BULLETIN DE REINFORMATION DU 4 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 4 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Erika Gauthier, Julien d’Estrago et Arthur Van de Vater

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

Démission de Gérard Collomb

Après les départs du garde des Sceaux François Bayrou, de Nicolas Hulot à la Transition écologique, de Laura Flessel aux Sports, lundi dernier, Gérard Collomb présentait une première fois à Emmanuel Macron sa démission du poste de ministre de l’Intérieur. Malgré le refus du président, il lui a représenté cette démission hier, elle a finalement été acceptée.

Quels sont les enjeux de cette démission pour l’ex ministre de l’Intérieur ?

Gérard Collomb assure présenter sa démission pour briguer la mairie de Lyon. Une récente réunion publique en région lyonnaise lui aurait fait sentir qu’un retour dans le sérail serait souhaitable. Dans le même temps, il évoque aussi l’hypothétique candidature de Laurent Wauquiez à Lyon. Pour Gérard Collomb, sa propre candidature serait la seule de taille à pouvoir battre le président des Républicains.

Mais ces raisons pourraient être toute autres ?

Effectivement ! Car l’affaire Benalla a ébranlé l’assise de Gérard Collomb. S’il tentait dans un premier temps de se décharger sur l’Elysée et la police, les récents documents publiés ont largement écorné son image publique.

Quel successeur se profilerait ?

Aucun nom n’a été officiellement divulgué pour l’instant. Emmanuel Macron annonce que le poste sera pourvu au plus vite. Le ministre du Budget Gérald Darmanin, le secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner, Benjamin Griveaux ou encore l’ancien patron de la police nationale Frédéric Péchenard sont cités comme successeurs potentiels. On peut noter que Christian Estrozi, maire de Cannes a d’emblée refuser le poste, serait-ce une façon de se mettre en avant ?

 

Incident en Mer de Chine

Dimanche dernier, le navire de guerre américain USS Decatur patrouillait aux larges des îles Gaven et Johnson, dont la souveraineté est disputée entre la Chine, le Vietnam, les Philippines et Taiwan. Pékin a pourtant réussi à construire des bâtiments militaires sur les îles en question, et surveille avec attention l’entrée des navires dans ces zones maritimes qu’elle estime légitime. Ainsi, dans un communiqué publié hier par le ministère de la Défense chinoise, la patrouille du navire américain a été perçue comme une provocation de la part de Washington.

Un destroyer chinois s’est ainsi positionné à moins d’une quarantaine de mètres de la frégate américaine, en l’enjoignant de quitter la zone disputée.

Cette dernière, pour éviter la collision avec le navire de guerre chinois, a du se plier à leurs exigences.Cet incident s’ajoute à la grave crise diplomatique dans laquelle sont empêtrés Donald Trump et son homologue Xi Jinping. En effet, le président américain, en tenant ses promesses électorales, a déclaré une guerre commerciale à Pékin, en surtaxant de plusieurs milliards de dollars de nombreuses matières premières et d’autres produits manufacturés qu’importait Washington. Si cette action a pour but de rétablir l’équilibre dans la balance commerciale américaine en direction de la Chine, le gouvernement chinois a répliqué par la taxation de nombreux produits américains qu’elle importait.

Les deux première puissances du globe sont pourtant étroitement liées.

La Chine détient en effet 1.100 milliards de dollars de dette américaine, et reste le premier partenaire commercial des Etats-Unis. L’inverse est
vrai, mais la Chine commerce aussi activement avec des alliés proches des Etats-Unis, comme le Japon ou l’Union Européenne. Même si ces deux
entités politiques ne sont pas encore intervenues dans le conflit commercial, on peut se demander le poids de leurs actions si elles décidaient de s’aligner sur la politique des Etats-Unis.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

Retour à la case départ pour Redoine Faïd

En effet, ce célèbre braqueur qui s’était évadé pour la deuxième fois ce 1er juillet a été arrêté durant la nuit du mercredi au jeudi. Après trois mois de cavale, la police l’a interpellé dans un HLM à Creil. Six autres personnes ont également été interpellées dont deux de ses neveux et son frère. Les journalistes de LCI ont pu visiter l’appartement où il résidait, qu’ils ont qualifié d’ “en désordre”. Les enquêteurs racontent qu’il se déguisait avec ses complices en femmes voilées quasi-intégralement. C’est pourquoi aucun voisin ne l’a jamais reconnu.

