BULLETIN DE REINFORMATION DU 2 OCTOBRE 2018

Patron d'émission   -  le 2 octobre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Alix Wald et Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

GRANDS TITRES


 

Les États-Unis et le Canada s’entendent sur une nouvelle version de l’accord de libre-échange nord-américain.

Lors de sa campagne électorale victorieuse de 2016, Donald Trump avait vigoureusement critiqué ce traité de libre-échange, s’engageant à le renégocier ou bien le rompre. À la suite d’âpres négociations avec ses voisins mexicains puis canadiens, c’est désormais chose faite. Hier matin les gouvernements américain et canadien ont en effet annoncé s’être entendus sur une nouvelle version de cet accord.

On retrouve dans la refonte de cet accord la politique économique de Donald Trump

Oui, et ce dernier s’éloigne du modèle multilatéral engendré par la mondialisation pour revenir vers des négociations bilatérales. Ainsi les États-Unis se sont d’abord entendus avec le Mexique sur des mesures spécifiques aux échanges commerciaux entre ces deux pays. De nouvelles contraintes ont été mises en place en particulier sur les voitures en provenance du Mexique. Elles devraient permettre à ce secteur américain souffrant particulièrement de la mondialisation et la délocalisation qui en découle de relever la tête.

Après avoir bouclé ces négociations, Washington s’est ensuite tourné vers le Canada afin là encore de négocier de manière bilatérale.

Ces échanges ont tourné autour de secteurs cruciaux pour les économies de ces deux pays. Le gouvernement canadien a finalement accordé des concessions aux États-Unis contre un maintien d’un certain nombre d’avantages que l’accord précédent lui offrait. Pour autant ceux-ci ne se sont pas prononcés sur d’éventuelles levées des droits de douanes récemment imposés sur l’acier et l’aluminium canadien. Il semble donc que ce nouveau traité soit largement au bénéfice du gouvernement américain. Les principales modifications faites à l’accord existant sont en effet à leur avantage. Le Canada et le Mexique se contentent ainsi du maintien des grandes lignes de l’ancien traité, qu’ils ont cru voir disparaître suite aux menaces des États-Unis de dissolution de celui-ci.

 

Une pétition lancée contre le « secret des affaires » de l’Agence du médicament

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est accusée par une association de malades de la thyroïde d’avoir dissimulé des informations relatives à la nouvelle formule du Levothyrox du laboratoire allemand Merck, en faisant jouer la loi sur le « secret des affaires ». En effet, à l’occasion d’une des procédures judiciaires en cours, Maître Emmanuel Ludot, « avocat de patients-victimes a demandé à l’ANSM de lui communiquer le dossier de la nouvelle formule » du médicament, explique le Dr Philippe Sopena, conseiller médical de l’Association française des malades de la thyroïde (AFMT), qui porte ces accusations. « Après plusieurs mois d’un retard injustifiable, l’ANSM ne lui a communiqué qu’un dossier “expurgé”, dans lequel manquaient, notamment, le lieu de production et le nom de l’entreprise qui fabrique le principe actif du Levothyrox », selon l’association.

Qu’avait donc à cacher cette simple autorisation de mise sur le marché ?

Or, ce flou a de quoi faire réagir, au vu du scandale qui a suivi, lié aux effets secondaires handicapants rencontrés par nombre de consommateurs de la nouvelle formule du Levothyrox : perte de cheveux, fatigue intense, insomnies, douleurs musculaires… Pour l’avocat Emmanuel Ludot, les tractations pour changer la formule du Levothyrox sont liées à des intérêts industriels. « Je ne serais pas étonné que Merck ait fait pression sur l’ANSM pour changer la formule puisque le laboratoire s’est installé en Chine. Et il fallait bien adapter la formule à la demande chinoise car les Chinois sont massivement intolérants au lactose, ce que contenait l’ancienne formule ».

