BULLETIN DE REINFORMATION DU 14 JUIN 2018

Patron d'émission   -  le 14 juin 2018

Bulletin de réinformation proposé par Alix Lachouette et Arthur Van de Water, avec la contribution de Christian Bieber, Sophie Paris, Svanhilde et Yvain Le Lyonnais

Rediffusions à l’antenne à 11h45 et 21h00.

 

 

 

GRANDS TITRES


 

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs lèvent leur blocage

Depuis dimanche, deux syndicats agricoles avaient déclenché un mouvement de blocage des raffineries. Le motif ? Protester contre l’autorisation donnée à Total d’importer de l’huile de palme, pour alimenter le marché des biocarburants.

Quelle menace représente le raffinage d’huile de palme importé ?

Avec cette autorisation du gouvernement, 300.000 tonnes d’huile de palme pourront être importées à la raffinerie Total de la Mède. Pourtant, la fabrication de biocarburants pourrait aussi bien être réalisée à partir de colza et tournesol cultivés en France. Mais voilà : l’huile de palme reste plus économique. Importée d’Indonésie ou de Malaisie, elle constitue donc une véritable concurrence à l’agriculture française. Par ailleurs, entre érosion des sols et déforestation massive, la production d’huile de palme est aussi regrettable sur le plan environnemental.

Quels sont les résultats des négociations entreprises avec le gouvernement ?

Décevants à vrai dire. Après le glyphosate, Nicolas Hulot continue d’abdiquer sur les questions environnementales. En effet, le gouvernement se cache derrière une décision prise sous Hollande et a annoncé ne pas pouvoir revenir dessus.

Tous les agriculteurs n’ont pas soutenu le mouvement. Pourquoi ?

Certains agriculteurs regrettent un double discours. En effet, la Confédération paysanne attaque la FNSEA via le groupe Avril, groupe qui est en concurrence avec Total sur le marché des biocarburants. Je cite : “La FNSEA mobilise donc ses troupes pour défendre les intérêts du groupe Avril, concurrencé par le pétrolier Total, pour capter le marché des agro carburants”. En d’autres termes, l’importation dérange selon l’importateur et il est à se demander si les bons intérêts sont défendus.

 

La politique du président Macron concernant les aides sociales se précise.

Déjà à l’étude en mai, le dossier de la réduction des aides sociales ne semble pas avoir depuis quitté les bureaux de l’Élysée.

« Un pognon de dingue », voici ce que coûtent ces aides selon les mots d’Emmanuel Macron prononcés lors d’un entraînement à un discours mardi dernier, et filmés et publiés sur tweeter par sa conseillère en communication.

Il s’agissait d’un entraînement pour un discours prononcé hier devant le congrès de la mutualité à Montpellier lors duquel le président s’est défendu d’être le président des riches.

Aux accusations lui ayant été adressées concernant la réduction de ces aides, Emmanuel Macron a dit vouloir réduire les « inégalités réelles ».

Selon lui, le système actuel produit des droits mais ne fait pas en sortes qu’ils puissent être appliqués. Concernant la santé, le président a affirmé que son objectif était je cite de « permettre à chacun de sourire, de manger, d’entendre, de voir correctement ».

Les mots d’ordres de la future politique sociale du président : prévention de la pauvreté et non pas traitement après coût, responsabilisation et enfin émancipation.

C’est un beau programme mais l’expression « pognon de dingue » a choqué

L’opinion générale ne sait trop quoi penser de cette publication, évidemment délibérée.

Plusieurs personnalités de divers partis de gauche comme de droite ont dénoncé les cadeaux faits aux riches, affirmant que ces concessions-là coûtent elles, réellement, un « pognon de dingue ».

La France Insoumise crie à l’intox, selon eux les aides sociales seraient déjà en baisse constante depuis l’élection d’Emmanuel Macron, des déclarations démenties par le journal Le Monde.

La gauche dénonce également une alimentation du cliché du pauvre complètement assisté, ne faisant aucun effort, vivant largement grâce aux allocations. Ceci dans l’optique de mettre en place une politique libérale qui ne ferait qu’accroître les inégalités.

La droite quant à elle décrit ces propos comme rabaissant pour les plus faibles.

Une levée de bouclier générale donc, contre des déclarations dont la publication délibérée reste un mystère.  

 

BRÈVES DE FRANCE


Les Caméras à reconnaissance faciale bientôt en France.

Ce n’est pas de la science-fiction. Bientôt on pourra identifier en temps réels des personnes par des réseaux de caméras dans les rues françaises. D’après TV5Monde, le modèle chinois de contrôle et surveillance de la population par des caméras et des algorithmes d’identification inspire le gouvernement.

