BULLETIN DE REINFORMATION DU 29 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 29 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Kirkor Sureken et Justine Bertrand.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

► Les mesures de Blanquer contre les violences à l’école

Invité samedi sur Europe 1, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a détaillé ses projets de lutte contre les violences à l’école. Pour rappel, cette intervention prend place quelques jours après l’agression d’une enseignante à l’arme factice dans un lycée de Créteil.

 

Une série de mesures sont mises en avant par Blanquer

 

Des policiers dans certaines écoles

Cette mesure a déjà été testée à Nice en avril dernier. Elle fait partie des pistes de travail du ministre. Il rappelle néanmoins qu’il s’agira d’une mesure ponctuelle « cela peut arriver dans des cas particuliers que nous définirons, mais ça ne veut pas dire que ça deviendra une généralité ». 

Un conseil de discipline renforcé

Jean-Michel Blanquer s’est attardé sur les conseils de discipline, qu’il juge, selon ses propres mots, trop « complexes » et « chronophages ». L’ancien recteur d’académie souhaite « une simplification des procédures ». Cela passera notamment par un changement dans le règlement intérieur des établissements. Selon Franceinfo, des précisions devraient être apportées à l’issue du prochain Conseil des ministres.

L’armée ou la police pour encadrer les plus indisciplinés

Le ministre a proposé une mesure inédite : la création de « structures dédiées solides » pour prendre en charge les élèves exclus d’un ou plusieurs établissements. Selon lui, ces « poly-exclus » ont besoin d’un encadrement spécial, qui pourrait « venir de différents corps de métiers, aussi bien de l’Education nationale que de l’armée ou de la police ». Pour le ministre, ces jeunes « ont besoin d’une autre manière d’être encadrés ».

 

►  La dédollarisation du monde, une erreur de l’empire

Le président russe Vladimir Poutine pense que la politique agressive de sanction des Etats-Unis aura pour conséquence une défiance des pays tiers vis-à-vis du dollar.

Il a même cité le président français Emmanuel Macron qui aurait déclaré que « l’Europe devait renforcer sa souveraineté financière et monétaire ».

Lors de la réunion annuelle du Club Valdaï répondant à une question d’un journaliste Vladimir Poutine a déclaré, je cite : « Ce sont des empires qui peuvent se permettent d’avoir des pertes mais à un moment donné, les pertes dépassent les capacités et le potentiel de l’empire […] et apparemment nos amis américains ont agi de cette façon ».

Ceux qui défient le dollar prennent des risques

Le président russe et son homologue chinois Xi Jinping avaient annoncé le 11 septembre 2018 leur volonté de se passer du dollar dans le cadre de leurs échanges commerciaux. Ils sont désignés comme des menaces par la stratégie américaine.

Les Européens ont contourné les sanctions américaines contre l’Iran en instaurant un système de paiement en pétrole.

Le Venezuela qui souhaite sortir du système d’échange du pétrole libellé en dollar pour d’autres devises convertibles telles que l’euro, le rouble ou le yuan subit, une pression monétaire.

De même, la Turquie a vu sa monnaie fondre dans le bras de fer qui l’opposait aux États-Unis dans le dossier du religieux américain emprisonné.

N’oublions pas le sort des feus présidents Saddam et Khaddafi qui avaient les mêmes velléités contre le dollar.

Les Américains utilisent le bâton de la sanction économique contre ceux qui ne s’alignent pas sur sa politique étrangère ou économique, ce qui pourrait à terme se retourner contre eux.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Contre l’augmentation du carburant les mouvements de contestation s’organisent

L’augmentation du prix des carburants fait mal aux portefeuilles des automobilistes. L’exaspération exprimé sur les réseaux sociaux sous forme d’appel des automobilistes à bloquer le périphérique parisien le 17 novembre. La mobilisation ne se limite pas à la seule région parisienne, elle mobilise les automobilistes de la Haute-Vienne, de la Loire, de la Charente-Maritime, de l’Yonne. Selon la Provence la pétition contre la hausse des prix des carburants a atteint 435.000 signatures.