Loi alimentation : fraîchement votée et déjà huée

La loi alimentation a été adoptée ce mardi par le parlement. En bref, elle limite les promotions en grande surface et relève le seuil de revente à perte pour les distributeurs. Via la théorie du ruissellement, elle est censée améliorer le revenu des agriculteurs. Amende honorable mais pourtant illusoire car pour l’instant, rien n’obligerait les distributeurs à reverser la marge incrémentée par cette loi, aux producteurs. Outre la hausse de prix à craindre, cette loi pourrait aussi pousser les distributeurs vers un approvisionnement à l’étranger… Il ne nous reste qu’à conseiller nos auditeurs de favoriser les circuits courts car là, tout le monde est gagnant !

Un clip grossièrement orienté pour dénoncer le harcèlement dans les transports

Sous couvert de lutter contre les violences sexistes et sexuelles dans les transports, le gouvernement a diffusé un clip dont l’objectivité est discutable. En effet, il met en scène une jeune fille d’origine maghrébine agressée par un homme, blanc. La jeune fille est secourue par une femme blanche accompagnée d’un ami noir. Le clip qui se veut contre le harcèlement ressemble davantage à une propagande pour le vivre-ensemble. Cette campagne est d’ailleurs non sans rappeler les campagnes contre la fraude à l’assurance maladie, contre le racisme ou encore contre la fraude RATP… Où l’auteur du méfait était systématiquement blanc. Ainsi, on peut s’interroger sur la partialité quant à l’analyse ethnique de ces problèmes.

Faut-il interdire les publicités géantes sur les monuments historiques ?

Un article paru récemment dans le magazine Capital s’interroge sur l’opportunité de ces publicités. Si les bâtiments parisiens sont fréquemment recouverts de publicités géantes durant leurs travaux de rénovation, ce procédé tend à s’étendre également en province. La raison principale de ce phénomène est bien sûr les gains importants qu’il apporte aux monuments. La somme mensuelle perçue varie ainsi de 20.000 à 120.000 euros. Cependant, la loi interdit que ces publicités géantes ne dépassent 50% de la bâche, ce qui entraîne de nombreux abus. Paris se transforme peu à peu ville-sandwich, dans laquelle les riverains déambulent passivement entre une publicité pour Apple et le nouveau sac Vuitton.

Des professeurs veulent interdire les ordinateurs portables dans les amphithéâtres

Un professeur de langue et civilisation britannique, Olivier Estèves, s’est épanché dans une tribune de son inquiétude quant à l’augmentation des ordinateurs en cours. D’après plusieurs recherches, les meilleurs étudiants sont invariablement ceux qui prennent leurs cours à la main. Cela s’explique par les distractions importantes que procure une interface internet, sans compter que les étudiants n’ont plus l’habitude d’écrire longtemps et sans faute d’orthographe lorsqu’arrive le moment des examens.

Un durcissement législatif attendu contre les squatteurs

A l’intérieur de la nouvelle loi logement, les parlementaires ont adopté un amendement qui durcit radicalement la situation laxiste dans laquelle baignent les squatteurs. Ainsi, le délai de deux mois pour évacuer les lieux a été supprimé, ainsi que la prise en compte de la trêve hivernale. Cette mesure salutaire vient mettre fin aux deux ou trois ans de procédure que connaissent actuellement les propriétaires pour récupérer leur bien. Espérons que les préfets sauront faire preuve de poigne pour organiser les évacuations des lieux par la police.