 

BRÈVES DE FRANCE


 

Manuel Valls entame sa tournée d’adieu et change de pays

En effet, Manuel Valls, ancien Premier ministre de François Hollande a déclaré hier soir, lors du journal de 20 heures sur France 2 : « J’ai décidé de changer de vie, d’horizon ». Il avait déjà annoncé vouloir devenir maire de Barcelone il y a quelques temps. Il quitte la France « sans aucune amertume et sans aucun regret ». Il a ensuite expliqué la cohérence de son projet : « il n’y a pas de rupture : Barcelone c’est le même chemin, c’est défendre les mêmes valeurs et c’est défendre l’Europe […] Je sais que ce que je vais faire à Barcelone correspond beaucoup à ce que je défends ici ». Il assure qu’Emmanuel Macron le soutient et l’aidera.

Manuel Valls a assuré de pas avoir le projet de retourner en France.

Plus de 600 clandestins secourus en deux jours

Dimanche, l’AFP a annoncé que les sauveteurs en mer espagnole avaient secouru 675 migrants entre le Maroc et l’Espagne. Il y a tout d’abord eu une première vague de 405 clandestins récupérée samedi, puis 270 dimanche. La moitié d’eux est originaire d’Afrique subsaharienne et l’autre moitié du Maghreb. Contrairement à ce que racontent les médias dominants, il n’y avait que très peu de familles : seulement 7 enfants ou bébés. Rappelons que l’Espagne est devenue cette année la première porte d’entrée de l’immigration clandestine en Europe, après que l’Italie a largement fermé ses frontières.

En France, la guerre au diesel est déclarée

Avis aux utilisateurs de voiture diesel, dès le 1er janvier 2019 le contrôle technique sera pour vous plus contraignant. Initié par le scandale du Dieselgate, le désamour pour ce carburant soi-disant plus polluant se répand de constructeur en constructeur. La France détient le record du nombre de véhicules diesel avec près de 9 millions en circulation. Un record auquel la nouvelle réforme du contrôle technique entend bien s’attaquer. Selon l’OCT, l’Observatoire Technique Central, le nombre de contre-visite pour taux de pollution trop élevé devrait augmenter de 10 à 15%, les seuils prévus autorisés ayant été considérablement abaissés. Les constructeurs ont pour la plupart fait disparaître le diesel de leur programme de production à brève échéance, le ton sera donné au Mondial de l’automobile de Paris où les moteurs diesel seront absents.

Jean-Michel Blanquer déclare vouloir « revitaliser » le latin et le grec

Lors d’un entretien offert au Journal du Dimanche, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a tenu à rassurer les professeurs de langues anciennes. Ces derniers s’inquiètent de la place du latin et du grec dans la réforme du bac annoncée pour 2021. Ainsi le ministre a déclaré : « Le latin et le grec sont la sève de notre langue. Nous devons les cultiver, et les considérer non pas comme des langues mortes, mais comme l’essence vitale de notre langue. C’est un enjeu majeur de civilisation ». Des paroles plaisantes, espérons que les actes suivront. 

Une photo de Macron aux Antilles fait polémique

Hier est parue la désormais tristement célèbre photo prise à Saint-Martin, exposant Emmanuel Macron tout sourire. Celui-ci se trouve alors au milieu d’un braqueur fraîchement sorti de prison et de l’un de ses amis, affichant un joli doigt d’honneur à la caméra, ceci sans parler de son accoutrement : tors nu et pantalon baissé. Cette photo a suscité de vives réactions sur tous les fronts, Marine Le Pen a notamment dénoncé un comportement « impardonnable ». De son côté, le président de la République dédramatise « j’aime chaque enfant de la République, quelles que soient ses bêtises ».

Des militants d’extrême gauche attaquent un bar strasbourgeois avec le soutien du pouvoir local.

L’Arcadia, bar associatif tenu par l’association identitaire Bastion Social à Strasbourg, a été violemment attaqué par des militants d’extrême gauche en fin de semaine dernière. Alors que s’y tenait un grenier solidaire pour la récupération de vêtements visant à être distribués aux plus démunis, plusieurs dizaines d’individus cagoulés ont attaqué le local. Ils ont caillassé celui-ci, brisé sa vitrine, puis gazé ses occupants. Une quinzaine de ces voyous a été interpellée par la police, puis remise en liberté dès le lendemain. Les agresseurs ont reçu le soutien public d’un élu local, adjoint au maire de Strasbourg, qui a déclaré se sentir solidaire d’eux.

