BULLETIN DE REINFORMATION DU 4 SEPTEMBRE 2018

Patron d'émission   -  le 4 septembre 2018

Bulletin de réinformation proposé par Alix Wald et Solveig Grieg

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00

 

 

Version texte


 

Le bulletin de réinformation recrute des collaborateurs !

Comme vous le savez le bulletin de réinformation compte une dizaine d’équipes : chacune d’entre elles présente un bulletin toutes les deux semaines. Pour continuer à assurer chaque jour une réinformation de qualité, nous comptons sur des journalistes bénévoles fiables et rigoureux. Leur mission ? Dénicher et décrypter l’information, rédiger des textes accessibles, lire ces textes au micro au petit matin ! Les volontaires de tous âges peuvent s’adresser à Carl Hubert, patron du bulletin de réinformation. Son courriel est hubertcarl@gmail.com. Vous pouvez aussi écrire à la radio, qui transmettra.

 

GRANDS TITRES


 

La politique migratoire est un sujet épidermique en Allemagne

Et les politiques allemands ne cessent de s’écharper depuis qu’Angela Merkel a entrepris une politique d’accueil des immigrés clandestins très ouverte. Si le mouvement AFD (Alternative für Deutschland) s’est très vite imposé comme la principale force d’opposition, raflant plus de 90 places de députés au Bundestag l’an passé, des dissensions se sont fait entendre au sein même du gouvernement entre Merkel et son ministre de l’Intérieur Horst Seehofer, qui avait envisagé de démissionner. Mais c’est maintenant une nouvelle voix qui s’élève pour protester contre la politique migratoire : celle de Sarah Wagenknecht, cadre du mouvement Die Linke. Elle lance ce mardi 4 septembre un nouveau mouvement « Aufstehen », littéralement « debout » ou « se lever », qui tranche avec la ligne de son parti. Elle appelle, entre autres, à en finir avec la « bonne conscience de gauche sur la culture de l’accueil ».

La question ne divise pas seulement les politiques mais aussi les citoyens allemands

Nous en avons un bon exemple à Chemnitz, dans l’ex-RDA en Saxe, bastion de l’AFD. Des manifestations y sont organisées depuis plus d’une semaine pour dénoncer la criminalité des immigrés clandestins, suite à la mort à coups de couteau d’un Allemand de 35 ans. Bien sûr, les manifestants ont été immédiatement catégorisés de « fasciste » et des journalistes français ont osé accoler des guillemets au terme de « victimes », pour décrire les portraits que portaient les manifestants, portraits montrant les victimes tuées ou agressées par des clandestins. La gauche a rapidement appelé à une contre-manifestation pro-migrants, soutenue bien évidemment par le gouvernement. Des heurts sont survenus entre les deux cortèges. Ainsi dimanche, 18 personnes ont été blessées dans ces confrontations.

Dans ce contexte très tendu, un immigré a été condamné pour meurtre hier, lundi

La justice allemande a infligé une peine de 8 ans et demi de prison ferme à un clandestin coupable du meurtre d’une adolescente de 15 ans, en date du 27 décembre 2017.

 

Remise en cause du prélèvement à la source

Ce mardi, Emmanuel Macron devrait choisir soit d’entériner, soit de reporter, voire d’abandonner la réforme consistant à prélever à la source l’impôt sur le revenu. Dans les papiers du gouvernement depuis plusieurs années, cette mesure apparaît moins en grâce ces dernières semaines.

Qu’était donc le principe de cette réforme ?

Annoncée comme nécessaire pour coller au plus près aux évolutions professionnelles des actifs, cette mesure consiste à faire prélever directement par les employeurs l’impôt sur le revenu de leurs salariés. Dans les faits, ce changement de collecte serait aussi en mesure d’améliorer le taux de recouvrement de cet impôt. Il permettrait aussi pour le gouvernement de s’accorder au mieux avec la réforme des aides personnalisées pour le logement qui devraient dès l’an prochain être calculées sur l’année en cours.

Cette mesure paraît donc fort bénéfique pour le gouvernement.

