BULLETIN DE REINFORMATION DU 20 SEPTEMBRE 2018

Patron d'émission   -  le 20 septembre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Julien d’Estrago, Arthur Van de Vater et Brieux D.N.R.

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

GRANDS TITRES


 

Réunion au sommet des dirigeants des pays l’Union Européenne à Salzbourg

Hier soir a commencé une réunion informelle rassemblant les principaux chefs d’État européens à Salzbourg. Au menu de cette rencontre se trouvent les sujet de l’immigration et du Brexit.

Au sujet de l’immigration, la situation risque de ne pas beaucoup évoluer.

Les principaux projets évoqués par l’Union Européenne pour contourner la réticence nouvelle des pays à accepter cette immigration massive n’ont pas pour l’instant été concrétisés. Ils consistaient en des centres contrôlés en Europe ou des plateformes d’accueil en dehors de l’Europe. Dans les deux cas ces systèmes auraient ainsi permis de redistribuer subtilement les immigrés en Europe via des quotas similaires à ceux mis en place dans les règlements de Dublin. Ces solutions sont préconisées notamment par les gouvernements français et allemands qui veulent mener une “politique de solidarité” à l’égard des immigrés. La question reste pour l’instant en suspens, du fait notamment de l’opposition franche des dirigeants italiens et hongrois à l’accueil de clandestins. Ceux-ci en bloquant via leurs pays respectifs deux routes principales d’accès à l’Europe pour les immigrés montrent néanmoins qu’il existe une autre solution, qui consisterait à reprendre le contrôle des frontières et ne plus tendre les bras à cet afflux d’immigration.

Au sujet du Brexit si sur une bonne partie des points l’Union Européenne et les représentants du Royaume-Uni semblent s’entendre, c’est justement sur une question de frontière qu’ils pourraient s’opposer.

Les deux parties n’ont pas encore trouvé d’agrément au sujet de la séparation entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande. Si une frontière physique a été écartées d’emblée par les deux camps, les autres solutions ne sont pas légion. Les conditions et la durée de ces négociations font revenir de plus en plus souvent Outre-Manche l’éventualité d’une sortie de l’Union Européenne sans période de transition et accords commerciaux préalables. Cette possibilité est néanmoins pour l’instant rejetée par les dirigeants du Royaume-Uni en place, ainsi que l’Union Européenne.
Pour l’heure rien ne semble donc être amené à bouger brutalement, les changements seraient plutôt à attendre à l’issue des élections européennes qui pourraient voir la majorité basculer.

Un avion russe abattu par des tirs de l’armée syrienne.

Lundi dernier, un avion de combat transportant 20 soldats russes, a été abattu par la défense antiaérienne de l’armée syrienne, ne laissant aucun survivant. Le gouvernement russe a immédiatement accusé Israël.

Que s’est-il exactement passé ?

Quelques minutes avant que l’avion soit abattu, 4 avions de combat israéliens, tiraient sur des dépôts de munitions et d’armes du régime de Damas, sous-prétexte que l’armement en question allait être confié à l’Iran ou au Hezbollah. La défense anti-aérienne syrienne n’a pas réussi à toucher les avions de Tsahal, mais un avion russe qui passait dans l’espace aérien au même moment a été abattu.

L’ambassadeur israélien à Moscou a immédiatement été convoqué, car les Russes accusent le régime hébreu d’avoir profité de la présence d’un avion russe pour lancer leur opération. Ils auraient donc volontairement provoqué les tirs sur l’avion russe par les syriens. Mais hier, Vladimir Poutine a nuancé ces propos accusateurs. Le premier Ministre israélien Benyamin Netanyahou s’est de son côté officiellement désolé de l’accident.

Il faut préciser que, malgré le soutien massif du Kremlin à la Syrie de Bachar, rivale historique d’Israël, l’Etat russe et l’Etat hébreu s’entendent plutôt bien.

