BULLETIN DE REINFORMATION DU 15 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 15 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Kirkor Sureken et Justine Bertrand.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

►Élections en Bavière : revers historique des alliés de Merkel, l’extrême droite entre au Parlement régional

Le parti patriote Alternative pour Allemagne (AfD) obtient 11% des voix, d’après les sondages des chaînes publiques ARD et ZDF, nous apprend France Info.

Le parti conservateur CSU, allié incontournable de la chancelière allemande Angela Merkel, a subi, dimanche 14 octobre, un camouflet aux élections régionales en Bavière. Elle perd sa majorité absolue au Parlement régional face à l’essor des Verts et de l’extrême droite.

Certes, l’Union chrétienne-sociale, “parti frère” de la CDU d’Angela Merkel, arrive en tête avec 35,5%, mais ce résultat a tout d’une débâcle, car le parti domine cette région depuis 1950. La CSU perd quelques 12 points par rapport à 2013, sa majorité absolue et va être obligée de chercher une alliance inconfortable avec une ou plusieurs autres formations.

Le parti d’extrême droite en troisième position

Autre mauvaise nouvelle pour Angela Merkel, l’autre membre de sa coalition gouvernementale, les sociaux-démocrates du SPD, subissent une gifle avec 10% des voix. Les gagnants du scrutin sont les Verts, avec 19%, et l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), le parti patriote anti-Merkel et antimigrant qui obtient 11% des voix, au coude-à-coude avec les Freie Wähler, des conservateurs indépendants (11,5%). Les libéraux du FDP (5%) ferment la marche.

Rien pour rassurer la chancelière allemande donc, d’autant que son propre parti, la CDU, doit faire face à un scrutin tout aussi ardu le 28 octobre en Hesse. Ces deux scrutins, “affecteront la politique nationale et, en conséquence, la réputation de la chancelière”, a déjà prévenu, vendredi, le président de la chambre des députés et vétéran respecté de la CDU, Wolfgang Schäuble.

 

►L’ONU souhaiterait remettre en question l’interdiction de la burqa en France

Dans un article paru le 10 octobre dernier, le journal La Croix a révélé que le Comité des droits de l’homme de l’ONU s’apprête à prendre position à l’encontre de la loi française de 2010 qui pénalise la dissimulation du visage dans l’espace public.
Il faut distinguer la loi du 11 octobre 2010 de la loi de mars 2004 portant sur les signes religieux dans les écoles.
La loi du 11 octobre 2010 interdit de « dissimuler son visage » dans l’espace public. Cette loi, parfois appelée partialement loi sur la burqa, interdit en vérité de « dissimuler son visage » publiquement aussi bien à l’aide d’un voile islamiste intégral que d’un masque ou d’une cagoule.

Quant à elle, la loi de mars 2004 sur les signes religieux dans les écoles stipule que « le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse […] est interdit ».

Il convient de comprendre que la finalité de la loi d’interdiction de dissimuler son visage en public est une mesure de police. En revanche, la loi sur le port de signes religieux à l’école vise au respect de la laïcité.

En juin 2014, la Cour européenne des droits de l’homme avait validé la loi sur l’interdiction de dissimuler son visage en publique. Dans un arrêté, elle avait estimé que « la préservation des conditions du « vivre ensemble » était un objectif légitime » des autorités françaises.

Cependant, suite au dépôt de deux requêtes de femmes en burqa verbalisées pour avoir violé cette loi, la Cour européenne semble revenir actuellement sur ses positions. Elle devrait juger prochainement que la législation française est une « atteinte à la liberté religieuse » et crée une « discrimination » à l’encontre de ces femmes.

Ce qui est remarquable est que, tandis que les autorités françaises définissent l’interdit de la dissimulation du visage en public sur le plan pragmatiquement policier, le Comité des droits de l’homme pense cette loi sur le plan moral.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

►Soupçons d’emplois fictifs : les juges aggravent la mise en examen de Marine Le Pen

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, convoquée vendredi 12 octobre au tribunal de Paris, a vu sa mise en examen requalifiée pour des faits présumés de « détournements de fonds publics » dans l’affaire des assistants présumés fictifs du parti, a appris l’AFP auprès de l’intéressée. Convoquée vendredi pour un premier interrogatoire après sa mise en examen pour « abus de confiance » et « complicité d’abus de confiance » en juin 2017, Marine Le Pen est ressortie du tribunal en fin de matinée.

Le délit de « détournements de fonds publics » est passible de dix ans d’emprisonnement et d’un million d’euros d’amende, contre trois ans de prison et de 375.000 euros d’amende pour l’abus de confiance. Elle n’a pas répondu aux questions des juges sur le fond, arguant qu’elle attendait une décision de la Cour de cassation sur un recours devant être examiné le 27 novembre, a-t-elle précisé à l’AFP.

 

►La mairie de Paris ouvre ses portes aux SDF

La maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, annonce la création de places d’hébergement dans la capitale pour les sans-abri. L’Hôtel de Ville accueillera cinquante à cent femmes à compter de fin novembre. D’autres mairies de la capitale seront également ouvertes. 

Dans un entretien au Journal du Dimanche, Anne Hidalgo a déclaré, « Nous avons décompté 3.035 personnes sans solution d’hébergement, au moment où il fait le plus froid. […] Plus de 800 ont déjà été créées dans nos bâtiments depuis février, 700 seront ouvertes d’ici à début 2019. L’Etat est chargé de créer les 1500 autres ».

Souvenons-nous que, le 10 novembre 2016, Jean-Pierre Pernaut avait déclaré : « Plus de place pour les sans-abris, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir ». N’en déplaise à la classe médiatique, au CSA et à la LICRA, qui avaient alors accusé le présentateur de faire un montage mensonger, l’annonce d’Anne Hidalgo confirme aujourd’hui ses observations.

