BULLETIN DE REINFORMATION DU 9 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 9 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Philippe Brisebois et Christian Bieber

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

► Tensions sur fond de barbouzeries à Istanbul

Une crise potentielle se profile entre Riyad, Istanbul et Washington

En effet, depuis une semaine les autorités turques tentent de faire toute la lumière sur une affaire impliquant un journaliste saoudien critique du régime, et cette affaire qui concerne déjà Riyad pourrait entraîner Washington dans une crise politique et diplomatique embarrassante.

Mais que s’est-il passé ?

Le 2 octobre dernier, Jamal Khashoggi, journaliste et éditorialiste reconnu, ayant dirigé plusieurs grand journaux saoudiens, Al Arab et Al Watan, avant son exil aux Etats-Unis en 2017 et rédigeant régulièrement dans les pages d’opinion du Washington Post, a disparu à Istanbul. Le contexte de cette disparition est troublant. Le journaliste critique du régime, qui avait fui son pays en 2017 lors de purges de dissidents, se rend au consulat saoudien d’Istanbul afin de régler des questions administratives relatives à son remariage avec une Turque et n’en ressort jamais. Sa fiancée donne l’alerte, et les autorités turques lancent une enquête qui viendra confirmer que quinze Saoudiens sont arrivés en avion le 2 octobre, se sont rendus au consulat pendant que le journaliste y était, et sont repartis en avion le même jour. Pour les Turcs, le journaliste a été assassiné au consulat.

Quelles ont été les réactions à cette affaire ?

Tout d’abord, le consulat saoudien a publié un démenti sur son compte Twitter, puis le prince Mohammed ben Salmane a déclaré que le journaliste était venu au consulat mais était reparti vivant, avant d’inviter les autorités turques à inspecter le bâtiment. De leur côté, les autorités turques qui font pressions sur les Saoudiens, ont officiellement demandé à pouvoir fouiller le consulat et attendent la fin de leur enquête avant de faire des déclarations catégoriques, malgré les sources policières qui parlent très sérieusement d’assassinat. Enfin, Washington, qui subit la pression du Washington Post et des journalistes étasuniens, l’Union Européenne et la France, ont déclaré avoir demandé des comptes à Riyad et disent suivre la situation de près. Cette affaire pourrait devenir très encombrante dans les jeux de pouvoirs et de diplomatie déjà troubles entre Riyad, Istanbul, Washington et leurs partenaires européens, alors que les critiques envers le pouvoir saoudien et ses relations avec les puissances occidentales se font de plus en plus pressantes.

 

► Rencontre stratégique entre Marine Le Pen et Matteo Salvini

Marine Le Pen rend visite à Matteo Salvini pour lancer la campagne des européennes.

Après une rentrée en demi-teinte de la présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen traverse les Alpes pour rencontrer son allié Matteo Salvini. L’homme fort transalpin est un des meneurs de la droite populiste européenne, et Marine Le Pen espère se servir de sa popularité pour lancer sa campagne européenne.

Quelles annonces ont été faites ?

Premièrement Marine Le Pen a émis une fin de non-recevoir à la proposition de Steve Bannon de rejoindre la fondation de l’ancien dirigeant de Breitbart « le Mouvement ». Cela intervient juste après l’ouverture pourtant engagée par Louis Alliot, compagnon de Marine Le Pen. Cela fait d’ailleurs beaucoup de refus pour l’ancien conseiller de Donald Trump après Viktor Orban, les Finlandais et le FPÖ autrichien. Par ailleurs Matteo Salvini a déclaré, en parlant des élections européennes, « le rendez-vous de mai sera une révolution du bon sens ».

Quelles sont les projections concernant cette élection ?

Pour Matteo Salvini, sa croisade contre « le bunker de Bruxelles » se déroule à merveille. Il caracole en tête avec près de 30% des intentions de vote. Pour Marine Le Pen, c’est plus complexe. En effet même si les sondages lui sont plutôt favorables la plaçant en tête au coude à coude avec La République en Marche, Nicolas Dupont-Aignan et Les Républicains pourraient venir perturber la fête.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

Écologie : quand l’AFP rejoint Malthus

Voici ce que propose l’Agence France Presse pour régler la crise écologique : faire « un enfant en moins ». Dans un graphique publié hier, l’agence présente plusieurs moyens de réduire son empreinte écologique, et il semblerait selon elle que loin devant la voiture à essence ou l’avion, dans le classement des domaines polluant du quotidien se trouve : un enfant supplémentaire. Les lecteurs auraient pu croire à un trait d’humour de la part de l’AFP mais face aux réactions sur les réseaux sociaux celle-ci s’est défendue dans un gazouillis très sérieux, déclarant je cite que : « l’AFP ne vous invite pas à faire moins d’enfants », renvoyant vers la revue Environmental Research Letters dont elle aurait tiré cette étude.

