BULLETIN DE REINFORMATION DU 10 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 10 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Pierre Spacesi et Jean Bernard avec la participation d’Anne-Sophie Gautier et de Robert Scott

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h

 

 

GRANDS TITRES


 

►Des universitaires américains montent un canular révélant l’ampleur des dégâts causés par l’idéologie progressiste sur le travail scientifique

Lorsque l’idéologie prend le pas sur la rigueur scientifique… ainsi pourrait se résumer l’étonnante expérience de trois universitaires américains qui refusaient de se plier docilement aux discours politiquement corrects qui règnent dans les campus. Ces trois chercheurs, Helen Pluckrose, James Lindsay et Peter Boghossian, par un habile subterfuge, un simple canular, viennent de montrer de quelles extrémités le progressisme était capable.

 

En quoi consiste ce canular ?

Les trois universitaires ont établi une liste des disciplines les plus gravement touchées par les travers idéologiques, celles qui sont “enracinées dans la branche post-moderne de la théorie qui a émergé à la fin des années soixante”. On y trouve donc les fameuses “gender studies”, les “queer studies” mais également les “fat studies” (sic) ou des pans entiers de la sociologie critique. Ces branches universitaires produisent régulièrement des travaux qui renoncent à toute honnêteté intellectuelle dès lors qu’il s’agit de dénoncer les oppressions de toutes sortes : sexistes, raciales, post-coloniales, homophobes, transphobes, grossophobes… Pour prouver leur diagnostic, le trio a alors décidé de rédiger des mémoires fantaisistes, reprenant la doxa qu’il dénonce pour la pousser dans ses retranchements les plus absurdes et voir si ces papiers seraient acceptés pour publication dans de très sérieuses revues scientifiques.

 

Quels furent les résultats ?

Bien au-delà de leurs espérances ! Ainsi que l’indique dans un récent article le magazine Marianne, sur 20 papiers écrits, pas moins de sept d’entre eux ont été validés par les revues universitaires, dont quatre publiés ! Sept autres sont encore en cours d’examen et seulement six ont été refusés par les universitaires chargés de les évaluer. L’une des études publiées par exemple envisage le développement de l’usage anal de sex-toys chez les hommes comme nécessaire pour lutter contre la transphobie et faire progresser le féminisme. Une autre, qui a fait grand bruit sur les réseaux sociaux, affirme que les chiens ont une culture du viol systémique. Les universitaires ont par ailleurs constaté que, souvent, les chercheurs relisant leurs textes ne leur réclamaient “pas d’être moins biaisé politiquement et moins négligent dans le travail, mais de l’être davantage”. Cette manière de faire “rejette l’idée d’universalité scientifique et d’objectivité et insiste, pour des raisons morales, sur la nécessité d’accepter la notion de vérités multiples basées sur l’identité”. Un relativisme mortifère qui serait devenu “autoritaire” dans les facs américaines… Pas que !

 

 

►Le communautarisme musulman. De plus en plus radical, de plus en plus aberrant, de plus en plus ingérable.

Une étude des renseignements donne raison à ceux qui dénoncent l’échec des politiques d’immigration et d’intégration, je cite Europe 1 qui a révélé la note : « Europe 1 a pu consulter en exclusivité une note ultra-confidentielle des services de renseignement, reçue par le cabinet du président de la République, du Premier ministre et de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, sur les signalements de cas de communautarisme musulman dans les établissements scolaires.

 

Que révèle cette note ?

C’est la gravité des faits et particulièrement les motifs, totalement extravagants, qui inquiètent grandement l’institution. On signale, ainsi, une nouveauté sur le terrain du « refus de » : après la nourriture, la mixité, le contenu des enseignements, etc., ce sont désormais des élèves qui « refusent d’avoir cours dans des classes comportant du mobilier rouge, jugé « haram », c’est-à-dire interdit par le Coran ».