Néanmoins ces derniers jours elle semble faire douter l’exécutif. Tout d’abord les tests effectués cette année sur un panel de 500 entreprises et collectivités ont mis au jour un certain nombre d’erreurs. De nombreux contribuables ont ainsi été ponctionnés plusieurs fois par mois, ou ont payé les impôts de leurs homonymes. De plus, il est à craindre que le fait que les salariés concernés reçoivent un salaire déjà minoré de l’impôt et donc en certaine baisse ait un mauvais impact sur la consommation mais aussi sur la popularité du gouvernement. Or la côte de popularité du président n’a jamais été aussi basse, deux tiers des français ayant une mauvaise opinion de celui-ci selon les derniers sondages en date.

Un nouvel échec est donc à craindre pour le gouvernement, qui plus est sur une des rares réformes n’ayant pas soulevé outre mesure l’ire de l’opposition ou des français.

 

BRÈVES DE FRANCE


 

En cette période de rentrée : le coup de gueule de Stéphane Bern

Lors d’entretiens donné au journal La Croix et à la radio RTL, Stéphane Bern a exprimé son mécontentement quant aux moyens dont il dispose pour l’entretien du patrimoine. Le populaire animateur menace de démissionner : « Je me demande si on ne s’est pas moqué de moi » a-t-il déclaré. L’animateur télévisuel prend l’exemple des « 450 millions pour la préparation du Grand Palais en prévision des JO alors que seuls 15 à 20 millions sont consacrés à la rénovation des petites églises de campagnes ». 450 millions, c’est davantage que le budget total annuel alloué par l’état à la préservation du patrimoine. Stéphane Bern s’offusque également de la loi ELAN qui permettrait la destruction de quartiers protégés sous prétexte qu’ils seraient « vétustes et dégradés ». Une loi portée par Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires. Hier, lundi 3 septembre a été lancé le loto du patrimoine, une initiative de Stéphane Bern dont les recettes iront à la rénovation de monuments historiques.

Et l’amoureux du patrimoine de conclure son entretien pour RTL, je cite : « Je défends mon pays », « Pour moi servir son pays c’est servir son patrimoine, c’est notre histoire, notre identité, nos racines ».

Natacha Polony prend la direction de Marianne 

La chroniqueuse du Figaro de 43 ans a été nommée lundi matin à la direction de la rédaction de Marianne. Elle remplace ainsi Renaud Dély qui deviendra chroniqueur politique à France info. L’hebdomadaire, en difficulté financière depuis l’année dernière a donc choisi d’abandonner un ancien directeur qui rejoint les rangs des médias standards pour une directrice non conventionnelle. Car Natacha Polony, virée brutalement de toutes ses émissions sur Europe 1 l’année dernière, se prononçait contre le mariage homosexuel en 2012, et déclare partager 90 à 95% des propos d’Éric Zemmour…

L’arrivée des maladies tropicales en France : les efforts des médias pour en parler “différemment”

Les maladies tropicales se développent en France ! Mais votre journal titrera un « retour des maladies moyenâgeuses », comme si ces maladies nous arrivaient du fond des âges, alors qu’elles entrent par nos frontières. Pour expliquer cette recrudescence de maladies qui ne se trouvaient plus que dans les livres de médecine il y quelques années, on met en avant les réticences aux vaccins, les pratiques sexuelles à risques, les voyages, la vie en collectivité en crèche ou en maisons de retraite… En dernier lieu on évoque l’immigration ! Bref, au lieu de mettre en relation les chiffres des arrivées extra-européennes avec l’augmentation de ces maladies, on évoque plutôt la façon dont elles se transmettent sur notre pays. Et oui, même sur le plan de la santé, nous ne sommes pas préparés à accueillir des hordes de clandestins.

Le matraquage contre les forces de l’ordre continue !

Après la mort d’une personne en délit de fuite jeudi dans les environs de Montpellier, un gendarme vient d’être mis en examen. Cette mise en examen n’est pas pour n’importe quel chef d’accusation : le juge d’instruction a en effet requalifié les faits, qui d’un « homicide involontaire » deviennent des « violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Ce changement a de lourdes conséquences, puisque l’acte du gendarme est maintenant considéré comme un crime au regard de la classification judiciaire alors que la personne décédée était recherchée par les forces de l’ordre, qu’elle refusait d’obtempérer et d’obéir aux injonctions du gendarme. Pourtant, c’est bien ce dernier qui risque aujourd’hui jusqu’à 15 ans de prison.