En chine, 20 millions de caméra permettent au système d’identifier en temps réel avec exactitude le type de voiture, l’habillement, le sexe et même l’âge d’un passant… Les députés français signent depuis plusieurs années des lois autorisant les services de police et de renseignement à surveiller et capter les échanges numériques des citoyens de façon administrative, sans contrôle d’un juge d’instruction. Ce n’est qu’une étape de plus dans ce processus vers Big Brother.

Des extrémistes noirs s’attaquent à la statue Jeanne d’Arc.

Des membres de la Ligue de Défense noire africaine se sont attaqués hier à la statue de Jeanne d’Arc place des pyramides. Ces extrémistes noirs antifrançais ont voulu dénoncer ce qu’ils estiment être l’esclavage des noirs en Libye en menant, selon leurs termes, une « action contre la statue de Jeanne d’Arc ».

Ils ont ainsi accroché une banderole avec inscrit « libérez les noirs en Libye ». Cette action, menée en plein jour, au cœur de Paris a duré 15 minutes sans que la police n’intervienne.

Notons que le lendemain de sa réception à l’Elysée, Mamoudou Gassama, le clandestin malien qui est supposé avoir sauvé un enfant tombant d’un immeuble, donnait un entretien à ce même groupuscule dans une vidéo.

Une belle victoire en rugby pour les Français.

Mardi, le joueur français de foot Killian Mbappé se tordait de douleur lors d’un entrainement qu’il faut croire physique. Comme lui, la médiasphère sportive s’est mise immédiatement en PLS, préférant s’inquiéter de ce jeune joueur de foot qui, de toute évidence, s’entraînait à simuler plutôt que de rapporter le match héroïque de rugby mardi dernier. Les membres de l’équipe française des moins de 20 ans ont vaincu leurs homologues All Blacks lors d’un match leurs assurant ainsi une place à la finale d’une coupe du monde où ils étaient donnés perdant. Malgré une deuxième mi-temps difficile entrecoupés de nombreuses blessures et saignements, les néo-zélandais n’ont jamais pu prendre le score. Rendez-vous dimanche pour la finale contre l’Angleterre.

Jean-Marie Le Pen a été hospitalisé.

L’ancien président du Front National a été hospitalisé mardi après-midi dernier en raison d’un « état de fatigue générale », dans un établissement près de Paris. Déjà hospitalisé début avril, il ne pourra pas se rendre à son procès, qui est reporté en octobre. En effet, Jean-Marie Le Pen avait entre autres choses critiqué l’hommage rendu à l’officier de police Xavier Jugelé tué sur les Champs Elysées. Il dénonçait par-là, non le courage et le mérite de cet officier, mais la volonté de rendre hommage à l’homosexuel plus qu’à l’individu lui-même. Des propos que les journalistes ont rapidement tournés en « homophobie ».

 

EPHEMERIDE


C’était un 14 juin. Le 14 juin 1860 naissait César, Auguste, Paulin Méry, dit Paulin-Méry, socialiste boulangiste puis nationaliste, député de Paris de 1889 à 1902. Cet homme de guache eut sans doute le premier l’idée de préférence nationale en matière d’emploi dans son journal, L’Idée Nationale lancé en 1896. Il créera à cet effet la Ligue pour la Défense du Travail national. A diverses reprises, il demande l’expulsion de tous les étrangers qui se trouvent en France.

Parallèlement à son activité politique, Paulin-Méry est un médecin reconnu. Il se passionne pour les rayons électromagnétiques, ou rayons-X, et comprend rapidement les intérêts de cette découverte. Mais il ne connaît pas la nocivité des rayons X et met au service de la santé de la population du XIIIème arrondissement cette découverte. Il décède à l’âge de 53 ans, les mains rongées par les rayons X.

 

NOUVELLES DU MONDE


Crise ente Merkel et son ministre de l’Intérieur

Le viol et l’assassinat d’une adolescente par un jeune irakien demandeur d’asile crée des turbulences au sein du gouvernement allemand. L’accueil des réfugiés est un sujet sensible depuis que la chancelière a ouvert en 2015 les frontières a plus d’un million de migrants. Et depuis lundi, la chancelière s’oppose à une réforme de son ministre de l’Intérieur Horst Seehofer visant le refoulement à la frontière de tout demandeur d’asile ne disposant pas de papier. Ministre qui partagerait, je cite « une pleine harmonie de vues » avec Matteo Salvini sur la politique de sécurité et d’immigration. Merkel fait donc face à des vents de plus en plus contraires venus de Pologne, de Hongrie, de République Tchèque, d’Italie, d’Autriche et maintenant de son gouvernement pour sa politique d’asile commune à toute l’UE et un partage du fardeau migratoire, en vue du sommet européen du 29 juin.

