BULLETIN DE REINFORMATION DU 29 JUIN 2018

Patron d'émission   -  le 29 juin 2018

Bulletin de réinformation proposé par Henri Dubost et Catherine Noailles

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

Éphéméride


Le 29 juin 1900 naissait à Lyon l’écrivain et aviateur Antoine de Saint-Exupéry. A douze ans, Antoine effectue son baptême de l’air. Une expérience fondatrice qui inspire à l’enfant ces vers prémonitoires :

Les ailes frémissaient sous le souffle du soir
Le moteur de son chant berçait l’âme endormie
Le soleil nous frôlait de sa couleur pâle

A 23 ans, un grave accident d’avion l’éloigne définitivement de la carrière militaire. Deux autres accidents d’avion, le dernier en 1938, diminueront encore sa capacité motrice. En 1926, il est engagé par la compagnie Latécoère (future Aéropostale). Il y rencontre Mermoz et Guillaumat. Publié en 1929, Vol de nuit connaît un énorme succès et le consacre comme homme de lettres. En 1936, journaliste au quotidien Paris-Soir, Saint-Exupéry couvre la guerre d’Espagne et révèle l’ampleur des exactions commises par les « républicains ». Après l’armistice de 1940, il part à New York avec l’objectif de faire entrer les Américains en guerre. Pilote de guerre, publié en 1942, sera immédiatement au sommet des ventes outre-Atlantique. La notoriété de Saint-Exupéry est telle que les services secrets américains envisageront de le pousser en lieu et place du général de Gaulle. Le Petit Prince est publié à New York en 1943, alors que « Saint-Ex », malgré son âge et les séquelles de ses blessures, vient de reprendre du service au sein de l’armée de l’air de la France Libre. Sa mort le 31 juillet 1944 au cours d’une mission aérienne dans le sud de la France, reste un mystère. « Si je suis descendu, écrit-il la veille, je ne regretterai absolument rien. La termitière future m’épouvante, et je hais leur vertu de robots. Moi, j’étais fait pour être jardinier. »

GRAND TITRE


L’affaire téléguidée de l’« Action des Forces Opérationnelles » : vers une mise au pas de nos forces de sécurité ?

La spectaculaire – et hyper médiatisée – arrestation des membres de l’« Action des Forces Opérationnelles » cache-t-elle une volonté du régime de contrer une possible dérive « islamosceptique » de nos forces de sécurité ?

Notre équipe du mardi vous en a déjà parlé. Rappelons brièvement les faits : Au petit matin du dimanche 24 juin dernier, dix personnes – dix, pas une de plus – venues des rangs de « l’ultra-droite » (sic) étaient placées en garde à vue après un coup de filet mené sur l’ensemble du territoire national. Avec une coordination qui fait plaisir à voir, différents services du renseignement intérieur ont opéré en région parisienne, Charente-Maritime, Corse du sud, et dans la Vienne. Ces dix personnes, qui appartiennent toutes à un groupuscule nommé « Action des Forces Opérationnelles » (AFO), sont suspectées d’avoir voulu s’en prendre à des cibles musulmanes. Dès dimanche soir, dans un gazouillis élogieux, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb félicitait les services de la DGSI pour cette opération, qui prouve que ladite DGSI est capable d’être efficace, pour autant qu’elle en reçoit l’ordre. Rappelons que lors du défilé du 1er mai dernier à Paris, quelque 1200 « Black Bloc » avaient pendant plusieurs heures tout saccagé sur leur passage. Curieusement, ladite DGSI n’avait rien vu venir.

A la manœuvre également, l’ensemble de la presse du régime, Mediapart en tête

Dès lundi matin, le site islamocompatible Mediapart, par ailleurs l’un des deux principaux passe-plats du régime avec le Canard Enchaîné, publiait sur cinq pleines pages un article particulièrement bien documenté, sur l’AFO et ses ramifications supposées dans « l’ultra droite ». L’article rappelle que, le 9 avril dernier, Mediapart alertait, je cite, sur « la résurgence de la mouvance de l’ultra-droite » et révélait que la DGSI, je cite toujours, avait « une cinquantaine de policiers, gendarmes et militaires » parmi ses « objectifs » suivis pour leurs liens avec « l’extrême droite violente ». Fin de citation. Mediapart cible plus précisément le mouvement des Volontaires Pour la France (VPF), présidé par ses deux co-fondateurs, le général Antoine Martinez et Ivan Blot, bien connus des auditeurs de Radio Courtoisie.