La note signale également la multiplication des cas où les enfants « refusent de dessiner des représentations humaines », « se bouchent les oreilles quand on passe de la musique en classe » ou bien – presque classique, désormais – refusent de se donner la main entre garçons et filles.

 

Qu’en est-il du ramadan ?

La note révèle des phobies délirantes.  « à Troyes, des élèves de sixième ont refusé d’aller à la piscine avec leur classe de peur de “boire la tasse et de casser leur jeûne” ».

La question des repas devient, dès lors, ingérable quand il ne s’agit plus seulement de refuser la nourriture, mais même de s’asseoir à côté de celui qui ne mange pas halal ! Il est ainsi rapporté qu’au cours d’un voyage scolaire organisé dans un collège de Saint-Denis, il a été proposé du poulet et des frites. Sur une cinquantaine d’enfants, trente-cinq ont refusé le poulet « non halal »… qui a été jeté. Pour les mêmes raisons, on supprime partout des voyages scolaires.

 

 

BRÈVES DE FRANCE


 

Une famille d’Albanais expulsée en jet privé

C’est une expulsion qui vaut son pesant d’or ! Albanais résidant irrégulièrement en France, Adrian et Pranvera Horanlli ont été expulsés avec leurs deux enfants mineurs le vendredi 7 septembre au matin, depuis l’aéroport de Juvaincourt, près de Mirecourt. Seule ombre au tableau, l’appareil utilisé pour mener à bien l’expulsion a interpellé les citoyens de tout bord. Il s’agit en effet d’un jet privé, Beechcraft 1900D Airliner, de la compagnie aérienne Twin Jet. Or, le dispositif policier et le vol à bord d’un tel appareil auraient coûté la modique somme de 100.000 euros. Un chiffre que la Préfecture des Vosges a immédiatement dénoncé comme “fantaisiste”, sans plus de précision.

 

Arrivée en France des dix-sept réfugiés de l’Aquarius

17 des 58 migrants de l’Aquarius répartis entre la France, l’Espagne, l’Allemagne et le Portugal à la suite du refus de Matteo Salvini de les prendre en charge sont arrivés sains et saufs à Paris-Roissy. Ils seront ensuite envoyés en Bourgogne ou dans le Grand Est.  Ces migrants avaient été préalablement entendus par l ‘Office français de protection des réfugiés et des apatrides, censée déterminer si les intéressés répondent bien aux critères du droit d’asile. La réponse semble pourtant couler de source au regard de l’origine des individus, pour l’essentiel de Libye, mais aussi du Pakistan, de Côte d’Ivoire et du Soudan.

 

 

La présomption d’innocence : un frein au mouvement #MeToo ?

C’est du moins la thèse que défend Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des femmes et ancienne porte-parole d’Osez le féminisme, dans un entretien à France Info. Elle commence par y dénoncer le fond culturel français, la galanterie et la séduction à la française. Puis, de fil en aiguille, elle en vient à remettre en cause le principe de la présomption d’innocence : « Il faut faire attention avec cette idée de présomption d’innocence. On a en France un temps de la justice qui est un peu long. Puis, on a encore cette image du héros, du génie, le héros romantique qui peut effectivement avoir des débordements, mais on va lui pardonner “parce qu’il est tellement génial et le génie, il ne faudrait pas quand même l’abîmer. Il ne faudrait pas que pour une main aux fesses, on vienne abîmer les grands génies de la culture française. » A quand une présomption de culpabilité s’appliquant à tous les hommes, de préférence blancs et hétérosexuels ?

 

NOUVELLES DU MONDE


 

Le chiffre du jour

Il nous vient d’une étude citée dans un document publié par le service de recherche du Parlement européen : l’EPRS. De 2004 à 2016, l’impact des actes terroristes sur le PIB des pays de l’UE est estimé à 185 milliards d’euros. Depuis 2013, la bagatelle de 90 milliards a été générée. Pour faire face à cette situation, dans sa proposition de budget 2021-2027, la Commission Européenne propose notamment de multiplier par 1,8 le budget lié à la sécurité intérieure, dépassant ainsi les 3 milliards d’euros de budget sur la période concernée.