 

BRÈVES DU MONDE


 

Le Brexit déclenche encore des tensions

Le secrétaire d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth, Jeremy HUNT, a comparé l’Union européenne à l’Union soviétique lors d’un discours au congrès du Parti conservateur. Il estimait notamment que l’UE cherchait à “punir” le Royaume-Uni pour avoir décidé de la quitter. À ce titre, il a établi un parallèle avec l’Union soviétique qui retenait ses citoyens mécontents.
Une partie des diplomates européens s’est mise en émoi. Le porte-parole de la Commission européenne Margaritis SCHINAS a notamment répondu que Monsieur Hunt « gagnerait à ouvrir un livre d’histoire». Cela faisait plusieurs moi que Jeremy Hunt mettait en garde contre des débat houleux lors des discussions sur le Brexit qui sont censées déboucher sur un accord de divorce d’ici à la fin octobre, Bruxelles restant inflexible sur ses lignes rouges.

Washington déconseille la lecture de Sputnik

Selon le journal américain “The Washington Examiner” Kirstjen Nielsen, secrétaire américaine à la Sécurité intérieure a conseillé de rester à l’écart du média Sputnik lors d’une conférence sur la cybersécurité à Washington. Elle a déclaré : “J’avertis tout le monde, si vous lisez quelque chose… et que cela vous mène soudainement à RT (chaîne de télévision d’information internationale financée par le gouvernement russe) et à Sputnik, soyez-en conscient. Je veux dire, ce sont des organes de presse parrainés par l’État. Ils ne sont pas indépendants”.

L’Iran saisi la Cour Internationale de Justice

En mai dernier, l’Iran se retirait des accords de Vienne sur le nucléaire. Face au retour des sanctions économiques de Washington envers Téhéran, la Cour Internationale de Justice (CIJ) a ordonné au président Donald Trump de lever les sanctions qui mettraient en péril l‘aide humanitaire ainsi que l’aviation civile de la République Islamique d’Iran. Cette dernière a en effet saisi l’organe judiciaire des Nations Unies pour empêcher ces sanctions qui font obstacle au traité d’amitié, certes peu connu, signé entre les deux pays en 1995. Cependant, la CIJ, bien que contraignante, n’a aucun moyen d’obliger un pays à appliquer ses décisions.

Et le chiffre du jour est 70 millions

C’est le montant en euros que la Turquie ne percevra pas de l’Union Européenne. Il s’agit précisément de l’annulation d’un fond d’aide dit de « pré-adhésion » de la Turquie à l’Union Européenne. Cette somme avait été placée en réserve en novembre 2017 et l’octroi de ces fonds avait été conditionné à la réalisation par la Turquie de « progrès suffisants et mesurables dans les domaines de l’Etat de droit, de la démocratie, des droits de l’homme et de la liberté de la presse ». La Commission européenne a jugé qu’aucune amélioration n’a été constatée. C’est donc tout naturellement que l’annulation de cette aide a été approuvée par 544 voix lors de la session plénière de l’assemblée à Strasbourg, mardi 2 octobre.

L’Allemagne va faciliter l’immigration face à la pénurie de main-d’œuvre

Cette décision est le fruit d’une réunion ce mardi des trois partis de coalition au pouvoir en Allemagne : les conservateurs de la CDU et de la CSU ainsi que les sociaux-démocrates du SPD. Sous prétexte de pourvoir 340.000 emplois en Allemagne, une loi facilitant l’accès au marché du travail allemand par les étrangers issus de l’immigration serait adoptée. Evidemment, si sont évoqués des domaines professionnels comme la restauration ou l’informatique, on ne compte pas pour autant bouter hors de l’Allemagne ceux qui n’auraient pas obtenu de travail. Une nouvelle mesure favorable à l’immigration prise par le gouvernement Merkel dont la chancelière n’hésitera pas à faire porter la responsabilité à ses adversaires politiques lors des prochaines élections.

Et la Bonne Nouvelle du jour est culturelle et non-conforme

À l’occasion de la sortie de son nouveau numéro, la revue littéraire non-conforme “livr’arbitre” organise sa traditionnelle soirée apéro-vente-dédicace. Elle se déroulera ce vendredi 5 octobre à partir de 20 heures au Café Le Molière, 12 rue de Buci dans le sixième arrondissement de Paris.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► Météo ♫ Musique

05:00 06:00