Le général Martinez intervient en effet dans chacune des éditions de votre Libre Journal de l’Identité, cher Henri, où il tient sa Tribune de la France Résistante

Mediapart souligne, je cite, qu’« À l’automne 2017, Dominique Copain et Guy Sibra, deux recruteurs des VPF, ont créé [l’AFO], destinée à mener de réelles opérations clandestines. Selon nos informations, poursuit le média en ligne, les deux hommes font partie des dix gardés à vue. », fin de citation. Mediapart omet de préciser que la création de l’AFO par MM. Copain et Sibra est postérieure à leur exclusion des VPF en octobre 2017. Selon Mediapart, je cite encore : « Les services de renseignement ont dû sensibiliser plusieurs administrations, parmi lesquelles les différents corps d’armée, la police, la gendarmerie, les douanes, ainsi que l’administration pénitentiaire [afin] de prévenir le recrutement de tout nouveau policier ou militaire déjà recensé comme figurant dans cette mouvance ». Et Mediapart d’enfoncer le clou : « L’« entrisme » de « l’extrême droite violente » au sein des forces de sécurité préoccupe la DGSI, les Renseignements territoriaux et la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris. », fin de citation. But probable de ce discours : intimider tous ceux qui, dans l’armée, la gendarmerie, la police et l’administration pénitentiaire seraient susceptibles de prêter une oreille coupablement complaisante sur les supposés dangers qu’une présence musulmane massive ferait courir à notre pays. Dans un communiqué commun publié hier, le général Antoine Martinez et Yvan Blot déclarent, je cite : « Nous continuerons à nous faire entendre, nous poursuivrons notre action et notamment celle de lanceurs d’alerte, mais nous la conduirons également sans relâche pour convaincre les Français de la nécessité d’un sursaut collectif, et par conséquent nous les appelons à nous rejoindre. ». Fin de citation.

Contacté hier après-midi par vous-même, Henri, le général Martinez vous a confirmé sa ferme intention de poursuivre à la rentrée sa Tribune de la France Résistante, dans le cadre de votre Libre Journal de l’Identité

Que le général Martinez soit chaleureusement remercié pour la confiance qu’il témoigne ainsi à notre Radio.

BRÈVES DE FRANCE


Dividendes de la gestion présidentielle du conflit à la SNCF : la popularité d’Emmanuel Macron explose chez les sympathisants LR

Alors que la CGT cheminots et SUD Rail affirment vouloir poursuivre la lutte en juillet, les syndicats dits réformistes, CFDT et Unsa ferroviaire ont pour leur part jeté l’éponge, actant le vote de la loi par le parlement. Conséquence : selon un sondage Ipsos Game Changers diffusé mercredi dans l’hebdomadaire Le Point, Emmanuel Macron enregistre une hausse de 15 points de confiance en un mois auprès des sympathisants LR, lesquels ont semble-t-il apprécié la fermeté toute thatchérienne du président de la République.

Vous nous proposez quelques déclarations chocs, Henri…

Elles datent pour certaines de quelques jours mais elles méritent toutes un arrêt sur image.

► La première est de Maurice Szafran, éditorialiste à Radio Classique, le 19 juin dernier, je cite M. Szafran : « Les responsables politiques n’ont pas été élus pour suivre les folies des peuples. Les peuples européens deviennent racistes et sont violemment contre les migrants ? Eh bien sortons de leurs discours [délétères] ! Nos hommes d’Etat n’ont pas à appliquer ce que les peuples pensent de pire. ». Fin de citation.

► La deuxième est de Bernard-Henri Lévy, le philosophe que le monde entier nous envie, dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles, le 14 juin dernier. Attention : ça décoiffe ! Je cite, M. Lévy :

« La majorité n’est pas un argument pour quelqu’un qui croit à la démocratie et au droit ». Fin de citation.