En effet, si Moscou n’a pas hésité à défendre Damas des frappes occidentales, l’état-major russe a toujours toléré les raids de l’aviation israélienne. Les spécialistes craignent maintenant un regain d’activité du côté du Hezbollah et des Iraniens, qui vont peut-être fortifier leur position au Liban et en Syrie avec l’arrêt momentané des frappes aériennes israéliennes.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

Vers la création d’un mémorial des victimes du terrorisme

Lors de la cérémonie d’hommage aux victimes du terrorisme, Emmanuel Macron a annoncé la création d’un Musée mémorial du terrorisme. Alors que le président félicite la capacité de savoir « saisir sans relativiser », on s’interroge sur la pertinence des priorités identifiées. Quid de saisir sans relativiser le niveau de criminalité critique, la pauvreté, et autres maux sur lesquels il est plus aisé de fermer les yeux ? Sous couvert de respect du aux victimes, l’opération mémorial semble d’abord relever d’une communication grotesque et surtout d’une démission politique.

Mort du philosophe et urbaniste Paul Virilio

C’est le 17 septembre que la famille a annoncé la mort du philosophe, urbaniste et ancien directeur de l’Ecole spéciale d’architecture Paul Virilio, à l’âge de 86 ans. Virilio s’est beaucoup intéressé aux notions de vitesse et d’accélération, notamment à l’ère numérique et virtuelle conduisant à un monde, je cite l’auteur, « où on ne regarde plus les étoiles, mais les écrans ». Il fait partie de ceux qui s’inquiètent face à l’essor d’internet. Par ailleurs, l’auteur parle de « globalitarisme » pour dénoncer le monde globalisé dans lequel nous vivons, abolissant toute différence entre l’intérieur et l’extérieur. Grand penseur, il s’est distingué toute sa vie par une pensée libre et visionnaire.

L’Ordre des Médecins favorable à l’extension de la PMA

Le journal La Croix révèle que l’Ordre des Médecins devrait se positionner en faveur de l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, dans une audition à l’Assemblée nationale. Selon Jean-Marie Faroudja, président de la section éthique et déontologique, je cite, « cette demande est essentiellement sociétale ». Par ailleurs, il refuse de « hiérarchiser » les demandeurs en fonction de l’orientation sexuelle des couples hétérosexuels, homosexuels, ou femmes seules. Toujours selon lui, je cite « le rôle des médecins est d’apaiser les souffrances […], or le désir d’enfant est une souffrance, et le médecin est là pour l’entendre ». Ces derniers propos révèlent le caractère individualiste du « droit à l’enfant », et permet de justifier toutes les pratiques médicales moralement condamnable..

Et le premier chiffre du jour est 20 : c’est le nombre de tonnes de tours Eiffel miniatures saisies par la police parisienne !

C’est un vaste réseau de revente à la sauvette, géré par trois grossistes chinois qui a été démantelé par la police. Les 20 tonnes de tours Eiffel étaient stockées dans des boxes de stockage locatifs à Clichy et Charenton-le-Pont en région parisienne. Neuf personnes, d’origine étrangère ou bien en situation irrégulière ont été arrêtées.

Hausse du nombre d’enfants en détresse mentale

Une enquête menée par un organe de l’Etat vient de révéler que près de 12.5% des enfants en France sont en souffrance psychique. Par-là, entendre : hyperactivité, autisme, troubles anxieux, anorexie, boulimie, schizophrénie. Fait intéressant, l’enquête pointe une hausse alarmante de la prescription de médicaments. Cette inquiétante consommation révèle à la fois une tendance à traiter les symptômes avant les causes de mal être qui traversent aujourd’hui notre société, mais aussi un déclin de la cellule familiale marqué par la démission grandissante des parents.

Et Jean Piat, comédien et acteur français s’est éteint avant-hier, dans la nuit du 18 au 19 septembre.

Entré à la Comédie-Française en 1947, il y acquiert une grande notoriété pour ses différents rôles en particulier celui de Cyrano Bergerac dans la pièce du même nom d’Edmond Rostand. Après 25 ans sur scène au Théâtre-Français, Piat se fait connaître du grand public pour son interprétation du comte d’Artois dans la série Les rois maudits tiré du roman éponyme de Maurice Druon. Charismatique et flagorneur Jean Piat s’en est allé à l’âge de 94 ans, privant le public d’un comédien hors pair.