La Macédoine change de nom

Après 27 ans de conflit contre la Grèce, les deux pays se sont enfin mis d’accord sur le nom que la Macédoine portera désormais. En effet, la Grèce n’acceptait pas que son voisin, qui faisait partie de la République Yougoslave, porte le même nom que sa province la plus au Nord, et s’arroge ainsi des hauts-faits des rois de Macédoine Phillipe II et, bien sûr, Alexandre le Grand. Si la Macédoine obtient le feu vert au sommet de l’Europe fin juin, ainsi que les signatures des gouvernements macédonien et grec, elle s’appellera désormais « République de Macédoine du Nord ».

Démission du ministre de la culture espagnol

Coup dur pour le tout nouveau gouvernement de Pedro Sanchez. Le ministre Maxim Huerta a démissionné aujourd’hui après avoir été rattrapé par des révélations sur des déboires passés avec le fisc. L’ancien animateur de télévision a été condamné pour avoir déclaré, entre 2006 et 2008, ses revenus personnels à travers une société pour payer moins d’impôts et fait passer pour frais professionnels l’achat et la rénovation d’une résidence secondaire. Ce qui lui a couté 360.000 euros pour le fisc. Il assure donc avoir tout régularisé, mais Pedro Sanchez jurait en 2015 que s’il apprenait qu’un membre de la direction de son parti avait utilisé une société pour payer moins d’impôts, celui-ci serait immédiatement limogé.

Un axe contre l’immigration illégale

Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a annoncé mercredi 13 juin dernier la création d’un « axe » entre les ministres de l’intérieur autrichien, italien et allemand pour lutter contre l’immigration illégale. Alors que sa présidence à l’Union Européenne débute le 1er juillet, le chancelier autrichien a fait de la lutte contre l’immigration illégale le fer de lance de sa politique, ce que partage les ministres italien et allemand. Cet axe s’oppose clairement à la politique migratoire de la chancelière allemande Angela Merkel. Kurz précise, je cite, « je pense qu’il est important de ne pas attendre la catastrophe, comme en 2015, mais d’agir […] à temps ».

Malgré le climat, les Etats-Unis veulent toujours que Paris leurs fournisse des informations.

Loin de la multiplication des sujets de désaccords politiques entre la France et les Etats-Unis de Donald Trump, Intelligence Online a annoncé que la CIA avait récemment envoyé un nouveau chef de station à l’ambassade américaine à Paris. Ce dernier n’a pas été choisi au hasard. En poste au Pakistan, à Kinshasa, en Erythrée ou encore en Afrique du Sud, c’est un spécialiste de la coopération en Afrique.

Cela rentre probablement dans la lignée des Accords SPINS dévoilé en 2016 par Jean-Yves Le Drian. Ces accords devaient renforcer les échanges de renseignements franco-américains, notamment dans le domaine militaire.

Plusieurs spécialistes de l’armement dénoncent le pouvoir des Américains sur les équipements militaires européens.

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, Éric Trapper, l’actuel PDG de Dassault Aviation, s’était offusqué contre la mainmise des américains sur les standards militaires. Il a expliqué comment au sein de l’OTAN les Américains imposent leurs standards technologiques plutôt que de chercher la complémentarité des équipements. Selon lui, nous sommes « en train de passer à l’uniformisation et à l’intégration dans les armées américaines. »

Lors d’une conférence sur l’armement, le chef de l’Agence européenne de défense, Jorge Domecq, a tiré le même constat. JE CITE « Voulons-nous continuer à entretenir une relation d’affaire, avec l’autre côté de l’Atlantique, qui est indubitablement déséquilibrée mais malsaine en termes de défense de l’Europe ? » Il a conclu que si l’Europe voulait être capable de se défendre elle devrait cesser d’acheter son armement aux Américains.

 

LA BONNE NOUVELLE DU JOUR


La bonne nouvelle du jour est médicale.

Il s’agit d’un nouvel exploit français contre une maladie génétiquement déformante.

C’est dans l’hôpital Necker, que des chercheurs ont mis au point un comprimé, contenant une molécule simple, contre une maladie rare qui déforme les organes voir des parties du corps. Le syndrome de Cloves provoque chez le patient des violentes douleurs, des œdèmes, des hémorragies voir de la paraplégie. Et c’est Guillaume Cansaud qui est à la base de cette découverte en se penchant sur les mutations dans le gène PIK3CA.

 

 

Commentaires Facebook
Etiquettes :

Radio courtoisie

Écoutez votre radio en direct

Current track
TITLE
ARTIST

Background
Intervenir sur l'émission
Emission en cours

♫ Opéra

23:00 24:00