BULLETIN DE REINFORMATION DU 22 JUIN 2018

Patron d'émission   -  le 22 juin 2018

Bulletin de réinformation proposé par Pierre Godicheau et Philippe Idès avec la contribution de François Persurier

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

Ephéméride


Le 22 Juin 431 le Concile œcuménique d’Éphèse anathématise Nestorius, patriarche de Constantinople et condamne le nestorianisme comme hérésie. Ce concile avait pourtant été réuni à la demande de celui-ci pour réconcilier l’Église divisée sur le titre « Theotokos » (mère de Dieu) donné à Marie par la ferveur populaire. Nestorius proposait d’utiliser plutôt « Christotokos » (mère du Christ) car pour lui, la Vierge Marie est seulement la mère de l’homme Jésus, introduisant une dissociation entre le caractère divin et le caractère humain du Christ. D’un point de vue théologique, le concile d’Éphèse, précise et proclame la doctrine de l’union des deux natures (humaine et divine) dans la personne de Jésus-Christ, union fondée sur le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu ayant pris chair de la Vierge Marie, selon la parole évangélique : “Et le Verbe s’est fait chair et il a demeuré parmi nous.” (Jn 1,14).

GRANDS TITRES


Le gouvernement français gèle les comptes du prédicateur musulman Hani Ramadan

Dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme, la France a décidé, par un arrêté publié dimanche 17 juin au Journal officiel, de geler, pour une durée de six mois, les avoirs d’Hani Ramadan.

Rappelons que celui-ci, tout comme son frère, le célèbre Tariq Ramadan, incarcéré lui pour des affaires de viols présumés, est le petit fils de Hassan el Banna, fondateur en 1928 de la « confrérie des frères musulmans ».

Presqu’aussi controversé que son frère Tariq, Hani Ramadan avait fait scandale dès septembre 2002, en défendant dans une tribune publiée dans le quotidien « Le Monde » l’application de la charia et la lapidation des femmes adultères. Puis il avait ensuite été licencié de son poste d’enseignant de français par le gouvernement genevois pour des propos JE CITE « contraires aux valeurs démocratiques et aux objectifs de l’école publique » FIN DE CITATION. Enfin, en avril 2017, Hani Ramadan avait été expulsé de France vers la Suisse, après avoir fait l’objet d’une interdiction administrative. Il avait été présenté par le ministère de l’Intérieur comme ayant JE CITE «  adopté dans le passé un comportement et tenu des propos faisant peser une menace grave sur l’ordre public sur le sol français » FIN DE CITATION.

Selon l’arrêté pris conjointement par les ministères de l’Intérieur et de l’Économie, Hani Ramadan voit ses avoirs gelés dans le cadre d’un article du Code monétaire et financier visant « les personnes physiques ou morales, ou toute autre entité qui commettent, tentent de commettre, facilitent ou financent des actes de terrorisme, y incitent ou y participent ». Le texte réglementaire visant Hani Ramadan figure parmi une liste d’arrêtés comprenant 16 autres noms de ressortissants étrangers condamnés ou soupçonnés d’être en lien avec une organisation terroriste ou d’en faire la propagande.

Budapest criminalise l’aide aux « immigrés illégaux» et taxe les ONG immigrationnistes.

Le gouvernement hongrois vient d’introduire un dispositif législatif criminalisant les activités d’aide aux immigrés illégaux commises par des activistes et permettant de prélever une taxe de 25 % sur le financement étranger des ONG soutenant l’immigration illégale. Les sommes ainsi collectées serviront à renforcer la protection des frontières de l’UE. Ce projet vient d’être adopté à une écrasante majorité (160 voix contre 18) par le parlement malgré les mises en garde de diverses institutions telles que l’OSCE, du Conseil de l’Europe et, bien sûr, Amnesty International.

Cet ensemble de mesures, dénommé «Stop-Soros», fait partie d’un plan gouvernemental de lutte contre l’influence des réseaux libéraux-libertaires de George Soros qui jouit de l’appui de la quasi-totalité des 2,3 millions de citoyens hongrois consultés.

  • Toute organisation soutenant l’immigration illégale grâce à des ressources financières étrangères, sera enregistrée et obligée de rendre compte de son activité.
  • Une taxe de 25 % sur leurs financements étrangers leur sera alors imposée et les sommes collectées seront investies dans la protection des frontières.
  • Il sera possible de poursuivre tout participant à l’organisation de l’immigration clandestine. Cette mesure restera en vigueur jusqu’à la fin de la crise migratoire.

Un exemple courageux à méditer…

BRÈVES DE FRANCE


“En Marche” vers la réforme des retraites en 2019 !

Les travaux gouvernementaux visant à réformer les retraites à l’horizon 2019 ont commencé en avril. La phase de concertation se terminera en décembre, et sera doublée d’une consultation publique. Une première présentation des orientations sera faite début 2019, puis la concertation reprendra et un projet de loi sera présenté mi-2019.

Il s’agit d’harmoniser 42 régimes différents, en allant, selon le Président de la République, vers plus de justice. Les régimes de retraite des fonctionnaires et les régimes spéciaux sont clairement visés, car trop dérogatoires par rapport à ceux du secteur privé. Le Président Macron hésite entre un régime de répartition par points et un régime de comptes notionnels, forme plus sophistiquée de répartition par point, en vigueur en Allemagne, en Italie et en Suède. En tout état de cause, l’objectif est d’adopter un système universel qui permettrait à tout moment à un salarié de prévoir le montant de sa retraite à partir de la valeur du point. L’autre avantage de ce régime serait de maintenir l’équilibre en ajustant la valeur du point en fonction des entrées de cotisations. L’âge de départ de référence de 62 ans serait toutefois conservé.

