurts internes. Selon les médias internationaux, elle fuit les violences et la famine.

 


 

► L’éphéméride

En ce 30 octobre 1922 le roi d’Italie Victor-Emmanuel III demande à un certain Benito Mussolini de former le nouveau gouvernement italien.  En effet après la marche sur Rome la démonstration de puissance de Mussolini et la crise sans précédent que traverse l’Italie, le roi essaie de trouver un compromis et de donner un nouvel élan à son pays.

C’est alors le début du régime fasciste italien, qui se terminera après la fin de la seconde Guerre mondiale.

 

► La bonne nouvelle du jour est médicale !

Des scientifiques toulousains se sont inspirés d’une molécule présente dans une éponge marine des Caraïbes pour créer un anticancéreux. Ils ont pu la reproduire à l’identique en laboratoire, affranchie de ses éléments superflus, et ont réussi à booster les capacités anticancéreuses de cette molécule de synthèse. Cependant, quelques mystères restent encore à percer, notamment comment l’utiliser efficacement contre un cancer spécifique.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. du lundi soir

18:00 21:00