 

La privatisation des aéroports de Paris sera ouverte aux capitaux étrangers

Le président du groupe ADP, Augustin de Romanet, a affirmé hier, lundi 8 octobre, que des capitaux étrangers pourraient se porter candidats pour la privatisation prochaine de l’entreprise gestionnaire d’aéroports. Interrogé sur la chaîne CNEWS, il a ainsi semblé contredire le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Lemaire, qui avait affirmé la veille que l’Etat ne permettrait pas à une « puissance étrangère » de s’imposer au capital du groupe. Réagissant aux propos du ministre, le président d’ADP a estimé : « Je pense que ce qu’a voulu dire Bruno Le Maire, c’est que l’argent ne peut pas tout et il a souhaité précisément dire que l’Etat garderait le dernier mot. »

 

Déjà six candidats LREM à la mairie de Paris

Le 7 octobre, le Journal Du Dimanche a annoncé la candidature du mathématicien Cédric Villani à la mairie de Paris. Le député LREM de l’Essonne n’est rien de moins que le sixième candidat du parti au pouvoir qui se soit déclaré. L’intéressé avait pourtant soutenu l’actuelle maire lors de sa campagne en 2014. Il vient ainsi s’ajouter à une longue liste d’ambitieux marcheurs souhaitant profiter de l’affaiblissement d’Anne Hidalgo pour lui ravir la capitale : Mounir Mahjoubi, Benjamin Griveaux, Hugues Renson, Anne Lebreton et Julien Bargeton ont d’ores et déjà annoncé leur participation au scrutin qui ne se déroulera pourtant que dans 17 mois.

 

Michel Onfray défend sa «Lettre à Manu»

En effet à la suite de la publication de sa lettre ouverte au président intitulée « lettre à Manu », le philosophe se plaint d’un deux-poids-deux-mesures dans les accusations d’homophobie dont il est l’objet. Michel Onfray maintient que son propos n’avait qu’une portée satirique et humoristique, il s’est défendu sur le plateau de BFM TV dimanche dernier en ces termes : « Quand c’est Charlie Hebdo, quand c’est Siné Hebdo, quand c’est le Canard enchaîné ou quand ce sont les comiques de France inter, on a le droit à la satire. Pourquoi les philosophes n’auraient-ils pas le droit ?»

 

Les syndicats se mobilisent à nouveau ce mardi

Un appel à la grève interprofessionnelle pour la journée du 9 octobre a été lancé. À l’origine cette journée avait été choisie par des organisations de retraités comptant protester face à la trop faible revalorisation de leurs pensions. De nombreux syndicats ont pris le train en marche, appelant notamment les secteurs des transports et de la santé à manifester. Outre la CGT, Force Ouvrière notamment, des syndicats étudiants comme l’UNEF ont eux aussi appelé à la mobilisation. L’objectif de celle-ci est donc finalement de protester plus globalement contre “La politique idéologique du gouvernement” et “la casse des droits collectifs”. Il est à craindre que les revendications initiales des retraités soient tout compte fait noyées dans ce vaste flux de protestations.

 

Le 9 octobre 1970 s’éteignait Jean Giono chantre de la Provence.

Le hussard sur le toit, Que ma joie demeure, Un roi sans divertissement, sont les œuvres les plus connues d’un des plus grands écrivains français du XXe siècle. Jean Giono a traversé les 4 ans de la première guerre mondiale qui l’ont profondément marqué et qui le rendront pacifiste. Mais son œuvre elle chante sa terre natale, la Provence. Elle magnifie les terroirs et une vision païenne de la vie. Il s’éteint victime d’une crise cardiaque dans sa maison de Manosque.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

Disparition trouble du chef d’Interpol

Une partie du mystère est enfin levée autour de Meng Hongwei, chef d’Interpol porté disparu depuis un voyage en Chine fin septembre. Meng Hongwei, également vice-ministre de la Sécurité publique en Chine, aurait été emmené par les autorités chinoises dès son atterrissage d’après des témoignages et son épouse qui a été placée sous protection policière à Lyon. Interpol a annoncé hier avoir reçu la démission de Meng Hongwei, tandis que les autorités chinoises annonçaient qu’il était soupçonné d’avoir touché des pots-de-vin et d’avoir violé la loi. Il avait également perdu son siège au Comité central du Parti Communiste en avril dernier. Il semblerait donc que, malgré la position prestigieuse qu’il offrait à la Chine au sein d’Interpol, Meng Hongwei n’a pas pu échapper à la grande campagne de purges anti-corruption ordonnée par Xi Jinping dans le but officiel d’assainir les sphères du pouvoir chinois. Cette affaire reste trouble, et la femme de Meng Hongwei, toujours sous protection policière, s’est dite inquiète pour la sécurité de son mari et en appelle à la communauté internationale.