En Ariège, une nouvelle plainte contre le glyphosate se profile
Soixante Ariégeois ont retrouvé dans leurs urines 14 fois la dose de glyphosate autorisée dans l’eau potable. Près de 250 autres habitants de la région sont prêts à les suivre pour porter plainte en octobre. Ils attaqueront en justice les responsables des grands groupes fabriquant les pesticides à base de glyphosate, tel le Roundup de Monsanto. Ces Français seront-ils de taille à affronter ces géant des pesticides toxiques américain ? Car en ce moment même, le tout puissant empire Monsanto, récemment condamné pour l’intoxication avérée d’un fermier américain, n’hésite pas à faire appel;

 

NOUVELLES DU MONDE


 

La Pologne en lutte contre la pornographie

En Pologne, le Parti du Droit et de la Justice (PiS) a déposé une proposition visant à interdire les sites pornographiques sur l’ensemble du territoire. Le PiS accuse régulièrement les principaux acteurs de la pornographie de chercher à corrompre l’esprit des citoyens. Selon lui, l’accès à la pornographie est en effet devenu bien trop facile et ces contenus ont des effets ravageurs similaires à ceux de la drogue. Il souhaite donc imposer le blocage par défaut de tous ces sites aux entreprises de télécommunication. La pornographie « travaille sur le cerveau des consommateurs » et entraîne « des changements de personnalité radicaux », dénonce Piotr Uscinski, député du PiS. « Ces sites sont donc une menace pour la santé publique et ils peuvent potentiellement déboucher sur « une pandémie de dépendance à la pornographie », ajoute-t-il. Arkadiusz Mularczyk, un autre député du parti, appelle pour sa part l’Etat à limiter l’accès à ces sites afin de préserver la quiétude des Polonais. Une mesure qui inspirera peut-être un courageux parlementaire français…

Un accord Russo-Turc met en suspens la libération d’Idlib

Vladimir Poutine et Recep Tayyib Erdogan se sont rencontrés samedi dernier à Sotchi pour négocier la désescalade militaire dans la région d’Idlib. Il s’agit de la dernière poche occupée par les terroristes djihadistes en Syrie. Après plusieurs jours de négociations, les deux parties se sont entendues pour créer une zone démilitarisée de 15 km de large autour de la ligne de front. La zone sera surveillée conjointement par des patrouilles militaires russes et turques. Cet accord met en suspend provisoirement les opérations militaires du gouvernement syrien, et de ses alliés. Il retarde donc l’issue de la bataille qui signerait la fin de la guerre en Syrie, que les américains, rappelons le, ne souhaitent pas voir se terminer de sitôt.

Le chef du renseignement allemand limogé, car il serait moins pro-immigration que le reste du gouvernement !

Hans-Georg Maassen a donc été contraint avant-hier à démissionner. La raison ? Comme de plus en plus de citoyens de son pays, il ne serait pas si favorable à l’immigration ! En 2015, il mettait en garde Angela Merkel contre une immigration incontrôlée. On lui reproche aujourd’hui d’avoir minimisé les violences en marge d’une manifestation contre l’immigration à Chemnitz, ainsi que d’avoir échangé à plusieurs reprises à des membre du parti “Alternative pour l’Allemagne”. L’homme reste pourtant assez estimé du gouvernement qui l’oriente vers le poste de secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur.

Et le second chiffre du jour est 2000

C’est le nombre d’immigrés clandestins que la Grèce va transférer sur le continent européen… Les autorités grecques ont annoncé que le camp de la Moria, sur l’île de Lesbos au large de la Turquie, avait atteint le « point d’ébullition », avec plus de 8 300 migrants pour 3 100 places. Le transfert de ces 2 000 clandestins sur le continent européen est largement encouragé par l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR). La justification invoquée est la suivante: des conditions de vies déplorables et des tentatives de suicides croissantes. A quand le « point d’ébullition » sur le continent européen ?

Et la phrase du jour nous vient de Peter Szijjarto, chef de la diplomatie hongroise :

JE CITE : “La Hongrie ne sera jamais un pays d’immigrés. Nous protégerons toujours la sécurité du peuple hongrois. Nous ne permettrons jamais qu’un seul immigré illégal entre sur le territoire de notre pays”. L’homme s’est exprimé ainsi hier devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève. Il accuse également l’ONU de répandre des mensonges à propos de la politique migratoire de son pays et de vouloir mettre la Hongrie “sous tutelle”.

Et la bonne nouvelle du jour est écologique !

En effet : la Dominique est désormais le premier pays au monde à interdire les objets en plastique à usage unique, et ce dès le 1er janvier 2019 !

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Merveilles du piano

22:15 24:00