 

NOUVELLES DU MONDE


 

La radio israélienne s’excuse d’avoir diffusé un morceau de Richard Wagner

Vendredi 31 août, une radio publique israélienne de musique classique a diffusé un extrait de l’œuvre du compositeur allemand Richard Wagner, le Crépuscule des Dieux. La réaction ne s’est pas fait attendre, car une porte-parole de la station s’est excusée dans un communiqué publié dimanche 2 septembre pour la peine qu’a pu causer cette diffusion, la qualifiant « d’erreur », et soulignant « l’émoi qu’elle avait pu susciter chez les survivants de l’Holocauste ». En cause, l’utilisation par le IIIe Reich des musiques du compositeur. Ces excuses ont du mal à passer pour Jonathan Livny, chef de la société wagnérienne israélienne, qui salue cette diffusion sur une radio publique : « Nous ne diffusons pas l’opinion du compositeur, mais la belle musique qu’il a écrite », a-t-il expliqué. Rappelons que le compositeur allemand, décédé en 1883, n’a jamais connu le nazisme.

Le dossier de la vente des Rafale à l’armée de l’air indienne agite la presse indienne

Vendredi 31 août, le journal The Indian Express a mis en cause la compagne de François Hollande, Julie Gayet, qui aurait bénéficié en 2016 d’un financement pour un film de la part de Reliance Entertainment, société indienne appartenant au milliardaire Anil Ambani. Le problème ? C’est que ce dernier possède une autre filiale, Reliance Defence, qui est le principal bénéficiaire du contrat signé entre l’avionneur français Dassault et le gouvernement de Narendra Modi, puisque Dassault s’est engagé à y investir en contrepartie.
Bien sûr, l’actrice dément ces accusations.

La Belgique veut modifier l’orthographe du français

Le jour de la rentrée scolaire, le lundi 3 septembre, deux professeurs de Wallonie veulent simplifier une règle de la langue Française, et cela avec le soutien de la fédération Wallonie-Bruxelles. Cette modification concernerait l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir. Les belges veulent donc rendre ce participe passé invariable : dans la phrase « La grammaire qu’on a aimé(e) », aimé ne prendrait donc plus de « -e ». Dans Libération, une tribune affirme que « le temps moyen consacré aux règles actuelles est de 80 heures, pour atteindre un niveau dont tout le monde se plaint ». La Belgique prend bien des libertés avec le français.

Un incendie ravage le musée national de Rio de Janeiro

Dans la nuit de dimanche à lundi, un incendie d’origine inconnue a détruit le musée national d’archéologie et d’anthropologie de Rio de Janeiro. L’institution brésilienne possédait quelque vingt millions de pièces et une bibliothèque riche de plus de 530.000 titres. Pour Pierre Dubreuil, directeur général délégué du Muséum national d’histoire naturelle, « Il s’agissait d’une collection unique avec notamment le plus vieux spécimen de dinosaure d’Amérique du Sud ». « Le musée contenait par exemple les carnets de l’anthropologue et ethnologue Claude Levi-Strauss », rappelle encore l’archéologue. On comptait parmi les collections 26.000 fossiles ou encore le plus ancien fossile humain découvert au Brésil, connu sous le nom de « Luzia ».

La bonne nouvelle du jour est liée à la rentrée scolaire

Si la rentrée scolaire n’est pas toujours chargée de joie et d’allégresse, en particulier pour les principaux concernés, cette année elle s’accompagne d’une bonne nouvelle. Le gouvernement a en effet présenté ce lundi un plan d’investissement de 100 millions d’euros à répartir dans les lycées militaires sur les 7 prochaines années. Ces établissements de prestige accueillant en majorité des enfants de militaires verront donc leurs infrastructures modernisées, et leur offre de formation élargie. Dans un contexte de diminution globale du budget de l’armée impactant évidemment les lycées militaires, cette nouvelle est appréciable. On peut néanmoins regretter qu’elle ait été accompagnée d’une charge virulente contre les traditions historiques en place dans ces lycées, mais nul doute que celles-ci sauront passer outre ces obstacles et perdurer.

Chers auditeurs je vous remercie pour votre fidèle attention. Nous vous donnons rendez-vous demain matin à 7h15, pour une nouvelle édition de votre bulletin de réinformation, bien évidemment sur Radio Courtoisie. Mais d’ici là, n’oublions pas, gardons l’esprit éveillé !

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

► L.J. du nouveau monde

12:00 13:30