BULLETIN DE REINFORMATION DU 25 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 25 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Erika Gauthier et Solveig Grieg.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRAND TITRE


 

► Une première dans l’augmentation des prélèvements obligatoires français.

Effectivement, les prélèvements obligatoires ont dépassé pour la première fois la barre des 1000 milliards d’euros en France en 2017 selon un rapport parlementaire visant à établir un budget pour 2019. D’après ce document publié en octobre 2018, l’ensemble des impôts et cotisations des administrations publiques ont atteint 1 038 milliards précisément. A noter que c’est 43,3 milliards de plus que l’année précédente, soit une progression de 55% d’augmentation par rapport à 2002.

Une augmentation des prélèvements en lien avec l’augmentation des recettes fiscales.

Cette hausse qui s’élève à 45,3% du PIB français s’explique selon Joël Giraud par une évolution spontanée des recettes fiscales. La quantité d’impôts et cotisations recouvrés par l’Etat devrait atteindre 1057 milliards d’euros en 2018 et 1070 milliard en 2019. Afin de compenser ces impôts et cotisations en hausse, le taux de croissance prévu pour cette année comme pour l’an prochain est de 1,7% et laisse entrevoir une augmentation des recettes fiscales. Selon les calculs du rapporteur, l’évolution spontanée des recettes devrait donc avoisiner les 29,8 milliards en 2019.

Qu’en pensent les entreprises?

Le président de CroissancePlus, Jean-Baptiste Danet a ainsi répondu aux question de Nicolas Beytout en affirmant que ce sont les taxes qui fragilisent en premier lieu la concurrence des entreprises françaises. Pour lui la priorité est de baisser les taxes de production puisque la France est le pays où l’entreprise subit le plus de taxes en Europe. L’impôt sur les sociétés n’est ainsi pas l’axe majeur du mécontentement des entreprises.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

► Certaines recettes du loto du patrimoine ne seront pas dédiées au patrimoine français.

Gérald Darmanin a annoncé à l’Assemblée que les rentes gagnées grâce au loto du patrimoine ne seraient pas dédiées à la rénovation des monuments mais intégrées dans le budget de l’Etat. Interrogé sur le sujet, Gilles Lurton député des Républicains, bien qu’embarrassé a répondu que 15 à 20 millions d’euros iraient bien au patrimoine mais que les taxes prélevées, elles, seraient perçues par l’Etat sans toutefois préciser le montant de cette rente. Chargé de missions à l’Élysée, Stéphane Bern avait lancé le « loto du patrimoine » afin que les taxes puissent revenir à cette mission. C’est après le succès flagrant du premier tirage du 15 septembre l’Etat y a certainement vu un moyen d’engager facilement un jackpot. Pour autant le deuxième loto est toujours maintenu pour 2019.

 

► Malgré les inquiétudes, le Conseil d’état valide le fichage numérique de tous les Français.

Après avoir rejeté les recours formulés par la société face au fichier TES (Titres Électroniques Sécurisés), le Conseil d’État a désormais validé sa conception qui sera gérée par le ministère de l’Intérieur. Rassemblant tous les renseignements personnels et biométriques des français le TES a pour objectif d’apporter une aide et une sécurité à la gestion des cartes d’identité et des passeports. Rejetant les demandes d’annulation au titre d’excès de pouvoir, le Conseil d’État assure que cette base de donnée ne porte pas « une atteinte disproportionnée » au droit des individus. Pour l’avocat Alain Bensoussan spécialiste en droit des technologies, une telle base de données pose naturellement problème en matière de respect de la vie privée et ses limites qui peuvent rapidement basculer entre sécurité et surveillance informatisée d’identification des individus.

 

NOUVELLE DU MONDE


 

► Hier, le Parlement européen a adopté le projet de règles visant à interdire les produits plastiques à usage unique d’ici 2021.

Réuni à Strasbourg, la Commission a proposé d’interdire une dizaine de produits à usage unique tels qu’assiettes en plastique, couverts, cotons-tiges ou tiges pour ballons en plastiques ; ces produits représentant à eux seuls 70% des déchets échoués dans les océans et sur les plages. S’ajoutent à cette liste des produits comme les emballages de restauration rapide en polystyrène ou oxo-plastiques supposés biodégradables mais qui en réalité se fragmentent en microparticules de plastique. Les députés ont aussi proposé d’ajouter les déchets issus des produits du tabac dont en particulier les filtres à cigarettes afin de les réduire de 50% d’ici 2025. La pollution plastique en effet coûterait 22 milliards d’euros jusqu’en 2030. Suite à ce rapport adopté par le Parlement européen, le Conseil de l’Union Européenne doit à son tour se prononcer sur le texte de la Commission d’ici la fin de l’année. Il est à noter que des interdictions existent déjà au niveau national en France par exemple où assiettes et gobelets en plastique seront interdits dès janvier 2020.

 

► ÉPHÉMÉRIDE DU JOUR

Nous sommes aujourd’hui le 25 octobre, date anniversaire de la victoire de Charles Martel à Poitiers. Cette bataille, qui s’est déroulée en 732, a opposé les Francs et les Burgondes dirigés par Charles Martel contre l’armée Omeyyade menée par Abd al-Rahman. Cette victoire remarquable des troupes franques pourtant démunies de leur cavalerie eu un retentissement immédiat des deux côtés puisqu’elle mit fin aux incursions arabes sur le territoire franc. Cette victoire de Charles Martel s’est imposée comme le symbole de la lutte de l’Europe chrétienne face aux musulmans tant à l’est contre l’Empire musulman qu’au sud en Espagne avec la Reconquista. Cette bataille fut d’ailleurs décisive dans l’établissement de la dynastie carolingienne.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. des sciences et des techniques

18:00 21:00