Le gouvernement peu sensible aux menaces de blocage

C’est par la voie du ministre des comptes publics que le gouvernement a exprimé, je cite « On ne peut pas à la fois regretter le départ de Nicolas Hulot et pester contre l’augmentation du prix du diesel ». Il a ajouté également, que « nous devons prendre des mesures courageuses : le gouvernement assume la hausse des taxes sur les carburants ».
Le gouvernement persiste à ne pas entendre les difficultés des Français, notamment lorsqu’il prétend taxer la pollution plutôt que les travailleurs.
Il n’est pas sûr que les travailleurs qui voient leur pouvoir d’achat diminuer et qui ont besoin de se déplacer l’entendent de cette oreille.

 

► Mort de Philippe Gildas

La tête et les jambes, La Chasse aux trésors, Nulle Part Ailleurs pour ne citer que quelques émissions qui ont rempli la longue carrière du journaliste et animateur de télévision qu’était Philippe Gildas, né Philippe Leprêtre décédé le 28 octobre à l’âge de 82 ans.
Selon Wikipedia, il s’était engagé notamment pour l’école libre en 1984, il dénonçait la mainmise des syndicats à propos des négociations avec l’État, il préconisait la corporation de métiers, encadrés par l’État. En 2002 et 2003 il soutint la politique du gouvernement de Villepin. En 2015, il contesta le principe de la laïcité autant dans le domaine public que privé.

 

► Querelle médiatique autour des propos d’Oliver Faure sur les quartiers de l’immigration

Jeudi dernier sur France Inter, le premier secrétaire du Parti Socialiste, Olivier Faure, a évoqué une « colonisation à l’envers », suite à l’intervention d’un auditeur sur le racisme anti-blanc.

Il a déclaré, « Il existe aujourd’hui des endroits où le fait de ne pas être issu de l’immigration peut poser problème à des gens dans ces quartiers, et qui peuvent se sentir exclus. Il y a des endroits où il y a des regroupements qui se sont faits génération après génération et qui donnent le sentiment qu’on est dans une sorte de colonisation à l’envers, ce que m’a dit un jour une de mes concitoyennes ».

Ces propos ont suscité une querelle d’interprétation au sein de l’univers médiatique.

À droite, on y a vu l’aveu de l’existence d’un racisme anti-blanc de la part du patron du PS. À gauche, on a dit qu’Olivier Faure n’a fait que relayer le témoignage d’un auditeur sur une forme de racisme inexistante à ses yeux.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

► Elections aux Maldives remportées par Ibrahim Mohamed Solih sous l’influence de l’Inde et des Etats-Unis

Solih a remporté les élections avec 16 points d’écart sur le président sortant Abdulla Yameen proche de Pékin. Solih a pour objectif de rapprocher son pays de son voisin du nord, l’Inde. C’est sans compter sur l’habilité de la Chine qui, dans un scénario similaire en 2015, a su coopérer astucieusement avec le gouvernement du président Sirisena du Sri Lanka et même tirer les ficelles diplomatiques. Les Maldives occupent une position stratégique des voies de communications maritimes. Reste à savoir si l’appareil de l’État des Maldives suivra la réorientation du pays voulue par le président Solih vers l’Inde, ce qui reste incertain.

 

► Fusillade dans une synagogue à Pittsburgh : de nombreux morts, Trump dénonce « la haine » aux Etats-Unis

Samedi, un tireur a ouvert le feu dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, où les fidèles étaient rassemblés pendant le chabbat. Il a tué 11 personnes, en a blessé 6 autres, avant de se rendre. Le tireur – qui aurait agi seul – a été arrêté et placé en garde à vue.

Selon les premiers éléments de l’enquête, qui est l’auteur de cette fusillade ?

Il s’agit de Robert Bowers, un homme d’une quarantaine d’années, habitant de la région. Il aurait posté, peu avant l’attaque, un message antisémite sur les réseaux sociaux. Le président américain Donald Trump a très rapidement réagi après l’attaque. Il a dénoncé la « haine » dans le pays. Il a réclamé un durcissement de l’application de la peine de mort.

 

► La Grèce détecte l’arrivée massive de jihadistes

Alors que l’arrivée de jihadistes mêlés au flot de migrants entrant dans l’Union européenne par la Grèce était jusqu’ici anecdotique, l’alerte vient d’être lancée face à une arrivée plus massive.

Depuis la signature de l’accord russo-turc de Sotchi, plus d’un millier de combattants de Daech et d’Al-Qaïda ont été discrètement exfiltrés d’Idleb par les services secrets turcs MIT.