 

Le chiffre du jour est 1181…

En fin de semaine dernière, les garde-côtes espagnols ont annoncé avoir secouru 1181 personnes en seulement 48 heures. Les clandestins tentaient de rejoindre l’Espagne à bord de 30 embarcations de fortune. Après la fermeture des frontières de l’Italie par décision de Matteo Salvini, le nouveau ministre de l’Intérieur de la droite nationale, l’Espagne est devenue la porte d’entrée de l’immigration clandestine en Europe.

 

Russes et Indiens confortent leur entente malgré les menaces étasuniennes

Le vendredi 5 octobre dernier, les gouvernements russe et indien s’entendaient sur la vente du système de défense sol-air S-400 russe, pour un montant équivalent à 4.7 milliards d’euros. Ce contrat entérine un peu plus l’alliance entre les deux pays malgré les menaces de sanctions de la part de Washington qui ne voit pas cette association d’un très bon œil. Les chiens aboient et la caravane passe : l’Inde avait déjà précédemment fait savoir que les sanctions appliquées par les États-Unis ne pèseraient en aucune façon sur sa décision quant à cet accord. La Russie reste à ce jour le principal fournisseur de l’Inde en armement, l’essentiel de son équipement, du naval au spatial, est de fabrication russe.

 

Google dissimule une faille de sécurité considérable dans la protection des données de ses utilisateurs

Les données personnelles d’un demi-million d’utilisateurs de Google+, réseau social développé par la société éponyme, étaient récupérables par des développeurs extérieurs. Ceux-ci pouvaient avoir accès notamment aux noms, âges, professions et courriel des membres du réseau social de Google. Cette faille existait depuis 2015, et a été corrigée en mars dernier. Pour autant l’entreprise n’a fait aucun communiqué public dessus, dans le but d’éviter d’alerter les autorités. L’affaire a été révélée par le Wall Street Journal, qui s’est appuyé sur un document interne à Google adressé aux dirigeants qui préconisait justement de ne rien divulguer aux utilisateurs. Suite à cette publication, le géant du numérique a confirmé ce lundi l’information avant de fermer le réseau social concerné. Reste à voir quelles seront les conséquences de cette tentative flagrante d’étouffer sciemment une faille interne pouvant nuire aux données des utilisateurs.

 

Les élections à la Cour Européenne des Droits de l’Homme seraient-elles influencées par George Soros ?

Ce mardi 8 octobre, trois nouveaux juges doivent être élus à la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Cette institution a pour but de faire respecter les droits l’homme aux états membre de l’organisation c’est-à-dire tous les pays européens, incluant la Russie et la Turquie. Chaque pays concerné, il s’agit ici de la Turquie, l’Albanie et la Norvège, propose trois candidats qui seront ensuite filtrés. Ce processus peut entraîner une uniformisation des profils et des idées. En effet cette année deux des trois candidats de l’Albanie : Sokol Berberi et Darian Pavli viennent de l’Open Society Institute, qui est le réseau de fondations crée par le milliardaire étasunien George Soros. Un connaisseur de la CEDH explique « George Soros investit particulièrement dans les petits pays parce que leur voix compte autant que celles de la France ou de l’Allemagne et qu’il est plus facile d’y exercer une influence, eut égard à la corruption qui y sévit encore. ». D’ailleurs, sur les 25 dernières années, l’Open Society Institute a investi 130 millions d’euros en Albanie. L’Open Society a de nombreuses filiales, dont Human Rights Watch ou Amnesty International sont les plus connues, qui, au-delà de leur action propre, œuvrent toutes à l’établissement d’une société toujours plus libérale et individualiste.

 

Aux États-Unis, Colomb aussi est remplacé…

Mais il s’agit de Christophe et non pas de Gérard ! Traditionnellement, le deuxième lundi du mois d’octobre est célébré aux États-Unis comme le jour de Christophe Colomb. Est ainsi célébrée l’arrivée du célèbre explorateur dans le Nouveau Monde en 1492. Néanmoins depuis plusieurs années cette fête devient de plus en plus négligée par les collectivités publiques, voir remplacée, cette année ne faisant pas exception. L’intelligentsia américaine juge en effet que cette fête célèbre une colonisation voire un génocide. Ainsi à l’échelle de plusieurs villes et même de quelques Etats cette commémoration a été remplacée par la journée des peuples autochtones. Ce raisonnement prend place dans une démarche de repentance à outrance instituée par une frange considérable des universitaires et médias américains. Ce grand remplacement culturel a notamment conduit à la destruction de statues de personnages historiques américains, leurs opinions politiques de l’époque ne convenant pas aux intellectuels actuels.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. de la réaction

21:30 23:00