► La troisième est de Jacques Attali, qu’on ne présente plus, dans l’Express du 20 juin dernier, à propos de la submersion migratoire venant d’Afrique, je cite M. Attali :

« Nous n’avons pas d’autres solutions (…) que de créer chez nous les conditions d’un accueil, temporaire ou durable, et d’une intégration dans nos cultures (…) de millions de personnes venant de ce berceau de l’humanité. ». Fin de citation. MédiaPressInfo qui rapporte cette perle, l’orne d’un montage photo où l’on voit un Jacques Attali souriant, avec cette légende : « Vous êtes immigré et sans travail ? M. Attali vous invite à loger chez lui, au 5 avenue de Messine, Paris 8ème »

► Et la quatrième est de Daniel Cohn-Bendit, mercredi dernier sur BFMTV, je cite : « Les ONG travaillent avec les passeurs, mais pour des valeurs morales, c’est pour ça que je ne les condamnerai pas »

Parti socialiste : nouvelle extension du domaine de la corruption

Même en coma dépassé, le PS reste performant en matière de corruption de ses élus. C’est ainsi que Roland Ries, le maire PS de Strasbourg, a été mis en examen début juin pour « favoritisme » dans une affaire de marchés publics, au profit de l’un de ses proches amis, Roland Boehler – une figure des réseaux rocardiens, comme lui. L’opposition municipale considère, je cite, que « l’autorité du maire est sérieusement entachée », et demande la démission de l’édile.

Mondial de l’immigration : Gérard Larcher marque contre son camp

« Des Aquarius, il y en aura des dizaines et des dizaines… ». Une déclaration paradoxale de Gérard Larcher, président du sénat, hier matin sur Cnews, quelques heures avant l’ouverture à Bruxelles d’un sommet stratégique sur ce dossier, alors que nos élites n’ont de cesse de tenter de nous convaincre que la crise migratoire est derrière nous. Gérard Larcher s’est par ailleurs montré sévère vis-à-vis des « humanitaires » (guillemets). « Certains ont de bonnes intentions, a-t-il déclaré, d’autres ont des intentions… d’autres natures ».

BRÈVES DU MONDE


Mondial de la désinformation : belle performance de l’AFP au sujet de la victoire d’Erdogan

Commentant sur l’équivalent de deux pages A4 la victoire d’Erdogan lors des élections présidentielles turques, l’agence française de presse réussit l’exploit de ne pas utiliser une seule fois les termes « musulman », « islam » et « islamisme ». Le parti MHP, allié islamiste du non moins islamiste AKP, est ainsi qualifié d’« ultranationaliste », et l’électorat rural des hauts plateaux d’Anatolie, de « conservateur ». Quant à la confrérie des « Frères musulmans » à laquelle appartient M. Ergogan, elle n’est pas mentionnée dans l’article.

Selon Renaud Girard, le trafic de clandestins génère pour les mafias un chiffre d’affaire plus important que celui de la drogue

C’est dans un éditorial en date du 18 juin dernier, éditorial intitulé « Immigration : arrêtons l’appel d’air européen ! », que ce journaliste du Figaro, connu pour son franc parler, fait cette révélation. Une info dérangeante qui n’a quasiment pas été reprise.

Bonnes nouvelles

  • Le prochain numéro de la lettre d’information Faits&Documents, créée par Emmanuel Ratier, paraîtra dans le courant de la semaine prochaine. Au menu, un portrait très soigné de Daniel Kretinsky, oligarque tchèque, repreneur de nombreux titres du groupe Lagardère active, et qui s’apprête par ailleurs à croquer Marianne.

  • Mardi prochain, de 12h à 13h30, nouveau Libre Journal sur nos ondes, le Libre Journal de la Nouvelle Droite. Il sera piloté par François Bousquet, rédacteur en chef de la revue Éléments, assisté de Thomas Hennetier.

Amis auditeurs, merci de votre fidélité à notre bulletin, le dernier avant la traditionnelle césure estivale. Prochain bulletin de réinformation le lundi 3 septembre prochain, 7h15. L’ensemble de nos équipes de réinformateurs vous souhaite un excellent été, bien entendu à l’écoute des programmes de Radio Courtoisie, la radio 100% zéro foot !

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
À venir

↺ Français, mon beau souci

06:00 07:00