À Nantes, 15 personnes attaquent un bus

C’est dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 que plusieurs individus s’en sont pris a un bus qu’ils avaient forcé à s’arrêter. Ils sont montés dans le véhicule et ont même tenté d’introduire un scooter sans y parvenir. Une passagère a reçu un coup de poing, et la sacoche du chauffeur de bus a été dérobée. S’agit –il d’un nouveau phénomène de mode chez les racailles ? Une scène similaire a eu lieu jeudi 27 novembre à Angoulême, ou un bus a été violemment saccagé par une trentaine de jeunes.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

Un an après en Catalogne, les indépendantistes s’essoufflent.

Ce lundi matin, en Espagne, une voie de train, des autoroutes et autres artères de Barcelone ont été bloquées par des militants séparatistes, pour célébrer le premier référendum d’auto-détermination de la Catalogne. Au-delà de l’action symbolique, les partisans indépendantistes semblent à court d’idées. Le 1er octobre dernier, c’est 90% des Catalans qui avaient voté « oui » à l’indépendance de leur région. Depuis, la situation est au point mort, toujours pas de véritable indépendance. Un an après, les responsables ont changé, le socialiste Pedro Sanchez a remplacé le conservateur Mariano Rajoy en tant que chef du gouvernement. La situation s’est considérablement apaisée avec la fin de la mise sous tutelle de la Catalogne.

Alger recadre l’ex-patron de la DGSE

« Bouteflika vit artificiellement » : Cette sortie de l’ex-chef de la DGSE au Figaro, Bernard Bajolet, pour parler de la santé critique du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a hérissé Alger. « [Bernard Bajolet] est tenu à un devoir de réserve […]. Nous dérangeons par notre indépendance car nous l’avons acquise de nos propres mains, […] parce que nous avons vaincu le terrorisme tous seuls […] Nous dérangeons par notre histoire », a déclaré le 30 septembre sur Bilad TV, le ministre algérien des Moudjahidines (ancien combattants) Tayed Zitouni, en réponse aux dernières déclarations de Bernard Bajolet sur l’état de santé du président algérien. Cette joute verbale intervient à un peu plus de six mois de l’élection présidentielle algérienne.

La Bolivie échoue à récupérer un accès à la mer

Depuis la fin du XIXe siècle, après une guerre contre le Chili, la Bolivie a perdu l’accès à l’océan Pacifique. Il essaye depuis 1945 de récupérer ce droit via les institutions internationales. Selon eux le fait de pas avoir accès à l’océan restreint leur développement international. Le Chili lui ne veut pas abandonner le moindre territoire à son voisin. La cour internationale de Justice a refusé par 12 voix contre 3. A noter que le Chili a aussi un contentieux avec l’Argentine, et que la frontière n’est pas encore définie et diffère selon les cartes argentines et chiliennes.

 

Notre éphéméride du jour

► Le 2 octobre 1935 l’Italie envahit l’Éthiopie, dernier pays libre d’Afrique grâce à sa victoire contre cette même Italie en 1896. Alors qu’ils sont tous les deux membres de la société des nations qui doit garantir la sécurité de ses membres, elle ne réagit pas de manière franche. Cependant l’Italie quitte la SDN et se rapproche encore plus de l’Allemagne. Même si les forces italiennes occupent tout le territoire éthiopien il restera toujours une résistance et une opposition. Ils seront libérés par les forces françaises en 1941.

► Nous vous rappelons que ce soir mardi 2 octobre, aura lieu la conférence de Michel Geoffroy sur « La stratégie du chaos », organisé par la fondation Polémia. L’événement sera animé par François Bousquet, rédacteur en chef de la revue Éléments à 20h, au 8 rue d’Athènes dans le IXe arrondissement de Paris.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Musique

17:30 18:00