Le chiffre du jour est de 67 %

Selon un sondage « Elabe » pour BFMTV, c’est la fraction de la population française se déclarant opposée à l’accueil de migrants économiques sur son territoire. De plus, comme en Italie, les français sont 67 % à approuver la fermeture des ports italiens au débarquement d’immigrés à bord de navires humanitaires.

Hubert Védrine prédit un tournant des politiques migratoires !

Dans un entretien sur une chaîne radiophonique publique de grande écoute, l’ancien ministre des Affaires Etrangères considère comme inévitable un changement des politiques migratoires à l’échelle mondiale en déclarant, JE CITE : « Il y a dans le monde entier une immense pression migratoire » FIN DE CITATION. Imputant une partie de ces changements à l’attitude ferme du Président Trump sur ces questions, l’ancien ministre poursuit, JE CITE : « Trump est brutal, et cela peut influencer d’autres dirigeants », concluant tout naturellement : «On va partout vers la maîtrise des flux migratoires, y compris en Afrique » FIN DE CITATION. De quoi calmer, en somme, l’inquiétude de la population française à ce sujet.

NOUVELLES DU MONDE


Au Royaume Uni Tommy Robinson transféré dans une prison dangereuse.

Le fondateur de l’ « English Defence League » avait été arrêté le vendredi 25 mai pour « atteinte à l’ordre public », alors qu’il filmait, devant un tribunal où se tenait le procès de membres présumés du gang de Pakistanais ayant violé des jeunes Anglaises pendant des décennies. Cela a valu à l’activiste une peine de 13 mois de prison fermes. Bien qu’il fut d’abord incarcéré dans une prison « protégée » et alors que de nombreuses voix s’élèvent pour demander sa libération, il vient d’être transféré, sur ordre du ministre de l’Intérieur, M. Sajid Javid, dans une des centrales les plus notoirement dangereuses de Grande Bretagne. Elle est peuplée majoritairement de musulmans et il y a déjà reçu des menaces de mort.

Des centaines de milliers de déboutés du droit d’asile s’évaporent en Europe

En Suisse, un centre de regroupement pour déboutés du droit d’asile, situé au centre du Canton de Zürich, déclare avoir perdu la trace de 309 des 649 des « hôtes » qui lui avaient été confiés depuis Mars 2017. En vertu des accords de Dublin, ce type de centre est l’ultime destination avant leur expulsion soit vers un pays tiers soit vers leur pays d’origine.

Malgré sa porosité, ce type de centre a le mérite d’exister en Suisse, contrairement à la situation dans de nombreux pays européens. En Finlande, où ce dispositif n’existe pas, ce sont 5 300 demandeurs d’asile qui ont « échappé » au contrôle gouvernemental. Pire, en Allemagne, le gouvernement fédéral a dû reconnaître avoir perdu la trace de 130 000 demandeurs d’asile. C’est pourtant dans cette population que se trouvaient les auteurs des attaques terroristes de Berlin (Anis Amri) et de Stockholm (Rakhmat Akilov).

L’Équateur veut faire sortir Assange de son ambassade à Londres

Depuis six ans, l’Équateur accorde l’asile politique à Julian Assange, dans son ambassade à Londres. Au fil des années, il devient l’un des fugitifs les plus en vue au monde Assange et refuse de quitter le bâtiment de l’ambassade, craignant d’être arrêté par la police britannique.

Or, le président équatorien, Lenín Moreno, vient d’indiquer que Julian Assange a abusé de l’hospitalité équatorienne. Son comportement ne l’a pas fait apprécier de ses hôtes et la publication par WikiLeaks de courriels liés à la campagne d’Hillary Clinton en 2016 semble avoir joué en sa défaveur. En mars, l’Équateur a coupé la connexion Internet d’Assange, espérant que l’enfermement déjà inconfortable d’Assange lui deviendra bientôt intolérable. Faisant toujours l’objet d’une arrestation au Royaume-Uni pour avoir enfreint les conditions de sa libération sous caution, il est difficile de voir comment Assange peut quitter l’ambassade sans être arrêté ce qui pourrait le conduire à l’emprisonnement et à son extradition vers les États-Unis pour y être interrogé sur les activités de WikiLeaks.

La phrase du jour est de Nigel Farrage: « Merkel est le passé et Salvini l’avenir ».

C’est ce que déclara l’ancien dirigeant de l’UKIP dans une émission télévisée où il salue les populistes italiens tout en soulignant la crise profonde dans laquelle sa politique migratoire plonge l’Union Européenne. Il ajouta, dans le langage peu diplomatique qu’on lui connaît : JE CITE « Merkel est impuissante et Macron une mauviette à deux visages» FIN DE CITATION.

La bonne nouvelle du jour est médicale : un pas décisif vers la réparation de lésions nerveuses paralysantes est franchi.

Une équipe du King’s College de Londres a réussi à reverser par thérapie génique la paralysie induite chez des rats par une lésion de la moelle épinière.

La moelle épinière est un tube rempli de fibres nerveuses transmettant des signaux depuis le cerveau vers les muscles périphériques. Après un traumatisme, le tissu nerveux se répare, laissant un tissu cicatriciel qui empêche le rétablissement des connexions entre terminaisons nerveuses.

Quelle est la stratégie utilisée ?

Elle consista à « dissoudre » le tissu cicatriciel grâce à une enzyme appelée « chondroïtinase » pour permettre la régénération nerveuse. A l’issue d’un traitement de deux mois, les animaux sont redevenus capables de prendre un morceau de sucre avec leurs pattes avant pour le manger. Un espoir donc pour les paralysés des membres supérieurs suite à une lésion de la moelle épinière.

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

↺ L.J. des chevau-légers

21:30 23:00