 

Nikki Haley démissionne de l’ONU

Elle était l’étoile montante du Parti républicain, et pourtant ! Nommée en novembre 2016 au poste de représentante permanente des Etats-Unis auprès de l’ONU, Nikki Haley a présenté hier sa démission au président américain Donald Trump, qui l’a immédiatement acceptée. Bien que les raisons de cette décision n’aient pour l’heure pas été dévoilées, Donald Trump a néanmoins salué immédiatement via Twitter le travail remarquable de l’ancien gouverneur de la Caroline du Sud, perçue aux Etats-Unis comme un modèle d’intégration du fait de ses origines indiennes. Nikki Haley était d’ailleurs pressentie comme potentiellement candidate à l’élection présidentielle.

 

Le numérique : une empreinte écologique démentielle

Le groupe de réflexion “Shift Project”, composé de scientifiques de l’INRIA et du CNRS, vient de publier une étude évaluant la consommation énergétique de la tech. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats sont vertigineux. Le secteur représenterait déjà autant d’émission de CO2 que l’aviation civile. D’ici 2025, il devrait polluer autant que le trafic automobile léger. Et le Shift Project de s’interroger “compte tenu du prix à payer sur l’environnement : a-t-on vraiment besoin de la 5G ?”. Des chiffres guère surprenants puisqu’un iPhone X a une empreinte carbone 3 fois supérieure à celle d’un iPhone 4 et que le volume de data échangées augment chaque année de 35%. Avis aux dirigeants politiques qui se piquent d’écologie tout en misant sur le numérique dès la maternelle…

 

En Belgique, un parti politique appelé Islam propose l’application de la charia.

Ce parti présente deux listes dimanche 14 octobre aux élections locales à Molenbeek et à Bruxelles-ville. En avril 2018, le chef du parti Islam, Redouane Ahrouch, participait à un débat télévisé au cours duquel il a refusé de regarder en face la chroniqueuse politique qui l’interpelle. L’autre membre du parti, Lhoucine Ait Jeddig, siège au conseil municipal de Molenbeek. “Islam c’est un acronyme, I comme intégrité, S comme solidarité, L comme liberté, A comme authenticité, M comme moralité”, explique Talal Magri, le vice-président du parti. Mais le leader aimerait aussi adapter la charia, la loi coranique fondamentale, pour la Belgique. Il préconise de séparer hommes et femmes dans les bus et souhaite aussi la polygamie. Islam visait 30 listes aux municipales. Il n’en aura que deux. De là à minimiser ce phénomène révélateur de la progression de l’islamisme dans les grandes villes d’Europe, il n’y a qu’un pas qu’auront tôt fait de franchir les élites belges…

 

 

Roumanie : le lobby LGBT se réjouit de l’échec du référendum sur la famille

Le week-end dernier, le peuple roumain était appelé à voter par référendum sur la définition du mariage. Face aux pressions des institutions européennes et pour bloquer le mouvement général des états occidentaux, le gouvernement roumain, pourtant socialiste, avait pris la décision à l’instar d’autres pays tels que la Croatie ou la Slovénie, d’être autorisé à inscrire dans la constitution une définition traditionnelle du mariage, à savoir l’union d’un homme et d’une femme. Mal vue par les groupes de pression pro-LGBT et les dirigeants européens qui en appelaient au respect des droits de l’Homme et des valeurs européennes, cette consultation n’a finalement pas abouti faute de participation supérieure à 30%. Et pourtant, 90% des votants, soit 3,7 millions de OUI pour 19 millions d’électeurs, ont affirmé leur attachement à la famille traditionnelle.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. de la réaction

21:30 23:00