 

►Valéry Giscard d’Estaing se confie sur l’immigration

La biographie officielle de Valéry Giscard d’Estaing est sortie mercredi 10 octobre. Elle a été écrite par Éric Roussel, lauréat du Prix de la biographie de l’Académie française pour son ouvrage sur Pierre Mendès France.

Intitulée « Valéry Giscard d’Estaing », cette biographie se constitue d’un recueil d’entretiens. Valéry Giscard d’Estaing s’exprime sur l’immigration. Il a confié que le regroupement familial est son grand regret.

Valéry Giscard d’Estaing « L’idée en soi était juste et généreuse […]. Mais elle a été mal appliquée, et j’ai eu le tort de ne pas plus surveiller l’application ; j’en ai donc la responsabilité […] Nous visions le noyau familial tel que nous le connaissions et nous avons vu arriver des noyaux familiaux totalement différents ».

Pour information, le prix de cette autobiographie, parue aux Éditions de l’Observatoire, est de 24,90€.

 

►Loiret : la police met en cause un compteur Linky après l’incendie d’une maison

Un compteur électrique Linky a pris feu et entraîné un incendie dans un pavillon dans le Loiret, samedi 13 octobre. “C’est l’explosion du compteur qui a provoqué l’incendie”, affirme le commissariat de Chalette-sur-Loing dans le Loiret. Le compteur nouvelle génération avait été installé une quinzaine de jours plus tôt. L’incendie n’a pas fait de blessé mais il a fortement endommagé le pavillon, occupé par un couple de retraités, qui a été relogé chez son fils. “Aucun élément ne permet de déterminer l’origine de l’incendie”
Un compteur électrique ne peut pas “prendre feu spontanément”, abonde Enedis dans un communiqué diffusé dimanche après-midi. “A ce jour, aucun élément ne permet de déterminer l’origine de l’incendie. Comme pour tous les incendies domestiques, une expertise indépendante sera menée afin de déterminer les causes précises de cet événement.”

Enedis affirme avoir installé le compteur communiquant Linky à 11 millions de foyers et ambitionne de remplacer les 35 millions de compteurs électriques en France d’ici à 2021. Son déploiement fait l’objet de contestations par certains militants, qui affirment notamment qu’il a déjà provoqué d’autres incendies.

 

►Louise Mushikiwabo, élue secrétaire générale de la Francophonie

Lors du dernier jour du sommet international de la Francophonie (OIF) à Erevan, Louise Mushikiwabo a été nommée par consensus secrétaire générale. Sa prise de fonction aura lieu en janvier prochain et pour quatre ans.

Ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo a été désignée en dépit des critiques. En effet, le Rwanda a remplacé en 2008 le français par l’anglais en tant que langue obligatoire à l’école, avant de rejoindre le Commonwealth, pendant anglophone de l’OIF. Celle-ci a déclaré, que « Le Rwanda est à l’aise dans le Commonwealth et l’OIF ».
Emmanuel Macron a apporté son soutien à Louise Mushikiwabo. Il a déclaré, que « Le combat fondamental pour notre langue est un combat pour le plurilinguisme ». Cette élection semble consacrer la stratégie « inclusive » d’Emmanuel Macron.

« Stratégie inclusive », qu’est-ce à dire ? Il s’agit de la stratégie selon laquelle tout est réalisable car toutes les choses sont équivalentes par ailleurs et tous les possibles sont compossibles. En effet, d’après cette déclaration d’Emmanuel Macron, la promotion du français est réalisable au détriment du français, à l’image du Rwanda qui promeut cette langue en lui substituant l’anglais. Aristote et sa logique n’ont qu’à bien se tenir !

 

NOUVELLES DU MONDE


 

►La Grèce détecte l’arrivée massive de djihadistes

Alors que l’arrivée de djihadistes mêlés au flot de migrants entrant dans l’Union européenne par la Grèce était jusqu’ici anecdotique, l’alerte vient d’être lancée face à une arrivée plus massive.

Depuis la signature de l’accord russo-turc de Sotchi, plus d’un millier de combattants de Daech et d’Al-Qaïda ont été discrètement exfiltrés d’Idleb par les services secrets turcs.

La police grecque a détecté au moins 120 djihadistes parmi les nouveaux immigrants, notamment dans le camp de Moria, sur l’île de Lesbos.

Ces individus ne figurent pas sur le fichier des 5.000 djihadistes dont disposent les autorités européennes. Ils ont été identifiés grâce aux dénonciations d’autres migrants qui en ont été victimes en Syrie et en Irak.

 

►Le chiffre du jour est 800M€

C’est ce que coûtent par an à la France les 25.000 réfugiés mineurs non accompagnés selon le site The New Observer Online.

 

►L’éphéméride du jour

1947 : Le pilote de chasse américain Charles Yeager franchit la barrière mythique de mur du son à bord d’un avion prototype lar Bell X 1. En survolant le lac asséché de Murac en Californie, il atteint une vitesse de Mach 1,06. Mais son record n’a pas été homologué du fait que son avion n’a pas décollé par ses propres moyens. Il a été largué par depuis un bombardier B 29 pour pouvoir économiser du carburant. Son exploit prouve néanmoins que l’homme est capable de dépasser les limites les plus dangereuses de la vitesse.

 

►Le proverbe du jour est irlandais

Mieux vaut d’anciennes dettes que de vieilles rancunes.

 

►La bonne nouvelle du jour

Le cycliste Français Thibaut Pinot a remporté en solitaire le Tour de Lombardie. Il est le premier Français à s’imposer sur la classique italienne depuis Laurent Jalabert en 1997.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. du lundi soir

18:00 21:00