La police grecque a détecté au moins 120 jihadistes parmi les nouveaux immigrants, notamment dans le camp de Moria, sur l’île de Lesbos.

Ces individus ne figurent pas sur le fichier des 5.000 jihadistes dont disposent les autorités européennes.

Ils ont été identifiés grâce aux dénonciations d’autres migrants qui en ont été victimes en Syrie et en Irak.

 

► Le Mexique utilise des camions frigorifiques comme morgues mobiles

Lu sur the New Observer online, en 2017 il a eu 31.174 meurtres au Mexique.

En juin 2018 ce chiffre atteignait 15973. Selon les autorités de la ville de Jalisco près de la frontière nord, le nombre croissant des victimes déborde la capacité des morgues de la ville.

Les autorités ont donc décidé d’employer des camions frigorifiques. C’est la province de Baja California frontalière avec les États-Unis qui a vu une augmentation sensible des homicides. Ceci étant le résultat de la guerre que se livrent les cartels de drogue Sinaloa et Jalisoc pour le contrôle de la route d’approvisionnement vers les États-Unis.

 L’auteur italien Saviano fait une description très complète du fléau qu’est le trafic de drogue dans son livre qui s’intitule « Extra pure: Voyage dans l’économie de la cocaïne » chez Folio.

 

► L’affaire Khashoggi et le pacte de Quincy

Le 2 octobre 2018 Jamal Khashoggi était assassiné dans le consulat saoudien d’Istanbul en violation de l’article 55 de la Convention de Vienne sur les relations consulaire.

Qui est Jamal Khashoggi ?

Jamal était le petit fils du médecin personnel du roi Abdul Aziz.

Il était le neveu du marchand d’armes Adnan Khashoggi.
Samira Khashoggi, sa tante, est la mère du marchand d’armes Dodi Al-Fayed, éliminé avec sa compagne, la princesse britannique Lady Diana.
Jamal avait été associé au coup de palais que le vieux prince al-Waleed préparait contre l’actuel roi Mohamed Ben Salman.
Son assassinat a soulevé l’indignation de la presse et des Parlementaires américains qui ont demandé au président Trump de prendre des sanctions contre Riyad.

Contre les menaces de sanction la réaction de Riyad ne s’est pas fait attendre

Turki Al-Dakhil, conseiller du roi réplique que le royaume est prêt à chambouler l’ordre mondial. Parmi les trente mesures, les plus marquantes sont :

  • Descendre la production de pétrole à 7,5 millions de barils par jour.
  • S’écarter de Washington et se rapprocher de Téhéran.
  • Acheter les armes en Russie et en Chine
  • Permettre une base militaire à la Russie à Tabuk, à proximité de la Syrie, d’Israël, du Liban et de l’Irak.
  • Soutenir du jour au lendemain le Hamas et le Hezbollah

La réponse des occidentaux face aux mesures de rétorsion de Riyad

Sous l’impulsion des Etats Unis, les occidentaux boycottent le Forum de Riyad. Trump n’exclue pas de prendre des sanctions contre Riyad mais Paris et le Parlement européen attendent des preuves de la responsabilité du royaume dans le meurtre, l’Allemagne avait annoncé la suspension des exportations d’armements.

Thierry Meyssan conclu, le pacte de Quincy ne protège que le roi, pas les prétendants.

 

► Jair Bolsonaro remporte la présidentielle haut la main au Brésil

Bolsonao a été élu président du Brésil avec environ 56% des voix. Fernando Haddad le candidat de la gauche n’est pas parvenu à rattraper son retard.

Le nouveau président tant craint par la gauche prendra ses fonctions en janvier.

 

►  Le proverbe du jour est espagnol

La mauvaise plaie se guérit, la mauvaise réputation tue.

 

► La bonne nouvelle du jour est féminine

Tessa Worley a remporté la médaille d’or du premier géant de la saison.
Samedi, la skieuse française s’est imposée lors du premier géant de la saison de Coupe du monde. Sur la piste autrichienne de Sölden, elle a devancé l’Italienne Federica Brignone et l’Américaine Mikaela Shiffrin – championne olympique en titre. Tessa Worley, déjà double championne du monde, a ainsi remporté la treizième victoire de sa carrière.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. des sciences et des techniques

18:00 21:00